lundi 27 avril 2015

27/04 - PERSONNES MISES EN CAUSE
DANS L’ATTENTAT DU 11 SEPTEMBRE 2001.

Article du 30/09/2014.
Jamais jusqu’ici les noms de personnes impliquées dans ces attaques n’ont été révélés.
Ils incluent une personne qui est devenue le premier dirigeant du Département de la Sécurité intérieure (Department of Homeland Security)…

Premier nom : Tom Ridge
Tom Ridge, homme politique américain, membre du Parti républicain, ancien gouverneur de Pennsylvanie. Nommé par George Bush en 2001 au poste de président de la sécurité intérieureUne place de choix pour contrôler les services impliqués dans «l’attentat».
Récompense : nommé premier Secrétaire à la Sécurité intérieure , poste nouvellement créée (poste occupé de 2003 à 2005).
Actuellement : Cofondateur et Président de Ridge Global, société de consulting en risque stratégique.


Deuxième nom : Rudolf Giuliani Maire de New York durant les "attaques" du 11 septembre.
D’abord encensé pour son rôle au cours des opérations du 11 septembre, quelques zones d’ombre sont apparues après une analyse un peu plus fouillée.
Il y a d’abord eu la controverse sur le choix du 23ème étage du la Tour N°7 du WTC (qui s’est effondrée après avoir été heurtée par … rien) pour abriter l’Office of Emergency Management, la coordination des secours de la ville, où il s’est opposé à son adjoint qui voulait l’installer à Brooklyn, dans un endroit moins exposé.
En bref, la coordination des secours s’est effondrée avec le bâtiment.
Plus tard sont apparus des soupçons sur le fait qu’il avait quitté le bâtiment en question juste quelques heures avant son effondrement. Avait-il été prévenu comme nombre de VIP présents dans les divers bâtiments endommagés ?
Enfin, il y a eu la controverse concernant les conditions sanitaires dans lesquelles les pompiers et les ouvriers chargés de débarrasser les débris ont travaillé (sans masque, ni aucune  autre protection).

Troisième nom : Bernard Kerik le chef de la police de New York ( NYC Police Commissioner) pendant le 11 septiembre.
Ancien militaire, membre de la police militaire, il fut stationné en Corée et à Fort Bragg, comme instructeur des forces spéciales. Après divers emplois non concluants dans le privé, il se retrouva employé comme officier de sécurité en Arabie Saoudite, avant de travailler dans la police de Caroline du Nord, puis du New Jersey. Après un retour en Arabie Saoudite comme enquêteur, il fut viré et expulsé à la suite d’une enquête de la police secrète saoudienne.
Kerik rejoignit ensuite la police de New York, où après divers postes il fut nommé inspecteur avant de devenir le garde du corps de Rudolf Giuliani.
En 2000, Giuliani le nomma Chef de la Police de New York.
Il était donc bien placé pour coordonner quelques actions passées sous silence dans les étages inférieurs des bâtiments du World Trade Centre.
Pressenti pour succéder à Tom Ridge (la boucle est bouclée) à la direction de la Homeland Security, il dut retirer sa candidature «pour avoir employé une immigrante illégale comme garde d’enfant».
Ce sont pourtant des accusations bien plus importantes (faux et mensonges envers le fisc) qui lui valurent quatre années de prison ferme (2010 à 2014).

Et le quatrième larron : John Ashcroft
Homme politique américain, ancien gouverneur du Missouri, puis sénateur républicain du même état.
En 2000, George Bush Jr lui propose le poste de procureur général des Etats-Unis (ministre de la Justice).
Il est à l’origine du Patriot Act, la loi liberticide votée après le 11 septembre pour justifier le contrôle des citoyens….
En 2005, il démissionne pour raisons de santé (après un cancer du pancréas).
Il crée, tout comme Tom Ridge, sa propre société de lobbying, The Ashford Group.
The Ashford Group

Traduction : Patrick - révision : Isabelle

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.