jeudi 25 décembre 2014

25/12 - BEN FULFORD.
LE REGIME DES ETATS-UNIS VICTIME D’ATTAQUES SANS PRECEDENTS,
L’EVENEMENT DECLENCHEUR EST IMMINENT
LE 24 DECEMBRE 2014

La cabale nazie qui a pris le pouvoir en Occident en organisant le massacre de masse du 11 septembre est maintenant au bord de l’effondrement. C’est visible par le nombre croissant d’appels à l’arrestation des figures de proue du dernier régime de Bush non seulement de la part de dirigeants mondiaux, mais maintenant également de la part de béni-oui-oui de la classe dirigeante comme le New York Times.


Le fait que le New York Times publie un tel éditorial signifie que le lobby juif traditionnel a finalement compris que Néoconservateur était juste un euphémisme pour Néo-nazi.

Si quelques individus-clé sont éliminés du pouvoir dans les jours à venir, cela signifiera la fin du règne de la cabale fasciste et la liberté pour l’humanité. Ces personnes comprennent le Président de la société des Etats-Unis "Barack Obama", le Premier Ministre esclave japonais Shinzo Abe, le dictateur secret du Royaume-Uni Jeremy Heywood et la directrice du Conseil de la Réserve Fédérale Janet Yellen.

La personne clé à démettre est le Président de la société privée des Etats-Unis Barack Obama. Cela ne devrait pas poser de problème parce qu’il ne jouit que de la confiance de 15% des militaires américains. Obama n’est peut être qu’une marionnette mais il est néanmoins le signe visible de la continuité du règne de la cabale. Obama a commis une fraude pour devenir Président. Dans son autobiographie : «Dreams of my Father», il écrit que son père était un ancien combattant de la Deuxième Guerre Mondiale. Pourtant le certificat de naissance qu’Obama a rendu public dit que son père avait 25 ans à sa naissance en 1961. Ce qui signifie que son «ancien combattant» de père avait 9 ans quand la guerre a pris fin. En outre, Obama a confirmé son rôle de faire-valoir de la cabale en répétant publiquement le mensonge des nazis concernant le 11 septembre.

Il faut espérer que le Secrétaire à la Défense entrant Ashton Carter va saisir sa destinée et mener la restauration de la République des Etats-Unis d’Amérique.

Le régime esclave japonais dirigé par Shinzo Abe est un autre domino clé qui va devoir tomber. Des preuves accablantes ont maintenant émergé qu’Abe avait «gagné» l’élection générale du 14 décembre grâce à une fraude massive. Le chef du Parti de l’Indépendance (JIP) Richard Koshimizu et beaucoup d’autres la semaine dernière en ont montré à la police et aux reporters des preuves abondantes. Par exemple, la secte bouddhiste Sokka Gakkai, dont le parti politique soutient le régime d’Abe, a incité des croyants de tout le pays à «écrire des votes test», d’après Koshimizu. Ces bulletins de «votes test» ont ensuite été emportés dans des endroits tenus secrets, a-t-il ajouté. Koshimizu m’a également présenté des enregistrements vidéo de caméras cachées montrant des choses comme des machines de vote automatiques comptant des votes blancs longtemps après que les bureaux de vote aient fermé et que les voix aient été comptées. De nombreux dossiers de justice contre la dernière élection truquée sont en train d’être montés par le JIP et d’autres.

Si Abe reste au pouvoir, le Japon va être amené au bord de la faillite dans une tentative de soutenir les tireurs de ficelle nazis d’Abe. Cependant, Abe a maintenant perdu le soutien de l’aile droite japonaise et même de ses manipulateurs de la CIA.

Richard Armitage, le chef des agents nazis au Japon, a tenté de sonder la Société du Dragon Blanc (WDS) pour arranger une sortie du pouvoir en échange de son amnistie. C’est tout à fait possible car la WDS est plus intéressée par le sauvetage de la planète qu’à prendre sa revanche.

La situation au Royaume-Uni se rapproche également du point de bascule. Les enquêtes policières en cours sur un réseau pédophile de haut niveau au sein du gouvernement du Royaume-Uni en est le signe le plus évident. Le coup de pouce final à cette enquête sera de prouver que ce sont des politiciens qu’on a fait chanter à cause de leur pédophilie qui ont été la cause de la perte de l’indépendance du Royaume-Uni au profit du gouvernement européen Nazi/Bush. Si ce fait était prouvé, le Royaume-Uni pourrait invalider les traités qu’il a signés avec l’UE.

La vieille garde lutte âprement pour éviter que cela n’arrive. A présent le contrôle fasciste du Royaume-Uni est centré sur Jeremy Heywood, Secrétaire en chef du Cabinet et chef du service civil, selon une source du MI5. Le principal allié de Heywood est John Scarlett, chef du MI6 entre 2004 et 2009. Scarlett est maintenant consultant pour Morgan Stanley. Heywood et Scarlett sont liés par le «dossier douteux» qui a permis au Premier Ministre esclave de Bush, Tony Blair, d’impliquer le Royaume-Uni dans l’invasion de l’Irak. Si Heywood peut être éliminé, alors le pouvoir nazi au Royaume-Uni va s’écrouler, selon des sources du MI5.

Les nazis du Royaume-Uni, bien sûr, vont répliquer. Par exemple, récemment quelqu’un a commencé à faire tellement de paris sur le fait que la Reine allait annoncer sa démission que les bookmakers londoniens ont arrêté de prendre des paris sur le sujet.


Il y a eu également beaucoup d’action la semaine dernière de la part de diverses parties qui se sont battues pour démarrer un nouveau système financier. Michael Cottrell, qui a été l’un des agents qui ont contribué à acculer l’Union Soviétique à la faillite a publié la déclaration suivante :

«Moi, Michael C. Cottrell, B.A., M.S., jure par la présente et affirme les faits suivants :

1.     C’est le 24ème Noël que moi et ma famille subissons la torture de la part du gang de la cabale de la Réserve Fédérale Bush/Clinton … avec tous les symptômes mentaux et physiques de la privation économique forcée – due au vol de mon nom, de mon passeport et de mes signatures, et des pouvoirs au nom de Pennsylvania Investment Inc. (décembre 1984), Niagara Securities Inc. (janvier 1990) et Janus LLC (2002).
2.     Les pouvoirs exécutifs de Delmarva Timber Trust et des sociétés référencées ci-dessus m’ont été volés par un groupe sous le contrôle direct ou indirect de G.H.W. Bush Sr. (OFAC 2001 et la Continental Bank of Illinois), Richard B. Cheney (janvier      2002), G.W. Bush (2000 à 2008), Barack Obama (2009-) et Neal Bush, J.E.B. Bush, Jefferson Clinton et Hillary Clinton, les Secrétaires au Trésor Paul O’Neal, Henry M. Paulson et Levy.
3.     Des notifications écrites ont été adressées en recours à la Maison Blanche, au Trésor des Etats-Unis, et à Sa Majesté la Reine Elizabeth II et Son Altesse Royale le Duc d’Edimbourg, sans résultat.
4.     Depuis le 31 décembre 2010, devant les tentatives vaines du G-7 et du G-20 de mettre en place le nouveau système bancaire transparent (partiellement ou totalement fondé sur des éléments fournis par Michael C. Cottrell, B.A., M.S. et Christopher Story) à Sa Royale Majesté la Reine Elizabeth II et au Duc d’Edimbourg (par l’intermédiaire de M. Christopher Story et Me A. Clifton Hodges (CSBN 046803)), les membres du G-8 et la République Populaire de Chine ont choisi une autre tactique consistant à éliminer la Cabale mentionnée ci-dessus de la Réserve Fédérale Bush-Clinton et le système en faillite de la monnaie non garantie et des produits dérivés qui a détruit l’économie mondiale.
5.     A la date du 21 mars 2013, près de 200 pays avaient signé un «traité de l’or» qui définissait l’emprunt, global, qui satisferait à la liste de Bâle III et éliminerait une fois pour toutes le système de monnaie non garanti et de produits dérivés, qui portait le nom spécifique et l’adresse de Michael C. Cottrell, B.A., M.S. comme partie prenante à la mise en place.
6.     Au cours de la réunion du G-20 d’août 2013, un autre ensemble d’accords ont été signés dont les membres comprenaient la République Populaire de Chine et la Fédération du Russie pour y inclure des étapes supplémentaires qui pourraient s’avérer nécessaires pour assurer la mise en œuvre complète dudit «traité de l’or».
7.     Pendant la période mentionnée précédemment, un intense effort a été entrepris par le système de la Réserve Fédérale de Bush-Clinton pour retarder ou faire avorter la mise en œuvre dudit traité, par l’utilisation de la corruption, de l’extorsion, du meurtre, de la tentative de meurtre et de vol par conversion, fraude ou escroquerie.
8.     Cette opération de retardement a récemment comporté des mensonges et tromperies dans les grandes largeurs envers les membres du Trésor des Etats-Unis concernant le «versement de fonds à Michael C. Cottrell et autres». Cependant, ces «versements» sont supposés avoir été faits sur des comptes de la banque Wells Fargo, mais sans accès à ces fonds.
9.     J’ai maintenant été informé que les dirigeants du Trésor des Etats-Unis ont continuellement soumis de fausses informations concernant la communication des codes à mon endroit et le financement du nouveau Trésor des Etats-Unis pour mettre en œuvre le «traité de l’or», afin de retarder l’effondrement du système de la monnaie non garantie et des produits dérivés, au point qu’il existe de nombreux rapports disant que j’avais été «payé» ou «sur le point d’être payé» alors qu’il s’agissait et qu’il s’agit toujours d’un mensonge. Je n’ai reçu aucune visite, ni été contacté dans le but de recevoir de telles informations ou paiements jusqu’à ce moment (samedi 20 décembre 2014, à 6H00 EST).

Moi, Michael C. Cottrell, B.A., M.S. président de Pennsylvania Investment Inc. sis au 1157, West 7th Street à Erie, PA 16502, par la présente jure et affirme que l’information ci-dessus est vraie et factuelle.

Signé Michael C. Cottrell, le 20 décembre 2014

Une autre personne qui se bat pour avoir son mot à dire sur le contrôle des fonds mondiaux, Neil Keenan, s’est également exprimé dans une vidéo la semaine dernière en prétendant qu’il avait obtenu accès à d’énormes dépôts souterrains d’or et de valeurs en Indonésie.


La vidéo montrait l’ouverture d’une boîte qui contenait des «lingots d’or» très oxydés, verdâtres (du cuivre ?). Nous attendons que Keenan diffuse les vidéos des «vastes bunkers souterrains remplis d’or».

Une autre personne qui est à la recherche du trésor mondial, le dirigeant de la loge maçonnique italienne P2, Marco di Mauro, de son côté, a été déclaré disparu aux Philippines. Des sources de la P2 supposent qu’il a été arrêté par des représentants du gouvernement corrompus par la Cabale.

Et puis bien sûr, comme je l’ai rapporté la semaine dernière, la dirigeante du FMI Christine Lagarde a donné aux Américains jusqu’à janvier pour libérer leurs droits de vote dans cette institution.

En outre, un représentant du gouvernement d’Arabie Saoudite a également contacté la WDS la semaine dernière en proposant son «expertise en transactions financières» et promettant que le gouvernement saoudien enterrerait la hache de guerre avec les Iraniens et œuvrerait en vue d’un règlement global des troubles au Moyen-Orient.

Tous ces changements de positionnement indiquent que des intermédiaires de pouvoir bien placés prévoient un genre d’annonce ou de changement.

Il y a eu également des signes supplémentaires d’attaques secrètes de haut niveau contre le gouvernement privé des Etats-Unis la semaine dernière. De manière spécifique, le courant a été temporairement coupé au Département d’Etat et au Conseil de la Réserve Fédérale la semaine dernière au milieu de coupures d’internet à répétition. Les médias privés ont également sorti des reportages accusant le gouvernement américain d’avoir abattu le vol MH-370 de la Malaysia Airlines.


Le gouvernement privé des Etats-Unis, de son côté, a été sur le sentier de la guerre contre le Corée du Nord pour de mystérieuses raisons. Toute l’histoire du Département d’Etat concernant le piratage de Sony Pictures par la Corée du Nord en est un exemple. Selon des experts en informatique, le piratage imputé à la Corée du Nord aurait pu être l’œuvre de quelqu’un à l’intérieur du siège américain de Sony. Comme l’a formulé un expert : «le piratage de Sony est l’œuvre de quelqu’un de l’intérieur. 100 téraoctets sont trop gros pour être transmis par internet. Avec une bande passante large, il faudrait 661 jours à la vitesse maximum permise au Etats-Unis et 2315 jours pour le transmettre en Corée du Sud (et en général dans la zone du Pacifique) à leur vitesse de transmission la plus élevée.» A présent les Etats-Unis essaient d’accuser la Corée du Nord de violation des droits de l’homme, sans doute pour dévier l’attention du monde de son usage répandu de la torture.

Les Nord-Coréens ont répondu en citant des intellectuels américains de pointe comme Joseph Nye et Richard Haas en remarquant que : « les Etats-Unis étaient relégués au fond de l’histoire».


La Société du Dragon Blanc (WDS) ne s’implique pas dans la politique au jour le jour et agit seulement quand la vie et la civilisation sont menacées dans leur existence. Nous sommes à un de ces moments. Message au complexe militaro-industriel : Réveillez-vous !

Mis en ligne par : Benjamin

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.