dimanche 21 décembre 2014

21/12 - UN DISCOURS HISTORIQUE À DAMAS 
- SUITE. 
DES ONDES DE CHOC À TRAVERS LE MONDE.

La semaine dernière, Gordon Duff, Chef de la Rédaction de Veterans Today, a fait une déclaration historique à la Conférence Internationale sur le Combat contre le Terrorisme et l’Extrémisme religieux qui s’est tenue à Damas en Syrie. Ce discours a envoyé des ondes de choc à travers le monde.

Gordon Duff faisait partie de la délégation de la direction de Veterans Today qui s’est rendue  à Damas et qui était en consultation avec le Conseil d’Administration de Veterans Today et d’autres personnes sur la même ligne au sein de l’Armée américaine et de la communauté du renseignement, avec des représentants de soixante-huit nations différentes du monde entier qui assistaient à la Conférence.

Complément de l'article d'hier:

La délégation de Veterans Today comprenait
-          Gordon Duff (Rédacteur en chef),
-          Jim Dean (Directeur général),
-          le colonel James Hanke (Directeur)
-          et Mike Harris (Directeur financier).

Le discours de Gordon Duff a rapidement changé la focalisation de la conférence tout entière et envoie des ondes de choc à travers le monde vers les différents corps diplomatique, militaire et du renseignement mondiaux.

En quoi ce discours est-il historique?
Pour un certain nombre de raisons vitales.
Ce discours est le premier dans l’histoire où une équipe de «non-activistes» du renseignement américain ont fait le point de la situation militaire face à un auditoire de ce genre, comprenant des chefs militaires des diverses Forces Tribales du Liban, de la Syrie et de l’Irak, ainsi qu’une délégation russe et beaucoup d’autres à travers le monde. Avant ce discours historique de Duff, personne n’avait jamais osé exprimer la simple vérité à propos de ce vrai problème, qui n’est pas le Terrorisme au Moyen-Orient, mais les conséquences du Crime Organisé à l’échelle internationale.



Quel général américain s’est assuré que des tas d’armements lourds et de munitions seraient abandonnés en Irak pour être mis à disposition de l’émergent Etat Islamique (ISIS, ISIL, DAISH) ?



L’Etat Islamique, également connu sous le nom d’EIIL, de DAISH, d’Al Qaida version 2, ou Al CIA Duh version 2.

Comment ce groupe a-t-il pu croître si vite et a-t-il acquis si rapidement un armement performant sans rencontrer d’opposition.
Mais, de façon plus importante, Duff, un consultant de renom dans le domaine du renseignement et de la sécurité internationale, a identifié les raisons profondes de l’implication dysfonctionnelle des Etats-Unis d’Amérique en Irak et en Syrie et la réelle origine de l’EIIL/DAISH (DAISH pour ad-dawla al-islamiyya fi-l-‘iraq wa’s-sam est l’acronyme arabe pour l’EIIL : Etat Islamique en Irak et au Levant)

Le discours de Duff a immédiatement provoqué un changement de tonalité de la Conférence qui s’est refocalisée sur les origines réelles de l’EIIL/DAISH.

Son discours a immédiatement redirigé le point de vue de la conférence de discussions théoriques sur le Terrorisme et l’Extrémisme vers ce qui se passe réellement sur le terrain, sur qui porte la responsabilité et pourquoi ils agissent comme ils le font, c'est-à-dire piller des usines et torturer et massacrer des civils, des gens de leur peuple.

Gordon Duff a présenté les vraies origines de l’EIIL/DAISH en termes simples. Pour la première fois quelqu’un l’a fait publiquement et cette divulgation de la part d’un professionnel du renseignement et de la sécurité aussi reconnu et crédible envoie maintenant des ondes de choc dans le monde entier.

Duff a déclaré qu’il y a beaucoup trop de gens qui sont morts pour continuer à parler à mots couverts et qu’il était temps de partager une hypothèse fondamentale basée sur des preuves des services de renseignement. Puis Duff a poursuivi en expliquant les vraies origines de L’EIIL/DAISH en termes facilement compréhensibles qui apportent un éclairage suffisant pour formuler une réponse documentée.

Duff a expliqué que ce qui se passait en Irak, en Syrie avec l’EIIL n’est pas du terrorisme, mais simplement un CRIME. C'est-à-dire que c’est l’œuvre d’une Cabale criminelle internationale qui a pris le contrôle du Congrès américain. Oui, il s’agit d’un énorme problème de Crime organisé qui doit être compris comme en étant la cause profonde.
Duff a identifié cette Cabale Criminelle comme étant d’origine israélienne et a insisté sur le fait qu’il s’agissait de Crime mondialisé à une échelle encore jamais vue jusqu’ici.

Il a expliqué comment la décision illégale de la Cour Suprême de Citizens United (http://www.veteranstoday.com/2010/01/22/call-for-immediate-arrest-of-5-supreme-court-justices-for-treason/) a permis à un magnat du crime organisé israélo-américain qui opère à présent à partir de Macao, Sheldon Adelson, d’acheter en gros le contrôle des deux chambres du Congrès (http://www.veteranstoday.com/2014/12/10/israeli-control-of-congress-cited-in-terrorism-keynote/) lors de la dernière élection et de mettre le Congrès sous le contrôle du Syndicat international du Crime qui est spécialisé dans le trafic d’êtres humains et de drogues.

Duff a également identifié les généraux américains McInerney et Vallely comme étant impliqués dans l’organisation de DAISH aux côtés du sénateur John McCain.
Il a également souligné que le Secrétaire à la Défense Chuck Hagel (qui vient juste de démissionner) a été celui qui a empêché le bombardement américain de la Syrie en réponse à la pseudo-attaque au gaz à Alep en Syrie.


Cette déclaration faite par Gordon Duff peut être qualifiée d’historique parce que c’est la première fois qu’un consultant de pointe en matière de renseignement et de sécurité a expliqué publiquement pourquoi le problème de l’EIIL/DAISH ne relève pas du terrorisme, mais du Crime organisé. Il a rendu clair le fait que l’EIIL/DAISH est le résultat du comportement criminel d’un Syndicat international du Crime localisé en Israël qui a essentiellement acheté le contrôle du Congrès américain au cours de la dernière élection.

Voici le discours de fond de Gordon Duff qui s’est avéré historique.

YouTube – Veterans Today – (http://www.youtube.com/watch?v=jE2_qmlKFVU)

Il devrait maintenant être clair pour tout le monde que la création de l’EIIL/DAISH résulte non du terrorisme mais de l’influence indue exercée sur le Système Politique Américain par ce Syndicat du Crime basé en Israël, par laquelle une faction à l’intérieur du Congrès américain, de l’Armée et des Services de renseignement a été manipulée pour soutenir la création de l’EIIL/DAISH.

C’est la première fois que ces questions ont été clarifiées pour les services de sécurité syriens ainsi que pour les représentants du renseignement, militaires et diplomatiques du monde entier.
Dans les jours et les semaines qui suivent on peut s’attendre à ce que de telles divulgations fondés sur des renseignements solides changent l’étendue et le ton de la discussion à propos de ce qui se passe vraiment sur le terrain en Irak et en Syrie et de l’entreprise criminelle mondiale qui se cache derrière.

Il y a eu plusieurs tentatives subtiles de faire obstacle à la délégation de VT et d’empêcher Gordon Duff de prononcer son discours historique. Malgré ces tentatives d’interception, dont l’une a été directement avortée par le Directeur financier de VT Mike Harris, Gordon Duff a pu faire son discours et créer l’évènement en mettant des faits réels derrière l’EIIL/DAISH en public pour la première fois. Le colonel Jim Hanke s’est également exprimé à la Conférence et son discours a été très bien accueilli.

Mike Harris a donné de nombreuses interviews à la presse syrienne et a rencontré des responsables de la Sécurité syrienne et le Grand Mufti, la référence ultime en matière de droit et de théologie islamique. Ces discussions se sont révélées très productives et ont grandement contribué à favoriser la compréhension de ce qui se cache derrière le problème du crime de l’EIIL/DAISH en Irak et en Syrie qui n’est rien d’autre que du Crime organisé international de haut niveau et qui doit être traité comme tel.

Conclusion :

Il est évident que Gordon Duff et son équipe ont fait preuve de grand courage en participant à cette conférence à Damas et méritent les plus grands éloges pour cet excellent travail représentant les vrais intérêts pour la paix des gens réduits au silence.

Aucune Cabale criminelle de cette ampleur ne peut exister sans le secret le plus absolu, qui n’existe plus grâce au discours de Duff et sa divulgation complète. Leurs crimes n’ont désormais plus rien de secret et le «bal est ouvert».

Grâce à Duff le bal est ouvert pour cette Cabale internationale du Crime liée à Israël que certains ont qualifié de Cabale internationale sioniste du Crime (IZCS pour International Zionist Crime Syndicate) qui a fait alliance avec la Cabale du Crime de Bush (BCC pour Bush Crime Cabal) qui est maintenant complètement identifiée sur l’internet mondial. Beaucoup réalisent à présent que la BCC a été constituée lorsque Bush 1 a organisé l’assassinat de John F. Kennedy et a commencé son ascension vers le pouvoir, en impliquant jusqu’au cou ses exécutants de la CIA, l’Armée, le Congrès, le Département de la Justice et le système judiciaire.

Maintenant si quelqu’un doute que l’EIIL/DAISH a été organisé grâce au pouvoir financier de la Cabale internationale sioniste du crime (IZCS) opérant à partir d’Israël qui a maintenant pris le contrôle du Congrès des Etats-Unis, prenez note de ce qui suit :
Tous les blessés de l’EIIL/DAISH sont amenés en Israël pour des soins médicaux, tous frais payés et ceux qui sont rétablis sont renvoyés en Irak et en Syrie pour attaquer, torturer, massacrer et dépouiller de leurs biens des civils innocents, en prétendant être des terroristes islamiques. Tout cela est fait pour provoquer une énorme confusion et pour empêcher les gouvernements en place de mettre en œuvre des solutions à ce terrorisme synthétique qui n’est en réalité rien d’autre qu’une énorme opération du crime organisé pour faire de l’argent et accroître son pouvoir. Comment savons-nous que la Cabale criminelle a vraiment pris le contrôle du Congrès des Etats-Unis ? Nous disposons en fait de preuves spécifiques (http://www.veteranstoday.com/2014/10/22/puppetgate-the-continuing-saga/) qui ont révélé le contrôle de la Cabale du Crime sur le Congrès par l’utilisation de gros pots-de-vin et de menaces de mort.

Il est maintenant plus qu’évident que la seule manière de traiter le problème d’une Cabale criminelle de cette ampleur est de les inculper, de les arrêter, de les traduire en justice, et s’ils sont reconnus coupables grâce à des preuves ne laissant nul place au doute, de les condamner de manière adéquate. S’ils ont commis des actes de trahison, de sédition ou autres crimes majeurs, ils devront en répondre devant un tribunal américain ou international et être exécutés comme les criminels nazis après les procès de Nuremberg ou les coupables japonais jugés par le Tribunal Militaire International pour l’Extrême-Orient également connu sous le nom de «procès de Tokyo» et devant d’autres tribunaux dans différents endroits de l’Asie et du Pacifique. Près de 1000 criminels de guerre japonais ont été exécutés après avoir été reconnus coupables ainsi que 20 criminels de guerre nazis.

Cependant, il est notoire au sein des niveaux supérieurs des services de renseignement et parmi ceux qui ont étroitement collaboré avec des agents et exécutants de l’OSS (Office of Strategic Services, l’ancêtre de la CIA) que de nombreux escadrons de la mort de l’armée américaine ont été déployés en Europe pour faire justice de beaucoup de nazis non inculpés. Certains escadrons opérant sous mandat présidentiel ont également été déployés à Hawaï et en Asie pour faire « justice séance tenante hors du cadre légal » de beaucoup de criminels de guerre japonais qui avaient réussi à passer entre les mailles du filet.

Tout ce processus des procès de Nuremberg et de Tokyo doit maintenant être réitéré contre la Cabale criminelle et tous ses complices,
-          politiciens de haut niveau,
-          marionnettes politiques et judiciaires ainsi que leurs exécutants
-          et meurtriers en série déployés sur le terrain en tant que mercenaires rémunérés.

 Ceux qui essaieront de se soustraire aux poursuites pourront être traqués jusqu’au bout de la Terre si nécessaire.
Et le pire de tout cela, c’est la capacité de la Cabale criminelle d’utiliser des généraux américains et un Sénateur américain élu pour démarrer et diriger l’EIIL/DAISH. C’en est vraiment écoeurant, mais il y a encore plus à dire à ce sujet. Parce que la faction honnête de l’Armée américaine cible maintenant certaines des positions de l’EIIL, ce à quoi nous assistons à présent est une guerre civile secrète américaine qui se déroule en Irak.

Et maintenant la Chine a proposé son aide militaire au gouvernement irakien. (http://www.veteranstoday.com/2014/14/12/china-offers-military-assistance-to-iraq-in-isil-fight/)

A moins que John McCain ne soit empêché d’accéder au poste de Président du Comité des Forces Armées, il sera capable d’exercer de sérieuses pressions et de pousser l’Amérique vers une nouvelle guerre contre l’Irak (ou la Syrie, l’Iran et l’Ukraine également) et ses agissements pourraient déclencher une troisième guerre mondiale nucléaire avec la Fédération de Russie, (http://www.zerohedge.com/news/2014-12-13/russia-warns-may-send-troops-ukraine-after-congress-unanimously-votes-give-lethal-ai?page=4) le Président Poutine ayant déclaré qu’il en avait assez.

Chapeau bas et félicitations à Gordon Duff et son équipe de héros américains qui ont maintenant rétabli la vérité et ont montré le grand courage nécessaire pour divulguer publiquement pour la première fois la vraie origine de l’EIIL/DAISH et montrer que c’était une entreprise criminelle créée par une énorme Cabale internationale du Crime organisé.
-          A présent la plupart des Unités de sécurité et de renseignement mondiales connaissent la vérité qui leur a été dissimulée pendant des années par un excès de compartimentation et des milliards de dollars dépensés par la Cabale criminelle pour contrôler et empêcher l’accès à ces informations.
-          Ces Unités savent maintenant clairement qui met en œuvre ce terrorisme synthétique, cette torture, ces massacres de masse et ces pillages au Moyen-Orient et pourquoi.
-          Elles savent à présent qu’ils sont perpétrés pour favoriser les buts de la Cabale criminelle et son pouvoir.

L’équipe de Veterans Today :

Gordon Duff : est le Directeur Général et Rédacteur en chef de VT et vétéran des Marines durant la guerre du Vietnam. Il est un vétéran blessé de guerre et a travaillé pendant des dizaines d’années sur les questions relatives aux anciens combattants et prisonniers de guerre. C’est un diplomate accrédité et il est unanimement reconnu comme l’un des meilleurs spécialistes du renseignement mondial. Il a dirigé la plus importante organisation de renseignement privée au monde et conseille régulièrement des gouvernements confrontés à des problèmes de sécurité. Gordon Duff a énormément voyagé, est publié dans le monde entier et est un invité régulier d’émissions de radio et de télévision dans de nombreux pays. Son expérience des affaires et ses intérêts résident dans l’énergie et la technologie de défense. Il est le Directeur Général du groupe de défense suisse Adamus.

Jim Dean : est le Président du Conseil d’Administration de VT et remplit de multiples fonctions, allant de tâches de routine au développement, à l’écriture et à l’édition de nombreux articles. Il a également un agenda bien rempli d’interviews pour des radios et des télévisions internationales. Il a de nombreux contacts sur le terrain au Moyen-Orient et fournit des reportages détaillés dans ses articles et dans les émissions radio d’informations de VT. Jim Dean est également membre de l’Ordre Militaire des Guerres Mondiales, de l’Association des Responsables du Renseignement, et Vice-Président Sénior du groupe de défense suisse Adamus.
Un de ses articles en anglais :

Le Colonel James Hanke : est l’un des Directeurs de VT et retraité des Forces Spéciales de l’US Army. Le Colonel Hanke est un ancien du G2 (service de renseignement) de la 3ème Armée, un ancien Commandant des Armes nucléaires de l’OTAN, attaché militaire en Israël, chef de A-Team au Vietnam, et Directeur technique du groupe de défense suisse Adamus.

Mike Harris : est le Directeur financier de VT, animateur de radio, ancien trésorier de campagne du Parti Républicain, ancien candidat gouverneur de l’Arizona, et Vice-Président Sénior du groupe de défense suisse Adamus. Mike est un expert en arts martiaux «full-contact». Sa longue expérience est telle qu’elle lui a valu le respect unanime et le sobriquet de «Mike l’Acier».
Ici au sujet des fusillades dans les écoles (en anglais)

Le site Veterans Today et la suite du trombinoscope:


Toute l’équipe ici :
COMITÉ DE RÉDACTION & D'ADMINISTRATION
Le Conseil est responsable de tout le contenu de VT et participe à toutes les décisions importantes concernant le contenu, les chroniqueurs, et la direction éditoriale de VT
-          Gordon Duff - le président, les Marines américains, le Vietnam, directeur général, Adamus Defense Group, Suisse
-          Le lieutenant-général Hamid Gul - Directeur général de l'ISI (ex-chef des services du renseignement, Pakistan)
-          Le colonel Eugene Khrouchtchev - Ex-URSS / Russie Airborne, Intelligence, d'OPSPSY, Premier Secrétaire, les ambassades soviétiques et russes, Kaboul, Afghanistan, Directeur de la planification stratégique, Adamus Defense Group, Suisse
-          Jim W. Dean - Ordre militaire de guerres mondiales, l'Association pour les agents de renseignements, premier vice-président, Adamus Defense Group, Suisse
-          Colonel James Hanke - US Army Special Forces (Ret.) Ancien G2 Troisième armée, l'OTAN des armes nucléaires commandant, attaché à Israël, A-Team leader Vietnam, directeur des opérations, Adamus Defense Group, Suisse
-          Jeff Smith - Physicien nucléaire, est un ancien spécialiste des armes nucléaires avec le ministère de l'Énergie et de l'ONU (AIEA) armes inspecteur spécialisé dans les questions de non-prolifération nucléaires. Il est maintenant conservateur cryptographique et historien, la préservation de documents classifiés concernant la recherche sur les armes nucléaires.
-          F. William Engdahl - Spécialiste mondial de la politique énergétique, analyste du risque stratégique et auteur
-          Gwenyth Todd - Ancien directeur de la Maison Blanche Conseil national de sécurité, Moyen-Orient bureau, conseiller politique en chef, 5e Flotte de la Marine
-          Leo Wanta - L'ancien directeur national du renseignement sous le président Reagan et inspecteur général, ministère de la Défense
-          Mike Harris - Rédacteur financier, animateur de radio, ancien Campagne GOP président Finances et candidat au poste de gouverneur de l'Arizona, vice-président, Adamus Defense Group, Suisse
-          Carol Duff - RN, BA, MSN, les problèmes de santé l'éditeur de vétéran
-          Dr James H. Fetzer , McKnight professeur émérite, Université de Minnesota Duluth, ancien officier du Corps des Marines
-          Dr. Kevin Barrett , spécialiste en études islamiques, éducateur, animateur de radio, journaliste d'investigation
-          Major Bobby Hanifin - l'US Air Force, Anciens Combattants éditeur
-          Khalil Nouri - Afghanistan politologue et spécialiste du renseignement militaire
-          Patrick Willis - Creative Arts éditeur, les anciens des forces spéciales sud-africaines

OPÉRATIONS & rédacteurs en chef
Directeur général: John P. Allen
Rédacteur en chef principal: Gordon Duff
Gestion des rédacteurs: rédacteurs en chef sont responsables de la mise en forme générale et les questions d'édition. Ce groupe interagit avec et sert notre communauté de chroniqueurs / écrivains du personnel et lecteurs / abonnés
-          Yanira Farray
-          Jim W. Dean

Commentaires Gestionnaire: Billy Jackson

Bureaux internationaux réunis / CORRESPONDANTS
Moyen-Orient: l'éditeur / correspondant en chef: Gwyneth Todd, ancien chef, Moyen-Orient bureau, du Conseil de sécurité nationale, de la Maison Blanche, Washington, Consultant Chef du Département de la Marine pour le Moyen-Orient Affaires Etats-Unis

Liban / Syrie: chef de bureau: Dr Franklin Lamb ; ancien conseiller adjoint de la Commission judiciaire de la Chambre américaine, professeur de droit international à l'Université Northwestern College, basé à Beyrouth et à Damas.

Eqypt: Bureau chef: Dr Ashraf Ezzat MD

Etat de Palestine: Bureau chef: Sami Jadallah , Ken O'Keefe ,

Israël: Bureau chef: "Roi Tov," officier de Tsahal ( www.roytov.com) et dissident israélien condamné à mort

Iran: chef de bureau: Kourosh Ziabiari et Dr Ismail Salmi (Press TV / Tehran Times)

Afghanistan: l'éditeur / chef de bureau: Khalil Nouri, Fayaz Shah, le Dr Mohamed Miraki, Kadir Mohmand

Arménie: Bureau chef: Harout Sassounian

Géorgie: Bureau chef: Jeffrey Silverman, l'armée américaine, spécialiste de la guerre biologique et chimique

Azerbaïdjan: Bureau chef: Henry Kamens

Europe du Sud: Bureau chef: Monsieur Vojislav Milosevic , directeur général, Centre de lutte contre le terrorisme et la paix mondiale
-          Professeur Andrija Slavik (spécialiste de la diplomatie, des plans de guerre et la guerre psychologique)
-          Le lieutenant-général (. Ret) Banko Krga - L'ancien chef du renseignement militaire et le chef adjoint d'état-major général des Forces armées serbes
-          Le lieutenant-général (. Ret) Satish Nambiar - L'ancien chef de cabinet adjoint, Secrétaire général adjoint et secrétaire général adjoint, Organisation des Nations Unies
-          Le vice-amiral Radomir Grujic, commandant de la flotte, serbes forces navales, chef d'état-major, War College de Serbie

Pakistan: Bureau chef et rédacteur en chef régional: Major Raja Mujtaba ,
Le lieutenant-général Hamid Gul, (retraité. Ancien DG ISI),
Admiral Iftikhar Ahmed Sirohey (Ret. Joint Chiefs ancien président de personnel, militaire du Pakistan)

Japon: chef de bureau: Benjamin Fulford: Publié plus de 30 livres, y compris les meilleures ventes, en japonais. Avant de devenir pigiste, son dernier emploi en entreprise était aussi le chef du bureau Asie-Pacifique pour le magazine Forbes.

France (Paris): chef de bureau: Jane Rosenstein , Gennady & Lidiya Sevastyanov , Didier Lambert

Royaume-Uni: chef de bureau: Gilad Atzmon (auteur, musicien),Alan Hart (ret BBC au Moyen-Orient chef de pupitre.), Stuart Littlewood , Michael Shrimpton (Avocat à la Cour, plus succinctes renseignement US / govts Royaume-Uni.) Harry Erivona (barrister, Analyste du renseignement), Robbie "l'image» (droits civils activistes)

Canada: Bureau chef: Josh Blakeney , le Dr Anthony Hill

Russie: l'éditeur / chef de bureau: Colonel Gene Khrouchtchev (ret. Airborne, Intelligence / Psyops, premier secrétaire soviétique et les ambassades russes en Afghanistan)

Afrique du Sud: chef de bureau: Baron Ricardo Baretzky (directeur général, Afrique du Sud Agence de contre-espionnage et ECIPS Center / européenne pour l'information et la politique de sécurité)

Nigeria: Harry Erivona, Directeur, Groupe de sécurité Adamus, directeur général Hammond et Barkers, Londres

Autriche: l'éditeur / Chef du Bureau: (Directeur de la Maison Blanche de renseignement, inspecteur général, ministère de la Défense, Etats-Unis sous le président Reagan) Lee Wanta

Allemagne: Bureau chef: F. William Engldahl

Brésil: Correspondant: Fancisca Helena Grunupp (historien, traducteur littéraire)

Nouvelle-Zélande: Correspondant: Dr. Stuart Jeanne Bramhall(Psychiatre (MD), activiste politique et du statut de réfugié)

ASIE DU SUD-EST
Vietnam: Bureau chef: Chuck Palazzo USMC Force de Reconnaissance

Thaïlande: chef de bureau: Dimitri Khalezov (anciennement soviétique du 12 Direction nucléaire, actuellement prisonnier politique en Thaïlande)

US Army "Intégrer" Afghanistan: Tim King
Creative Arts Editeur: Patrick Willis, ancien de l'Afrique du Sud légende forces spéciales et YouTube

CONFÉRENCIERS
-          Alan Hart
-          Bob Nichols
-          Amb. Daniel Overmyer (décédé)
-          Ralph W. Eckard (décédé)
-          Maj. Dimitri Khalezov
-          M. Ashraf Ezzat
-          Dr George Krasnow
-          Dr Franklin Lamb
-          Le lieutenant-général Hamid Gul
-          Gilad Atzmon
-          Gordon Duff
-          Gwyneth Todd
-          JB Campbell
-          Jim W. Dean
-          Ken O'Keefe
-          Khalil Nouri
-          Joshua Blakeney
-          Dr. Doug Rokke (ret Maj armée américaine..)
-          Phil Tourney
-          Raja Mujtaba
-          Robert Rosebrock
-          Sibel Edmonds
-          Sherwood Ross
-          Susan Lindauer
-          Sir. Vojislav Milosevic
-          Michael Chester
-          Baron Ricardo Baretzky
-          Dr Anthony Hill
-          L'honorable. Michael Shrimpton
-          Kouroush Ziabari
-          Colonel Gene Khrouchtchev
-          Amb. Leo Wanta
-          Dr Jim Fetzer
Dr Preston James
-          Colonel James Hanke USA Forces spéciales (CoO, Defense Group Adamus)
-          Harout Sassounian
-          Roi Tov
-          Dr Preston James

PUBLICATIONS DE PARTENAIRES
-          PressTV.ir
-          OpinionMaker.org
-          Rense.com
-          Perspectives New Orient
-           
ANIMATEURS DE RADIO
-          Kevin Barrett
-          Mike Harris
-          Chip Tatum
-          John Stokes
-          Jim Fetzer
-          Allen Rolland
-          Clay Douglas
-          Stew Webb
-          Stephen Lendman

IN MEMORIAM
-          Colonel David ("Hack") Hackworth Forces spéciales de l'armée des États-Unis (WW2, guerre de Corée, Vietnam)
-          Colonel Ted Guy USAF (WW2, guerre de Corée, le Vietnam, POW)
-          Leo Crampsey US Navy Seconde Guerre mondiale, Service de la protection Digniatory des Affaires étrangères du Département d'Etat, chef de la sécurité EI Dupont (American dernier de nous laisser ambassade Saigon, 1975)
-          Sgt. Ralph W. Eckard ("Recon") USMC Force Recon Vietnam (Sous la direction et le personnel chroniqueur)
-          Gary Webb (attaqué par les médias d'entreprise pour exposer CIA trafic de drogue, "suicidé" en 2004)
-          Steve Palmer (US Army, WW2)
-          Vittorio Arrigoni - Kia-Gaza
-          Mohamed «Mo» Nabbous - KIA - Benghazi
-          P. Malachi Martin (Compagnie de Jésus, ancien secrétaire d'État du Vatican)
-          Maya Naser, Press TV, Kia-Syrie
-          Pierre A. Rinfret US Army Seconde Guerre mondiale (conseiller économique à 3 présidents)
-          Capitaine / Ambassadeur Daniel Overmyer, la Seconde Guerre mondiale l'armée américaine
-          Alynn Pike, épouse du révérend Ted Pike, Réseau National Prayer
-          Yarra Abbas, la télévision syrienne, KIA, Memorial Day - 2013, al-Daba aéroport assaut près d'al-Qusayr
-          Britt Bambic (RoamZone / Beehive de sécurité - armée américaine, en Afghanistan)
-          Clinton Bastin (USMC Seconde Guerre mondiale, ministère de l'Énergie, Weapons Designer nucléaires)
-          Tommy Hill (VT Costa Rica, Consultant en Sécurité / Chef)
-          Michael Ruppert (LAPD détective, inscrit comme «suicide»)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire