samedi 14 juin 2014

14/06 - HOLLANDE remplacement de plusieurs collaborateurs
Laurence Boone (Bank of America) remplace Emmanuel Macron (banque Rothschild)
Sans les Rockefeller et les Rothschild, nous allons bientôt nous sentir plus à l'aise !

vendredi 13 juin 2014
Mon ennemi c’est la finance » : Laurence Boone (Bank of America) remplace Emmanuel Macron (banque Rothschild) au poste de conseiller économique de François Hollande…

C'est par ici la sortie !
« L’Elysée a annoncé le remplacement de plusieurs collaborateurs du président de la République, François Hollande. Une demi-douzaine de changements avec un point particulièrement marquant en matière économique.

(…) Le changement le plus marquant est donc celui du conseiller économique du Président. Un ancien banquier de la Compagnie Financière Edmond de Rothschild, Emmanuel Macron, s’efface au profit d’une bientôt toute fraîche ancienne banquière, Laurence Boone, pour quelques jours encore chef économiste Europe de Bank Of America Merrill Lynch.

Brillante et discrète personnalité âgée de  45 ans, diplômée de la London Business School, professeur à Polytechnique, membre du Cercle des économistes, spécialiste de la macro-économie, des finances publiques et des politiques européennes, Laurence Boone – qui a fait un détour par le conseil d’administration de Kering, anciennement groupe de luxe Pinault Printemps Redoute – travaille notamment sur la modélisation économique des pays du G7. François Hollande a choisi la bonne personne.
Cette économiste s’est pourtant montrée très critique à l’égard de la politique de François Hollande
C’est peu dire ! Il y a trois semaines à peine, dans une tribune publiée par le très libéral quotidien l’Opinion dirigé par Nicolas Beytout, Laurence Boone lâchait, je cite : ‘’arrêtons le massacre !’’. Les choix de politique économique de l’équipe en place sont ‘’quasiment inexistants’’… « Le discours de politique générale de Manuel Valls ne fut que de l’eau tiède en matière de relance économique ». Enfin, cerise sur le gâteau : ‘’sans changement de conduite, notre dette atteindra 100% du PIB dans 3 ans’’. Fichtre !
Bilan des courses : Laurence Boone se retrouve éminence grise du chef de l’Etat, pas rancunier pour un sou. Le message est clair. Il est destiné aux décideurs économiques, aux investisseurs et aux marchés financiers (c’est très bon pour les taux d’intérêts auxquels la France rembourse sa dette. Les taux fixés par les marchés eux-mêmes). ‘’N’ayez crainte : j’ai compris mes erreurs…’’, leur dit François Hollande… « Maintenant, c’est à vous de me comprendre ». A Laurence Boone de transformer le rêve en réalité ».


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.