lundi 27 avril 2015

++27/04 - NETANYAHU RESPONSABLE DU 11 SEPT - 3ème PARTIE.
LE PARTENARIAT NUCLÉAIRE
ENTRE LES NAZIS ET ISRAËL.

Publié par Gordon Duff, Editeur en chef de VeteranToday, le 15 avril 2015 
L’ancien enquêteur de l’AIEA, physicien nucléaire et éditeur de VT, Jeff Smith*, comble les vides.

L’interview ci-dessous traite des récentes révélations de la presse allemande reliant l’Allemagne au financement secret du programme d’armement nucléaire d’Israël. L’organisation dont il est question, le DVD (Deutscher Verteidigungsdienst – Service de Défense allemand), a vu son existence révélée pendant le gouvernement Thatcher lorsque son conseiller économique, Christopher Story (Edward Harle) a contribué à le faire apparaître sur le radar. En parallèle, aux Etats-Unis, le coordinateur des renseignements de Ronald Reagan, Lee Wanta, commença à mener des opérations de renseignement contre le DVD.

Extrait d’un Livre Blanc classé secret à propos du DVD :

Deutscher Verteidigungsdienst
Christopher Story, associé de longue date de mon bon ami Lee Wanta, était un agent des services secrets britanniques, un élément qui ne figurait pas dans sa biographie officielle mais néanmoins véridique. Story, un conférencier respecté sur les questions monétaires mondiales et le renseignement, a parlé d’une organisation constituée à la fin des années 1920, formant une coalition entre la famille Bush aux Etats-Unis qui faisait alors partie du cartel bancaire Harriman/Rothschild de New York/City de Londres, et le «Projet Hitler», si pertinemment décrit par Webster Tarpley dans sa biographie non autorisée de George H.W. Bush. (Voir article à ce jour)

Selon Story, ce groupe qui contrôlait la Réserve Fédérale aux Etats-Unis et la majorité des banques centrales mondiales était au service d’un plan de conquête du monde, à la fois ouvertement et en secret. Story mentionnait Hitler comme une «marionnette» de l’organisation qui serait appelée ultérieurement le DVD. Le Premier Ministre britannique EdwardHeath* était un agent du DVD (Service de Défense allemand) tout comme le Premier Ministre Tony Blair** et un nombre significatif de politiciens britanniques de haut rang.

*Edward Heath, pédophile notoire, avait fait entrer le Royaume-Uni dans l’UE, c.à.d. sous l’influence directe de l’Allemagne
** Tony Blair a monté le prétexte des «armes de destruction massives» de l’Irak. (NdT.)
Il a été recruté par un agent qui s'est fait passé pour un étudiant dans l'université où il étudiait.

L’interview :
Gordon : Que sait l’AIEA des relations entre Israël et l’Allemagne ?

Jeff Smith : Les Israéliens fabriquent les armes nucléaires pour l’Allemagne et l’Allemagne leur fournit des sous-marins en échange etc. 
La centrale nucléaire de Dimona a été construite par la France et l’Allemagne en échange de la technologie des armes nucléaires américaines, dérobée en douce aux Etats-Unis et ramenée en Israël.

Gordon : Vous avez suivi le procès de Michael Shrimpton depuis le début. Pensez-vous qu’on ait fait pression sur lui ?


Jeff Smith : M. Shrimpton était sur une affaire beaucoup plus importante qui impliquait Israël, le Royaume-Uni et l’Allemagne dans un programme allemand clandestin d’armes nucléaires, et ils devaient le faire taire. Il a été victime d’un coup monté, tout comme le poseur de bombe de Boston. Il semble s’en être bien tiré avec seulement 1 an de prison. J’espère que le livre qu’il écrit en prison sera bon. (Docteur No – deuxième partie) Le Mouchard.

Gordon : Quelle est l’histoire qui se cache derrière Fukushima ?

Jeff Smith : Le désastre de la centrale nucléaire de Fujitsu-mu au Japon a sans doute été provoqué par le Mossad pour garder le contrôle du programme d’armes nucléaires japonais.

Gordon : Si l’Allemagne et le Japon avaient des programmes d’armes nucléaires secrets, qui figure sur la liste secrète de l’AIEA, à part Israël ? A quelles nations a-t-on vendu les charges nucléaires dérobées à l’usine Pantex?
----------------------------
Charges nucléaires dérobées à l’usine Pantex
Les Russes sont très remontés sur ce qui s’est passé en Ukraine et en riposte ont diffusé un trésor de renseignements à Gordon Duff et aux renseignements américains qui confirment et relient les pièces du puzzle entre le 11 septembre, l’EI et d’autres évènements ! Ils savent que des micro-bombes nucléaires ont été utilisées le 11 septembre, à Oklahoma City, pour les Khodar Towers en Arabie Saoudite, à Bali et à d’autres endroits. Israël a volé les micro-bombes à l’usine Pantex au Texas avec l’aide du dirigeant du Département de l’Energie qui leur a dit lesquelles il fallait voler et leur a fourni des données hautement classifiées qui leur ont permis de les transformer en armes fiables pour renflouer l’arsenal nucléaire israélien. Victor Bout (celui qui a inspiré le film Lord of War) a aidé à dérober ces armes.

----------------------------
Jeff Smith : Il y a probablement plusieurs autres pays impliqués dans cette conspiration nucléaire, y compris l’Ukraine, les Corées du Nord et du Sud, Taïwan, l’Inde, le Brésil, l’Argentine, l’Afrique du Sud, l’Arabie Saoudite, etc. Cela permet de comprendre le contexte des charges nucléaires américaines volées et l’énormité de l’opération et pourquoi ils ont éliminé Roland Carnaby à Houston. Israël est la petite porte grande ouverte (l’éléphant dans la salle) pour contourner l’AIEA et l’organisation de non-prolifération nucléaire. Ils corrompent tout le monde avec de petites armes nucléaires tactiques pour les maintenir dans les rangs et voter contre les Palestiniens.



  Roland Carnaby, un témoin gênant

Gordon : Vous dites qu’Israël utilise des armes nucléaires tactiques comme faveur ? Qui sont les pantins à Washington, pas seulement au Congrès, mais ceux qui sont directement impliqués dans le vol des armes nucléaires ?

Jeff Smith : C’est la raison pour laquelle ils ne signent jamais le traité de non-prolifération nucléaire et n’autorisent jamais d’inspection. Le rôle de Richardson au DOE (Département de l’Energie, NdT.) sous Clinton devient maintenant plus intéressant. Ainsi que celui de Tom Countryman en tant que responsable de la non-prolifération nucléaire au Département d’Etat. Cela explique pourquoi le FBI l’a surveillé d’aussi près.

               
Gordon : Vous aviez dit qu’il y avait tant de matériel nucléaire qui avait été volé que le «lobby» avait incité à l’arrêt du programme de production de combustible MOX ?

Jeff Smith : Etant donné que les documents antérieurs à Salt 2 (accords de réduction des armes nucléaires entre les Etats-Unis et la Russie, NdT.) ou 1993 n’existent plus, il n’y a pas moyen de déterminer combien de matière a été correctement détruite et combien a été dérobée par la petite porte. Cela explique également pourquoi ils ont arrêté la construction de l’usine de combustible MOX à Savannah River. Elle a été ouvertement arrêtée par le lobby israélien au Congrès, une reconnaissance virtuelle de complicité dans le vol du matériel nucléaire.
Gordon : Avec les 350 charges primaires dérobées à l’usine Pantex – comme nous avons affaire à des armes thermonucléaires à deux phases* – les «secondaires» sont-elles également menacées ?
* il faut rappeler qu’une bombe à hydrogène a besoin d’une bombe A comme «détonateur» (la réaction de fusion d’une bombe H a besoin de la haute température due à l’explosion d’une mini-bombe A pour se produire). La bombe A est appelée ici «secondaire». (NdT.)

Jeff Smith : Bonne question. La prochaine question d’importance concerne toutes les unités nucléaires secondaires stockées à Savannah River. On leur accorde actuellement moins d’attention en termes de sécurité et de documentation qu’aux primaires d’Amarillo (localisation de l’usine Pantex, NdT.) Chaque unité secondaire de bombe à hydrogène dispose de 11 kg de plutonium en forme de cylindre creux, ainsi que de lithium-6, plus qu’il n’en faut pour le recycler pour un faire une ou plusieurs armes.



Gordon : Nous avions appris précédemment que l’usine de Dimona en Israël, celle qui avait été financée par l’Allemagne, avait eu un sérieux accident vers 1990. Quelle est l’importance de cette usine actuellement ?

Jeff Smith : Dimona constitue fondamentalement une usine secrète de reconditionnement d’armes nucléaires qui a une grande valeur en termes d’argent et de pouvoir pour Israël. C’est leur politique secrète de chantage nucléaire qui a commencé sous Yahoo (vous l’aurez reconnu) et Sharon. Toute la guerre contre le terrorisme a commencé quand Yahoo est devenu Premier Ministre d’Israël. Comme Bush et Reagan, peut-être Yahoo a-t-il éliminé Sharon et Begin.

Gordon : Le récent article révélant le financement par l’Allemagne du programme nucléaire d’Israël, peut-être par accident, met au jour une conspiration multi-générationnelle aux proportions gigantesques. Il braque aussi l’attention sur le DVD, une organisation qui semblait appartenir à la légende urbaine. Allons-nous assister à une cascade d’évènements qui mettra en lumière les véritables «mauvais acteurs» ?

Jeff Smith : C’est l’autre godasse qui va s’abattre sur le 11 septembre. Davantage de choses vont être mises en lumière avec une vue plus complète de l’opération et de la relation particulière entre l’Allemagne et Israël. Cela comprend maintenant Siemens/Crypto AG* et les crashs de Germanwings, du MH-17, du MH-370 et les raisons de leur dissimulation.
* Crypto AG est une société suisse qui avait développé un logiciel de cryptage à destination des entreprises publiques et privées. Seul problème, en raison d’un accord avec la NSA, toutes les communications «protégées» atterrissaient à la NSA. (NdT.)

Gordon : Qui voyez-vous comme principaux acteurs du DVD aux Etats-Unis ?

Jeff Smith : Bush / McCain / Romney font tous probablement partie du DVD et les affirmations de Shrimpton ne semblent plus aussi farfelues. 




Prescott Bush
Le DVD est probablement une organisation de renseignement coopérative entre les Etats-Unis, l’Allemagne, les Pays-Bas et Israël initiée par Prescott Bush (le «grand-père» Bush, NdT.) au cours des années 1930.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.