lundi 23 avril 2018

23/04 - SOUTIEN À LA ZAD de NDDL 
VENU D'AUSTRALIE ! 



J’ai de la chance car j’habite dans La Forêt et personne ne vient troubler ma tranquillité !
Même si ce n’est pas grand chose, c’est le nombre qui donne l’espoir et conforte dans la voie choisie. Du fin fond de l’Australie, mes pensées et mes mots sont pour vous camarades qui luttez pour nos libertés, pour un avenir plus gai. Moi aussi j’habite dans La Forêt. Dans une petite fourgonnette aménagée Et un abri fait d’un carré de tissus, de bâches et de quatre piquets. Je suis travailleur précaire dans un pays riche. Un travailleur agricole parmi des milliers. Moi aussi j’habite dans La Forêt. J’ai de la chance, Beaucoup de chance et j’en ai conscience. J’ai de la chance car je suis un français en Australie, qui habite dans la forêt. Ces jours ci j’ai beaucoup pensé à mes amis qui vivent aussi dans La Forêt, Non pas dans celle-ci mais dans celle du pays d’où je viens, Celle de Notre-Dame des Landes, là où des copains imaginent un autre demain. Vivre au milieu des Arbres et des Animaux je l’ai choisi. Comme mes amis, dans la forêt, j’ai travaillé, cultivé, expérimenté, chanté et dansé, aimé, respiré, imaginé, rêvé, à la liberté, l’égalité, la fraternité, mais pour de vrai. Quelle belle idée ! J’ai de la chance car j’habite dans La Forêt et personne ne vient troubler ma tranquillité, Pas de gens d’armes, pas de policiers, pas de chars, pas d’armée. Les amis dont je vous parlais n’ont pas cette chance, Une fois de plus sur eux s’est déchaînée la violence, Celle du pouvoir, de la domination, de l’arrogance, de ceux qui se pensent légitimes pour parler au nom du Peuple de France. 
De quel droit osent-ils raser les forêts, détruire les marais, s’accaparer la Terre? Tous n’en sommes qu’occupants, de passage et non propriétaires. Si certains veulent Vivre en Harmonie avec Dame Nature qu’on les laisse faire, C’est bien là un des droits les plus élémentaires. Mes pensées sont pour vous, habitants des forêts, tribus, loups solitaires, Peuples de La Terre.

Ils peuvent abattre des Arbres mais jamais ne tuerons les Idées. 
Gardons espoir en la liberté, un jour, enfin, viendra la Paix. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire