dimanche 25 mai 2014

25/05 - EUROPÉENNES 2014 : 1,1 MILLION D'ÉLECTEURS VONT VOTER AVEC DES URNES ÉLECTRONIQUES 
QUI NE SONT PAS FIABLES.
Des machines à frauder dans les mairies.

"Des machines à frauder dans les mairies". C'est sous ce titre que Le Canard enchaîné révèle les conclusions d'un rapport passé inaperçu. Le 25 mai, 1,1 million d'électeurs vont voter avec des "machines à voter". Or, un rapport du Sénat, rendu public le 9 avril 2014, émet de sérieux doutes sur la fiabilité technique de ces machines. 

D'après ce rapport, "le vote par machine, s'il offre quelques bénéfices, présente de lourds défauts préjudiciables à l'intégrité du vote". Sur la base d'une trentaine d'expertises, les sénateurs assurent que "ces machines à voter ne peuvent garantir ni la conformité du choix de l'électeur ni l'absence de dysfonctionnement dans l'enregistrement des suffrages". Pire, avec ces puces électroniques, "il est impossible d'affirmer et de prouver qu'aucune erreur n'a entaché le scrutin". En clair, impossible de vérifier la conformité du vote.

D'après un chercheur en informatique, interrogé par Le Canard, "il suffit d'introduire dans la machine un logiciel espion, qui s'autodétruit sitôt le scrutin clos, pour l'altérer". C'est pour cette raison que la plupart des pays européens ont abandonné le vote électronique. Et l'hebdomadaire de citer l'exemple belge (sans rire) : "un candidat a obtenu 4 096 voix de plus que le nombre de suffrages exprimés". Dans ce cas précis, la fraude a été repérée. Mais ailleurs ?

Des machines à frauder dans les mairies", Le Canard enchaîné n°4880, 06.05.2014

LA MACHINE A VOTER EST UNE FRAUDE. FIN DE LA DEMOCRATIE !
Démonstration en Vidéo : 
Une émission de télé a déniché ce technicien qui a découvert une des failles de ce système.
Aucun retraçage des votes.
Plein de vidéos dénoncent le piratage des élections avec la machine Diebold (propriété de la CIA, lié à Georges Bush senior).
https://www.youtube.com/watch?v=gDViAxTY2tg

Connaissez-vous "Debout les belges"?


Debout les belges : Alain Soral - Laurent Louis - Dieudonné
Il y a aussi "Debout la France, mais il leur manque l'humour qui est le moteur du précédent. Dommage ! un bon potentiel, mais trop sérieux, bloqué à un niveau de connaissance de qui nous sommes.. ?.
UPR, M'PEP, les mieux, mais, même constat. 
Comité Vamy, Michel Colon ! Pareil. Ils ne veulent pas passer à l'étape suivante.
Remarquez que Laurent Louis de "Debout les belges" ne veut pas non plus parler des révélations au sujet des E.T. et des maîtres ascensionnés (RDV annulé au dernier moment).
Nul n'est prophète en son pays. J'ai des oreilles bien plus attentives loin de chez nous !


Un peu d’humour belge dans une courte vidéo ?
QUENELLE D’OR POLITIQUE POUR LAURENT LOUIS, "Accident de la démocratie." d'après André Flahaut

Avez-vous visiualisé les vidéos de Laurent Louis ?
Laurent Louis, né le 29 février 1980 à Nivelles, est un homme politique belge. Il devient en 2010 député fédéral belge.


VOTE ÉLECTRONIQUE: LAURENT LOUIS CRAINT LE TRUCAGE DES FUTURES ÉLECTIONS !
Ecoutez jusqu'au bout. Un régal !
Le vote électronique n'offre pas de garanties du point de vue de la sécurité. Rien aujourd'hui ne permet de dire avec certitude qu'il n'y aura pas de fraudes massives lors des élections puisque les partis politiques au pouvoir seront juges et parties dans la mise en oeuvre et le contrôle des élections via vote électronique. Laurent LOUIS dénonce un véritable vol démocratique ! Adhérez à Debout Les Belges: 
Regardez l la personne qui est derrière, lui, qui est tellement certain d’être à l’abri de tout. et sa bonne secrétaire TOTOU !
Il vont bientôt souffrir !

Le CONGO, une lourde histoire belge !
TRICHERIES ELECTORALES AU CONGO: ANDRE FLAHAUT TRAITE LAURENT LOUIS DE MENTEUR! 
Il y parle du viol des femmes congolaise…des valise  de nos élus 
Laurent LOUIS (MLD) qualifie Kabila de Président génocidaire et tricheur de la RDC. André Flahaut (PS) répond au Président du MLD en le traitant de menteur!

LAURENT LOUIS: KABILA N'EST PAS AU SERVICE DU PEUPLE CONGOLAIS
J'ai partagé des repas privés avec nos "élites" politiques et journalistes, ce qui m'aide dans ce que je fais ici, ceux qui font élire les génocidaires africains. Ils avaient pourtant parfois honte. Oui, ça leur arrive des fois face à "l'innocence" ! Tout n'est pas perdu, il suffit que de plus en plus leur mettions le nez dans leur m....

DANS NOS PORTABLES, LE SANG DE MILLIONS DE CONGOLAIS ! Et la robotisation de nos peuples qui se pensent privilégiés !
C'est la fête des mères. je souhaite pour TOUS nos enfants que tout ceci s'arrête au plus vite. Et vous? Vous ne pouvez rien y faire? Alors qui ?
Ne faisons plus l'autruche, car, nous aussi, nous sommes plumé.
Nos frères et même moi et d'autres comme moi, vous mâchons le travail car certains ont une famille, un travail, pas le temps..., il vous reste à faire votre part. Comment? Pour commencer, en en parlant autour de vous sans crainte, tout ça commence à se savoir.

Enfants perdus à Kiwanja (Congo) - photo : Walter Astrada

et autres vidéos sur la pédophile….


Si vous aimez, il y a aussi les interventions de Nigel Farage
https://www.google.fr/search?q=Nigel+Farage+best&oq=Nigel+Farage+best&aqs=chrome..69i57j69i61j0l4.1555j0j7&sourceid=chrome&es_sm=93&ie=UTF-8#q=Nigel+Farage+best&tbm=vid

* * * *
BHL GRILLÉ !
BHL, dois-je vous rappeler le résultat du référendum français sur le traité établissant une constitution pour l'Europe ? Le 29 mai 2005, à la question « Approuvez-vous le projet de loi qui autorise la ratification du traité établissant une constitution pour l'Europe ? », le « NON » avait recueilli 54,68 % des suffrages exprimés !
Nous avons dit non et ils n'en ont pas tenu compte et ont fait passer leurs réformes dans le traité de Lisbonnes sans notre accord !
Super intervention d’Erick Mary qui parle de Benjamin Fulford dans son site !

Encore BHL qui ne se démonte pas par les questions irrespectueuses du journaliste :
Jacques Verges accuse Nicolas Sarkozy et BHL de crime contre l'humanité !!

En fin d'article, des vérités qu'il est bon de savoir.
BHL diabolise tous les présidents qui gènent la cabale, ce qui finit par leur assassinat.
Et que dire de Kouchner !
* * * *
Des hommes, sur qui, je pense nous pouvons compter quand il seront la vérité en coulisse. Mais, ils sont trop le nez dans le guidon politique...Le piège !
Le 25 au soir, fête de l'abstention.
.

COURT ENTRETIEN AVEC JACQUES NIKONOFF, A PROPOS DES ELECTIONS EUROPEENNES.
Le M’PEP, parti politique qu’il préside, appelle au boycott de ces élections. Rappelons que Jacques Nikonoff a été membre fondateur et président d’ATTAC, et qu’il a participé à la campagne en faveur du « Non » à la Constitution Européenne lors du Référendum de 2005.
Jacques Nikonoff appelle au boycott des élections européennes


APPEL NATIONAL POUR LE BOYCOTT DE L’ELECTION EUROPEENNE par la M’PEP
Le 8 février 2014.
Les signataires de cet Appel créent le Comité national de résistance républicaine à l’Union européenne (CNR-RUE) et s’engagent, en France, dans une campagne de boycott militant de l’élection des représentants de la France au parlement européen, le 25 mai 2014. Ils invitent à la création de comités similaires dans les départements et localités.
L’Union européenne (U.E.) et sa monnaie unique martyrisent les peuples sous le talon de fer de l’austérité à perpétuité. Le 25 mai 2014, cette politique et ce système devront être sanctionnés. Le meilleur moyen sera de délégitimer l’U.E., l’euro, les traités, la Commission, la Banque centrale européenne et le parlement européen par une abstention massive, une véritable grève du vote.
Le devoir de tout citoyen, lorsqu’une élection est organisée démocratiquement, et que son résultat peut avoir un effet politique sur les institutions, est d’utiliser son droit de vote conquis de haute lutte. Ce n’est pas le cas de l’élection au parlement européen.
1.- C’est le principe même de l’élection à un parlement européen qui doit être récusé. Un parlement, à l’échelle européenne, n’a pas lieu d’être car il n’existe aucun peuple européen susceptible, au moyen d’un Etat européen, de se former en communauté politique à l’échelle du continent et d’y exercer sa souveraineté. Si tel était le cas, les pouvoirs de ce parlement européen s’exerceraient nécessairement au détriment des pouvoirs des parlements nationaux.
2.- Le vote du 25 mai 2014 sera totalement stérile puisque le parlement européen n’a pas les pouvoirs de faire évoluer l’Union européenne. Il ne possède aucune des prérogatives d’un vrai parlement : il ne peut pas changer les traités qui fondent l’U.E., ne peut pas voter l’impôt, n’a pas l’initiative des lois… En outre, que les libéraux, les sociaux-démocrates européens, les Verts, le Parti de la gauche européenne gagnent des sièges, cela ne changera rien aux orientations politiques puisque l’eurodroite et la social-démocratie pilotent ensemble les travaux parlementaires.
3.- Le boycott des élections européennes servira aussi à dénoncer le double jeu politicien du Front national. Ce dernier, en effet, d’un côté prétend vouloir sortir de l’euro et de l’Union européenne, et d’un autre côté veut entrer dans le système – dans lequel il est déjà entré par la présence de madame Le Pen, députée européen - pour se goberger comme les autres. Il cautionne ainsi et profite lui-même de ces institutions qui lui garantissent à la fois des revenus substantiels, et son rôle de verrou du système politique. On comprend pourquoi, car en réalité le FN ne veut pas sortir unilatéralement la France de l’U.E. et de l’euro. La prétendue « sortie concertée et progressive » de l’euro prônée par Mme Le Pen perd toute portée pratique quand on sait que le FN la subordonne très officiellement au feu vert de l’Allemagne.
4.- L’élection au parlement européen n’est qu’une farce électorale. Elle n’a d’autre but que de simuler un acte démocratique et légitimer ainsi tout le système de l’U.E. C’est un devoir citoyen de voter quand le suffrage sert à la souveraineté du peuple, c’est aussi un devoir civique de refuser de voter quand le suffrage vise à détruire la souveraineté nationale et populaire. D’ailleurs, comment se faire prendre deux fois au même piège ? En refusant de tenir compte du « non » français du 29 mai 2005 au traité constitutionnel européen, le système a démontré son caractère tyrannique et dictatorial. Aucune élection juste n’y est possible.
Face à cette entreprise d’effacement national et de régression sociale, aucune des grandes forces politiques françaises en lice lors des prochaines élections européennes ne porte de projet alternatif et progressiste. Certaines de ces forces annoncent leur participation à ces élections pour faire parler d’elles. D’autres, espérant obtenir quelques élus, veulent faire du parlement européen une caisse de résonnance à leurs revendications. Ce ne sont qu’illusions et diversions. Illusions, car les grands médias ignorent les petites listes, tandis que l’absence de couverture médiatique des débats de ce parlement d’opérette interdit de donner le moindre écho aux mouvements euro-critiques. Diversions, car en participant à ce simulacre électoral, ces forces politiques cautionnent le système européen qu’elles prétendent dénoncer par ailleurs.
Seuls les citoyens qui se seront abstenus auront clairement délégitimé l’U.E. Leur acte sera un coup de tonnerre politique ôtant toute crédibilité à l’Union européenne, la ridiculisant et ouvrant un espace sans précédent aux luttes populaires. Le véritable enjeu de cette mascarade électorale sera donc l’abstention citoyenne.
* * * *

JACQUES VERGES ACCUSE NICOLAS SARKOZY ET BHL DE CRIME CONTRE L'HUMANITE !!

Plainte contre Sarkozy sur le dossier Libyen


MICHEL COLLON - LIBYE SARKOZY COMBIEN AS-TU TUE D'ENFANTS CETTE NUIT?

KHADAFI, CET INCONNU. SON LIVRE VERT :

LIBYE – VOICI POURQUOI LE PEUPLE LIBYEN AIME TOUJOURS MUAMMAR KADHAFI !
La Libye décrite par une journaliste occidentale :
Libye - Kadhafi - octobre 2011 - Les larmes de Lizzie Phelan (vidéo 11’55)
La journaliste Lizzy Phelan témoigne à propos de ce qu'elle a vécu en Libye pour que nous puissions savoir ce qui s'est réellement passé.

VOICI LES QUELQUES AVANTAGES DONT BENEFICIAIT LE PEUPLE LIBYEN:
Les français n’ont même pas le dixième de tous ces avantages libyens…
1) L’électricité à usage domestique est gratuite.
2) L’eau à usage domestique est gratuite.
3) Le prix d’un litre d’essence est de 0,08 EUROS.
4) Le niveau de vie en Libye est 100 fois moins élevé que la France. (exemple : le prix de 40 baguettes (demi-baguettes à la française) ne coûte que 0,11 EUROS. Sachant que le prix d’une demi-baguette en France est de 0,40 EUROS, le prix de 40 demi-baguettes en France est de 145 EUROS).
5) Des prêts des banques sans intérêt.
6) Pas d’impôt à payer et la TVA n’existe pas.
7) L’Etat a investi beaucoup d’argent pour la création de diverses emplois.


La LIBYE ne doit de l’argent à personne et ne doit aucun cent à personne. La France en revanche, a plus de  233 milliards de dettes en janvier 2011 soit 80% du PIB, ce déficit ne cesse d’augmenter…


9) Le prix pour l’achat d’une voitures (Chevrolet, Toyota, Nissan, Mitsubishi, Peugeot, Renault…) est au prix d’usine (voitures exporter du japon, Corée du sud, Chine, Etats-Unis…).
10) Pour chaque étudiant voulant faire ses études à l’étranger, le gouvernement attribue une bourse de 1 627,11 EUROS par mois et l’enseignement supérieur est gratuit à l’étranger.
11) Tout étudiant diplômé reçoit le salaire moyen de la profession du cursus choisie s’il ne trouve pas d’emploi.
12) Lorsqu’un couple se marie, l’Etat paie le premier appartement ou maison (150 mètres carrés).
13) Pour chaque famille libyenne sur présentation du livret de famille, celle-ci recevra une aide de 300 EUROS par mois.
14) Il existe des endroits appelant « Jamaiya » où on vend à moitié prix les produits d’alimentation, pour toute grande famille sur présentation du livret de famille.
15) Pour tout retraité, celui-ci reçoit une aide de 200 EUROS par mois.
16) Pour tout employé dans la fonction public et lors d’une mobilité nationale à travers la Libye, L’Etat fournie une voiture et une maison et sans rien à payer. Et quelques temps après, ces biens sont à lui.
17) Dans le service public, même si la personne s’absente un ou deux jours, pas de déduction de ces jours sur son salaire et pas de justificatif de maladie.
18) Pour toute personne libyenne, n’ayant pas de logement, il s’inscrit auprès d’un organisme de l’Etat, et il lui sera attribue un sans qu’il n’avance aucun et sans crédit.
19) Pour toute personne libyenne, souhaitant faire des travaux dans sa maison, il s’inscrit auprès d’un organisme de l’Etat et il lui sera fait gratuitement par des entreprises de travaux public choisie par l’Etat.
Vont-ils tout perdre après la chute de Kadhafi et la prise du pouvoir par le CNT? Assurément, on peut déjà penser que les libyens ne vont pas gagner au change… face au pillage en règle du CNT et de l’OTAN.

* * * *
Un autre qui avait subi le même sort !
THOMAS SANKARA, PRESIDENT DU BURKINA FASO, UN HOMME INTEGRE
Vous allez aimer !!
Il avait rendu la liberté à son peuple en 2 ans.
Assassiné par par Blaise Compaoré, son dauphin jaloux
Mitterrand lui dit qu’il va trop loin. Son arrêt de mort est signé comme celui de Daniel Balavoine
Plus détaillé

TOUS CEUX QU’ON NOUS A DENONCE COMME DICTATEUR CACHERAIENT-IL TOUS LA MEME MANIPULATION ?

* * * *

Et ces attentats sous fausse bannière : 11 sept 2001, affaire Merah, attentat de Boston, assassinat de l’archiduc d’Autriche….
Tout au long de l'histoire, diverses versions d'attentats sous fausse bannière ("false flag" en anglais, terme que je garderai dans la traduction) ont été utilisées avec succès par les gouvernements pour diriger la force du peuple vers la finalité recherchée par la classe dirigeante. Selon les époques, la finalité peut être la guerre ou la restriction des libertés civiles privées et des droits humains basiques ou un agenda économique. 

En fait, les false flags peuvent prendre toute une variété de formes – nationales ou en rapport avec la politique étrangère, à petite ou grande échelle, économiques ou politiques, et avec de nombreux autres buts qui peuvent souvent se fondre les uns dans les autres. Chacun peut servir un dessein spécifique et peut être ajusté et adapté en vue de ce dessein spécifique selon ce qu'exigent les conditions de la communauté.

Par exemple, l'attaque aux armes chimiques qui a eu lieu en août 2013 en Syrie peut servir d'exemple pour un false flag à l'étranger prévu pour stimuler la ferveur des américains vers la guerre, sur la base de laResponsability to Protect (ou R2P, le Devoir de Protection, établi en 2005 par les Nations-Unies, NdT) comme pour le golfe du Tonkin. 

Au plan national, un false flag à grande échelle comme celui du 11 septembre peut servir à susciter un soutien massif du public pour la guerre et une volonté populaire d'abandonner des libertés civiles, une procédure constitutionnelle et les droits humains. Les false flags économiques peuvent prendre la forme de "paralysies du gouvernement" fabriquées ou de "défauts de paiement du gouvernement" conçues pour créer une demande d'austérité ou autres solutions en faveur de Wall Street. Enfin, les false flags nationaux à petite échelle comme Sandy Hook ou Aurora, impliquent souvent la mise en place de mesures de contrôle des armes ou un état policier plus important.

Il existe, bien sûr, de nombreuses versions différentes d'attentats par false flags et aucun ne correspondra exactement à un classement précis dans la rubrique "false flags". Comme exposé ci-dessus, certains false flags peuvent en fait contenir un élément de chacune des différentes versions listées précédemment, aussi bien en termes de méthodologie que de but. 


Cela dit, il est également vrai, malgré une possibilité constante d'attentats par false flags massifs, qu'on en voit se produire à petite échelle sous l'apparence de "tireurs" (le plus souvent la variété des "tireurs isolés" ou "tireurs fous"), que la classe dirigeante et ses porte-paroles médiatiques ont utilisé avec beaucoup d'efficacité ces dernières années. Bien que l'échelle des attaques ait diminué, leur fréquence a rapidement augmenté. 

Cependant, en raison d'une recrudescence de médias alternatifs et d'une communauté de recherche, au fur et à mesure du lancement des attaques, il se publie une volée de démolition des récits officiels. À côté de nombreuses critiques absolument non crédibles de la version officielle des événements, frisant la paranoïa et l'invraisemblance, on trouve des articles de chercheurs qui peuvent exposer le false flag pour ce qu'il est. D'ailleurs, c'est pour cette raison que les false flags ont dernièrement essuyé de sérieux revers en terme d'efficacité et que c'est toujours le cas. 



Comme l'attaque est prévue pour instiller la peur, la panique et une réponse téléguidée de la part du public, il est important de déconstruire le récit de cette attaque tel qu'il est présenté. Nous ne pouvons cependant pas passer simplement notre temps à tenter d'exposer et déconstruire toutes les attaques par false flag. Nous ne pouvons ignorer les grands problèmes, les batailles où l'on sort vainqueurs et les revendications qui doivent être faites simplement pour exposer tous les false flags. Nous ne pouvons ignorer le feu de forêt en éteignant un feu de broussailles occasionnel. Le false flag, après tout, n'est qu'un symptôme de la maladie. 

Il est important pour cette raison de permettre au public de reconnaître le false flag lui-même, pas uniquement les éléments contestables d'un false flag en particulier qui sera bientôt suivi d'un nouveau. Nous devons nous former et former le public à reconnaître les signes d'un false flag quand il se produit et ainsi rendre l'attentat neutre. 

Ce qui suit est une liste des éléments les plus courants d'un attentat par false flag auxquels on devrait prêter immédiatement attention dans le cas d'un nouvel accident qui jouera sur la corde sensible et les émotions des gens. 

1. Envergure de l'événement :

la première question à se poser sera "Est-ce un accident à haut profil ?" La réponse, bien sûr, est tout à fait évidente. Si l'attaque se passe au World Trade Center avec explosion et effondrement des bâtiments, ou à la Maison Blanche ou au Pentagone, c'est clairement un haut niveau. Donc le lieu peut être pris en considération. Dans d'autres circonstances, l'acte-même peut être un facteur majeur comme dans le cas de l'école primaire de Sandy Hook, endroit sans importance au plan national, mais acte horrible qui a fait néanmoins les gros titres nationaux. Le facteur le plus important est sans conteste l'attention des médias. Quel que soit le lieu ou l'acte, si les médias récupèrent l'histoire et la répandent en simultané sur toutes les grandes chaînes majeures, l'accident peut être vu comme un "événement à haut profil". 

2. Récits qui changent : 
dans les cercles informés de recherche, il est bien connu que l'information qui sort peu après l'événement est en général la plus fiable. Il faut aussi tenir compte de la confusion qui règne à cause de l'affolement des témoins. Malgré tout, l'information primitive n'a pas été sujette à une révision complète des médias, ce qui se produira forcément quand l'histoire sera moulée pour s'adapter au récit mis en avant par les individus qui ont dirigé l'attaque aux plus hauts niveaux ou qui ont au moins des liens avec ceux qui peuvent contrôler le moyen de faire rapporter l'événement par les divers médias. 



Par exemple, au moment des attentats, les rapports initiaux peuvent signaler 5 tireurs. Très peu de temps après, on peut n'en mentionner que deux. Rien que quelques heures après l'attentat, toute référence à plus d'un tireur a entièrement disparu, il ne reste plus dans l'affaire qu'un "tireur isolé". On ridiculise toute mention ultérieure d'autres tireurs comme une "théorie de la conspiration". 





3. Manœuvres d'entraînement en simultané :  
une marque de fabrique d'une opération false flag est le déroulement de manœuvres d'entraînement peu de temps avant ou pendant l'attaque. Ces manœuvres impliqueront souvent une séquence d'événements qui se passent pendant l'attentat proprement dit. Ces manœuvres d'entraînement ont eu lieu pendant des false flags à grande échelle comme le 11 septembre ainsi que pendant des attaques à plus petite échelle comme la tuerie d'Aurora. 


Par exemple, comme le documente Webster Tarpley dans son livre 9/11 Synthetic Terror : Made in USA(11 septembre, Terreur de synthèse, fabriqué aux USA), au moins 46 manœuvres étaient en cours dans les mois précédant le 11 septembre et le matin même de l'attaque. Ces 46 manœuvres avaient toutes un rapport d'une manière ou d'une autre avec les événements qui se sont passés le 11 septembre. De même pendant les attentats à la bombe du 7 juillet 2005 à Londres, des manœuvres étaient en cours avec exactement le même scénario que ce qui s'est produit exactement aux mêmes heures et aux mêmes endroits. 


Bien qu'un prétexte puisse l'emporter sur l'autre selon la nature et le but de l'opération, les manœuvres d'entraînement sont utiles aux créateurs de false flag pour au moins deux raisons. La première est de provoquer une confusion intentionnelle quand les manœuvres se passent pendant l'attaque réelle. L'autre, d'un aspect plus rentable, est de se servir des manœuvres comme d'une couverture pour programmer l'attaque ou même donner le "feu vert" quand c'est le moment de lancer l'événement. Qui plus est, elles fournissent aux auteurs du programme un élément de couverture, surtout avec la structure compacte de la chaîne hiérarchique de commande de l'agence de renseignements/de l'armée et le besoin de rester informé. Si un officier de l'armée ou un agent des services secrets tombe par hasard sur le planning de l'attaque, on peut toujours dire que ces individus n'étaient que des témoins du programme de l'exercice d'entraînement. Cette réfutation se poursuit jusqu'au "feu vert" des manœuvres. Après achèvement de l'attentat false flag, l'hypothèse de la coïncidence servira à expliquer les tragiques résultats. 


4. à qui bénéficie le crime ?  
La question la plus importante à se poser immédiatement après un accident à haut profil est "à qui bénéficie le crime ?" Si on peut voir un évident bénéfice du gouvernement, d'une société ou d'une banque, l'observateur devient alors capable d'y voir clair immédiatement. On peut répondre à nombre de ces questions en regardant de plus près le comportement de ces organisations avant l'attaque et peu de temps après. 
Par exemple, la présence d'une loi qui n'aurait eu que peu de chance de passer avant l'attaque mais qui est vite passée (ou au moins lourdement suggérée) après, est un indice que l'attentat qui tombe à pic est en fait un false flag. La loi du type Patriot Act avait été en réalité rédigée avant le 11 septembre mais n'avait que peu de chance de passer au Congrès en raison du climat politique de l'époque aux US. Après le 11 septembre, le Patriot Act est rapidement passé sans virtuellement aucune discussion et avec la bénédiction du peuple américain. 


En parlant du 11 septembre, c'est un fait qu'au moment de l'attentat, beaucoup d'individus au pouvoir au sein du gouvernement américain voulaient désespérément envahir plusieurs pays du Moyen-Orient. Après les attentats, une psychose guerrière s'est emparée de la classe dirigeante des US et le public américain a suivi sans tarder. 


Après le "Underwear Bombing" (Le terroriste aux sous-vêtements piégés), nous avons vu l'inauguration des scanners corporels de la TSA (agence de sécurité des transports, NdT), technologie qui aurait été acceptée de mauvaise grâce avant l'incident et sa campagne de propagande. Les scanners avaient été pourtant achetés un an auparavant par une firme dont le propriétaire était l'ancien patron de la Homeland Security (département de la sécurité intérieure, NdT), Michael Chertoff. 


Dans le même registre, parlant de la fusillade de LAX (à l'aéroport international de Los Angeles, le 1er novembre 2013, où un employé de la TSA a été tué, NdT), la TSA a acheté en août 2013 pour 3,5 millions de dollars de munitions. Pourtant en août, la TSA n'était pas une agence armée. Après la fusillade de Los Angeles, le discours s'est orienté vers un armement de l'agence, indiquant donc que quelqu'un de haut placé dans la structure du gouvernement avait eu une connaissance préalable de l'événement. 

On peut dire bien sûr la même chose pour l'explosion de fusillades meurtrières par des tireurs fous qui se sont produites dans tous les US accompagnant la propagande qui poussait à des mesures accrues de contrôle des armes. 



5. Questions sans réponse :  

une autre marque de fabrique d'une opération false flag est relativement évidente – la présence de questions sans réponse concernant les détails de l'attaque, les auteurs, le mobile etc. Bien que les récits des médias qui prennent forme peu après l'attaque veulent ignorer ces questions, elles subsisteront inévitablement si les observateurs peuvent réfléchir par eux-mêmes et se concentrer uniquement sur l'information. Un exemple de ces questions serait le bâtiment 7 pour le 11 septembre ou les questions des tireurs supplémentaires à Aurora et à Sandy Hook. 



6. Le dossier est rapidement bouclé : 
une fois le choix fait par les médias d'un bouc-émissaire acceptable et d'un scénario de couverture, toute autre opinion ou question se voit refusée à l'antenne. Tout ce qui pourrait contredire légèrement l'histoire officielle est reconnu illégitime. Ceci fait, le bouc-émissaire, s'il est toujours en vie (dans de rares circonstances) est inculpé, poursuivi et reconnu coupable dans un vague procès à huis clos. Dans la plupart des cas, le suspect est tué dans l'affaire ou peu de temps après, ce qui réduit à néant toute contradiction de première main dans le récit officiel. Quoi qu'il en soit, le dossier est très rapidement bouclé après l'événement. 


7. Lien des suspects avec la CIA, le FBI ou autre agence de renseignements : 
un aspect-clé qui suggère un false flag à rechercher rapidement après l'attaque est une quelconque connexion du suspect ou du groupe de suspects avec des agences de renseignement. Un lien avec l'une de ces organisations et institutions peut rendre difficile une explication sur la manière dont l'attaque a été coordonnée, la motivation des participants, l'implication réelle (ou non) des suspects et l'auteur véritable de l'opération. Par exemple, le 11 septembre, les nombreux pirates de l'air supposés auraient eu de proches contacts avec le FBI, la CIA et autres agences de renseignement de haut niveau (autant intérieures qu'étrangères). De même, les frères Tsarnaev qui ont été accusés de l'organisation de l'attentat de Boston avaient des liens avec le FBI avant l'attaque. 


Dans de nombreux exemples, les connexions à certaines agences et communautés de l'armée devraient autant servir de signal d'alarme que les liens aux agences de renseignement car ces institutions ont été largement mélangées. 


8. Bouc-émissaire commode : 
un indice conduisant un observateur informé à suspecter un attentat false flag est l'existence d'un bouc-émissaire commode. Toute opération de false flag comportera un récit soigneusement ficelé réalisé par le groupe d'individus mis en place pour la diabolisation. L'attentat d'Oklahoma City (1995) avait McVeigh et donc des "extrémistes de droite" et la "milice". Pour le 11 septembre, le groupe était les musulmans. Dans de nombreuses fusillades à l'intérieur du pays, la diabolisation se faisait sur des propriétaires d'armes. Avec le récent attentat de Los Angeles, "l'auteur" était un "théoricien de la conspiration opposé au gouvernement." À l'occasion d'un false flag, un "pigeon" facilement identifié montrera tous les aspects du groupe ou du moins la plupart, ainsi que l'environnement démographique social à diaboliser. 


9. Les médias encouragent des récits en défaveur des groupes de bouc-émissaires, et/ou un agenda qui confisque les libertés :
un indice qui suggère un false flag est qu'immédiatement après l'attentat et après "identification" des auteurs par les "officiels" et les médias, la corporation médiatique commence non seulement à diaboliser le groupe démographique auquel appartient "l'auteur", mais commence aussi à promouvoir des "solutions" pour empêcher qu'une telle attaque ne se reproduise un jour. Ce récit comportera toujours l'érosion des libertés, une plus importante mise en œuvre d'un état policier, une politique économique spécifique ou une marche vers la guerre. 


Dit simplement, les médias mettent en avant le PROBLÈME, autorisent et guident une RÉACTION et ensuite fournissent une SOLUTION déterminée à l'avance. 


10. Le gouvernement commence à "passer à l'action" contre le bouc-émissaire ou s'oriente dans le sens du récit des médias :
après une saine dose de propagande des médias dominants qui repassent en boucle l'attentat pour entretenir la terreur, montrent l'auteur et présentent les solutions de l'état policier, le gouvernement commence alors à passer à l'action. Des discours politiques sont faits pour capitaliser la peur et l'angoisse ressenties par le public et pour renforcer l'idée que le gouvernement est là pour le protéger. On offre ensuite des solutions sous forme de lois, d'ordres d'exécution ou de mandats politiques, en vue soit d'une réduction du 4ème amendement, un contrôle des armes ou des frappes militaires dans un pays étranger. 


11. Indices dans les médias populaires :  


les indices dans les médias populaires, qu'on peut définir plus précisément de programmation prédictive, sont plus facilement identifiés après coup. Cela implique souvent de mettre en scène un incident qui apparaîtra dans un film ou dans une émission de télévision. Dans d'autres cas, des détails fortuits de l'attaque sont insérés de manière visible ou même moins visible dans des films et à la télévision. Par exemple, le scénario d'un épisode de The Lone Gunman (en français "Au cœur du complot", NdT), une série dérivée de X-Files, montrait un avion piraté par contrôle à distance qu'on envoyait dans les tours du WTC. Dans The Dark Knight Rises (film de 2012, série Batman 3), il y avait une très curieuse référence à Sandy Hook avec une carte de Newtown, Connecticut, sur le mur. 


Conclusion 


Bien qu'il soit extrêmement important d'éduquer le public quant à la nature et au but des false flags, l'éducation ne peut être un but en soi. Le public a besoin non seulement de connaître la vérité autour des événements spécifiquement false flags lorsqu'ils apparaissent, mais il a besoin de comprendre la méthodologie pour les identifier par eux-mêmes et en temps réel. 


Créer une culture où le public est capable de reconnaître une attaque false flag sans recourir à l'aide des sources médiatiques, des chercheurs ou des activistes, est la première étape pour rendre la tactique inutile et rassembler la force des gens vers une action réelle ou en dernier ressort, créer une culture dans laquelle cette force ne peut être rassemblée par la classe dirigeante. 


Bien que devant aborder les attentats false flag, nous ne devons pas nous permettre d'être si facilement détournés d'une voie d'action politique, d'une mobilisation de masse et de formuler de vraies demandes réalisables. 

* * * *



INTERROGE SUR LA "MAISON JAUNE", BERNARD KOUCHNER NIE TOUJOURS LE TRAFIC D'ORGANES AU KOSOVO


TRAFIC D’ORGANES : KOUCHNER SAVAIT ?


La tempête soulevée par le rapport de Dick Marty n’est pas près de retomber, et elle ne concerne pas seulement le rôle d’Hashim Thaçi. Bernard Kouchner, l’ancien chef de la Minuk, était forcément au courant des activités criminelles impliquant d’anciens membres de l’UCK, voire du trafic d’organes lui-même. C’est ce que confirme le capitaine canadien Stu Kellock, ancien chef de la police de la Minuk 

Bernard Kouchner, l’ancien chef de la Minuk, la mission de l’Onu au Kosovo a rejeté dans une déclaration à la BBC toutes les accusations qui pourraient peser sur lui, démentant qu’il aurait « fermé les yeux sur l’affaire du trafic d’organe au Kosovo au nom de la stabilité politique »... 
« Moi, fermé les yeux !!? Pauvre Dick Marty... Nous nous battions jour et nuit contre le crime organisé, contre la violence. Toute notre action était consacrée à la justice. Je dois aussi me défendre. Je ne sais pas qui est ce Dick Marty, je ne le connais pas personnellement. Il est envoyé par le Conseil de l’Europe et nous devons le respecter. Je respecte sa mission, et j’ai lu son rapport avec beaucoup d’attention, mais je demeure très sceptique », a déclaré Bernard Kouchner. 
Il a répété qu’il doutait de l’exactitude des allégations du rapport de Dick Marty, mais qu’il estimait que c’était maintenant aux enquêteurs d’Eulex d’enquêter « de manière systématique » sur les faits allégués par le rapport. Bernard Kouchner a également répété qu’il avait entendu parler pour la première fois du trafic d’organes dans le rapport de Carla Del Ponte et qu’il avait été surpris.
LA SUITE :

Dick Marty ne témoignera pas lors du procès de l’affaire Medicus. Appelé à la barre par le procureur d’Eulex, l’auteur du rapport sur les trafics d’organes durant la guerre du Kosovo possède l’immunité diplomatique, une immunité que l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe a refusé de lever.
' alt="JPEG - 49.6 ko" v:shapes="_x0000_i1025">
Dick Marty
L’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe a unanimement refusé de discuter la suppression de l’immunité de Dick Marty. Cet ancien sénateur suisse est rapporteur de la Commission européenne, ainsi que l’auteur d’un rapport sur les trafics d’organes au Kosovo durant la guerre. Cette décision signifie que Dick Marty ne pourra pas témoigner durant le procès d’un autre cas de trafic d’organes au Kosovo, l’affaire Medicus.
Trafic d’organes : « Au Kosovo, tout le monde était au courant »
« Au Kosovo tout le monde est au courant de ce qui s’est passé et de ce qui se passe encore, mais les gens n’en parlent pas, sinon en privé », assure Dick Marty, enquêteur pour le Conseil de l’Europe. Révélé par Carla Del Ponte au printemps 2008, ce trafic d’organes prélevés sur des prisonniers serbes par certains membres de l’UCK n’a longtemps été qu’une rumeur. Le rapport détaillé de Dick Marty est explosif : non seulement il affirme l’existence du trafic, mais il met directement en cause l’homme fort du Kosovo, Hashim Thaçi. Un trafic s’est poursuivi jusqu’en 2008 à la clinique Medicus, impliquant largement les mêmes acteurs.



 




UN BON PRODUIT SANTE : L’ARGENT COLLOÏDAL
D’AUTRES ICI SI VOUS N’AVEZ PAS LU :

CHARLIE CHAPLIN - DISCOURS DANS LE FILM "LE DICTATEUR " DE 1940 !

DES FILMS :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.