dimanche 15 février 2015

15/02 - LES UKRAINIENS SE REBIFFENT! 
DES EXEMPLES DE COURAGE! 

Pour commencer :
UKRAINE.Preuve du complot américain pour créer une guerre civile !
Le 20 novembre 2013, la veille du refus par le gouvernement ukrainien de ratifier l’accord d’association avec l’Union européenne, le député Oleg Tsarov dénonçait à la Rada (Parlement) l’ingérence des États-Unis via leur ambassade à Kiev, les accusant de travailler au déclenchement d’une guerre civile en Ukraine, notamment par le biais des TechCamps


Révolte contre la mobilisation :
l'Ukraine se révolte: Kramatorsk contre la mobilisation
Viktoria Shilova, leader du mouvement ukrainien "Antiguerre", députée du conseil régional de la région de Dniepropetrovsk, accuse le gouvernement ukrainien de crimes de guerre avec déjà 7000 morts civils (dont 500 enfants) et environ 30 000 morts dans les lignes de front.
Quel courage ! Dans une ville occupée par l'armée ukrainienne depuis le 5 juillet dernier! La foule nationaliste qui braille l'hymne de l'Ukraine ne leur fait pas peur!  Nous sommes contre la guerre! Pour la Paix! Vive le Donbass!  Kramatorsk, région de Donetsk. Après le coup d'état armé à Kiev, Kramatrosk vote pour la fédéralisation lors du référendum du 11 mai 2014. Elle est reprise par l'armée ukrainienne le 5 juillet de la même année.

Quand on demande à cette femme :
"Qui vous a donné cette affiche?", elle répond "je l'ai imprimée moi même sur mon ordinateurs. Chacun est son propre maitre"
Ce qui n'était pas le cas chez nous avec l'affiche "je suis Charlie". Non, la France n'est pas un pays Libre!


Une ukrainienne ferme le clapet d'un officiel ukrainien
et refuse la mobilisation générale.
Discours mémorable de cette ukrainienne qui ne gobe plus les mensonges de son gouvernement et qui s'élève contre la propagande de guerre. Un avis apparemment largement partagé par le public.

V. Shilova, Ukraine. "Je suis contre la mobilisation!"
Viktoria Shilova est leader du mouvement ukrainien "Antiguerre", députée du conseil régional de la région de Dniepropetrovsk. Elle et son mouvement s'opposent à la mobilisation malgré les pressions, militent pour la fin du conflit et accusent les pouvoirs de crimes de guerre.


* * * *

Donbass. Les enfants des souterrains. 
Abri sous-terrain de la mine "Trudovskaya", quartier Petrovsky de Donetsk. Environ 60 personnes y vivent où plutôt survivent depuis des mois. Principalement des résidents du village détruit de Mariinka. Le quartier subit constamment les frappes des "GRADs".

Regardez et écoutez l’extrême détresse de ces gens... Ils sont terrorisés par les incessants bombardements...Affamés... Qu'ont-ils fait pour mériter ça?? L'Europe, réveille toi, je t'en prie, je t'en supplie....

C'est à nous qui sommes bien au chaud 
d'agir pour tous les opprimés du monde ! 

Ukraine. La petite frappe néonazie, l'héroïne du magazine "Elle", dans toute sa splendeur.
Quand le magazine "Elle" fait l'apologie d'une criminelle néonazie ukrainienne (voir "ELLE" N 3594 - 14 au 20 Novembre 2014 http://www.akyla.net/zhenskie-na-fran..., page 150).
La charmante blonde ukrainienne Vita Zaveroukha, ne se révèle pas si charmante, quand on y regarde de plus près. Cette jeune fille de 18 ans fait la guerre avec le bataillon « Aïdar » et sait déjà se servir d’une mitraillette. Sur ses pages des différents réseaux sociaux, la jeune fasciste déclare que la trêve est mal venue et empêche seulement la Natsgvardia ukrainienne d’aller plus loin . Elle termine son message par un appel littéral au génocide de la population russe.
« La trêve ne fait que compliquer et prolonger la guerre. J’aime mon pays. Mais je me suis mise à détester les gens qui y vivent. Il faut un génocide de la population russe ! » écrit Vita Zaveroukha.
.La jeune néonazie s’était rendue célèbre, quelques jours auparavant, quand une vidéo sur Internet a montré la TES - La Centrale thermique de Lougansk en train de brûler. (vidéo:https://www.youtube.com/watch?v=ej0TC...) C’est Vita qui commente hors cadre. D'une voix qui ne correspond pas à son apparence angélique, elle déclare, en jurant grossièrement :
« Ainsi brûle la TES de Lougansk. Et nous attendons un assaut des « moscovites ». Par contre, nous avons sauvé notre petit chaton.. Regardez comme ça brûle super bien! », se réjouit la jeune fille hors cadre. Cet incendie a provoqué d'énormes dégâts en laissant plus d'un million d'habitant sans électricité.
Sur sa page, elle écrit sans frémir « gloire au fascisme », tourne en dérision les « séparatistes » tués, et recueille avec soin toutes les allusions des médias qui la concernent. Les jouets préférés de la blonde de 18 ans, c’est son fusil automatique et les cocktails Molotov. Selon certaines données, Vita était du nombre de ceux qui, en mai, avaient organisé l’incendie de la maison des syndicats à Odessa.

"Je fais la propagande du nazisme, de la terreur et du génocide. En même temps, je ne suis pas quelqu'un de mauvais.
Tout se justifie par "La guerre au nom de la paix" Si je m'arrête avant de terminer l'affaire, uniquement dans ce cas mes actions ne seront pas être justifiées .On ne juge pas les vainqueurs", - déclare Vita sur son mur vK...


Aucun commentaire:

Publier un commentaire