mercredi 31 décembre 2014

31/12 - BENJAMIN FULFORD :
LA CABALE A SUBI DE LOURDES DÉFAITES EN 2014,
donc 2015, l’année du Mouton en Chine,
pourrait bien être l’année des (anciens) moutons
 qu'ils avaient fait de nous.
29 décembre 2014


L’année 2014 a été une mauvaise année pour les nations du G7 contrôlées par la cabale et leur bande en diminution d’Etats-esclaves

Maintenant, le Pentagone se prépare à faire entrer la République restaurée des Etats-Unis d’Amérique dans l’alliance des 188 nations des BRICS, un pas qui mettrait un point final et permanent au règne de la cabale, selon des sources de la CIA. Si le règne de la cabale prend fin, alors un jubilé (l’annulation d’un coup de toutes les dettes publiques et privées), une redistribution des richesses et un effort massif pour sauver la planète feront de 2015, l’année du Mouton dans l’astrologie chinoise, l’année des moutons.

La dernière offensive contre le règne de la cabale s’est traduite 
- par l’arrestation de 30 dirigeants politiques en Israël,
- la disqualification de Benyamin Netanyahu par son propre parti politique

- et la fuite du plus haut dirigeant nasioniste George Bush Sr dans un hôpital pour échapper à l’arrestation pour avoir ordonné l’assassinat du Président John F. Kennedy et pour crimes de guerre, y compris des massacres de masse.
http://www.dailymail.co.uk/news/article-2885883/Former-President-George-H-W-Bush-90-rushed-hospital-shortness-breath.html


The Kennedy grandson also gifted Bush with a pair of socks honoring JFK.

C'est du délire ! Bush a fait tuer Kennedy 

et son petit fils lui offre des chaussettes avec le visage du Président assassiné!


La semaine dernière a également vu la présentation de preuves indiquant que le comité des 300, qui est supposé représenter le gouvernement secret de la planète, perdait son pouvoir. 
La preuve se présente sous la forme d’un document qui est visible à la 14ème minute de ce vidéo-clip. 



Nous sommes invités à devenir plus conscients 
de la façon dont le monde fonctionne, depuis que la connaissance 
est une partie intégrante de la guerre sur l'ignorance.

Nous avons eu confirmation par des sources du MI5 que le document qui est présenté est un document authentique des 300 publié en 2010 et signé entre autres par la Reine Elizabeth qui en est la présidente. Il ne s’agit pas du document toujours mystérieux signé par le Prince héritier William à Washington plus tôt au cours de ce mois. Ce document traite de la distribution de 48 000 milliards de dollars américains à une série de centres de pouvoir existants. Le pourcentage alloué à chaque groupe indique où réside le vrai pouvoir dans le gouvernement secret.

La partie la plus importante, 20% ou 9600 milliards, va aux «agences financières des Nations-Unies», telles que :

  • le Groupe Banque Mondiale, 
  • le FMI, 
  • la Société Financière Internationale (SFI), 
  • la BRI, 
  • la Banque d’Angleterre 
  • et la Banque de Chine. 

En d’autres termes, les banquiers s’arrogent la part du lion.

Puis nous voyons que 
les Nations-Unies, le groupe ASBLP (Philippines), le Royaume-Uni, la Chine et les familles (royales) chinoises du Dragon reçoivent 10%, soit 4800 milliards. 
Puis en descendant l’échelle nous voyons que la Reine Elizabeth, l’Union Européenne, le Conseil de la Réserve Fédérale, le Comité des 300, le Vatican et «les autorités internationales signataires du document» reçoivent chacun 4%, soit 1920 milliards. 
Réfléchissez-y, le Conseil de la Réserve Fédérale, les gens qui possèdent le gouvernement de la société des Etats-Unis, ne reçoit que 4%.

Enfin des individus sous les noms de code WZH et ASM reçoivent respectivement 3% et 2%. 1% résiduel va dans une sorte de fonds d’épargne.

La première chose à noter est que les Nations-Unies sont à la première position, mais le chef des Nations-Unies est choisi par des dirigeants cachés utilisant un processus secret. Les dirigeants cachés étant presque certainement les suspects habituels : les Rockefeller, les Bush, les Rothschild, etc.

La deuxième chose qu’il est intéressant de noter est de constater que ne figurent pas sur ce document, la Russie, l’Afrique, l’Inde, l’Amérique du Sud, le Japon, l’Allemagne, etc.

La dernière chose à remarquer est que si tout cet argent avait été vraiment distribué, le monde serait dans un bien meilleur état qu’il ne l’est à présent. 
Selon des estimations des Nations-Unies, 

  • il ne faudrait que 400 milliards $ pour mettre fin à la destruction de l’environnement 
  • et 200 milliards $ pour mettre fin à la pauvreté. 

Cela signifie que ces groupes pourraient sauver le monde et il leur resterait encore 47400 milliards $ pour s’acheter des yachts de luxe.

Il est évident que soit cet argent demeure gelé et le document n’a pas abouti à la distribution des fonds ou encore l’argent n’a pas été dépensé sur cette planète. Aucune autre explication n’est satisfaisante.

En tout cas, afin de commencer à nettoyer le gâchis que les Nasionistes ont laissé sur cette planète, nous devons continuer à nous débarrasser de tous les aspects visibles de leur contrôle.

Benjamin ignore quel est le rôle du vrai Obama dans tout ça. De ce qu'il fait en coulisse et qui a été déjà révélé ici.

Un de ces points est Barack Obama, président du gouvernement de la société en faillite des Etats-Unis. Voilà l’homme qui a essayé d’orchestrer des émeutes raciales par le biais de cette campagne de Ferguson. Plus récemment, Obama a menti publiquement à propos de la campagne de marketing de Sony lorsqu’il a accusé la Corée du Nord de la soi-disant cyber-attaque contre Sony Pictures. Il a également appelé à ce qu’on distribue un film montrant l’assassinat du dirigeant d’une nation souveraine.

Obama a passé le samedi de la semaine dernière à jouer au golf à Hawaï avec le Premier Ministre malaisien Naijb Razak. Apparemment Razak a déplu à Obama parce que durant sa visite aux Etats-Unis, la Malaisie a subi de graves inondations, et dès qu’il est rentré chez lui, un troisième avion malaisien a disparu.

Je reçois maintenant des courriels avertissant que le troisième avion disparu serait utilisé dans une attaque terroriste nucléaire en Ukraine.

Nous ne pouvons le vérifier, mais il est évident qu’il y a encore des fauteurs de troubles en liberté. Des réacteurs nucléaires à la fois en Corée du Sud et en Ukraine semblent faire l’objet d’attaques informatiques par l’intermédiaire d’un virus du type stuxnet. La campagne de l’EI se poursuit également, bien qu’à un rythme plus lent. Les désordres en Ukraine continuent faire rage, mais là-aussi les hostilités semblent s’être calmées. L’offensive contre l’économie russe s’est maintenant arrêtée en n’étant pas parvenue à atteindre même de loin son objectif d’y provoquer un changement de régime.

A présent il y a de plus en plus de reportages sur des désordres aux Etats-Unis et le fait que des sbires du gouvernement pillent ouvertement les comptes bancaires des gens. C’est le signe d’un régime en bout de course voué à l’effondrement total.

La question à observer de près en ce début de nouvelle année est si le gouvernement de la société des Etats-Unis sera à même d’effectuer les paiements à venir aux échéances prévues. La première est le 31 décembre avec la clôture des comptes de fin d’année. Puis il y aura une autre grosse échéance le 31 janvier.

Le Premier Ministre esclave japonais Shinzo Abe est maintenant en train de piller franchement l’épargne japonaise pour aider ses maîtres à honorer leurs échéances de paiement. La dernière initiative en date, après avoir vidé les fonds de pension, est un plan pour voler les comptes postaux. Vous pouvez être sûr que le prochain consistera à vider les caisses de la banque agricole Norinchukin. L’argent de la drogue provenant de l’héroïne afghane et de la cocaïne sud-américaine permet également de garder la société des Etats-Unis à flot. Le récent accord pour mettre fin à l’embargo américain contre Cuba est presque certainement lié à un genre de distribution de fonds.

La vraie question, bien sûr, est de savoir quand les Chinois et les Arabes, les plus gros créanciers mondiaux, vont finalement retirer la prise qui alimente les sbires de Washington D.C. et leurs maîtres secrets aux Nations-Unies.

L’autre grande question est : quand les militaires américains vont passer à l’action pour restaurer la République? De ce côté, nous recevons de nombreux rapports que des éléments patriotes du complexe militaro-industriel américain sont en train se mettre en marche.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.