samedi 23 août 2014

23/08 - OSHO, UN PASSEPORT
POUR VOTRE LIBÉRATION.
Je vous conseille d'abuser des paroles d'Osho
Vont suivre un message de Sananda et d'un autre rebelle.

1931 - Le onze décembre, Osho (Bhagwan Shree Rajneesh) naît dans une modeste famille jaïna, à Kuchwada au Madhya Pradesh (Inde). Il passe les sept premières années de sa vie chez ses grands-parents, qui lui accordent une grande liberté et approuvent totalement l'intérêt intense que l'enfant manifeste pour les questions fondamentales concernant la vie, la mort, la vérité. Sa grand-mère restera sa plus grande amie et deviendra d'ailleurs une disciple de son petit-fils.

1953 - Le 21 mars, Osho atteint l'illumination. Il poursuit de brillantes études à l'Université de Saugar (agrégation en philosophie obtenue avec la plus grande distinction et médaille d'or des tournois nationaux d'éloquence). Il sera ensuite professeur de philosophie.

1966 - II décide de se consacrer entièrement à l'éveil de la conscience humaine. Il parcourt le pays sous le nom d'acharya (enseignant) Rajneesh et enseigne l'art de méditer. Alors que des milliers de personnes affluent vers lui, l'hostilité grandit dans les milieux politiques, religieux et autres dont il dénonce l'hypocrisie et l'influence malsaine.

1968 - II s'installe à Bombay et inaugure des techniques de méditation révolutionnaires.
Il instaure notamment la méditation dite «Kundalini» et la méditation dynamique, technique par laquelle le mental est préparé au silence par une phase initiale de catharsis. On commence à l'appeler «Bhagwan» : «le béni».

1970 - Des Occidentaux se joignent aux disciples d'Osho, dont la renommée atteint l'Europe, les Etats-Unis, l'Australie, le Japon.

1974 - Inauguration de l'ashram de Poona. Un centre très important de psychothérapie, de développement personnel et de méditation grandit rapidement. Osho fait de plus en plus retraite dans sa chambre, qu'il quitte deux fois par jour pour s'adresser à son auditoire. Ces causeries, matinales et vespérales, sont une éblouissante exégèse de toutes les grandes traditions spirituelles du monde, émaillée de notions scientifiques résolument modernes.

1981 - Osho part pour les Etats-Unis. Création d'une commune en Orégon : Rajneeshpuram, ville de cinq mille habitants. D'autres centres autonomes s'ouvrent un peu partout dans le monde.

1985 - Le 29 octobre, Osho est arrêté pour non respect de la législation sur l'immigration. Il est expulsé au terme d'une persécution dont les instigateurs et les protagonistes ne manqueront pas d'être tous connus un jour. Commence un stupéfiant périple à la recherche d'un pays d'accueil. Pour des raisons rutiles ou invraisemblables et même sans explication aucune (mais toujours à la suite de pressions exercées par les Etats-Unis), il est déclaré indésirable dans vingt et un pays au total.
Ils ont tenté de l’assassiner

1986 - Le 29 juillet, Osho revient en Inde. Six mois plus tard, l'ashram de Poona, Osho Commune International, rouvre ses portes et connaît bientôt un nouvel essor.
1988 - Pour la première fois depuis quatorze ans, Osho dirige de nouveau en personne la méditation au début et à la fin de chaque causerie. Il instaure aussi une technique méditative nouvelle, la «Mystic Rose Méditation», où les deux expressions les plus refoulées de notre temps, le rire et les pleurs, sont poussées jusqu'au paroxysme (sept jours de rire, sept jours de pleurs), pour faire place nette à sept jours de silence intérieur.
OSHO : UN PASSEPORT POUR VOTRE LIBERATION
1989 - Osho décide de ne plus être appelé Bhagwan. Ses disciples choisissent de l'appeler dorénavant Osho Rajneesh. Il continue son travail à l'ashram de Poona.
Chaque soir, des milliers de personnes venues du monde entier, disciples et amis, se regroupent dans l'auditorium pour l'écouter ou pour communier en silence avec lui.

1990 - Le 19 janvier, Osho quitte son corps pleinement conscient.

J’ai fait plusieurs article su Osho. L’ »homme », le plus apte à vous libérer rapidement en ce moment.

Choisissez n’importe lequel de ses livres, ils reprennent tous la même sagesse.
Si vous voulez un avis, même pour les hommes, ce serait
La femme, l'amour et la liberté PARU LE : 01/01/1997
" Ma vision personnelle est que le temps qui vient sera le temps de la femme. Depuis cinq mille ans, l'homme a pris les commandes, et il a échoué. Aujourd'hui, on doit donner une chance à la femme. Aujourd'hui, on doit lui donner les rênes de tous les pouvoirs. On devrait lui donner la possibilité de laisser circuler ses énergies de femme, de les mettre en action, en œuvre. L'homme a complètement échoué. En trois mille ans, cinq mille guerres ; tel est l'héritage laissé par l'homme. L'homme n'a fait que massacrer, tuer, assassiner ; croire qu'il n'a vécu que pour la guerre. Et les quelques jours entre deux guerres, nous les avons appelés jours de paix. Ce ne sont pas des jours de paix ; ce ne sont que des jours de préparation à une nouvelle guerre, des préparatifs pour d'autres conflits. Oui, il ne faut que quelques années pour se préparer, puis de nouveau la guerre recommence, et nous continuons à nous entre tuer les uns les autres. C'en est assez ! On a suffisamment donné de chances à l'homme. Il faut maintenant libérer les énergies féminines. "

1931 - Le onze décembre, Osho (Bhagwan Shree Rajneesh) naît dans une modeste famille jaïna, à Kuchwada au Madhya Pradesh (Inde). Il passe les sept premières années de sa vie chez ses grands-parents, qui lui accordent une grande liberté et approuvent totalement l'intérêt intense que l'enfant manifeste pour les questions fondamentales concernant la vie, la mort, la vérité. Sa grand-mère restera sa plus grande amie et deviendra d'ailleurs une disciple de son petit-fils.

1953 - Le 21 mars, Osho atteint l'illumination. Il poursuit de brillantes études à l'Université de Saugar (agrégation en philosophie obtenue avec la plus grande distinction et médaille d'or des tournois nationaux d'éloquence). Il sera ensuite professeur de philosophie.

1966 - II décide de se consacrer entièrement à l'éveil de la conscience humaine. Il parcourt le pays sous le nom d'acharya (enseignant) Rajneesh et enseigne l'art de méditer. Alors que des milliers de personnes affluent vers lui, l'hostilité grandit dans les milieux politiques, religieux et autres dont il dénonce l'hypocrisie et l'influence malsaine.

1968 - II s'installe à Bombay et inaugure des techniques de méditation révolutionnaires.
Il instaure notamment la méditation dite «Kundalini» et la méditation dynamique, technique par laquelle le mental est préparé au silence par une phase initiale de catharsis. On commence à l'appeler «Bhagwan» : «le béni».

1970 - Des Occidentaux se joignent aux disciples d'Osho, dont la renommée atteint l'Europe, les Etats-Unis, l'Australie, le Japon.

1974 - Inauguration de l'ashram de Poona. Un centre très important de psychothérapie, de développement personnel et de méditation grandit rapidement. Osho fait de plus en plus retraite dans sa chambre, qu'il quitte deux fois par jour pour s'adresser à son auditoire. Ces causeries, matinales et vespérales, sont une éblouissante exégèse de toutes les grandes traditions spirituelles du monde, émaillée de notions scientifiques résolument modernes.

1981 - Osho part pour les Etats-Unis. Création d'une commune en Orégon : Rajneeshpuram, ville de cinq mille habitants. D'autres centres autonomes s'ouvrent un peu partout dans le monde.

1985 - Le 29 octobre, Osho est arrêté pour non respect de la législation sur l'immigration. Il est expulsé au terme d'une persécution dont les instigateurs et les protagonistes ne manqueront pas d'être tous connus un jour. Commence un stupéfiant périple à la recherche d'un pays d'accueil. Pour des raisons rutiles ou invraisemblables et même sans explication aucune (mais toujours à la suite de pressions exercées par les Etats-Unis), il est déclaré indésirable dans vingt et un pays au total.
Ils ont tenté de l’assassiner

1986 - Le 29 juillet, Osho revient en Inde. Six mois plus tard, l'ashram de Poona, Osho Commune International, rouvre ses portes et connaît bientôt un nouvel essor.
1988 - Pour la première fois depuis quatorze ans, Osho dirige de nouveau en personne la méditation au début et à la fin de chaque causerie. Il instaure aussi une technique méditative nouvelle, la «Mystic Rose Méditation», où les deux expressions les plus refoulées de notre temps, le rire et les pleurs, sont poussées jusqu'au paroxysme (sept jours de rire, sept jours de pleurs), pour faire place nette à sept jours de silence intérieur.

1989 - Osho décide de ne plus être appelé Bhagwan. Ses disciples choisissent de l'appeler dorénavant Osho Rajneesh. Il continue son travail à l'ashram de Poona.
Chaque soir, des milliers de personnes venues du monde entier, disciples et amis, se regroupent dans l'auditorium pour l'écouter ou pour communier en silence avec lui.

1990 - Le 19 janvier, Osho quitte son corps pleinement conscient.

J’ai fait plusieurs articles sur Osho, mon chouchou. Le plus apte à vous libérer rapidement en ce moment. Vous décrasser pour la suite.

Choisissez n’importe lequel de ses livres, ils reprennent tous la même "sage rébellion".
Si vous voulez un avis, même pour les hommes, ce serait ce livre :

La femme, l'amour et la liberté PARU LE : 01/01/1997

 Osho - La femme, l'amour et la liberté.
" Ma vision personnelle est que le temps qui vient sera le temps de la femme. Depuis cinq mille ans, l'homme a pris les commandes, et il a échoué. Aujourd'hui, on doit donner une chance à la femme. Aujourd'hui, on doit lui donner les rênes de tous les pouvoirs. On devrait lui donner la possibilité de laisser circuler ses énergies de femme, de les mettre en action, en œuvre. L'homme a complètement échoué. En trois mille ans, cinq mille guerres ; tel est l'héritage laissé par l'homme. L'homme n'a fait que massacrer, tuer, assassiner ; croire qu'il n'a vécu que pour la guerre. Et les quelques jours entre deux guerres, nous les avons appelés jours de paix. Ce ne sont pas des jours de paix ; ce ne sont que des jours de préparation à une nouvelle guerre, des préparatifs pour d'autres conflits. Oui, il ne faut que quelques années pour se préparer, puis de nouveau la guerre recommence, et nous continuons à nous entre tuer les uns les autres. C'en est assez ! On a suffisamment donné de chances à l'homme. Il faut maintenant libérer les énergies féminines. "

Ici un de ses livres en pdf :
Méditation, la voie de la perfection. Osho pratique comme moi, la médiation active.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.