lundi 25 mai 2015

25/05 - LA DYNASTIE DES SAOUD RISQUE DE DISPARAÎTRE.

L’IRAN REPOUSSE DAESH FACE À L’INVASION DE LEUR TERRITOIRE.
24 mai 2015
Le commandant des forces terrestres de l'armée iranienne, le général Bourdestan déclare :
"Nos forces se sont infiltrées à 40 km en Irak pour repousser Daesh"
Il a mis en garde "contre la présence des takfiristes et des groupes terroristes  près de la frontière du pays, soulignant que "les hélicoptères iraniens ont pénétré le territoire irakien à une profondeur de  40 kilomètres  l'an dernier à  pour repousser les terroristes de Daesh" a rapporté le site d'information iranien farsnews.
S'exprimant ce  dimanche lors d'une réunion du Conseil islamique de la Shura, à l'occasion de l'anniversaire de la libération de la ville  de Khorramshahr  en 1982 des mains  des anciennes forces baassistes, il a affirmé  que "nous sommes confrontés aujourd'hui à une nouvelle forme  de menaces,  différentes de toutes les précédentes  en termes de type, de forme et de taille".
Il a ajouté que " les takfiristes et les groupes terroristes sont situés à proximité de nos frontières". Et de poursuivre : " dans cette période de l'année dernière, l'état-major général des Forces armées nous a informé que les terroristes se trouvaient à Jalawla et Saadia ( à l'est de l'Irak) et que leur prochaine  cible est  Khaniqin, d'où ils planifié de s'infiltrer dans notre pays".

" Ces groupes takfiristes s'étaient préparés et avaient même établi des usines de dépôts de matériel militaire pour que leur infiltration dans le territoire iranien soit accompagnée  d’assassinats et d’attentats afin de créer le chaos, mais nos forces de sécurité ont déjoué ce complot avant même sa mise en execution" a-t-il expliqué.

Le général Bourdestan a précisé qu’en moins de 3 jours, nous avons mis sur place cinq brigades spéciales de combat et avec nos hélicoptères, elles sont entrées à l'intérieur du territoire irakien à une profondeur de 40 km, soutenues par notre artillerie".

Il a ajouté qu'" aujourd'hui, nous voyons  Daesh en Afghanistan et au Pakistan et ils se préparent maintenant".

Et de conclure : " il est primordial  de renforcer la capacité des forces terrestres de l'armée et celles des Gardiens de la révolution via les chars, les systèmes de défense  et les  hélicoptères  parce que la bataille est aujourd'hui la bataille des forces terrestres."

-----------------
20 mai 2015
"Les navires iraniens se rendront dans l’océan Atlantique" (Amiral Sayyari)
Les navires iraniens se rendront dans l’océan Atlantique", a affirmé le commandant de la force navale de l’armée de la RII.
"En vertu des lois internationales de la navigation, nous sommes autorisés à naviguer dans les eaux libres internationales", a précisé, ce mercredi, le contre-amiral Habibollah Sayyari, commandant de la force navale de l’armée de la RII.
«Les océans Atlantique et Pacifique font partie des eaux libres internationales, et conformément  à la loi, nous sommes autorisés à naviguer dans ces eaux. La présence, dans les eaux de l’océan Atlantique, est à l’ordre du jour de la force navale de l’armée de la RII. A chaque fois que le besoin s'en fera sentir, l’Iran entrera dans les eaux libres", a-t-il ajouté.
-----------------

Le numéro un des Pasdaran : la dynastie des Saoud risque de disparaitre
 Le commandant des Gardiens de la Révolution iraniens Pasdarans le général Mohammad Ali Jaafari a violemment critiqué l’offensive  saoudienne hostile au Yémen, qualifiant l’Arabie de «traitre» et avertissant que la dynastie des Saoud risque de disparaitre.
«L’Arabie a franchi avec insolence tous les principes islamiques en attaquant un pays islamique qui aspire à son indépendance et à se débarrasser de toute forme d’hégémonie», a dit Jaafari dans une discours prononcé lors d’une cérémonie sur la recherche scientifique dans le domaine médical organisée à l’Université Baker al-Oloum, selon le site de la chaine de télévision iranienne arabophone al-Alam.
«Oui, le régime des Saoud risque de tomber et de disparaitre depuis son offensive contre le Yémen parce que le fait que le peuple yéménite cherche à prendre le sort de son pays entre les mains est un évènement important», a-t-il ajouté avant de conclure : « la prochaine vague de ces évènements aboutira à la chute des Saoud».
Toujours selon Jaafari, l’Arabie saoudite «la traitre suit Israël, pas à pas», assurant que depuis l’offensive contre le Yémen, il n’est plus permis d’éviter de parler sur l’Arabie, quels que soient les considérations.  
Dimanche, rapporte l'agence iranienne Fars-News un autre responsable saoudien, le vice-ministre iranien des Affaires étrangères Hussein-Amir Abdollahiane avait violemment fustigé Ryad.
Il l’a mise en garde que le blocus qu’elle impose au peuple yéménite en empêchant de lui acheminer les aides humanitaires ne restera pas sans riposte. «L’Arabie saoudite n’a pas le droit de décider du sort des autres dans la région», a-t-il déploré, estimant que l’offensive saoudienne contre le Yémen ne fera que semer l’instabilité en Arabie «et dans notre région commune».
«Il était prévu que l’Arabie prenne des mesure pour renforcer la sécurité dans la région. Mais elle est devenue elle-même la source de l’instabilité dans la région. Nous œuvrerons pour jouer un rôle constructif dans la région en lui changeant ses méthodes erronées», a-t-il poursuivi.  


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.