mercredi 17 décembre 2014

++17/12 - MAHATMA EL MORYA KHAN :
 MISSION ET ENSEIGNEMENT.

Le Mahatma El Morya Khan, Choan
du Rayon de la Volonté Divine.
 
1. La mission d’El Morya Khan. 



Voici quelques années, le Maître ascensionné El Morya révéla à son canal Thuieta la nature de sa mission et indiqua notamment :

« Je suis le gardien de ce qui est connu de vous comme le Premier Rayon, celui qui transmet le Pouvoir et la Volonté du Principe Divin. J'ai été instruit et guidé par le Seigneur Mikhaël. J'ai longtemps partagé votre plan. J'ai vécu de nombreuses incarnations dans votre plan d'existence. Je n'ai pas ascensionné et je ne me suis pas libéré des attaches terrestres aussi rapidement que quelques autres. Mais j'ai à présent terminé cette étape et je n'ai plus besoin d'incarnations pour continuer ma mission.

Je connais la plupart des âmes que vous côtoyez dans le plan physique, y compris certaines que vous considérez parfois comme des faibles. Sachez que j'ai moi-même trébuché autant que certains continuent à trébucher. Mais par-delà ces faux pas, j'ai poursuivi mon chemin et mon âme a grandi. Bien des fois, j'ai pleuré comme vous pleurez, bien des fois, j'ai demandé que mes larmes soient séchées. J'ai moi aussi eu un guide et j'aspire moi aussi à l'Amour de toutes mes forces. Je connais votre situation et je comprend que vous puissiez manifester votre lassitude. Je vous comprend d'autant mieux que je suis moi-même passé à travers tous ces états qui vous font tellement souffrir. »

Selon la tradition théosophique et initiatique, El Morya connut en effet de nombreuses incarnations avant de s’élever à la dignité de Maître Ascensionné.

En tant qu'Abraham, il aurait été le célèbre patriarche venu de la ville chaldéenne d'Ur pour fonder des douze tribus d'Israël.

En tant que Melchior, il aurait été l'un des trois Mages venus d’Orient bénir la naissance de Jésus. Certains pensent qu’ils venaient de l’Agartha et que l’étoile sensée, selon le récit des Écritures, indiquer l’emplacement du lieu de la naissance du Sauveur et être venue s’immobiliser au-dessus d’une bergerie non loin de Bethléem, était en réalité un vaisseau de type « Merkabah » en provenance de la Terre Creuse.

C’est lui qui, en tant qu'Arthur, roi d’Angleterre, aurait convoqué les chevaliers de la Table Ronde à la cour de Camelot pour entreprendre la quête du Saint-Graal et s’initier aux Mystères du Christ.

Apparaissant de nouveau sur le sol britannique en défenseur de la foi (en tant que Thomas Becket, puis en tant que Thomas More, tous deux martyrs), il se serait opposé au roi Henri, dont l’âme se serait elle-même incarnée deux fois (d’abord en tant qu'Henri II, puis en tant qu’Henri VIII).

Au XVIème siècle, le voyage de son âme l'aurait emmené en Orient en la personne d'Akbar, le plus grand des empereurs mongols, et au XIXème siècle, en Irlande ou il aurait adombré le poète Thomas Moore (à ne pas confondre avec Thomas More).

Il serait finalement revenu en tant qu’El Morya Khan, peut-être le plus célèbre des mahatmas indo-thibétains, mais dont on connaît encore peu de choses.

On ignore la date de sa naissance. On sait simplement qu'il naquit en tant que prince rajput, de la caste des guerriers et des chefs, qu’il était estimé depuis son plus jeune âge pour son courage et son sens de l'honneur, qu’il travailla à la fusion des enseignements spirituels orientaux et occidentaux et qu’il contribua largement à la fondation de la Société Théosophique, avant de rejoindre l’autre côté du miroir et « d’ascensionner » en 1898. Certaines lettres écrites de sa main sont maintenant archivées dans un musée de Londres.

Durant les années 1920 à 1930, El Morya travailla en tant que Maître Ascensionné avec Nicholas et Helena Roerich, qui firent connaître ses écrits à travers différents ouvrages. En 1958, il fit appel à Mark L. Prophet pour diffuser certains de ses Enseignements sous la forme des Perles de Sagesse (Pearls of Wisdom), publiées par le Summit Lighthouse.

Il a depuis lors utilisé de nombreux canaux pour transmettre son message à l’humanité, depuis Mark et Elizabeth Clare Prophet jusqu’à Thuieta, en passant par Sir Edward Elgar.

Le texte qui suit, canalisé il y a quelques mois par Radha (Caroline Fitzgerald), est l’une des plus merveilleuses perles de l’Enseignement de ce très grand Maître. 



2. El Morya Khan : Illusion et Réalité. 



« Chers fils et filles de la Lumière, 



Je suis El Morya. 
Je vous demande de prendre quelques instants pour vous préparer et pour laisser s'ancrer mes énergies à travers votre être. Détendez-vous, sentez mes énergies circuler en vous, sentez la présence de la Divine Flamme en votre cœur et sentez ma protection, mon amour ; sentez cette Flamme Bleue qui vous pénètre à présent… 



Mes chers, mon message d’aujourd’hui sera court ; je vous parlerai simplement de la différence entre l'illusion et la réalité. Tant de choses ont été dites à ce sujet ; tant de personnes l'ont rendu tellement compliqué que la plupart d'entre vous n'arrivent plus à distinguer la vérité. Beaucoup sont pour ainsi dire prisonniers de l'illusion, de l'écorce, ils ne parviennent plus à voir la beauté de l'arbre, dans son extraordinaire simplicité. Car c'est uniquement cela, la réalité. 



La réalité n'est que Beauté, Amour et Lumière. Toute autre chose, tout ce qui ne vibre pas en plein accord et en totale harmonie avec la Lumière et l'Amour est illusion. C'est aussi simple, aussi fondamental et aussi direct que cela. Il n'existe rien d'autre à savoir. Mais, chers enfants, je vous le dis avec tout l'amour et le respect pour ce que vous êtes, vous vous êtes créés tellement d'illusion, vous vous êtes tellement séparés de l'Unité de la Source Divine que c'est au contraire tout ce que vous voyez autour de vous dans votre monde, toute cette dysharmonie, tout ce qui n'est pas Amour, Lumière et Beauté, que vous appelez justement "réalité". 



Mes chers, réfléchissez un moment : combien de temps passez-vous chaque jour à regarder les nouvelles à la télévision, à évoquer la dernière catastrophe mondiale, à étudier les autres et à les juger. En agissant ainsi, n’êtes-vous pas précisément en train de créer un monde d'illusion autour de vous - un monde créé en dehors de la véritable harmonie et de la véritable beauté - et n’êtes-vous pas en train d'appeler cela "la réalité du monde" ? Depuis votre plus tendre enfance, vous avez tellement été induits en erreur ! On vous a dit que vous deviez regarder la "réalité" en face, que vous deviez "vous pencher" sur la dysharmonie qui s'est emparée de votre planète pour pouvoir y remédier. 



Vous étiez sensés évaluer le mal qui ronge votre planète, établir un diagnostic, découvrir où elle n'est pas traitée avec respect et amour, afin de corriger cette situation ! Mais, mes chers, je vous assure que cela n'est pas si utile… Il n'est pas indispensable d'observer, de mesurer ni de répertorier toutes sortes de choses ni d'étudier toutes sortes d'êtres. Le seul être dont vous devriez évaluer en permanence l'attitude et le comportement, c'est vous-même ! Ce qui vous est demandé, c'est de contrôler vos propres pensées, vos propres émotions, et vos propres actions envers les autres. Car c'est là que se trouve votre réalité, la seule et unique réalité possible pour vous. 



Beaucoup parmi vous seront sans doute scandalisés : ils n'accepteront pas que l'on vienne leur dire que les actions des autres ne les concernent pas. Pourtant, si vous y réfléchissez bien, elles n'ont vraiment aucune importance. Elles ne font partie de votre monde et de votre réalité qu'à partir du moment où vous choisissez de les y intégrer. Observez plutôt les pensées, les sentiments et les réactions que les actions des autres provoquent en vous. Car c'est uniquement de ces pensées, de ces sentiments et de ces réactions que vous avez la responsabilité ; c'est cela, et seulement cela qui devrait être votre souci. 



Supposons qu'une personne vienne vous rendre visite et accomplisse un acte que vous considériez comme déplacé, un acte sans amour à votre égard, alors mes chers, considérez qu'il s'agit simplement et tristement de la "réalité" de cet être à ce moment là. Car ce qui devrait vous intéresser, ce n'est pas tant l'acte que l'autre a commis, que comment vous le ressentez dans votre cœur. Si à ce moment, sous prétexte que l'on vous a manqué de respect, que l'on vous a offensé d'une manière ou d'une autre, vous vous sentez blessé, alors c'est vous, et seulement vous qui créez ce sentiment, qui décrétez que cet état d'être est votre réalité. Mais si vous n'êtes qu'amour et beauté, vérité et harmonie, alors quelle que soit l'action entreprise contre vous, votre réponse, votre réaction, vos sentiments à propos de cette situation ne seront qu'amour, vérité, beauté et harmonie. Si vraiment vous n'êtes rien d'autre que cela, vous ne pouvez pas obtenir une autre réponse que celle-là, parce que c'est la seule qui puisse vibrer avec ce que vous êtes vous-même. Et cela devient votre réalité. C'est pourquoi nous disons : "Créez votre propre réalité". Ce que vous n'avez pas encore compris et réalisé, c'est que depuis toujours, vous ne faites que cela : créer votre propre réalité. Car la réalité n'est jamais qu'une conséquence de la manière dont vous choisissez de répondre, dans votre cœur, à chaque situation qui se présente à vous. 



Considérons un instant un être qui vient de "tomber amoureux". Vous avez déjà vu des amoureux, lorsqu'ils viennent de rencontrer la personne pour laquelle ils ressentent la plus grande attirance, leur partenaire "idéal", celui ou celle avec lequel ils se sentent en totale affinité. Vous avez tous fait cette expérience, été dans cette situation au moins à un moment donné de votre vie, n'est-ce pas ? Eh bien, pensez-y quelques instants… Que disent les gens, lorsqu’ils croisent un couple "d’amoureux" ? Ils disent qu’ils voient "la vie en rose", n’est-ce pas ? Car à ce moment, tout ce qui les entoure apparaît merveilleux ! Leurs cœurs sont légers, leurs êtres sont joyeux, ils chantent dans la rue. Et dans ces moments, cette joie qu'ils montrent à tous ceux qui les observent est leur réalité. C'est la vibration qu'ils émanent, leur véritable nature. Et c'est donc ce qu'ils attirent à eux, cette nouvelle réalité, cette vision et ces perspectives d'amour, de joie, de beauté et d'harmonie. Car pour eux, à ce moment, rien d'autre n'existe. Mes chers, je suis ici maintenant pour vous rappeler que cela peut devenir votre choix de chaque instant, et qu'il ne dépend que de vous d'en faire votre propre réalité. 



Pensez à un moment où vous avez expérimenté une joie intense, extatique. 



Jusqu'à présent, votre expérience a probablement été que cet état ne durait jamais très longtemps. Rapidement, quelque chose s'infiltrait dans votre conscience, dans votre monde, qui n'était pas cet état, qui était en dysharmonie avec cet état. Et parce que vous avez autorisé ce sentiment dysharmonieux à pénétrer dans votre conscience et que vous avez focalisé votre attention dessus, cet état de joie et d'extase s'est peu à peu trans-formé en vague souvenir. Mais c'était votre choix, c'est votre réaction à une nouvelle situation qui a produit ce changement d'état. Et puisque c'était votre choix que de permettre qu'il en soit ainsi, ne croyez-vous pas qu'en développant la maîtrise de vos corps émotionnel, mental et physique, votre choix serait différent ? Votre choix peut être de permettre à cet état d'extase, d'harmonie et de paix de rester en vous constamment, de devenir votre nouvelle et constante réalité du monde. Cela dépend de vous, mes chers, et uniquement de vous. 



Bien des choses ont été dites à propos de "la Chute" des premiers hommes, mais cet épisode de l'expérimentation humaine n'a jamais été clairement compris par vos religions. La Chute s'est produite uniquement parce que l'humanité a choisi de vivre une nouvelle réalité. A ce moment, des millions d'âmes sont arrivées sur Terre, provenant d'autres planètes, d'autres systèmes solaires, d'autres univers. Il s'agissait d'âmes qui ne voulaient plus progresser ni poursuivre leur ascension vers les régions supérieures de la conscience. Grâce à une dispense divine, ces êtres ont eu l'autorisation de venir sur la planète Terre, qui offrait un espace tridimensionnel adapté à leur choix d'évolution, afin d'y poursuivre leur progression et leur voyage vers l'Illumination. Durant cinq cents années, de grands enseignants et de grands prêtres préparèrent l'humanité, qui se trouvait à cette époque dans un état extraordinaire de beauté, d'harmonie et de paix, et qui vivait son premier Âge d'Or, à recevoir cet afflux d'âmes. Mais hélas, au moment de leur arrivée, le choix des humains fut de renoncer à cet état de paix, d'amour et d'harmonie, à cet Âge d'Or qu'ils avaient connu précédemment. 



Certains en effet, après avoir observé que les nouvelles âmes venues possédaient une technologie très poussée et des méthodes permettant d'agir directement sur la matière qui leur étaient encore inconnues, commencèrent à les admirer, à les envier et à vouloir les imiter, sans se rendre compte que cette technologie risquait de détruire leur amour et leurs qualités spirituelles. Et la plupart décidèrent ainsi de se conformer à ce nouveau mode de vie, d'idéaliser la technologie, et ils acceptèrent désormais de créer et de perpétuer l'espèce humaine sans plus se soucier de la Source Divine. 



C'est à ce moment que se produisit la Chute de la moitié de l'humanité. L'autre moitié, qui avait choisi de ne pas suivre la voie de ses frères et sœurs, se mit toutefois à émettre des jugements vis-à-vis d'eux. Après avoir accepté leur décision, ils commencèrent à dire : "Cela n'est pas juste, cela n'est pas correct !" Mais ils ne le firent plus avec le même amour ni avec la même compassion qu'ils avaient toujours manifestés auparavant. Ils le firent avec des sentiments d'amertume et de réprobation. Et c'est l'expérience de ces nouveaux sentiments et de ces nouvelles émotions qui marqua le commencement de ce que l'on a appelé "la Chute". 



N'avez-vous pas souvent entendu le terme "colère justifiée" ? Mes chers, il ne peut pas exister de "colère justifiée" ; quelle que soit sa forme et quelle que soit la situation extérieure, la colère n'est jamais justifiée, c'est une émotion dont vous n'avez pas besoin dans votre être. Ce sentiment de colère est tout simplement le signal que vous avez perdu le contrôle et la connexion avec votre état d'être supérieur - cet état où vous ressentez et expérimentez des émotions d'amour, de paix et de beauté, cet état qui est le seul à correspondre à la vérité et à la réalité de votre Moi spirituel. Alors, mes chers frères et sœurs, puisque c'est là que réside votre nature véritable, pourquoi ne pas faire le choix, aujourd'hui même, d'être désormais uniquement conscients de votre propre vérité intérieure, de votre véritable état d'être. C'est tout ce que vous avez à considérer. Et s'il vous arrive d'y trouver quoi que ce soit qui ne soit pas en totale harmonie et résonance avec la vibration de l'Amour Inconditionnel, alors ne vous jugez pas vous-mêmes, mais envoyez simplement davantage d'amour à ce sentiment. 



Notre cher ami, Saint-Germain, a reçu des Êtres les plus hauts la permission et la charge d'apporter sur Terre la Flamme Violette et Argent, de familiariser l'humanité à l'usage de cette Flamme. Ces enseignements ont été oubliés par la plupart d'entre vous, mais ils demeurent toujours aussi vrais et actuels. Tout ce que vous avez à faire, c'est d'appeler la Flamme Violette et Argent, puis de placer au centre de cette Flamme tout ce qui n'est pas en harmonie totale avec l'Amour et de demander que cela soit transmuté en Amour. Mes chers, c'est cela, la véritable alchimie. C'est cela, le véritable sens de la transformation des métaux vils en or. Si tous ici, vous acceptiez de vous rendre ce service à vous-mêmes, quelle bénédiction et quel service vous accompliriez pour toute l'humanité ! Car dès que des êtres choisissent de se transformer eux-mêmes en Amour et en rien d'autre, cela devient leur nouvelle réalité et cette réalité se projette autour de la Terre tout entière et touche l'ensemble de l'humanité. 



Mes chers enfants, nous qui vivons dans les Royaumes Ascensionnés n'avons que la permission de répondre à vos appels, à vos choix et à vos actions. car vous possédez le libre-arbitre. Il est donc nécessaire que vous demandiez que ces énergies, ces vertus de vérité, de paix, d'harmonie, de beauté, de pureté et de force vous soient transmises, car ce n'est que si vous formulez cette requête, que nous pouvons répondre et vous envoyer des particules de ce rayon, de cette vibration, de cette vertu, de cette énergie qui guérira votre planète. C'est cela votre tâche, celle à laquelle vous avez décidé de vous consacrer lorsque vous avez choisi de revenir vous incarner. 



Voilà ce que je suis venu vous proposer : faites ensemble cette requête, afin que de plus en plus de ces pures énergies puissent s'ancrer à travers votre être, jusque dans la planète. Car lorsque vous faites cette requête, nous avons l'autorisation de répondre, et toute votre planète reçoit un peu de l'énergie de la Flamme Violette et Argent. Chers amis, réalisez-vous quel Service vous rendez à vous-même et à toute l'humanité en formulant une telle requête ? Et réalisez-vous quelle joie cela représente pour nous que d'y répondre ? Lorsque vous appelez n'importe lequel d'entre nous, Maîtres Ascensionnés et membres de la Hiérarchie Spirituelle, lorsque vous nous demandez d'ancrer nos énergies à travers vous et d'envoyer ces qualités divines que nous cultivons en nos Êtres, vous nous donnez également l'opportunité d'intégrer davantage de cette énergie en la demandant nous-mêmes auprès du Créateur de Tout Ce Qui Est. Vous nous permettez alors d'étendre notre capacité d'accueillir l'Énergie du Père, qui nous permet d'être qui nous sommes. Lorsque vous élargissez votre conscience, cela nous permet d'élargir la nôtre, car vous êtes nos reflets. Nous sommes vos Mois Supérieurs, et se relier à son Moi Supérieur signifie se relier à nous. Elargissez votre esprit, ouvrez vos cœurs et demandez que cette connexion divine avec votre Moi Supérieur, avec votre Je Suis, soit augmentée maintenant, en cet instant… Allez, demandez-le ! … 



Au moment de la Chute, c'est avec beaucoup d'amour qu'une partie de l'Énergie divine a été retirée de l'humanité, lorsqu'il a été observé qu'elle ne l'utilisait plus pour créer dans la beauté, la perfection et la pureté. Mais aujourd'hui, mes chers, puisque vous vous réveillez et commencez à vous souvenir de votre essence divine, de votre Être divin, l'autorisation nous a été donnée de vous rendre progressivement la pleine capa-cité d'ancrer l'énergie créatrice sur votre planète. 



Le nom de cette énergie créatrice, c'est l'Amour. Plus vous devenez Amour, plus l'Amour se déverse sur vous ; et plus il se déversera, plus vous créerez avec puissance la réalité de l'humanité de demain, LA RÉALITÉ DE L'AMOUR. 



Nous vous rappelons la présence à vos côtés du cher archange Tzadkiel, dont le service divin est d'aider tous les êtres à discerner la réalité de l'Amour en chaque situation, à chaque instant. Appelez cet archange, et il se fera une joie de vous aider à vous débarrasser de l'illusion, à vous éloigner de maya et à effectuer votre ascension vers les royaumes qui vibrent en résonance avec l'Amour, la Beauté, l'Harmonie et la Paix. C'est cela, mes chers, l'ascension de l'humanité. 



J'ai dans mon cœur l'Amour Divin pour chacun des courants de vie de cette planète, qu'il soit humain, animal, végétal ou minéral. Ma nature est ainsi. 



Je Suis El Morya. Adonaï. » 



El Morya canalisé par Radha (Caroline Fitzgerald)

Adaptation française : Olivier de Rouvroy


* * * * 

LES MESSAGES DES ÊTRES DE LUMIÈRE :
L’ARCHANGE ZADKIEL

« La lumière de l’amour coule dans tout ce qui voudrait s’en aller.
Le chaos crée du nouveau, bientôt celui qui le veut, le comprendra. »
Je vous salue, chers Lumières qui, incarnées dans votre corps physique, marchez sur la Terre afin d’explorer le miracle de Dieu, le miracle JE SUIS.
Je SUIS l’Archange Zadkiel !
Nous observons attentivement chacun de vos pas de guérison et nous fêtons le rayonnement de vos étincelles divines qui brillent chaque jour davantage en cette période particulière sur la Terre.
Vous tous qui lisez ces lignes, vous êtes allés loin dans votre cheminement, vous avez eu de très nombreuses vies sur cette magnifique planète. Et maintenant, en cette époque où la vibration du monde physique augmente comme jamais auparavant, vous êtes incarnés pour une raison particulière.
Vous êtes prêts à couper les anciens liens karmiques, à les abandonner et à redevenir Un avec votre véritable Soi qui demeure éternellement dans le Cœur de l’UN, de celui/celle que vous appelez Dieu.
Moi, Archange Zadkiel, je suis venu  aujourd’hui vous transmettre la partie 5 de la série de guérison afin de vous aider à couper les liens qui se sont créés en raison des structures énergétiques karmiques.
Laissez-moi vous donner quelques informations au sujet du karma, cette force qui depuis des millénaires vous a poussés d’incarnation en incarnation. Qui vous a apparemment tenus prisonniers au sein du monde physique et de la conscience dualiste qui peut y être vécue comme une réalité pratiquement insurmontable.
Sachez, chers amis, que le karma n’est pas un châtiment d’une instance supérieure qui vous juge, mais un outil de la dualité qui repose sur la loi de cause à effet et qui permet à l’âme de développer une meilleure et plus vaste compréhension concernant l’ÊTRE et la CRÉATION.
Vous connaissez tous la loi de cause à effet qui dit que tout ce que tu fais entraîne une réaction. Si tu donnes un coup vigoureux à un sac de sable accroché au plafond, alors il va d’abord s’écarter de toi et puis revenir vers toi. La loi du karma repose donc sur cette loi de cause à effet tout en n’étant cependant pas la même chose. Ici, il s’agit plutôt de l’expérience de toutes sortes de causes, de toutes les réactions suscitées dont l’âme n’est pas (encore) consciente.
Laissez-moi vous citer un exemple qui vous permettra de mieux comprendre comment le karma vous a servi d’outil d’apprentissage :
Lorsqu’une jeune âme s’incarne sur la Terre, elle ne connaît pas entièrement la dualité du bien et du mal. Elle ne comprend pas ce que souffrir veut dire car, jamais auparavant, elle n’a fait cette expérience. La matière est également nouvelle pour elle. Et, comme tout ce qui est nouveau, c’est la chose la plus passionnante qu’elle n’a jamais vue. Elle aimerait amasser autant de choses matérielles que possible et s’entourer de ces choses nouvelles et passionnantes. Elle aimerait en avoir plus que les autres, mais elle est incapable de penser aux autres, d’avoir de la compassion lorsqu’elle leur prend quelque chose et qu’elle leur nuit de ce fait, car elle ne connaît pas encore le sentiment que l’autre éprouve.
Ce n’est qu’après sa mort, lors de la rétrospective de sa vie, que l’âme voit ses torts par rapport à autrui. À ce stade, aucune âme n’apprécie ce qu’elle voit dans cette rétrospective et elle décide de développer la compassion nécessaire afin que plus jamais un autre n’ait à souffrir de son inconscience. Et alors commence le long chemin des incarnations.
Avec chaque nouvelle vie, en raison de ses expériences, l’âme développe plus de compassion mais elle fait également de nouvelles erreurs en raison de son ignorance, ou autrement dit, à cause de sa compassion non encore développée dans certaines situations nouvelles, ce qui crée de nouveau du karma. Le désir d’une plus grande compassion et de la pleine conscience du lien avec tout ce qui EST, dont chaque âme est jadis issue, la pousse à « faire face à son karma ».
Vous avez tous mangé de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, et le karma est votre maître, afin que vous puissiez  réellement discerner ce que vous aviez choisi de discerner.
Cela était votre libre choix et ce n’est donc pas du tout un châtiment de Dieu.
C’est un cadeau de Dieu à toutes les Lumières qui ne voulaient plus seulement ÊTRE, mais qui avaient le désir de comprendre cet ÊTRE qu’elles sont.
C’est vous-mêmes qui décidez dans quelle mesure ce désir a été satisfait et, même si vous ne vous en souvenez pas – vous êtes vraiment ambitieux dans votre effort à saisir chaque facette de votre ÊTRE, à vivre ce qui vous manque encore pour comprendre pleinement qui vous ÊTES.
Sachez aussi que le karma ne se limite pas qu’aux  événements négatifs de votre vie, car c’est une force impartiale qui vous guide à travers toutes vos incarnations. Une force dont l’origine est au-delà de la dualité du bien et du mal.
Vous êtes maintenant incarnés à une époque où, de plusieurs côtés, on vous a dit que le karma n’agit plus sous la même forme qu’il a eu les derniers millénaires. Je vous le confirme ici. En raison de l’élévation de la fréquence vibratoire de la matière, il est possible de s’acquitter du karma à des niveaux beaucoup plus subtils que jusqu’à présent. Et vous tous qui lisez ces lignes, vous le faites depuis longtemps déjà.
Cela ne signifie cependant pas que votre karma se dissout complètement au moment où vous le demandez, comme cela a été dit de manière erronée par certains. Laissez-moi vous expliquer comment fonctionne cette dissolution plus subtile des anciennes structures karmiques ou, pour être plus précis, comment elle a déjà fonctionné.
Concernant le karma, il s’agit donc de faire l’expérience de sentiments que l’âme n’a encore jamais expérimenté auparavant, afin de développer la compassion. Dans l'ancienne énergie, il n’était possible de faire l’expérience de ces sentiments que si un événement extérieur déclenchait ces sentiments.
Par exemple, s’il s’agissait de se sentir exclu, la personne devait être exclu par la société ou par un groupe afin de faire l’expérience de ces émotions. Dans la nouvelle énergie, on peut faire l’expérience de ces émotions sans un événement extérieur aussi violent.
Avez-vous remarqué que souvent, ces dernières années, de petits déclencheurs ont fait naître en vous des émotions qui semblaient presque irrationnels, tant elles étaient importantes et fortes ? Vous saviez que la force de ces émotions, qui s’emparaient pour ainsi dire de vous, ne concordait pas avec le minuscule et en vérité insignifiant déclencheur extérieur.  
Vous saviez que vous aviez fait d’une mouche un éléphant proverbial et, malgré cela, vous vous sentiez dépassés par les émotions qui surgissaient en vous. Ceci, chers amis, était dans la plupart des cas un souvenir d’une expérience passée qui attendait d’être guérie en vous, ou bien c’était la libération d’un karma aux niveaux subtiles dont je viens de parler.
L’événement extérieur, le drame littéral ou le revers de fortune qui aurait été nécessaire auparavant pour vous permettre d’expérimenter ces sentiments, n’a donc pas eu lieu.
Oui, nous savons que les émotions que tant d’entre-vous vous ont vécues, les uns plus, les autres moins, pouvaient être très déconcertantes et même angoissantes, en fonction de l’arrière-plan karmique. Beaucoup d’entre-vous pensaient perdre la raison, mais vu d’une autre perspective, ces sentiments étaient une bénédiction, un cadeau qui vous libérait de revers de fortune karmiques. Même si tous les revers de fortune extérieurs n’ont pas été inévitables, le nombre et la violence ont été nettement amoindris. Jetez un regard en arrière, chers amis, et voyez laquelle de ces émotions vous a appris encore plus de compassion, et vous verrez ce que le karma est réellement.
Comprenez qu’une vielle âme se distingue toujours par la capacité à ressentir de la compassion, jamais par des capacités spirituelles ou par les connaissances.
Parmi ceux qui s’intéressent à la spiritualité ou qui ont beaucoup lu à ce sujet, tous ne sont pas automatiquement de vieilles âmes. Et tous ceux qui ne sont pas ouverts aux sujets spirituels, ne sont pas automatiquement des âmes jeunes. C’est uniquement la capacité de compassion, qui s’accompagne de la force de l’amour divin, qui caractérise une vieille âme pleine de sagesse.
Nous savons que ce message sera lu aussi par des personnes qui se sont seulement éveillées depuis peu sur le chemin spirituel et il me tient particulièrement à cœur, moi Archange Zadkiel, de transmettre ces mots ici. Car nous voyons trop souvent des personnes qui s’affligent parce qu’elles pensent s’être éveillées trop tard et qu’elles considèrent d’autres « beaucoup plus évolués » uniquement parce que celles-ci ont accumulé plus de connaissances dans le domaine spirituel et suivis plus de séminaires.
Sachez que cela ne dit rien de la maturité d’une âme – c’est uniquement la capacité à ressentir de la compassion qui témoigne de cette maturité.  Les connaissances et les facultés que vous désirez tant, sont en vous, vous attendent de l’autre côté de votre chemin karmique. Elles ne doivent pas être apprises par la lecture ou dans des séminaires, il suffit de s’en ressouvenir.
En coupant consciemment les liens karmiques restants, ce processus de ressouvenance sera accéléré et jamais encore l’époque n’a été plus propice à le faire que MAINTENANT.
À travers la méditation soutenue par moi, j’aimerais vous accompagner là où les forces du karma individuel de votre incarnation actuelle ont commencé à agir – dans les rangs de la lignée de vos ancêtres.
Car, sachez que vous choisissez toujours la lignée des ancêtres dans laquelle vous vous incarnez en fonction de la résonance qu’elle a avec vos schémas karmiques.
Couper les influences de ces ancêtres va toujours de pair avec la libération des énergies karmiques avec lesquelles vous vous êtes incarnés dans un corps.
Vos peuples autochtones ont toujours su garder ce secret et ils étaient au courant de la force exercée sur l’être humain par ses ancêtres.
Déjà aux époques antérieures, la leçon karmique a pu être apprise et les effets du karma ont pu être atténués en « honorant les ancêtres »
Cette force venant de vos ancêtres peut également être utilisée pour vous soutenir et elle attend, ici et maintenant, pour vous aider sur votre chemin final à vous libérer des énergies karmiques restantes, afin que vous puissiez faire l’expérience définitive de qui tu es réellement.
Le chemin de la connaissance du bien et du mal peut s’achever pour ceux/celles parmi vous qui se sentent prêt(e)s. Si tu as lu ce message jusqu’ici, le désir intense d’amour dans ton cœur, alors sois certain, ceci vaut justement pour toi.
« La lumière des âmes brille d’un éclat nouveau
car le Créateur les appelle promptement à Lui 
afin de fêter le fait qu’ils comprennent maintenant
ce qu’ils sont partis semer autrefois. »
Dans l’amour
Archange Zadkiel

Méditation
(traduite du MP3 (en allemand) issu de cette page)

Couche-toi confortablement et fais quelques respirations profondes et conscientes. Inspire par le nez, sens ta cage thoracique se dilater. Expire par la bouche légèrement ouverte et, lors de chaque expiration, détend consciemment ton corps.
Concentre-toi uniquement sur ta respiration et sur le fait que ton corps se détend de plus en plus.
Maintenant, appelle l’Archange Zadkiel avec les mots suivants :
« Cher Archange Zadkiel, s’il te plaît aide-moi… pendant ce voyage vers ma lignée d’ancêtres… aide-moi au moyen du rayon violet… à couper toutes les structures et tous les liens karmiques… et cela pour le plus grand bien de toutes les personnes concernées.
Cher Archange Zadkiel, je te remercie de tout cœur. »
Visualise maintenant que la pièce dans laquelle tu te trouves se remplit d’une magnifique lumière violette. Cela commence peut-être par un petit point lumineux dans un coin, point lumineux qui t’entoure et te remplit aussi de plus en plus.
Sens la force de l’Archange Zadkiel te toucher. Tu es maintenant dans cet ange merveilleux et il est en toi. Savoure l’amour qui émane de l’Archange Zadkiel.
L’énergie forme maintenant une spirale qui s’ouvre devant toi. Tu es aspiré dans cette spirale. Sens les mouvements circulaires pendant que tu es aspiré à travers cette spirale. Lentement au début, ensuite de plus en plus vite… Laisse faire, tout simplement.
À la fin de la spirale, tu vois un long couloir. Le couloir a une largeur d’environ 3 mètres et une longueur d’environ 50 mètres. Il est très simple, a un sol d’un blanc éclatant, des murs blancs et en tout 12 portes simples en bois.
Les 6 premières portes se trouvent l’une derrière l’autre sur ta gauche et puis les 6 autres portes se trouvent l’une derrière l’autre sur ta droite.
Au bout du couloir se trouve une grande pièce d’où rayonne une lumière violette.
Sens le calme de cet endroit et porte ton attention à ton corps, sens que tu te tiens au début de ce couloir.
Sens le sol lisse sous tes pieds, sens ta respiration, ton maintien… soudain tu sens un poids qui te tire légèrement vers le bas. Tu regardes en bas et tu vois que tu portes une ceinture avec 12 poids – 6 du côté gauche et 6 du côté droit. Tu portes en plus 2 poids fixés à un collier autour de ton cou.
N’aies pas peur car ces poids, tu les portes depuis ta naissance – seulement, tu n’en étais pas conscient. C’est l’énergie de cet endroit où tu te trouves, qui te permet de prendre conscience de ces anciens poids karmiques. Cette prise de conscience va te permettre de te libérer de ces poids ici et maintenant.
Commence à marcher le long de ce couloir jusqu’à la première porte sur ta gauche. Arrête-toi là, la porte s’ouvre et ta mère biologique sort dans le couloir et se place face à toi. Ressens-la, sens l’énergie qui émane d’elle. Elle représente ici tous tes ancêtres de la lignée de sa génération qui, du point de vue énergétique, t’influence encore toi et ta vie. Observe ce que tu ressens – que ressens-tu en ce moment ?
Enlève maintenant un des poids qui se trouve du côté gauche de ta ceinture.
Ta mère tient dans ses mains une coupe où brûle un feu violet. Inspire profondément et, lors de l’expiration, dépose le poids dans la coupe. Sens le soulagement en toi, alors que ce poids se consume en quelques secondes.
Maintenant remercie ta mère, incline-toi devant elle et devant sa génération, car elles ont créé le terrain où tu as pu faire tes expériences. Ta mère se place ensuite derrière toi, derrière ton épaule gauche, afin de te protéger et te soutenir sur ton chemin futur.
Va jusqu’à la porte suivante d’où sort maintenant la mère de ta mère, ta grand-mère.
Elle aussi tient dans ses mains une coupe où brûle un feu violet. Ressens son énergie et celle de sa génération qui t’influence encore. Observe ce que tu ressens.
Il n’est pas important d’avoir connu ta grand-mère – il n’est pas important de connaître ou de reconnaître son aspect. Elle peut se tenir devant toi en tant que personne ou en tant qu’être de lumière. Observe simplement ce que tu ressens. Enlève un autre poids de ta ceinture côté gauche. Inspire profondément et, lors de l’expiration, dépose ce poids dans la coupe avec le feu violet.
Ressens le soulagement que la disparition de ce fardeau provoque en toi. Incline-toi devant ta grand-mère et donc devant toute la lignée de sa génération, remercie-les. Ta grand-mère va également se placer derrière toi, derrière ta mère, afin de t’aider sur ton chemin futur.
Avance jusqu’à la 3ème porte. Là t’attends la mère biologique de ta grand-mère, ton arrière-grand-mère. Elle aussi tient dans ses mains une coupe avec le feu violet. Ressens ton arrière-grand-mère et sa génération – ressens ce qui t’influence encore de ce côté-là. Observe ce que tu ressens. Enlève un autre poids du côté gauche de ta ceinture et dépose-le lors d’une expiration profonde dans la coupe. Ressens le soulagement et remercie ton arrière-grand-mère. Incline-toi devant elle et devant toute sa génération. Elle aussi se placera derrière toi, derrière ta grand-mère, afin de t’aider sur ton chemin futur.
Avance jusqu’à la 4ème porte et répète le tout avec la mère de ton arrière-grand-mère, donc ton arrière-arrière-grand-mère (ta trisaïeule).
À la 5ème porte, répète la procédure avec ton arrière-arrière-arrière grand-mère. Et à la 6ème porte avec ton arrière-arrière-arrière-arrière-grand-mère.
Après cela, arrête-toi un instant et observe la sensation de ton côté gauche libéré de tous ces poids, ressens également la force de ta lignée des ancêtres féminins qui te soutien véritablement.
Maintenant continue ton chemin et va jusqu’à la première porte à ta droite. Elle s’ouvre et ton père biologique sort.
Répète le cycle entier avec ta lignée ancestrale masculine jusqu’à ce que tu te sois libéré également des poids du côté droit de ta ceinture et que la force concentrée de ta lignée des ancêtres masculins se trouve derrière toi, derrière ton épaule droite, pour t’aider et te soutenir.
Tu te trouves ensuite au bout du couloir devant une grande arcade.
Derrière toi ta lignée des ancêtres masculins et féminins, devant toi une grande salle et au centre de cette salle se trouve l’Archange Zadkiel.
Lui aussi tient dans ses mains une coupe où brûle la flamme violette.
Il te sourit et t’invite à passer l’arcade et à venir prés de lui.
En passant l’arcade, la lignée de tes ancêtres derrière toi se transforme en une pure lumière blanche. Tu sens que la force qui te soutient, augmente au fur et à mesure que tu avances vers l’Archange Zadkiel.
L'Archange Zadkiel montre du doigt le collier avec les deux poids autour de ton cou. Ils représentent le karma que tu as apporté dans cette incarnation et qui était en résonance avec ta lignée des ancêtres masculins aussi bien qu’avec la lignée de tes ancêtres féminins. Il te demande d’enlever le collier avec les deux poids et de les déposer dans la coupe.
Fais trois respirations profondes : lors de la première expiration, enlève le 1er poids et dépose-le dans la coupe ; lors de la deuxième expiration, enlève le 2ème poids et dépose-le dans la coupe ; lors de la 3ème expiration, enlève le collier auquel les poids étaient fixés et dépose-le également dans la coupe que tient l’Archange Zadkiel.
Ressens la légèreté qui s’installe maintenant. Ressens comme c’est merveilleux d’être libéré de ces influences karmiques. Tu deviens de plus en plus léger et tu commences littéralement à planer.
Au-dessus de toi, au plafond, s’ouvre à nouveau une spirale violette, comme celle à travers laquelle tu as voyagé jusqu’en ce lieu. Tu es doucement aspiré au centre de cette spirale. Laisse faire et continue à savourer ta légèreté, alors que tu commences à tourner de plus en plus vite.
Doucement, tu es ramené dans la pièce où repose ton corps.
Ressens ton corps. Tout comme ton corps, la pièce, est toujours rempli de la lumière violette de l’Archange Zadkiel. Savoure cela. Et lorsque tu es prêt(e) à revenir, remercie l’Archange Zadkiel pour son aide, bouge lentement ton corps et, à ton rythme, ouvre tes yeux.
Namaste


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.