mercredi 11 mars 2015

+11/03 - BENJAMIN FULFORD. 


L’EVÈNEMENT HISTORIQUE 
DU CYGNE NOIR (OU BLANC ?) EST IMMINENT. 
Le 10 mars 2015

Il y a beaucoup de signes indéniables qu’un évènement historique du cygne noir est imminent. La nature exacte de cet évènement est incertaine, mais il marquera la fin d’un système de gouvernance qui remonte à des milliers d’années et l’émergence d’un nouveau paradigme pour l’humanité. 
Etant donné que les dirigeants mondiaux occultes relient leurs machinations à des évènements célestes, il est possible que cet évènement soit lié à la super-Lune du 19 mars et à l’éclipse solaire du 20 mars.

Cela fera suite à l’élection du 17 mars en Israël dont on attend qu’elle mette fin au règne sionazi sur cette nation. L’humiliation du Premier Ministre israélien Netanyahou au cours de sa visite américaine de la semaine dernière à laquelle il n’avait pas été invité, en était un signe évident. Son discours n’a pas été retransmis par les principales chaînes américaines et a été salué par des démonstrations anti-Netanyahou de la part des Juifs à New York et en Israël. Pour couronner le tout, un ancien chef du Mossad l’a accusé d’avoir menti en permanence à propos de la soi-disant «menace iranienne». Il est même envisageable que Netanyahou ait été incité à commettre un suicide politique avec ce discours.

Un autre indice que les choses ne se passent pas comme d’habitude était la réorganisation de la CIA annoncée la semaine dernière. La CIA se trouve maintenant sous le contrôle de la DIA (Defense Intelligence Agency), selon des sources de la CIA en Asie. Les contenus de la réorganisation et la nouvelle déclaration de mission de cette agence sont en phase avec la ligne du Pentagone. On n’a pas communiqué qui a fait les frais de la purge de l’agence, mais des sources de la CIA affirment que les dirigeants du Directorat des Opérations précédemment contrôlé par Bush avaient changé. Cela laisse le champ libre pour une purge ultérieure du cloaque de Washington D.C.

Une offensive en règle sur le syndicat du crime Bush/Clinton est déjà lancée. Le Sénateur sionazi corrompu Robert Menendez, ancien président de la Commission des Affaires Etrangères du Sénat, fait face à des chefs d’accusation criminels. De même que le Gouverneur du New Jersey, allié de Bush, Chris Christie. Maintenant les médias privés débordent d’histoires sur Hitlery* Clinton et les 6 milliards de $ qui ont disparu du Département d’Etat sous sa direction. Bill Clinton fait face à des accusations de pédophilie dans le cadre du scandale impliquant le milliardaire Jeffrey Epstein. La cible ultime sera la famille Bush. Une fois les Bush évincés, il sera possible de s’attaquer à un autre front de manipulateurs bien dissimulés.
*allusion au fait qu’Hillary Clinton serait la petite-fille d’Adolf Hitler (NdT.)


Au Royaume-Uni également, une offensive de poids contre les Satanistes sionazis est en cours de déploiement. La dernière révélation en date est que l’ancien Premier Ministre Margaret Thatcher et l’actuel Premier Ministre David Cameron étaient tous deux coupables de dissimulation de scandales pédophiles. Le haut-fonctionnaire et dirigeant secret du Royaume-Uni, le secrétaire du chef de cabinet Jeremy Heywood, est également lié à cette dissimulation.

Cela ressemble à une partie d’échecs où vous commencez par éliminer les pions, les cavaliers et les fous avant de vous attaquer aux tours, reines et finalement au roi. En éliminant ces personnes, il devrait être possible de lever l’immunité diplomatique accordée à Tony Blair. Cela permettrait alors de poursuivre Tony Blair pour crimes de guerre.

Tony Blair commencerait alors à déballer ce qu’il sait sur les Rothschild, ce qui ouvrirait la voie au dénouement final.

Tony Blair et son groupe de musique.
Il a eu une ascension politique vertigineuse suspecte.
Un illuminati s'est fait passer pour un étudiant
pour le recruté dans son université.

Ce sera probablement la dernière semaine où Jacob Rothschild dira : «les investisseurs font face à une situation géopolitique plus dangereuse qu’aucune autre depuis la Deuxième Guerre Mondiale».


La famille Rothschild et ses alliés ont récemment brûlé des archives historiques afin de dissimuler les circonstances dans lesquelles la Société des Nations et les Nations Unies ont été créées, selon des sources du FSB russe. D’abord il y a eu le 30 janvier l’incendie d’une bibliothèque en Russie qui renfermait d’anciens documents slaves. Ensuite un incendie d’un entrepôt d’archives à Brooklyn, New Jersey le 31 janvier. 

Selon les Russes, les documents détruits contenaient des preuves que le Tsar Nicolas II avait fourni de l’or pour constituer le Fonds de la Société des Nations avant le début de la Première Guerre Mondiale. Par conséquent, 88,8% de l’or détenu par le Conseil de la Réserve Fédérale peut être relié à Nicolas, selon les Russes. Peu après avoir fait don de leur or, Nicolas et sa famille ont été assassinés au cours de la révolution soviétique financée par les Rockefeller. Cependant, les Russes prétendent que l’ancien Président du Conseil des ministres Alexis Kossyguine* était en fait le fils du Tsar Nicolas II et qu’il y a toujours des héritiers légitimes de cet or en Russie.
*Alexis Kossyguine (1904-1980) exerça les fonctions de président du conseil des ministres de l’Union soviétique de 1964 à 1980. Il est né à Saint-Pétersbourg, alors capitale de la Russie, ce qui rend cette affirmation vraisembable (NdT.)

La seule vérification indépendante que je puisse fournir par rapport à ces déclarations russes sont quelques documents que m’a montrés un bibliothécaire de la Banque du Japon prouvant que 10 tonnes d’or russe ont été amenés au Japon par un navire de guerre japonais pendant la révolution bolchevique. Le Japon n’a jamais rendu cet or. Peut être que l’Ambassade russe au Japon devrait faire une enquête à ce sujet.

Si les prétentions russes s’avèrent exactes, cela pourrait expliquer la préoccupation soudaine de Jacob Rothschild «d’une agression et expansion russe». Cela expliquerait également la campagne hystérique des Russes contre des serviteurs des Rothschild comme le Premier Ministre britannique David Cameron.

Cela peut également faire le lien avec un autre mystère. Le site King World Gold bug news, citant le négociant en métaux londonien Andrew Maguire, a dit qu’ HSBC fermerait tous ses 7 dépôts d’or à Londres dans les deux prochains mois.


Le mystère évidemment est de savoir ce qui est advenu ou de ce qu’il va advenir de tout cet or ?

Il est possible que l’or ait été vendu et que l’argent ait été blanchi à travers les bourses de valeurs américaine et japonaise afin de l’éloigner avant que les propriétaires légitimes ne le réclament. Jetez un coup d’œil à ce graphique pour constater comment les cours de l’or et de l’indice Nikkeï ont évolué de manière identique, mais inverse. Quelqu’un a vendu de l’or et acheté des actions japonaises.


La piste nous mène ensuite, selon des sources yakuza japonaises, jusqu’à Wilbur Ross Jr. qui a «passé 25 ans à la tête des activités de faillite de Rothschild Inc.» Ross est «président de la Société Japonaise à New York et a été décoré de l’Ordre du Soleil Levant, de l’Etoile d’Or et d’Argent par le gouvernement japonais en février pour sa contribution aux relations américano-japonaises.»


Il est très possible que tout cet or soit finalement arrivé en Chine. C’est parce que le yuan chinois, le dollar US et le prix de l’or ont évolué en tandem au cours des derniers mois par rapport à d’autres devises mondiales. En outre, les Chinois ont récemment installé près de l’aéroport de Bangkok un panneau d’affichage montrant une pièce d’or et annonçant que le yuan chinois serait «la nouvelle devise mondiale».


Le régime esclave des Rothschild au Japon représenté par Shinzo Abe et la troupe d’acteurs du Parti Démocrate Libéral ont également procédé à quelques vols pour leur propre compte. Selon un informateur de la police de sécurité japonaise, Abe aurait volé au moins 200 000 milliards de yen au fonds de pension national japonais, à la Banque Postale de Crédit et à la Banque de Crédit Agricole (Norinchukin). Cet argent a été envoyé à l’étranger pour soutenir les banques de la cabale sionazie, selon la source. Si l’on en croit les journaux de propagande gouvernementaux, ces institutions ont «augmenté leurs investissements en obligations étrangères afin d’en optimiser les rendements». C’est du vol pur et simple et cela ne contribuera pas à sauver une cabale mathématiquement condamnée.

Peut être parce que j’avais mentionné ce vol dans un article en japonais, j’ai reçu un appel aujourd’hui de quelqu’un qui a le numéro suivant : 81-(0)80-5242-0737 disant qu’ils «allaient me tuer cette nuit». Il est clair que quelqu’un panique et ce n’est pas moi.

Le régime d’Abe semble également être pressé d’établir un gouvernement militaire. Des propositions récentes faites par Abe comportent le fait d’ôter tout contrôle civil des Forces d’Autodéfense Japonaises et de rétablir un service de renseignement japonais sur le modèle du MI6 britannique.

Peut être qu’il est pressé d’établir un gouvernement militaire parce qu’il y aura un procès devant la Haute-Cour de Justice de Tokyo ce vendredi 13 mars, où le Parti de l’Indépendance Japonaise présentera des preuves que le régime d’Abe est arrivé au pouvoir grâce à des élections truquées. Comme je l’ai déjà mentionné ici, les «voix» qui ont porté Abe au pouvoir ont été recensées à plus de 90% par des machines à voter construites par Musashi Engineering. Cette société est détenue par Fortress Asset Management, dont le dirigeant est Peter L. Briger, un membre du Council on Foreign Relations de Rockefeller.

Le Japon, avec l’Arabie Saoudite et les pays membres du Conseil de Coopération du Golfe sont maintenant tout ce qui se dresse entre la cabale sionazie et la faillite. Les casquettes blanches du Pentagone, de la police japonaise et des Forces d’Autodéfense Japonaises doivent passer à l’action et expulser les Sionazis comme Ross et Briger hors du Japon.

Finalement, comme je l’ai souvent répété ici, les Etats-Unis et le Japon ont tous deux besoin de nationaliser leurs banques centrales pour pouvoir rendre le pouvoir au peuple et à ses représentants honnêtement élus (et non corrompus) et pour lui redistribuer de l’argent. Cet argent, qui a été dérobé par les banques centrales privées et les familles qui les contrôlent, pourra alors être rendu à ses propriétaires légitimes. Les banques locales honnêtes, les associations de crédit et les vraies entreprises (à l’opposé des entreprises cleptocrates) pourront continuer à opérer dans un tel système. Lorsque cela se produira, l’humanité sera libérée de l’esclavage babylonien de la dette pour la première fois depuis des milliers d’années. Voilà l’évènement du Cygne Noir ou devrais-je dire Blanc que nous attendons. Les temps sont mûrs à présent.


Traduction Patrick

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.