lundi 14 décembre 2015

++14/12 - SYRIE - "LES MÉDIAS NE DEVRAIENT PAS ÊTRE LÀ
POUR FAIRE PLAISIR AU QUAI D’ORSAY" 
(DAVID PUJADAS )

Ecoutez bien toutes ces vidéos et faites connaitre la vérité au sujet de la Syrie. C'est votre devoir. 
Commençons par l'interview faite par un portugais 
Bashar dit : «Les hommes politiques français changent les valeurs de liberté égalité fraternité pour des pétrodollars»


En parlant des occidentaux qui visitent la Syrie :


Comme toujours, quand Bashar parle d'Obama, il s'agit du gouvernement Obama qu'il ne contrôle pas, car le gouvernement secret est à la tête des USA pour le moment.
Bachar Al-Assad Démonte la Propagande Occidentale sur la TV Portugaise
---------------------------------------
Celle de Pujadas déjà publiée, mais suivie de sa réponse aux critiques.
Rappel - France 2 a diffusé lors de son JT de 20h une interview exclusive du président syrien, Bachar el-Assad. David Pujadas était en charge de réaliser cet entretien et le présentateur a tenté de déstabiliser plusieurs fois le leader syrien mais il s’est heurté à un mur.
Pujadas interview Bachar Al-Assad - Exclusif France2 (déjà publié)

Invité du Tube de Daphné Burki sur Canal+, David Pujadas est revenu sur cette rencontre et sa préparation.
"Cela a démarré il y a un an et demi. Il n’était pas décidé à ce moment-là. Et puis à chaque fois qu’on retournait en Syrie et qu’on pouvait avoir un contact avec son entourage, "on remettait le couvert". Puis les négociations ont commencées à s’ouvrir, je dirais en début d’année, notamment sur le temps et l’exposition de l’interview, c’est à dire où était diffusée la version intégrale et où était diffusée la version courte (…) Il y a un contrat qui a été signé sur ces points-là".

DAVID PUJADAS : "JE COMPRENDS LES CRITIQUES DES POLITIQUES FRANÇAIS"
Cette interview avec Bachar el-Assad a beaucoup été commentée et critiquée notamment sur les réseaux sociaux où un grand nombre de députés socialistes ont exprimé leur mécontentement. "Indigne" pour François Lamy. "Parodie" et "Honteux" pour Alexis Bachelay, ou encore cela sert les "Intérêts objectifs des dictateurs et des tyrans" pour Sandrine Mazetier
David Pujadas a également tenu à répondre à ses nombreux commentaires. "Je comprends les critiques des politiques français (…) Les critiques des élus ce n’est pas que ça me touche, c’est que, d’abord il y’en a pas eu tellement, on s’attendait à plus de critiques, pourquoi ? Parce que, pour la diplomatie française Bachar el-Assad n’est pas un interlocuteur. Mais il faut bien faire la différence entre la position du gouvernement et la mission d’informer. On n’est plus la voix de la France comme disait Georges Pompidou dans les années 70. On ne va plus chercher un feu vert au Quai d’Orsay avant de savoir ce qu’on pense devoir faire. Les médias ne sont pas là pour faire plaisir au Quai d’Orsay".
Puis le présentateur, qui avoue avoir été contacté suite à cet entretien par Laurent Fabius, le ministre des Affaires Étrangères, a ironisé. "Le service public en France, c’est un peu comme l’équipe de France de foot, il y a 60 millions de sélectionneurs, tout le monde à son avis".

Vidéo - David Pujadas répond aux critiques après son interview de Bachar el-Assad

Là encore, il y manque la connaissance du vrai rôle d'Obama, l'agent double. Il n'a pas le moyen de faire autrement pour nous aider. Oui, c'est complexe. Il manque à ce monsieur la connaissance de l’histoire de Khazares qui sont à l'origine de tous ces drames.
Bassam Tahhan Pourquoi on veut détruire la Syrie?

Cette autre TB interview déjà publiée
El-Assad : L’Occident pleure d’un œil sur le sort des réfugiés et les vise avec une arme de l’autre

«Bachar Al-Assad, Dictateur ou Visionnaire Démocrate ?»

Comme j'aimerais que mes frères comprennent avant l'événement que Bashar est un être exceptionnel, même nos frères nous l'ont dit.
Nous pouvons maintenant rendre publiquement hommage au bien-aimé président syrien qui a tout risqué pour maintenir la Lumière contre l'opposition la plus vicieuse, impitoyable et sanguinaire jamais connue sur toute la planète. Il est resté sous notre protection et notre orientation tandis qu'il faisait face au défi le plus difficile de tous - de rester équilibré, calme et imperturbable face aux attaques constantes. Il est là pour vous montrer ce que c’est qu'être un être entier. C'est la leçon la plus précieuse qu'un chef des Travailleurs de Lumière peut offrir en cette période de transition.

2 commentaires:

  1. oui malheureusement la propagande anti-Bashar marche très bien en France.
    Les gens croient vraiment que c'est un dictateur horrible qui massacre son peuple...

    Bien à toi Marie passe une bonne journée,

    Guerric

    RépondreSupprimer
  2. Merci, belle âme. Nous allons vers une heureuse et rapide conclusion.
    Avec tout mon Amour
    Marie

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.