jeudi 31 juillet 2014

** 31/07 - KUTHUMI
- VOUS ETES L’ARC-EN-CIEL 
ET LE TRÉSOR
 Transcrit par Kathryn E. May
le 29 juillet 2014, 20H00, New York


Khutumi :
Salutations à vous, beaux et brillants travailleurs de la Lumière. Je suis ravi d’avoir cette occasion de vous parler. Je suis l’un de ceux qui a pris plaisir à travailler essentiellement en coulisse au cours de cette phase préparatoire à votre glorieuse Ascension. Ceux d’entre nous dans les dimensions supérieures sont fascinés par vos mouvements de flux et reflux, aller et retour, haut et bas. Nous vous encourageons tout le temps, et sommes ravis lorsque nous observons la trajectoire ascendante de votre chemin spirituel.

Vous avez probablement oublié le nombre de fois où vous êtes tombés dans le désespoir, ou la solitude, ou subi les assauts de l’horrible anxiété. Tant d’entre vous ont passé de longues heures à vous faire du souci à propos de l’argent, à propos de votre santé et de celle de vos proches. Vous avez pensé qu’il faisait nécessairement partie de la vie de vous faire du souci, et puis de vous faire encore plus de souci parce que la première séance n’a pas apporté de résultats, donc vous avez continué à vous en faire d’autant plus. Vous avez déjà entendu cette plaisanterie, j’en suis sûr, sur la définition de la folie ? Eh bien la voici. Vous continuez à faire la même chose encore et encore en espérant un résultat différent.

Tournons-nous maintenant vers ceux qui aiment avoir une preuve scientifique des choses que vous acceptez de croire. Vous avez dans ce phénomène le résultat parfaitement limpide d’une expérimentation parfaitement contrôlée, et un réservoir de sujets d’expérience quasi illimité. Maintenant, j’ai soigneusement écouté la manière dont les gens sur la planète Terre parlent de leurs points de vue et de leurs croyances, et je n’ai pas entendu une seule fois quelqu’un dire qu’il était heureux d’avoir passé des jours entiers à se faire du souci  parce que cela produisait des résultats si merveilleux. En fait, je pense qu’il est juste de dire que tout le monde serait d’accord que personne n’a jamais obtenu un quelconque résultat positif en se faisant du souci (sauf peut-être l’illusion que vous avez fait quelque chose d’important, mais cela ne compte pas).

Alors comment se fait-il que vous persistiez à dépenser votre capital énergétique ainsi que votre capital émotionnel à un investissement qui n’a aucune rentabilité, mais qui au contraire épuise vos ressources et met même en danger votre santé et votre bien-être ? Peut-être s’agit-il d’une sorte d’addiction, comme un joueur qui s’acharne à parier contre la banque, tout en sachant parfaitement bien qu’il va perdre tout son argent, mais il y retourne encore et encore pour jeter ses ressources dans le trou sans fond. Ou peut-être – peut-être bien – qu’il y a quelque chose d’intéressant ou d’irrésistible dans le sentiment d’être anxieux !

Ai-je touché une corde sensible ? Regardons de plus près ce qu’est vraiment le fait de se faire du souci. Bien sûr, c’est un bas niveau vibratoire de peur, mais de la peur malgré tout. Elle génère un afflux d’adrénaline, déclenche les canaux de lutte ou fuite de votre cerveau, et cause toutes sortes de transits hormonaux intenses et de changements physiologiques. Ces transits et ces changements ont déjà été expliqués en détail dans ces pages à votre intention, donc je ne m’étendrai pas sur ce point, mais je vais le pointer du doigt une fois de plus : c’est une réaction de lutte ou fuite que vous déclenchez. Etant donné que vous êtes Maître de vos propres pensées, sentiments et actions, est-ce vraiment un choix que vous souhaitez faire ?

Maintenant, étant donné que je suis celui qui a été dans la position de superviser et d’aider à planifier les changements drastiques  que nous prévoyons pour la planète Terre, pourquoi est-ce que je vous parle de quelque chose d’aussi personnel en apparence, et qui selon certains points de vue est plutôt  … dirions-nous une question de chipotage ? Parce qu’en fait il s’agit d’une préoccupation d’une importance profonde pour nous tous qui souhaitons voir chacun d’entre vous ascensionner avec ses voisins et sa famille, et je peux vous assurer, mes chers amis, que celui qui est piégé par ses soucis va en fait rater le bus, comme vous dites. Les portails vont s’ouvrir, les travailleurs de la Lumière dont la joie rayonne sans limite vont les traverser pour nous rejoindre sur le plan supérieur de la 5ème dimension, et vous resterez complètement inconscients de ce glorieux évènement.
« Mais, » vous dites-vous, « je ne sera pas aussi inconscient. Je ne me fais du souci que pendant des heures bien précises sur des questions particulières, comme quand je dois payer mes factures, ou quand ma mère m’appelle pour me raconter les désastres familiaux. »

« Oh, je vois, » vous dirais-je, « et comment pouvez-vous être sûr que ce ne sont pas exactement les heures que vous devriez passer à cultiver la paix de l’esprit, les pensées affectueuses envers Mère Terre et vos frères humains ? » Avez-vous vraiment tenu compte du fait que ces activités anodines avaient abaissé votre vibration et vous avaient distrait de la seule chose que vous êtes venu accomplir ici ?
Cela peut sembler surprenant à beaucoup qui sont toujours endormis, mais je peux vous parler franchement, et je sais que vous me comprenez. Cela a été une croyance répandue qu’être anxieux est une activité honorable. Laissez-moi corriger cela à présent. C’est contrariant et perturbant pour ceux dont vous dites que vous les aimez. Se faire du souci pour quelqu’un n’est ni flatteur ni encourageant ; cela leur donne l’impression qu’ils sont incompétents, et ils aimeraient que vous arrêtiez.

Je souhaite que vous arrêtiez, mes chers, parce que cela interfère avec votre propre bonheur et l’état de votre pauvre corps assiégé, victime d’un flot de toxines chimiques qui polluent votre circulation sanguine et perturbent votre corps tout entier. Vous voyez, votre corps réagit de la même manière : « Arrêtez ! Vous me rendez fou ! »
Bien, voilà ma petite leçon pour aujourd’hui, ma contribution aux enseignements que vous avez pu lire de notre part de jour en jour. C’est ce que je considère comme le crime le plus important contre l’humanité, si on le mesure par la destruction complète du plus grand nombre de gens. Cela atténue votre Lumière et vous épuise. Cela crée un obstacle à la joie, et cela laisse certainement peu de place au rire et à la fête.

Vous voyez, c’est en contradiction directe avec la Foi. Cela nous ôte tout plaisir lorsque nous prévoyons un bienfait pour vous, et que vous passiez à côté ou le considériez comme un hasard au lieu d’y voir la main de Dieu. Ce n’est pas que nous cherchions de la reconnaissance ou des remerciements – pas du tout. Il nous suffit largement d’être au service du Grand Plan et de ressentir le flot d’Amour que nous vous envoyons. C’est que nous voyons que vous manquez le plaisir et la célébration et le profond sentiment de camaraderie que nous ressentons lorsque nous travaillons ensemble pour créer ne serait-ce qu’une petite étape vers la Lumière sur cette planète.

J’aimerai tellement trouver un moyen de vous montrer ce que nous voyons : que vous passez à côté du plus grand plaisir que la Vie ait à offrir, la prise de conscience que vous êtes aimés infiniment et que vous n’êtes pas seuls. Lorsque vous aurez absorbé soigneusement cette connaissance, vous comprendrez que vous aurez transféré le fardeau de votre existence depuis vos épaules solitaires pour le partager avec nous, tel que le prévoyait votre contrat original avec nous. Vous n’avez pas besoin de tout faire par vous-mêmes, mes bien-aimés. Lorsque vous essayez de le faire, vous ne nous donnez pas l’occasion de faire le travail que nous aimons – aller à votre rencontre, trouver des moyens de rendre votre vie plus agréable et plus réussie dans les domaines qui comptent vraiment – Aimer !
Voici votre vrai travail, mes tendres amis, le seul vrai effort important de votre carrière humaine ! Soyez Amour, ressentez l’Amour, respirez l’Amour, partagez l’Amour, et devenez plus fort, plus brillant et plus joyeux de jour en jour. Pensez-y ! Vous n’êtes pas ici pour gagner et dépenser. Vous êtes ici pour Aimer ! Ne perdez pas une minute de plus à vous faire du souci, prévoir ou ruminer. Sautez directement dans votre nouvelle vie ! Immergez-vous dans notre Amour. 

Commencez par là, car il s’agit de la première marche vers la plus haute dimension de l’Univers, l’arc-en-ciel au bout du chemin, le trésor, l’éclat qui illumine les étoiles, la Lumière dans les yeux de Dieu qui vous regarde avec plaisir et une douce acceptation. C’est cela qui s’appelle vivre, mes chers – c’est ce qui s’appelle vivre une vraie vie.
Nous considérons maintenant ce Grand Projet avec plaisir et espoir. Vous êtes en train de réussir votre vrai travail, bien sûr que oui. Je suis ici simplement pour vous aiguillonner, pour vous rappeler de regarder dans tous les coins sombres pour balayer toute trace des anciens soucis et douleurs générés par la cabale. Dépoussiérez les couvertures, mes bien-aimés ! Secouez les tentures, polissez l’argenterie et ouvrez toutes les fenêtres ! Il est temps de respirer le nouvel air lumineux de notre Jour Nouveau. Sentez les battements de cœur de votre bien-aimée planète, Terra. Elle resplendit du dévouement renouvelé qu’elle ressent chez ses enfants. Ils se sont éveillés, et ils chantent ses louanges et éprouvent de la gratitude et de la reconnaissance pour la part qu’ils ont prise dans sa protection et du soin qu’ils lui ont apporté.

Vous allez devenir une famille, une nouvelle famille qui s’adore. Laissez-vous sombrer dans les profonds coussins de plumes de l’Amour – notre affectueuse étreinte. Inspirez-la. Inspirez-la dans vos pores, alors que vous baignez dans des sensations d’aise et de contentement. Oui, le contentement est le parfait tremplin pour faire vraiment de bonnes œuvres, parce que votre contribution va surgir du plus profond de votre cœur heureux pour demander de la reconnaissance. Vous n’avez pas besoin de chercher votre chemin ou prier vos guides de vous montrer le vrai but de votre vie. C’est là avec vous, dans votre chaud cœur battant. Toute la connaissance qui vous est nécessaire se trouve là, dans votre cœur, le long de votre chemin, et avec les amis et les amours qui vont se faire un plaisir de la partager avec vous.
Donc, continuez dans la Foi et l’Amour, chers Maîtres ! Vous êtes au seuil d’une merveilleuse révélation. Quand vous la verrez et la ressentirez, vous vous rappellerez : « Ah oui, c’est ce que nous vantait Kuthumi ! C’est même plus merveilleux que ce que les mots peuvent décrire. » C’est ce pour quoi vous avez signé, ce que nous avons planifié ensemble, et ce sur quoi nous allons ouvrir le rideau pour que vous en ayez un aperçu. C’est maintenant ; c’est à vous ; c’est à nous ; Nous sommes Un !

Avec mon Amour infini et débordant,
Je suis Kuthumi

Transcrit par Kathryn E. May 29 Juillet 2014 20:00, New York 

 Il est permis de copier et de partager ce message, à condition qu'il soit donné dans son intégralité, sans ajouts ou suppressions, et que le crédit soit donné à la chaîne et au​​le site, www.whoneedslight.org. 

Traduit par Patrick - diffusé par Marie http://vol370.blogspot.fr/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.