dimanche 29 juin 2014

29/06 - SEXUALISATION FORCÉE 
DÈS LE PRIMAIRE


Comment les femmes
ont été 
piégées
Plan de destruction de la morale publique par une pseudo révolution sexuelle.
Il nous faut réagir maintenant, ils ont déjà assez détruit  nos familles, nos enfants, nos couples.
Ils nous ont pris nos enfants en nous mettant au travail, soi disant pour notre libération.
Nous leur avons laissé les éduquer selon leur plan.
Il n'est pas trop tard pour reprendre la situation en main.


Enseignement de la sexualité à l'école maternelle. 


Nous avons permis à des "déviants" comme Lang, Delanoe, Koushner de nous représenter.....

Vous qui êtes journaliste ou politicien, vous avez plus de poids que les autres parents....


Vous allez être effaré par ce qui se prépare pour l'éducation de nos enfants et mis en place depuis très longtemps. Ils ont mis leur plan à exécution petit à petit, pour que cela passe inaperçu, tout en nous distrayant avec télé, foot....Gay pride, alcool, drogue ...

"Au nom de l'enseignement sur le sida, le droit des enfants ou l'orientation sexuelle dans les écoles, de nouveaux moyens d'enseignement sont également en train d'être élaborés au niveau européen par des gens non-élus pour cela... et dans le dos des peuples pour rendre obligatoire les explications sexuelles et la sexualisation précoce des enfants. " Pour le bénéfice de qui ? Toujours pour nous faire descendre plus bas...
L'Europe a servi à ce que nous n'ayons pas le droit à la parole.

"L'ignorance engendre l'indifférence et même l'ennui" Jean de Viguerie.
Si l'on ne sait rien, comment s'intéresser ? » Comment se défendre?

* * * * * * * *
Avant l'information par le DR Claudia Haunit.
Je vous préviens, c'est l'horreur et ça touche NOS enfants.

Le scandale de la théorie du genre : les "travaux" d'Alfred Kinsey , encore financés par la Fondation Rockefeller.  

La ville de Bâle a introduit un coffret, le « SEXBOX », contenant du matériel PORNOGRAPHIQUE destiné à l'éducation sexuelle dans les écoles maternelles et primaires. L'association Protection contre la sexualisation à l'école maternelle et à l'école primaire a fait connaître cette initiative, ce qui a « déclenché une tempête d'indignation dans tout le pays» mais qui n'a pas empêché « l'introduction dans les écoles maternelles des cours obligatoires d'éducation sexuelle dans toute la Suisse par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).


Dans le canton de Bâle, des «Sexbox» contenant du matériel pornographique ont été préparées à l'intention des écoles maternelles et primaires ! Des enfants dès l'âge de quatre ans auraient à subir cette sexualisation précoce. »

« Le gender ou le sexe social a été démasqué comme un instrument politique du pouvoir pour détruire et déstructurer la société occidentale», explique (hélas en allemand) les auteurs du site dewion24 qui ont soutenu la manifestation du 18 janvier. Pour Gabriele Kuby, L'Union européenne, l'ONU, participent à la mise en place du gender qui est la culture de la mort. «Nous avons de nouveau à faire à une idéologie du mal qui s'oriente contre la famille», dit Gabriele Kuby qui dénonce le féminisme et qui réclame un retour du rôle de l'homme dans nos sociétés occidentales. Les associations de parents en Allemagne expliquent que la loi fondamentale n'est plus respectée car les parents ne peuvent plus éduquer leurs enfants selon leurs valeurs.Les Ancêtres de la sexualisation précoce est un documentaire d'Ivo Sasek. Réalisé en 2011 et produit par Panorama-Film (Suisse), le film dévoile la volonté politique d'«éduquer » sexuellement les enfants dès le plus jeune âge en Suisse, notamment à travers le « programme 21 » rendant l'éducation sexuelle obligatoire à l'école. Cette tendance mondiale à la promotion de la sexualité infantile et de la théorie du genre trouve l'une de ses inspirations essentielles dans les travaux du professeur américain Alfred Kinsey, dont les méthodes et les résultats sont plus que controversés.
Alfred Kinsey père de la théorie du genre et la pédophilie :
Alfred Kinsey est maintenant reconnu comme ayant été un malade pédophile. Il fut accusé d'avoir payé le père d'une fillette pour qu'il la viole et ceci pour en tirer des observations "scientifiques".Le 18 janvier 2014, des parents ont organisé en Allemagne, à Cologne, une manifestation contre les cours obligatoires d'éducation sexuelle version gender, où les enfants dès la maternelle sont confrontés à un contenu pornographique explicite les invitant à tester sur eux des pratiques pas encore connues à leur âge.
L'organisateur Besorgte Eltern annonce la présence de plus de 11 000 parents lors de cette manifestation. En Suisse, les parents n'ont pas pu interdire la mise en place des cours d'éducation sexuelle dès la maternelle. En Allemagne, plusieurs parents ont déjà été mis en prison 40 jours pour n'avoir pas laissé leurs enfants suivre ces cours. Ainsi l'éducation des enfants n'appartient plus aux parents même dans le domaine si intime de la sexualité. Les effets pervers de ces nouveaux projets se font ressentir chez nos voisins.

Allemagne.
Ce 18 janvier, plus de 1000 manifestants se sont retrouvés à Cologne pour dénoncer les cours sur le gender à l'école et la détention des parents qui ont refusé ces cours à leurs enfants. Suite à l'absence des enfants dans ces nouveaux cours d'éducation sexuelle, les parents ont reçu une amende à payer. Les récalcitrants ont été envoyés en prison pour 40 jours. Lors de la manifestation de ce 18 janvier, un couple qui a huit enfants, a parlé en public et expliqué qu'ils devaient aller en prison pour avoir refusé les cours sur le gender pour leurs enfants.
L'association Besorgte Eltern (parents inquiets) dénombre 10 parents qui ont été mis en prison. « Ce sujet concerne tous les parents. Nous ne sommes pas contre les cours d'éducation sexuelle, mais contre ces cours sur le gender qui sont dispensés dans les écoles primaires et dans les maternelles ». Les organisateurs de la manifestation, se référant à la sociologue Gabriele Kuby qui dénonce le gender, explique que la masturbation doit être enseignée aux enfants dès l'âge de 0 à 4 ans ce qui n'est qu'une incitation au viol des enfants toujours selon Gabriele Kuby.
Le scandale de la théorie du genre!
  1. https://www.youtube.com/watch?v=ZKP0XWSyXVM
  2. https://www.youtube.com/watch?v=Oi2ctyOLXVk
  3.  https://www.youtube.com/watch?v=DfN1Caqua5E
* * * * * * * * 
Nicolas Dupont-Aignan Remet Najat Vallaud Belkacem à sa place de menteuse manipulatrice. 
Je dirais, agent illuminati et qui ne comprend pas ce qu’elle fait. Ils sont l’objet de manipulation mentale.
Agenda 21, programme 21, 2 super arnaques !

* * * * * * * * 
Signer la pétition pour éviter ces horreurs !
Les illuminatis veulent nous empécher d'avoir un comportement d'amour pur, pour nous oreinter vers un comportement bestial, pour arranger leur plan.

Le sexe doit être lié à l'AMOUR !  et non pas aux déviances qu'ils veulent leur apprendre.

OUI, la THÉORIE du GENRE envahit l'ÉCOLE: la PREUVE irréfutable !

N. Vallaud-Belkacem : "La théorie du genre a pour vertu d'aborder la question de l'homosexualité" http://www.20minutes.fr/politique/778...

LE MENSONGE DE VINCENT PEILLON SUR L'ENSEIGNEMENT DE LA THÉORIE DU GENRE (source : Salon Beige)
Inquiet de l'écho reçu par l'initiative de Farida Belghoul invitant les parents à retirer leurs enfants de l'école un jour par mois pour protester contre l'enseignement de la théorie du genre, Vincent Peillon a lancé aujourd'hui une contre-offensive médiatique, pour stopper ce qu'il appelle une "rumeur mensongère".
L'Observatoire de la théorie du genre réplique :
"On ne peut que constater que Najat Vallaud Belkacem, ministre déléguée aux droits des femmes, Christiane Taubira, ministre de la justice et Vincent Peillon, ministre de l'Éducation nationale, ont commandé des études et des rapports à des « militants » qui s'inspirent des théoriciens les plus radicaux de la théorie du genre.
Dans la diffusion de cette « théorie », l'Éducation nationale joue un rôle moteur avec plusieurs dispositifs, comme :
- Le dispositif « ABCD de l'Égalité » qui de façon insidieuse s'inspire des théories de « l'éducation neutre » telle qu'elle se pratique en Suède.
- L'expérimentation, soutenue par Najat Vallaud Belkacem, de crèches neutres s'inspirant de la crèche Egalia à Stockolhm.
- La généralisation de l'éducation sexuelle à l'école pour tous les élèves à partir de 6 ans. Le ministère allant jusqu'à recommander la participation en classe d'intervenants issus d'associations clairement militantes.
- La promotion faite par Vincent Peillon, dans une circulaire adressée à l'ensemble des recteurs le 4 janvier dernier, de l'association « Ligne Azur » qui intervient auprès des enfants notamment sur la question de l'identité sexuelle et l'identité de genre en affirmant sur ses supports pédagogiques : « que l'identité de genre c'est le sentiment d'être un homme ou une femme. Pour certains, le sexe biologique coïncide avec ce ressenti ». Sic !
- La diffusion dans le cadre du programme « École et cinéma » du film militant « TOMBOY », où l'on invite des enfants de CE2, CM1, CM2 à s'identifier à une petite fille qui se fait passer pour un petit garçons.
- Les recommandations du principal syndicat d'enseignants du primaire d'utiliser en classe des livres "non-genrés" comme "Papa porte une robe".
Voilà quelques uns des motifs pour lesquels, les parents ont des raisons de s'inquiéter.
- Le ministère semble d'ailleurs loin d'être à l'aise sur cette question puisqu'il entretient le plus grand secret sur ces dispositifs. Il refuse, par exemple, de communiquer la liste des établissements expérimentant le programme « ABCD égalité » ; il exclut les parents des évaluations de ce dispositif et dans certaines académies, il interdit aux enseignants et aux directeurs d'établissement de répondre aux légitimes questions des parents, les renvoyant vers les inspecteurs académiques."
Deux moyens d'action :
- Continuer de signer la pétition de l'Observatoire de la théorie du genre demandant la fin du programme ABCD de l'égalité.
- Vous joindre à l'initiative de Farida Belghoul en retirant votre enfant de l'école un jour par mois Tous les renseignements sur ce site ou sur Facebook. La prochaine journée de retrait est prévue en mars.

* * * * * * * * 
Marion Sigaut
Marion Sigaut : «Les Lumières ont remplacé Dieu par le profit».
Marion Sigaut, née le 2 juin 1950 à Paris, est une historienne et écrivain française. Gauchiste repentie, elle adhère en 2008 au parti Debout la République de Nicolas Dupont-Aignan où est elle actuellement déléguée sur la « Vitalité de la Langue française ». Également membre d’Égalité & Réconciliation, elle s’intéresse particulièrement au thème des Lumières, en y apportant un regard très critique, ainsi qu’au conflit israélo-palestinien.

Marion Sigaut sur la révolution sexuelle et la pédophilie.
La dérive de la sexualité après le rapport Kinsey. La marque des illuminstis?
Il est mort en s'arachant les testicules.
Pour ERTV, Marion Sigaut revient sur les rapports de Alfred Kinsey qui ont été à l'origine de la révolution sexuelle. Elle montre, à l'aide du documentaire "Alfred Kinsey : pédophilie et révolution sexuelle" et des ouvrages de Judith Reisman, que les rapports était truqués et qu'ils ont été rédigé par des pédophiles, notamment en ce qui concerne son auteur; Alfred Kinsey. 

* * * * * * * * 
Marion Sigaut : La décadence sur l'état de l'école - 30 Novembre 2013
Marion Sigaut revient sur le suicide d'une jeune fille de 13 ans suite à des harcèlements et dresse un tableau de l'état de l'école.

* * * * * * * *

Marion Sigaut: révélation sur le trafic d'enfants, révélation sur les templiers.... 15 mn  
"Les livre d’histoire, c’est du n’importe quoi, du bourrage de crâne. On ment aux enfants."    
Après d'intenses recherches Marion Sigaut nous révèle se qu'elle a découvert sur le trafic d'enfant, par qui et depuis quand.

Un livre - La Marche rouge - Les enfants de l'Hôpital général 
- Marion Sigaut paru le : 05/11/2008

En mai 1750, une rumeur persistante faisant état d'enlèvements d'enfants mit Paris en émoi. Les gens disaient que des agents de police déguisés s'emparaient d'enfants et d'adolescents et les envoyaient à l'Hôpital général. Des émeutes graves éclatèrent, des commissariats furent incendiés et des gardes tués. La répression de cette "Marche rouge" fut sévère et se solda par des condamnations à mort. Mais qu'était donc cet Hôpital général de sinistre réputation ? Fondé en 1656 par Louis XIV, il était destiné d'abord à résoudre le problème de la mendicité par le "renfermement" des mendiants. Mais très vite cet établissement laïque géré par le parlement de Paris fut également utilisé pour enfermer d'autres catégories de population : les prostituées, les ivrognes et bientôt les enfants abandonnés, ou confiés à l'institution par des parents sans ressources, puis ceux qui traînaient dans les rues ou simplement y jouaient... Pour en savoir plus sur le sort fait à ces enfants disparus, Marion Sigaut s'est plongée dans les riches archives de la Salpêtrière qui, avec Bicêtre et La Pitié, formait l'Hôpital général. Outre les conditions de vie inhumaines qui y régnaient, elle éclaire les terribles scandales qu'étouffèrent les dirigeants de l'établissement. Se pourrait-il que la rumeur d'un commerce d'enfants ait eu un fondement ? Que sont vraiment devenus les enfants perdus de l'Hôpital général ? Furent-ils livrés à des libertins qui en usaient en toute impunité ? Furent-ils vendus à la Compagnie des Indes pour peupler la colonie du Mississippi ? Autant de questions auxquelles Marion Sigaut, dans une enquête passionnante, tente d'apporter une réponse.



Que dire des enlévements d'enfants maintenant pour les sacrifices humains des illuminatis ou pour les "élites" pédophiles en Belgique et autres, dénoncés par Le député Laurent Louis....

* * * * * * * * 
Vidéo de Marion Sigaut :

* * * * * * * * 
Vidéo de Farida Belghoul :


* * * * * * * *

Pour ceux qui veulent aller plus loin et retrouver leur «super pouvoir».
Et ne dites pas, on ne peut rien changer.
Jésus disais, ce que je peux faire, vous pourrez le faire et même mieux.
Le moment est venu.

* * * * * * * *

La stratégie du choc – Vidéo ou livre - Naomi Klein – 2007

Qu'ont en commun le coup d'Etat de Pinochet au Chili en 1973, le massacre de la place Tiananmen en 1989, l'effondrement de l'Union soviétique, les attentats du 11 Septembre, la guerre en Irak, le tsunami au Sri Lanka en 2004, le cyclone Katrina, la pratique de la torture à Abou Ghraib ou Guantànamo ? Tous ont partie liée avec l'avènement d'un "capitalisme du désastre". Naomi Klein dénonce avec brio l'existence d'opérations concertées dans le but d'assurer la prise de contrôle de la planète par les tenants d'un ultralibéralisme tout-puissant.

Ce dernier met sciemment à contribution crises et désastres pour saper les valeurs démocratiques auxquelles les sociétés aspirent, et leur substituer la seule loi du marché et la barbarie de la spéculation

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.