mercredi 18 juin 2014


18/06 - 59% DE LA DETTE PUBLIQUE EST ILLEGITIME ! Les impôts aussi.


- LA POLICE DANS LES POTAGERS ?


(L’Union Européenne vient d’annoncer le 6 juin 2014, l’autorisation des cultures OGM !?)
- COMMENT GAGNER DES MILLIARDS et préserver notre santé!
- LA GRANDE FÊTE DU FOOT MAFIA …13 juin 2014 Foutage de Gu…
_ LA FIN DES BOURSES
- 59% DE LA DETTE PUBLIQUE EST ILLEGITIME ! 
- AU CAS OU VOUS NE LE SAURIEZ PAS, une extrême droite est déjà au pouvoir.



* * * * * 
Suite des articles sur la santé. Un site génial ! :
- UN Scandale annoncé : Après l’interdiction de reproduire nos graines, plus le droit de faire notre potager.
Il serait temps de réagir. On dirait que c’est ce qu’ils cherchent, en fait, ils cherchent nos limites, ils nous aident !
LA POLICE DANS LES POTAGERS ? 15 juin 2014
L’information avait filtré en 2013 et certains sites en avaient parlé….Mais personne n’y croyait trop. Eh bien ça y est, ils vont oser ces technocrates de Bruxelles rendre illégales la pousse, la reproduction et la vente de végétaux non testées par cette nouvelle autorité, une de plus, appelée l’Agence européenne des variétés végétales. La culture privée des légumes serait ainsi interdite au nom de raisons sanitaires. A qui vont-ils faire croire que c’est la santé qui prime ?
De fait la Commission européenne va confier le contrôle de l’approvisionnement à des multinationales comme Monsanto….à des sociétés qui utilisent à grandes doses les produits dangereux comme les pesticides et les désherbants. Monsanto peut d’ailleurs doublement se féliciter puisqu’en plus l’Union Européenne vient d’annoncer le 6 juin 2014, l’autorisation des cultures OGM !?C’est le débarquement sur nos côtes de tous les produits du géant …
Ce n’est pas la liberté qu’on nous offre mais le monopole assuré des grands groupes qui assurent directement ou indirectement la « mal bouffe » et la fin programmée de la culture libre. La Commission européenne n’a pas peur du ridicule quand elle appelle sa loi : « Des règles plus intelligentes pour des denrées alimentaires plus sûres : la Commission propose un paquet législatif primordial pour moderniser, simplifier et renforcer la filière agroalimentaire en Europe ». De qui se moque-t-elle ? Des petits producteurs, des circuits militants et des familles qui cultivent leur petit jardin et qui s’échangent des semailles.
Les contrevenants risquent demain une amende de centaines d’euros s’ils n’obéissent pas aux diktats de Bruxelles !Des fonctionnaires assermentés ou des policiers vont-ils demain pouvoir rentrer dans les jardins et les potagers pour verbaliser. Evidemment nous n’en sommes pas encore là…. La loi va surtout viser à normaliser, contrôler tous les circuits de distribution….Le petit jardin familial serait « hors loi », espérons-le !
Ce qui est certain c’est que les règles « plus intelligentes » visent à empêcher d’une manière ou de l’autre toute culture qui n’entre pas dans les normes. J’espère qu’un vent de protestation va se lever pour que cette loi ne soit pas votée. Il nous resterait en cas de sortie de ces textes iniques à nous déclarer INSOUMIS !

COMMENT GAGNER DES MILLIARDS et préserver notre santé! - 17 juin 2014

BNP-Paribas vient d’être condamnée par un tribunal américain à payer 10 milliards de dollars d’amende, sous prétexte d’avoir agi contre les intérêts des Etats-Unis.  Eh bien, moi, je dis quil faut de toute urgence que la France et l’Europe condamnent Coca-Cola, McDonald’s et Marlboro à 100 milliards de dollars d’amende pour avoir profondément nui à l’intérêt de la France et des Européens. Ce serait de la légitime défense. Si le tribunal a besoin d’aide, je peux constituer très rapidement le dossier qui démontrera les effets catastrophiques qu’ont eu ces entreprises sur la santé des populations européennes, les millions de morts du diabète,d’accidents cardiaques, du cancer. Cela ne mérite-t-il pas une condamnation proportionnée ?
Bien des personnes se désintéressent, voire se réjouissent de l’amende imposée à BNP-Paribas parce que c’est une banque. Mais vous et moi serons tous mis à contribution : cette amende représente des milliards d’euros d’impôts perdus pour l’Etat français, des milliards en moins pour les salariés et entreprises européennes travaillant pour BNP-Paribas, directement ou indirectement, des milliards de frais en plus à payer pour la clientèle de BNP-Paribas. Et s’ils n’ont pas les moyens de payer, on le sait, l’Etat français payera à leur place, avec l’argent public. Une telle amende ne s’est jamais vue. 10 milliards de dollars, c’est 12 semi-remorques remplis de billets de 100 dollars !
Le motif de la condamnation est fantaisiste : il est reproché à la filiale genevoise (suisse) de BNP-Paribas d’avoir reçu des règlements provenant de pays sous embargo américain (interdiction de faire du commerce avec les Etats-Unis). Pourtant, ces transactions étaient légales en Suisse, en Europe et dans les trois pays concernés. Mais le règlement ayant été effectué en dollars, il a fallu qu’à un moment les fonds soient changés aux Etats-Unis, et donc le tribunal américain a déclaré que ces transactions tombaient sous le coup de la loi américaine !!! C’est du racket, François Hollande a bien essayé d’en parler à Obama lorsque ce dernier est venu en Normandie pour le 70e anniversaire du Débarquement, le 6 juin. Mais Obama l’a, excusez l’expression, “envoyé péter”. Et François Hollande a obéi comme un petit garçon…

LA GRANDE FÊTE DU FOOT MAFIA …13 juin 2014 Foutage de Gu…
footmafiaAlors que commence la Coupe du monde et que vient de s’achever le 64e congrès de la FIFA à São Paulo, le journaliste écossais Andrew Jennings publie « Omerta, la FIFA de Blatter, une histoire de mafia ». 
Une enquête autoéditée qui revient sur l’achat des votes lors de l’attribution des événements internationaux, le trafic de billets et décrit la direction de la fédération sportive en « syndicat du crime ». 

Prise entre un « Qatargate », une campagne présidentielle qui s’annonce mouvementée et l’organisation d’une Coupe du monde sur fond de mouvements sociaux, la FIFA a tenu son 64e congrès annuel à São Paulo sous tension. Il y a dix jours, le Sunday Times affirmait détenir des preuves que des votes avaient été achetés par Mohammed bin Hammam, ex-président de la Confédération asiatique de football, exclu à vie de la FIFA en 2011, dans le cadre d’un autre scandale de corruption.

LA FIN DES BOURSES
En fermant la bourse, nous mettrions les spéculateurs à la porte ! On menace de la fuite des capitaux celui qui oserait faire ça, car l’idéologie actionnariale a fini par faire oublier que les capitaux propres, ce sont les entreprises qui les sécrètent par leurs profits … et qu’ensuite elles vont se faire dépouiller à la Bourse. L’autofinancement, le crédit bancaire affilié à un système de crédits citoyens et solidaires sous forme  d’obligations constituent un mode de financement tout à fait viable de l’économie.

59% DE LA DETTE PUBLIQUE EST ILLEGITIME ! le 6 juin 2014
Les Impôts sur le revenu aussi d'ailleurs ! Voir un article précédent sur ce blog.

L’audit de la dette publique publié la semaine passée par les experts du Collectif pour un audit citoyen est un pavé dans la mare des politiques d’austérité : sur les 1950 milliards d’euros de dette publique accumulés depuis trente ans, près de 600 milliards sont dûs à des taux d’intérêts excessifs, et près de 500 milliards proviennent des cadeaux fiscaux consentis principalement aux riches et aux actionnaires. Au total, pas moins de 59% de la dette publique est illégitime. Pour stopper l’austérité qui dope le FN et ses amis, il faut sans tarder engager une restructuration des dettes publiques en France et en Europe.
Le FN à 25%, le Parti Socialiste à 15% : la soumission de François Hollande aux politiques européennes d’austérité se paie très cher. L’austérité rassure les marchés financiers mais désespère les peuples. Entendre le message des urnes, pour un gouvernement de gauche, ce serait remettre en cause le pouvoir des marchés, en commençant par leur principale arme aujourd’hui : la dette publique. Le rapport publié aujourd’hui par le Collectif pour un audit citoyen de la dette publique montre que c’est légitime et possible.
Si la dette a augmenté c’est d’abord parce que l’État a multiplié les exonérations pour les ménages aisés et les grandes entreprises : de ce fait la part des recettes de l’État dans le PIB a chuté de 5 points en 30 ans. Si l’État avait préservé ses recettes au lieu d’organiser ses déficits, la dette publique serait aujourd’hui inférieure de 24 points de PIB (soit 488 milliards €) à son niveau actuel.
D’autre part des taux d’intérêt excessifs ont provoqué un « effet boule de neige » qui pèse très lourdement sur la dette actuelle. Si l’État, au lieu de se financer depuis 30 ans sur les marchés financiers, avait recouru à des emprunts directement auprès des ménages ou des banques à un taux d’intérêt réel de 2 %, la dette publique serait aujourd’hui inférieure de 29 points de PIB (soit 589 milliards €) à son niveau actuel.
Au total,pas moins de 59% de l’actuelle dette publique proviennent des cadeaux fiscaux et des taux d’intérêts excessifs. Ces conclusions montrent l’illégitimité d’une très large partie de cette dette. Les politiques d’austérité imposées aux populations au nom de son remboursement sont donc absurdes économiquement, dangereuses politiquement et injustifiables du point de vue de l’intérêt général : cette dette publique n’a été creusée qu’au bénéfice de l’oligarchie financière, celle-ci doit supporter le coût de son annulation. Comme le propose le rapport du Collectif, il faut sortir les États des griffes des marchés financiers. Il y a urgence démocratique !

Sans compter qu'ils font des travaux inutiles pour nous endéter, qu'ils ont des complices...
Pompidou formé chez les Rotchild attendait le départ de De Gaule pour faire passer la loi qui

Explication l'arnaque de la loi de 1973 super bien détaillée :
Pierre_yves_Rougeyron_Enquete_sur_la_loi_3_janvier_1973_jardin_des_livres 
C’est sous la présidence de l’ex-Directeur de la banque Rothschild, Georges Pompidou, que la loi du 3 janvier 1973 dite loi « Pompidou-Giscard-Mesmer« (73-7) ou encore appelée « loi Rothschild », fût votée. Elle est directement responsable du service de la dette (plus de 45 milliards € par an pour les seuls intérêts) et conséquemment de cette situation proche du chaos. Michel Rocard lui même, déclarait(*) fin décembre 2012 sur Europe1 que sans cette loi notre dette serait à un niveau « bénin » (« 16 ou 17 % du PIB »).
(*)"La réforme de la Banque de France de 1973 a interdit que celle-ci prête à l’État à taux zéro. L’État est donc allé emprunter avec intérêt sur les marchés privés. 
Si nous en étions restés au système précédant, qui permettait, répétons-le, à la Banque de France de prêter à l’État à taux zéro, notre dette serait de 16 ou 17 % du PIB, soit bénigne." (Michel Rocard – décembre 2012 Europe



Eric Toussaint et Etienne Chouard en parlent.
Voir les vidéos d'Eric Toussaint qui s'est occupé d'annuler une grande partie de la dettte dans certains pays.
Vidéos :
et son site.

Etienne Chouard :
Vidéos :

Il y a 26 ans Thomas Sankara au Burkina Fasso avait refusé de rembouser et appelé les pays africains, à le faire. 
Ils l'ont laissé seul, il a été assassiné, alors que nous sommes 99% concernés.

AU CAS OU VOUS NE LE SAURIEZ PAS, une extrême droite est déjà au pouvoir. …le 9 juin 2014
Vous ne trouvez pas étrange de les entendre « combattre l’antisémitisme sous toutes ses formes » à Paris, et voir les mêmes soutenir sans l’ombre d’une hésitation des antisémites actifs et militants à Kiev ? Vous ne trouvez pas étrange d’entendre certains, ici en France, brandir sans cesse la « menace de l’extrême droite » alors que dans le même temps ils soutiennent l’extrême-droite au Venezuela… ? Les mêmes, hurler à la menace islamiste ici et armer les djihadistes là-bas ? Rien ne vous choque dans leur insistance à sortir le droits des gays où les droits de la femme tout en se faisant prendre en photo avec des rois du pétrole chez qui l’homosexualité est passible de la peine de mort et où un chameau de course à probablement plus de droits qu’une femme ?
Gays, femmes, juifs : quelque part, entre nous, n’avez-vous pas l’impression d’être un peu instrumentalisés ? D’ailleurs, maintenant que j’y pense, il fut en temps où l’immigré aurait figuré dans la liste. Mais c’était avant, lorsque le PS instrumentalisait (avec le recul, on peut le dire, non ?) la défense des immigrés. On a vu ce qu’il en est advenu.
Dans « extrême-droite », il y a droite et extrême. Alors prenez une politique de droite, et appliquez-la à l’extrême. Vous obtenez quoi, sinon une politique quasi-conforme à la politique actuelle du PS ? Si la même politique avait été menée par un autre parti, dans un autre pays, nous l’aurions qualifié d’extrême-droite. Alors, pourquoi pas ici ? A cause d’une phraséologie saupoudrée de pseudo-progressisme ? A cause du fait qu’ils chantent l’Internationale lors de leurs congrès ? Parce que le PS aurait une « aile gauche » ?
Brandir la menace d’une extrême-droite est probablement le meilleur moyen de cacher le fait qu’une autre extrême-droite est déjà au pouvoir, et qu’elle s’appelle le Parti Socialiste.
A ceux qui lèvent un sourcil d’incrédulité, je leur pose la question suivante : si une extrême-droite était au pouvoir, que pourrait-elle bien faire de plus que le PS n’a pas déjà fait, n’est en train de faire ou a prévu de faire (dès qu’on aura le dos tourné) ? Vous allez probablement me sortir toute la panoplie du racisme, de la xénophobie, de la répression, de la haine, etc. Erreur, car vous seriez en train de me parler d’une politique totalitaire, fasciste, que sais-je. Je vous parle de l’extrême-droite. Une droite, à l’extrême : pro-capital, pro-atlantiste, pro-sioniste, réactionnaire… Et sur le plan extérieur, que pourrait faire une extrême-droite de pire que le PS ? Déclarer la guerre à la Roumanie ? Désigner Tel-Aviv comme la nouvelle capitale de la France ? Fantasmes.
Je sais, vous êtes troublés car, quand même, le PS c’est (euh) l’antiracisme et (euh) l’opposition à l’antisémitisme et (euh) le mariage pour tous et (euh) les pistes cyclables.
Résumons :
S’il suffit de promouvoir la bicyclette pour être de gauche, alors le maire d’Amsterdam doit être un léniniste.
S’il suffit de condamner l’antisémitisme pour être de gauche, alors le maire de Tel-Aviv doit être un trotskiste.
S’il suffit d’être gay-friendly pour être de gauche, alors le maire de San Francisco doit être un maoïste.
Le PS se voit attribuer des galons « de gauche » sur des sujets qui ne constituent pas un clivage gauche/droite et ou le fait d’être de gauche (ou pas) est totalement hors propos. C’est comme si on délivrait un diplôme de médecine à quelqu’un qui aurait réussi un examen d’architecture.
Une extrême-droite est déjà au pouvoir et elle porte le titre Parti Socialiste. La question du jour n’est donc pas de savoir si l’extrême-droite prendra le pouvoir en France, mais si une autre extrême-droite succédera à celle-ci.

Plus sur le site :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.