samedi 23 mai 2015

23/05 - L'UE REFUSE D'ATTENDRE L'ALLÈGEMENT DE L'EMBARGO RUSSE
ET UTILISE DES MÉTHODES PARFOIS FRAUDULEUSES

POUR FAIRE PASSER SES PRODUITS EN RUSSIE. 

Beau coup monté cet embargo sur la Russie. Nous somme ne train de perdre un fabuleux marché ! Une fois que la Russie aura commercé avec d’autres pays, reviendront-ils chez nous ?

Moscou s'apprête à alléger son embargo sur les importations alimentaires pour plusieurs pays européens. Les autorités sanitaires russes ont notamment organisé des inspections en Hongrie, à Chypre et en Grèce. "Seul un fournisseur sur cinq pourrait être autorisé à exporter des fruits et légumes sur le marché russe après l'annulation de l'embargo alimentaire", a déclaré le président de Rosselkhoznadzor (Service fédéral russe de contrôle vétérinaire et phytosanitaire), Sergueï Dankvert.

2 belles personnes !
Des orangers sur la Crète, Grèce
© FLICKR/ ROLF F. KATZENBERGER
Embargo : Athènes demande à Moscou la permission de lui livrer oranges, fraises et pêches
En attendant, les autorités sanitaires européennes falsifient des certificats sur les livraisons de produits interdits et ferment les yeux sur les violations commises par les pays européens voisins de la Biélorussie. Le béton prévu par contrat se transforme au cours du transport en lard d'Allemagne; la viande européenne devient brésilienne à la frontière biélorusse; des concombres français interdits d'importation sont ajoutés dans des lots de tomates.
L'ambassadeur de l'UE aux Etats-Unis David O'Sullivan a récemment annoncé que les sanctions européennes contre Moscou resteraient en vigueur au moins jusqu'à la fin de 2015.  Selon le président de Rosselkhoznadzor Sergueï Dankvert, plus les sanctions contre la Russie seront durables, plus la Russie tissera des liens avec de nouveaux fournisseurs.

La Russie importe de la volaille et du porc de Thaïlande, du poisson de Malaisie, des agrumes d'Afrique, des huîtres de Tunisie et du Maroc.
Elle s'est mise d'accord avec l'Uruguay et l'Argentine sur les livraisons de fromage.
Le Chili lui fournit des produits laitiers.
Les consommateurs russes attendent déjà le caviar iranien, la truite d'Oman et le fromage blanc grec.
La Russie élargit ses importations, notamment de produits laitiers biélorusses.

---------------

L’aérospatiale franco-allemande victime des sanctions contre
Moscou
© Sputnik. Marina Lisceva
Selon le journal allemand, les sanctions adoptées contre la Russie frappent l'industrie aérospatiale occidentale, surtout les groupes Airbus et Boeing.
La Russie a renoncé à l'achat d'environ 100 avions étrangers qu'elle exploitait selon des contrats de crédit-bail sur fond de sanctions occidentales, rapporte le journal allemand Deutsche Wirtschafts Nachrichten (DWN).

D'après le journal, l'industrie aérospatiale franco-allemande sera la première à être touchée par cette décision.

Ces derniers mois le nombre des avions Boeing et Airbus exploités en Russie a diminué pour la première fois depuis quinze ans, a annoncé mercredi le porte-parole de l'Agence fédérale russe des transports aériens Sergueï Izvolski. Selon lui, l'aviation civile russe disposait de 332 Boeing au 1er avril 2015, soit 10 de moins qu'en août 2014, et de 281 Airbus (-1 par rapport à août dernier).

Les compagnies aériennes russes souhaitent désormais réduire leurs frais d'exploitation. La plupart des avions étrangers qu'elles exploitent ont été acquis en crédit-bail et elles pourront les rendre sans aucun problème, rappelle le journal allemand.

Le PDG d'Airbus Fabrice Brégier a espéré qu'il s'agit d'un phénomène temporaire, rapporte DWN.
----------

Tout sur la Grèce :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.