jeudi 12 avril 2018

12/04 - LE DÉPUTÉ CHRISTIAN ESTROSI 
ENTENDU PAR LA DCPJ* DE NANTERRE. 



Ancien maire de Nice au moment de l'attentat, Christian Estrosi a été entendu par la DCPJ de Nanterre dans le cadre de l'enquête sur d'éventuelles irrégularités dans le cadre de la construction du Grand Stade Allianz Riviera.
Christian Estrosi a été entendu par la DCPJ*(Direction centrale de la Police judiciaire) de Nanterre dans l'affaire de la construction du Grand Stade Allianz Riviera de Nice ce mardi 10 avril, confirmant les informations de plusieurs médias locaux, et notamment de Nice Matin. Les policiers travaillent sur d'éventuelles irrégularités, notamment des surfacturations et des délits d'entente dans l'attribution du marché dans le partenariat public privé qui ont été pointés dans un rapport de la chambre régionale des comptes Provence-Alpes-Côte d'Azur. En juin 2015 des perquisitions avaient déjà été lancées au sein de la mairie de Nice dans le cadre de cette affaire.
L'entourage de Christian Estrosi a confirmé que le maire de Nice a été entendu par la police, sans faire plus de commentaire. "Ça s'est bien passé, nous a indiqué son avocat Jean-Yves Le Borgne. Une dizaine de personnes ont été entendues, dont des personnes de la mairie de Nice et le partenaire extérieur privé, à savoir Vinci. L'enquête cherche à analyser la justesse ou l'excessivité des critiques de la chambre régionale des comptes."Maître Jean-Yves Le Borgne estime qu'il y a "absence d'infraction pénale".
Pour rappel, le grand stade de Nice, situé dans le quartier Saint-Isidore et d'une capacité de 35.000 places, a été inauguré en septembre 2013, après deux ans de travaux.
Il y a toujours des magouilles dans tous ces dossiers, facile de les imputer à qui l'on veut faire tomber.

Il génerait?
Attentat à Nice: Christian Estrosi demande des explications au gouvernement
Ils se sont débarrassé de DSK, de Fillon... avec de fausses accusations. Toujours les même façons de faire qui devraient finir par ne plus passer!
Nous n'avons jamais vu les vidéos de la Promenade des anglais lors de l'attentat. Une femme a été menacée si elle ne les détruisait pas.

VIDÉO - En charge de la vidéosurveillance de Nice, Sandra Bertin accuse le cabinet du ministre de l'Intérieur de lui avoir demandé de travestir la réalité dans son rapport sur l'attentat du 14 Juillet. Retour sur une polémique en cinq points.


Attentat de Nice : au procès de Sandra Bertin, des témoignages en pagaille et deux versions qui s’opposent


Attentat de Nice : Sandra Bertin, la policière municipale accusée de diffamation par Bernard Cazeneuve, est relaxée; Menacée? Ils ont voulu lui montrer qu'ils ont tous les pouvoirs et lui faire peur?

Mais, on n'a toujours pas vu les vidéos. A l'étranger, ils en ont vu plus que nous. Quant à celles du Bataclan où des gens ont été égorgés, torturés...!!!!!!

------------------
ANCIENS ARTICLES.
Nice - Certains savaient que l'attentat devait avoir lieu. et le gouvernement aussi ? 

Attentat de Nice : 77 morts le 14/7. La numérologie indique le coup monté.

Attentat à Nice. L'état d'urgence devait se terminer le 26 juillet. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire