dimanche 7 décembre 2014

07/12 - AMMA et LE PAPE FRANÇOIS :
"Le trafic humain est 
l'une des pires MALÉDICTIONS, 
un fléau de notre société!" 





Un appel historique de tous les leaders religieux contre l'esclavage
Pour la première fois de l'histoire, les chefs des communautés 
catholique, anglicane et orthodoxe, ainsi que bouddhiste, hindoue, juive et musulmane, s'engagent conjointement dans la lutte contre ce fléau.

À l'occasion de la Journée internationale pour l'abolition de l'esclavage, les leaders des principales religions se sont réunis à Rome afin de signer une déclaration commune, dans laquelle l'esclavage est considéré comme un crime contre l'humanité.
Ce mardi 2 décembre, de nombreux chefs religieux étaient ainsi réunis au Vatican dans le cadre d'une initiative historique visant à éradiquer de manière définitive l'esclavage moderne dans le monde entier d'ici 2020. Ils ont en effet signé la Déclaration commune des chefs religieux contre l'esclavage moderne, afin de souligner le fait que l'esclavage moderne (sous la forme de traite des êtres humains, de travail forcé et de prostitution, de trafic d'organes et de toute relation ne respectant pas la conviction fondamentale selon laquelle tous les individus sont égaux et bénéficient de la même liberté et dignité) constitue un crime contre l'humanité qui doit être reconnu comme tel par tout individu et par toutes les nations. Ils ont ainsi affirmé leur volonté commune de susciter, partout dans le monde, une action spirituelle et concrète parmi toutes les confessions et personnes de bonne volonté en vue d'éradiquer l'esclavage moderne.
Autour du pape François, on trouvait ainsi le métropolite Emmanuel de France, qui représentait le patriarche œcuménique de Constantinople Bartholomée 1er, Mgr Justin Welby, archevêque de Canterbury pour les Anglicans, deux rabbins, Abraham Skorka et David Rosen, le Dr. Abbas Abdalla Abbas Soliman, sous-secrétaire d'État d'Al Azhar Alsharif, représentant Mohamed Ahmed El-Tayeb, grand imam d'Al-Azhar, le grand ayatollah Mohammad Taqi al-Modarresi, Sheikh Naziyah Razzaq Jaafar, conseiller spécial du grand ayatollah Sheikh Basheer Hussain al Najafi, le sheikh Omar Abboud, pour les hindouistes, Sa Sainteté Mata Amritanandamayi (Amma) et le Vénérable Bhikkhuni Thich Nu Chan Khong représentant le maître zen Thich Nhat Hanh (Thay). Pour la communauté bouddhiste, le Très Vénérable Datuk K. Sri Dhammaratana Nayaka Maha Thero, grand prêtre de Malaisie.

Plusieurs dirigeants d'organisations internationales, tels qu'Andrew Forrest de la Fondation Walk Free, et d'organisations et entreprises de la société civile assistaient aussi à la signature de la déclaration.

Le Pape, dans son discours, a remercié tous les responsables religieux présents pour leur engagement en faveur des survivants à la traite des personnes et pour leur participation à cette signature, « un acte de fraternité à l’adresse de nos frères les plus souffrants ». « Cette initiative, a souligné le Pape, est historique : déclarer que nous travaillerons ensemble pour éradiquer le terrible fléau de l’esclavage moderne, sous toutes ses formes. » Le pape François a dénoncé un « fléau atroce, présent dans tout le monde », en évoquant « toutes ses formes, économiques, psychologiques, sexuelles », y compris « dans le tourisme ». Il a cité la prostitution, le travail des enfants, la vente des organes, les mutilations forcées.

Ce fléau atroce est présent à grande échelle dans le monde entier, y compris dans le tourisme et s’aggrave chaque jour un peu plus, a-t-il relevé. Des dizaines de millions de personnes, surtout pauvres et vulnérables, sont enchainées dans l’inhumanité et l’humiliation. Ce crime se cache derrière les portes des églises, dans les rues, dans les voitures, dans les usines, dans les campagnes, à bord des chalutiers. En remerciant les représentants des autres religions pour cet engagement transversal, le pape François a souligné que les croyants ne peuvent pas tolérer que l’image du Dieu vivant soit soumise au trafic le plus aberrant. Tous les êtres humains sont à l’image de Dieu ; ils sont donc égaux et libres et leur dignité doit être reconnue. Les gouvernements, les croyants, les entreprises et l’opinion publique doivent prendre leurs responsabilités. Aujourd’hui nous avons les moyens pour atteindre cet objectif humain et moral.
Source : RADIO VATICAN


Mata Amritanandamayi parle de la traite et de l'esclavage humain moderne à l'Académie pontificale des Sciences, Cité du Vatican, le 2 décembre 2014.

Discours d'AMMA :

Chers invités vos saintetés et honorés ...
La traite des êtres humains est l'une des pires malédictions qui affligent la société, non seulement en ce siècle, mais depuis le début des temps. Plus nous essayons d'éradiquer l'esclavage et le travail forcé, plus il semble rebondir en doublant de force. C’est comme le fantôme du mal qui ne cesse de nous hanter.

Il est du devoir de chaque pays de mettre en œuvre des lois qui travaillent à éradiquer ce crime extrêmement cruel et immoral pour libérer et protéger les victimes d'un tel sort. C’est aussi la responsabilité morale de chaque citoyen qui s’est engagé pour la justice et la protection sociale. Cependant, nous sommes tous conscients de l'amère vérité que ce problème ne peut pas être facilement résolu, car la plaie du trafic d'êtres humains est vieille de plusieurs siècles et extrêmement profonde.

La traite des êtres humains détruit la vie d’enfants innocents et sans défense qui embrassent la vie avec un cœur plein de beaux rêves pour l'avenir, mais sont laissés, au final, détruits et jetés. 

Nous avons obtenu la bénédiction de la vie à travers la compassion de Dieu. Cette vie de dois d'être passée à de bonnes comme une offrande à Dieu. C’est pourquoi détruire la vie d'une autre personne c’est se détourner du don de Dieu. Tous les êtres vivants sont des instruments dans les mains du Divin.

La loi de la cour de Dieu est justice, ou dharma. Laissez-nous nous efforcer tous de respecter et de suivre cette loi. Le trafic humain est une injustice.

L'esprit humain a créé de nombreuses divisions au nom de la religion, la caste, la langue et les frontières nationales. Essayons de créer un pont qui englobe tout l'amour afin de briser ces murs auto-créés.

Dans de nombreux pays, le gouvernement et diverses ONG luttent contre la traite des personnes, mais nous ne voyons aucune réduction de la puissance et du gain financier massif de ceux qui traitent les êtres vivants comme de simples objets à utiliser. Le nombre de victimes de cette entreprise augmente sans cesse. Comme les racines d'un arbre énorme, les racines de cette tragédie pénètrent très profondément dans la société. Si nous ne parvenons pas à lutter efficacement contre cette injustice qui se passe juste sous notre nez, cette parodie constituera dans les générations futures.

J'ai personnellement vu et entendu d'innombrables exemples de traite des êtres humains. Certaines femmes m'ont raconté leur histoire horrible,
Témoignage :
"Un homme nous rendait visite régulièrement. Il nous a aidés nous procurant tout ce qui nous était nécessaire, et nous sentions très à l'aise avec lui. Après un certain temps, il nous a offert d'emmener nos enfants à l'étranger pour travailler avec son ami. Il nous a promis de nous envoyer de grandes quantités d'argent chaque mois. Il a donné à chacun d'entre nous une avance de Rs. 1000. Il a pris nos enfants avec lui. Nous ne l'avons jamais revu depuis, ni malheureusement, nos enfants. Nous ne savons pas où sont nos enfants, mais nous avons entendu dire qu'ils ont été placés dans un bordel. Quand les gens sont allés fouiller le bordel, on leur a dit que les enfants avaient déjà été victimes de la traite à partir de là.» Disant cela, ils fondaient en larmes.
  
Aujourd'hui tout a une valeur qui va en augmentant. Les Hommes vendent leur sperme et les femmes leurs ovules pour de l'argent. Mais ironiquement, dans de nombreux pays, un enfant peut être acheté pour la prostitution ou le travail forcé pour une somme dérisoire de dix à vingt dollars.

Nous devons fournir à la nouvelle génération, ainsi qu'aux victimes de la traite humaine, une formation pratique qui aidera à créer une plus grande prise de conscience en leur sein. Nous avons besoin d'éveiller leur courage latent et leur confiance en eux, pour les aider à se protéger. Ils doivent se rendre compte qu'ils ne sont pas impuissants et vulnérables comme des chatons; ils sont de puissants et courageux lions. Nous devons les aider à élever leurs esprits.

La Spiritualité commence et se termine dans la Compassion. Ne fermons plus les yeux ni notre cœur!
Si nous pouvions transformer la compassion d'un simple mot dans notre chemin d'action, nous serions en mesure de résoudre 90% des problèmes humanitaires au monde.



Selon Sanatana Dharma, le Créateur et la création sont Un, tout comme les vagues et l'océan sont une seule et même chose. Bien que nous puissions voir un millier de soleils se refléter dans un millier de pots d'eau, il n'y a qu'un soleil. De même, la conscience en chacun de nous est le même. Tout comme une main peut spontanément apaiser l'autre main quand elle est dans la douleur, nous pouvons tous consoler et soutenir les autres comme nous le ferions pour nous-mêmes.

Les gens de toutes les nations et de toutes les religions deviennent des victimes des effets dévastateurs de l'esclavage et des abus extrêmes d'expérience de souffrance humaine. Leur douleur physique et mentale ne fait pas de distinction entre la langue, la race ou la couleur de la peau. Ces victimes sont un seul groupe d'humains, luttant contre les griffes de la douleur sans fin et la répression des émotions.




Puissions-nous voir la douleur des autres comme notre propre douleur et Leur bonheur comme Notre bonheur.
Pouvons-nous oublier toute la douleur et la souffrance du passé, et pardonner tout le mal que nous avons connu. Puissions-nous nous incliner en signe de révérence à tout ce qui est bien dans le monde, et trouver le bonheur éternel.

[Ce qui précède a été extrait du discours prononcé par Sa Sainteté Mata Amritanandamayi à l'Académie pontificale des Sciences à la Cité du Vatican, le 2 décembre 2014, dans le cadre d'un engagement par les chefs religieux du monde à éradiquer l'esclavage moderne en 2020.
Mata Amritanandamayi a délivré ce message en présence de Sa Sainteté le Pape Francis, le chef de l'Eglise catholique, ainsi que des dirigeants de l'Église anglicane, Églises orthodoxes et bouddhiste, juive et musulmane.]

Amma a rejoint Le Pape François au Vatican ainsi que 10 autres chefs religieux du monde au cours d'une cérémonie de signature d'une déclaration contre la traite des êtres humains et de l'esclavage.

Les autres dirigeants étaient:
  • Justin Welby, l'archevêque de Canterbury et chef de l'Église anglicane,
  • Le bouddhiste: Maître Zen Thich Nhat Hanh (Thay) (représenté par le Vénérable Thich Nu Bhikkhuni Chan Khong)
  • Mohamed Ahmed El-Tayeb, grand imam d'Al-Azhar (représenté par le Dr Abdalla Abbas Abbas Soliman, secrétaire d'Etat d'Al Azhar Alsharif);
  • Le Grand Ayatollah Mohammad Taqi al-Modarresi
  • Le Grand Ayatollah Cheikh Basheer Hussain al Najafi (représenté par Cheikh Naziyah Razzaq Jaafar, conseiller spécial du Grand Ayatollah);
  • Le Musulman Cheikh Omar Abboud
  • Le moine bouddhiste de Malaisie : Ven. Datuk Kirinde Dhammaratana Nayak Maha Thero,
  • Le Grand Rabbin David Rosen,
  • Sa Sainteté le Patriarche œcuménique Bartholomée* (représenté par Son Eminence Emmanuel de France),
  • le rabbin Skorka*, le coordinateur de la communauté juive en Amérique du Sud., Un proche ami du Pape. Né le 5 juillet 1950 à Buenos Aires, est un biophysicien, professeur de littérature biblique, rabbin et écrivain argentin. Abraham Skorka est recteur du Séminaire rabbinique latinoaméricain de Buenos Aires.

    Le Rabbin Skorka et le Pape François :
    "avec le Pape François, même les synagogues se remplissent!"
    son impact dans le monde a été très grand. Les églises et les places se remplissent. Depuis son élection, même les synagogues sont davantage fréquentées par les fidèles. Bergogliomet en pratique ce que signifie être un homme de foi : être un homme d’espérance » a-t-il ajouté.
      Le Rabbin Skorka et le Pape François

      Le aujourd'hui la signature de la Déclaration universelle contre l'esclavage des dirigeants foi est une initiative historique, travailler ensemble pour mettre fin à une tragédie mondiale en 2020, la collecte congrégations représentées combinées d'adeptes et partisans de plus de la moitié de la population mondiale.

      Amma elle-même a commenté:
      "Nous sommes honorés et reconnaissants de ce que Sa Sainteté le Pape Francis nous a réunis ici aujourd'hui sous les auspices du Réseau Liberté mondial. Je suis convaincu que toutes les religions mondiales se unissent ensemble pour inspirer les actions spirituelles et pratiques envers la société se terminant l'horreur de l'esclavage et de la traite humaine.
      «Les gens de toutes les nations et les religions deviennent des victimes aux effets dévastateurs de l'esclavage et de l'expérience humaine abus extrêmes et de la souffrance. Leur douleur physique et mentale ne fait pas de distinction entre la langue, la race ou la couleur de la peau. Ces victimes sont un seul groupe d'humains, luttant contre les griffes de la douleur sans fin et la répression des émotions.
      "L'esprit humain a créé de nombreuses divisions au nom de la religion, la caste, la langue et les frontières nationales. Essayons de créer un pont de englobe tout l'amour pur de briser ces murs auto-créé ".
      François a commenté, "Inspiré par nos croyances, nous avons rassemblé aujourd'hui à cause d'une initiative historique et une action concrète: de déclarer que nous allons travailler ensemble pour éradiquer le terrible fléau de l'esclavage moderne sous toutes ses formes. L'exploitation physique, économique, sexuelle et physiologique des hommes, des femmes, des garçons et des filles est actuellement relie des millions de personnes à la déshumanisation et de l'humiliation. Chaque être -man, femme, garçon humain et fille- est une image de Dieu. Dieu est Amour et de la liberté qui est donné librement dans les relations interpersonnelles; par conséquent, chaque être humain est un individu libre, dont la vie est pour le bien des autres, vivre dans l'égalité et la fraternité ".



      Mgr Justin Welby a commenté: "Les chrétiens croient que la vie divine a été vécue pleinement et unique dans la chair et le sang d'un être humain, Jésus-Christ, né à travers la coopération volontaire de sa mère Marie. Et si nous sommes obligés de voir chaque être humain dans le cadre du plan divin. Cela signifie qu'aucun corps humain peut, en toute circonstance, être tout simplement un objet à être échangé, traite ou esclave ".
      Rabbi Dr. Abraham Skorka, Recteur de l'M.T. Séminaire rabbinique Meyer latino-américaine, et le rabbin de la Communauté Benei Tikva, a déclaré: "La héroïque sortir de l'esclavage de l'Egypte est l'un des éléments essentiels du Pentateuque, et un de ses principaux messages est que le courage et la signification profonde inhérente à être une personne libre. Il ressort de ce qui précède que, dans la conception biblique, asservir un individu mal l'image de Dieu située à l'intérieur tous les humanité et seules les personnes qui ne peuvent pleinement et profondément être libre peut dignité de la condition humaine pour eux-mêmes et dans les yeux de Dieu ".
      La plupart Ven. Datuk K. Sri Dhammaratana, le Chef Souverain Sacrificateur de la Malaisie, a déclaré, "traite des êtres humains et l'esclavage est si répandu qu'il est pratiqué dans chaque partie du monde à différents niveaux d'intensité. Les chefs religieux jouent un rôle important de collaborer avec les partis du gouvernement de mettre un terme à ces activités négatives. Je crois que, ensemble, nous devons être unis dans l'effort pour augmenter les enquêtes et les poursuites relatives aux infractions de trafic de main-d'oeuvre et de l'esclavage. Nous devons nous assurer qu'il ya des droits humains égaux pour tous et que chacun puisse vivre la vie qu'ils méritent ".
      Mohamed Ahmed El-Tayeb, le Grand Imama d'Al-Azhar (présentée par Dr Abbas Soliman, adjoint d'Al-Azhar), a déclaré: "A aucun moment l'islam ne tolère l'esclavage entre les personnes qui elle fait comme étant du même père, Adam , et de la même mère, Eve. Toutes formes d'esclavage sont réputés répréhensibles en droit islamique et les droits religieux et les droits des institutions, autorités et organisations doivent travailler à les abolir et à pousser les pays à adopter des lois et des législations qui découragent la privation des libertés ".

      Sa Toute Sainteté le Patriarche Œcuménique Bartholomée, le chef de l'Eglise orthodoxe, a déclaré: "Nous tenons à vous assurer que nous sommes avec vous dans la solidarité et l'engagement à éradiquer expressions modernes de l'esclavage, qui sont une honte pour Dieu, un déshonneur pour l'humanité, et une dégradation de tous ses victimes innocentes dans les images et la ressemblance de notre Créateur céleste. "
      Et Justin Welby, l'archevêque de Canterbury, a déclaré: "Les chrétiens croient que la vie divine a été vécue pleinement et unique dans la chair et le sang d'un être humain, Jésus-Christ, né à travers la coopération volontaire de sa mère Marie. Et si nous sommes obligés de voir chaque être humain dans le cadre du plan divin. Cela signifie qu'aucun corps humain peut, en toute circonstance, être tout simplement un objet à être échangé, traite ou esclave ".

      Si chacun de ces 33 millions de personnes pouvaient transmettre le même message ...
      (4 novembre '14)

      L'Irlande acceuille Amma avec les bras et les cœurs ouverts.
      du 31 octobre au 1 novembre, Dublin, Irlande - Europe Yatra 2014

      Enfants d'Amma en Irlande l'ont accueillie dans le pays avec des armes et des cœurs ouverts comme elle est arrivée à Dublin pour un programme de deux jours, le 31 Octobre et le 1er Novembre. L'hospitalité irlandaise était à son meilleur et évident pour tous ceux qui ont participé au programme. Le National Show Centre joliment décorées bourdonnait avec des personnes sur les deux jours du programme.

      Le 31 soir, accueillir Amma dans le pays, M. Thomas Pringle, membre du Parlement du gouvernement de l'Irlande, a remercié Amma pour le soutien et les encouragements qu'elle a donné ses partisans irlandais de garder la culture et la langue irlandaise en vie et de célébrer la culture . Il a ajouté, "Amma a directement touché la vie de 33 millions de personnes à travers le monde, en passant sur un message d'amour, de respect et d'énergie positive à chacun et à chacune de ces personnes. Si chacun de ces 33 millions de personnes pourraient transmettre le même message dans leur vie quotidienne, tout en faisant les choses simples, prendre du temps pour l'autre, et le partage de la compassion, je pense que nous pourrions effectuer un véritable changement dans le monde. "M. Pringle a également déclaré: «Je pense que je parle pour tout le monde ici ce soir quand je dis, Amma, nous savons que vous êtes très occupé, mais se il vous plaît trouver le temps de visiter l'Irlande chaque année à partir de maintenant."
      Présents à cette occasion était aussi le maire de Fingal, Mme Murray magazines dont le discours a également attiré rugissant applaudissements de l'assemblée. En réfléchissant sur l'importance de Amma dans le monde d'aujourd'hui, elle fait remarquer, «Dans ce monde, et dans les vies occupées que nous menons, nous devons tous croire en quelque chose. Cette croyance peut nous faire sentir mieux, plus heureux et plus fort et nous donner quelque chose à la hâte. Ce est une puissance incroyable pour une personne à transporter et à toucher la vie de tant de personnes ".
      Un des points forts du programme irlandais a été les spectacles de musique et de danse traditionnelles. Cette année aussi, de nombreux groupes connus captivé le public avec leurs chansons et de la musique et a eu toute la salle sur leurs pieds, se balançant au rythme et de la danse dans la joie.
      Comme le programme a pris fin, on pouvait voir les larmes aux yeux tout autour de la salle. Dévots alignés tout le chemin au véhicule d'Amma par une prière collective dans leurs cœurs et les lèvres, "Amma, se il vous plaît venez à l'Irlande chaque année."
      - Kannad
      * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * 


      PARTICIPANT À LA RENCONTRE OU PERSONNE QUE CERTAINS REPRÉSENTENT:

      Justin Welb
      Je n'ai pas trop de temps aujourd'hui pour ces recherches, mais cela vaut la peine de s'attarder sur ces personnages exceptionnels choisis par le Pape François. 


      * * * * * * * * * 

      - Le bouddhiste: Maître Zen Thich Nhat Hanh 
      représenté par le Vénérable Thich Nu Bhikkhuni Chan Khong

      Le Maître Zen Thich Nhat Hanh , ici avec Martin Luther King


      Citations :
      - «Les chrétiens sont mes frères. Je ne veux pas faire d'eux de nouveaux bouddhistes. Je veux les aider à approfondir leur propre tradition.»
      - «Le miracle n'est pas de marcher sur l'eau, il est de marcher sur la Terre verte dans le moment présent et d'apprécier la beauté et la paix qui sont disponibles maintenant.» La Paix en soi, la paix en marche, Thich Nhat Hahn, éditions Albin Michel, 2006
      - «Il est très important de savoir écouter avec compassion. Écouter avec compassion, c'est écouter avec la volonté de soulager l'autre de sa souffrance, sans le juger ni chercher la dispute.»

      Le village des pruniers en France :

      * * * * * * * * * 

      Mohamed Ahmed El-Tayeb, grand imam d'Al-Azhar était représenté par le Dr Abdalla Abbas Abbas Soliman, secrétaire d'Etat d'Al Azhar Alsharif


      Le Vatican et al-Azhar veulent « protéger les jeunes de l’extrémisme »
      https://www.la-croix.com/Le-Vatican-Azhar-veulent-proteger-jeunes-lextremisme-2017-02-24-1200827324

      * * * * * * * * * 

      - Le Grand Ayatollah Mohammad Taqi al-Modarresi

      * * * * * * * * * 

      représenté par Cheikh Naziyah Razzaq Jaafar, conseiller spécial du Grand Ayatollah
      * * * * * * * * * 

      - Le Musulman Cheikh Omar Abboud
      Un Pape, un Sheikh et un Rabbin
      Lors de son pèlerinage en mai prochain, le Pape François sera accompagné par le rabbin Abraham Skorka, et le dignitaire musulman Omar Abboud. Deux amis d’Argentine avec lesquels il a œuvré pour le dialogue interreligieux en tant qu’archevêque de Buenos Aires.
      Le Sheikh Omar Abboud, est l’ancien secrétaire général du Centre Islamique d’Argentine. Il est aussi le directeur de l’Institut de dialogue interreligieux, soutenu depuis 2006 par le cardinal Bergoglio. Ami de longue date du Pape, ils ont œuvré ensemble sans relâche pour le dialogue en Argentine. Accompagner le Pape en Terre Sainte au sein de la Délégation vaticane, est le fruit de cette longue amitié et de cette étroite collaboration.
      Le Pape François comparaîtra devant ses interlocuteurs juifs, chrétiens et musulmans, accompagnés de deux de ses vieux amis de l’Institut de Buenos Aires pour le dialogue. « Cette initiative, expliquait le dignitaire musulman à Vatican Insider il y a deux jours, va dans le sens de notre identité nationale, un fruit cultivé avec soin par nombre de leaders et de chefs religieux, grâce à l’élan apporté par le cardinal Bergoglio à l’époque pour créer des espaces afin qu’une culture de la rencontre puisse voir le jour. » Omar Abboud néanmoins, prend soin de souligner « Bien sûr, Buenos Aires est de l’autre côté de la planète, à des milliers de kilomètres des tensions du Moyen-Orient ». Mais il y a beaucoup à attendre du dialogue : « le dialogue entre religions n’est pas « un pur show photographique ». C’est au contraire, précise le directeur de l’Institut, «  un engagement authentique et bien-fondé, un engagement qui se construit, car nous savons que nous ne pouvons avancer sans ce dialogue. »
      Le dialogue et la prière : deux piliers incontournables pour l’archevêque Bergoglio comme pour le Pape François. Omar Abboud raconte comment l’archevêque était conscient des vertus « préventives » du dialogue. En novembre 2012 par exemple, lors de violentes tensions entre Israéliens et Palestiniens, le futur Pape avait invité juifs, musulmans, protestants et grecs-orthodoxes, à prier ensemble dans la cathédrale de Buenos Aires pour la Paix.

      * * * * * * * * * 

      - Le moine bouddhiste de Malaisie : Ven. Datuk Kirinde 

      Ven. Datuk Kirinde Dhammaratana Thero le titulaire chef bouddhiste Maha Vihara, Brickfields Kuala Lumpur est connue dans toute la Malaisie et à l'étranger pour ses services exceptionnels au Bouddha Sasana. Ses efforts dans la promotion de la connaissance religieuse, l'interaction sociale et la compréhension culturelle entre les Malaisiens sont très louables. Il a gagné une grande réputation comme moine missionnaire reconnu formé sous la direction du Vénérable. Dr. K. Sri Maha Dhammananda Nayaka Thero, l'ancien titulaire Bhikkhu chef bouddhiste Maha Vihara.

      Né le 24 Juillet 1948 à Kirinde, Sri Lanka à M. Basnayaka Mudiyanselage Siriwardena, un médecin ayurvédique, et Mme Withanaarachchilage Dayawathie, il avait fait ses premières études au Collège Central des Deyiyandara, Sri Lanka. En 1965, à l'âge de 17 ans, il est entré dans la Sasana comme un moine novice sous le nom de "Kirinde Dhammaratana", comme un élève de Ven. Kotawila Sri Deepananda Nayaka Thero.

      Il a été nommé chef de la Sangha Nayaka de Malaisie en 2007 par le Chapitre Malwatta, Kandy, Sri Lanka. Il a obtenu un Datukship par le Yang Dipertuan Agong (roi) de la Malaisie en Novembre 2010.

      * * * * * * * * * 

      - Le Grand Rabbin David Rosen,
      Le rabbin David Rosen Shlomo CBE, né en 1951 à Newbury, Berkshire, en Angleterre, est l'ancien grand rabbin d'Irlande (1979-1985) il est actuellement le Directeur du Département des Affaires interreligieuses de l'American Jewish Committee et de la Robert et Harriet Institut Heilbrunn pour interreligieux compréhension internationale. De 2005 à 2009 il a dirigé le Comité juif international pour les consultations interreligieuses (IJCIC), la large coalition d'organisations juives et confessions qui représente la communauté juive mondiale dans ses relations avec les autres religions du monde.

      Avant d'être nommé grand rabbin d'Irlande, il était le principal rabbin de la plus grande congrégation juive orthodoxe en Afrique du Sud (The Green et Sea Point Hebrew Congregation, Cape Town) et a servi comme juge sur le Beth Din Cap (Tribunal rabbinique). Il est également membre du conseil de l'organisation basée à Bruxelles CEJI - une contribution juive à une Europe de l'inclusion. Rosen est le modèle de Rabbi Kappelmacher dans le mystère juive best-seller, mariage Wipeout. 

      François 1er et ses bonnes relations avec la communauté juive
      http://jssnews.com/2013/03/14/francois-1er-et-ses-bonnes-relations-avec-la-communaute-juive/

      * * * * * * * * * 

      - Patriarche œcuménique Bartholomée



      Le pape François a lancé ce dimanche à Istanbul un appel très pressant à l'unité des églises catholique et orthodoxes divisées depuis un millénaire.
      "L'unique chose que désire l'église catholique, et que je cherche comme évêque de Rome (...) c'est la communion avec les églises orthodoxes", a déclaré le souverain pontife dans un message lu devant le patriarche oecuménique de Constantinople Bartholomée 1er, le dignitaire orthodoxe le plus prestigieux.

      Le pape a prononcé ce discours après avoir participé à une "divine liturgie" avec Bartholomée, avec qui il entretient des liens d'amitiés très forts.


      * * * * * * * * * 

      Le pape François aux interstices des trois religions à Jérusalem
      Le pape achève lundi 26 mai son voyage de trois jours en Terre sainte après une longue étape à Jérusalem.
      http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/Le-pape-Francois-aux-interstices-des-trois-religions-a-Jerusalem-2014-05-26-1156447

      * * * * * * * * * 

      Il ne nous reste qu'à faire comme notre frère François et nous réconcilier avec tous nos frères quelque soit leur religion, leur race, leurs idées, leur sexe......

      1 commentaire:

      1. merci pour cette poste et les photos.

        it's wonderful indeed to see leaders from all the world's main religions getting together in such a worthy cause. i was especially moved to see how Pope Francis had Amma (Sri Mata Amritanandamayi) on one side and Thich Nhat Hanh's representative on the other...even in the standing picture, although they were reversed in position.

        in my view Pope Francis is the best pope we've ever seen....the only one who lives according to the Christian teachings....and encourages others to do the same....it really does my heart good to see such loving cooperation between the Pope and these world religious leaders...especially when the Hindus and Buddhists have been so welcomed and included....the only non Abrahamic religions there....

        RépondreSupprimer

      Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.