lundi 29 janvier 2018

29/01 - LE RÔLE DE L'URSS DANS LA LIBÉRATION D'AUSCHWITZ 
«OUBLIÉ» AU PARLEMENT EUROPÉEN 
ET DANS LES MANUELS D'HISTOIRE. 


Les troupes russes libèrent le camp d'Oswiescim (Auschwitz)

La vice-présidente du Parlement européen Mairead McGuinness a décidé d'«oublier», dans son discours prononcé à l'occasion la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l'Holocauste, que le plus grand camp de concentration nazi, Auschwitz, avait été libéré par l'Armée rouge.
D'après la politicienne, le camp a été libéré par les «forces alliées». Selon le site du quotidien Izvestia.
«En hiver 1945, le camp de la mort Auschwitz-Birkenau a été libéré par les forces alliées… l'Holocauste est un crime contre l'humanité», a-t-elle déclaré.
Après cette déclaration, le président du Congrès juif européen Viatcheslav Moshe Kantor a noté qu'aujourd'hui beaucoup de personnes cherchaient à rabaisser les exploits de l'Armée rouge et le rôle de l'URSS dans la victoire sur le fascisme pendant la Seconde Guerre mondiale.
«Au moins, Mairead McGuinness est politiquement correcte. On peut dire que les forces alliées ont libéré les camps de la mort. Mais si on parle concrètement du 27 janvier, il s'agissait de l'Armée rouge — une partie des forces alliées. Dans ce sens, c'est la vérité», a souligné Viatcheslav Kantor.
Il a appelé à ne pas oublier qui avait parachevé la victoire dans la Seconde Guerre mondiale.
«Oui, nous nous souvenons de qui a commencé la guerre, mais pourquoi avez-vous oublié qui y a mis un terme? Pourquoi votre mémoire est-elle subjective? Parce qu'Auschwitz a été libéré par l'Armée rouge», ajoute Viatcheslav Kantor.
Le Congrès juif européen a organisé au Parlement européen la Journée dédiée à la mémoire des victimes de l'Holocauste afin de rendre hommage à toutes les victimes de la Shoah.
Auschwitz-Birkenau est un complexe de camps de concentration et de la mort allemand construit en Pologne en 1940. Durant son existence, près de 1,4 million de personnes y ont été tuées. Le camp de prisonniers a été libéré par l'Armée rouge le 27 janvier 1945.
----------------------------

Poutine: «La Russie n’est pas un pays qui a peur de quoi que ce soit»
L'économie russe menacée par la Chine? Vladimir Poutine s'est exprimé sur les relations russo-chinoises lors d'une conférence presse.
L'économie russe ne sera pas absorbée par celle de la Chine, a déclaré Vladimir Poutine lors d'une conférence de presse à l'issue de sa visite de deux jours à Pékin.
« La Russie n'est pas un pays qui a peur de quoi que ce soit. Sans le moindre doute, les actions de la Chine ne visent pas à absorber [l'économie russe, ndlr]», a indiqué le Président.
Il a également souligné que la Russie ne faisait rien qui puisse nuire à ses propres intérêts.
« Nous prenons toutes les décisions ensemble. Nous ne prenons pas de décisions susceptibles de nous porter préjudice. Nous n'acceptons que les propositions qui nous profitent », a-t-il précisé.
Selon le Président, la Russie aurait tort de ne pas saisir les occasions que lui offre sa coopération avec la Chine.

« La Russie est ouverte à la coopération avec tous les pays, la Chine, elle-aussi, montre une ouverture similaire », a déclaré Vladimir Poutine, avant d'ajouter qu'il avait rencontré la veille les représentant de grandes entreprises européennes qui lui avaient confirmé cette volonté chinoise de coopérer.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire