vendredi 13 octobre 2017

+13/10 - LE VRAI VISAGE DE HOLLYWOOD. 
LE VIOLEUR HARVEY WEINSTEIN : 
EMMA DE CAUNES, GWYNETH PALTROW 
TÉMOIGNENT D'AGRESSIONS, ASIA ARGENTO PARLE DE VIOL. 


C'est payer cher en humiliation pour une place au soleil !
Le scandale autour de celui que Meryl Streep surnommait "Dieu" a débuté avec une enquête du New York Times. Le prestigieux quotidien américain a révélé au moins huit accords amiables passés pour étouffer des allégations de harcèlement sexuel.

Il ne faut pas s'étonner, le harcèlement sexuel sévit partout, dans les familles et au travail. Les victimes n'osent pas parler car quand elle le font on ne les croit pas, ou on fait semblant pour ne pas avoir d'histoire, on les traître même de menteuse ce qui aggrave encore la situation. Certaines de ces vedettes sont allées plus loin, elle sont tombées dans le satanismes et ont vendu leur âme au diable.

Gwyneth Paltrow et Angelina Jolie* parmi les victimes
Ce mardi, Gwyneth Paltrow se confie à son tour dans le New York Times. A 22 ans, elle croise la route d'Harvey Weinstein qui la choisit pour le premier rôle d'"Emma", l'adaptation du roman de Jane Austen.  

Elle aussi se voit proposer un massage dans une chambre d'hôtel, avant le début du tournage. "J'étais une gamine, je venais de signer, j'étais pétrifiée", révèle-t-elle.

Vulnérable au tout début de sa carrière, elle a remporté quelques années plus tard, en 1999, l'Oscar pour "Shakespeare in Love" produit par Weinstein. L'homme qu'elle accuse de harcèlement sexuel est aussi celui qui a lancé sa carrière.

A côté de son récit et de celui Rosanna Arquette ("Pulp Fiction"), le New York Times a également recueilli un court témoignage d'Angelina Jolie. Dans son cas, les "avances non désirées" d'Harvey Weinstein ont lieu dans une chambre d'hôtel dans les années 1990, au moment de la sortie de "La carte du cœur".
--------------------------------
Twitter suspend le compte de l'actrice Rose McGowan, accusatrice d'Harvey Weinstein
"Nous avons estimé que ce compte violait le règlement de Twitter." Voilà ce que les internautes peuvent lire, jeudi 12 octobre, lorsqu'ils se connectent sur la page de l'actrice Rose McGowan sur le réseau social. Connue pour ses rôles dans la série Charmed ou encore dans Boulevard de la mort, de Quentin Tarantino, la comédienne fait partie des nombreuses femmes qui ont pris la parole ces derniers jours pour accuser le magnat d'Hollywood Harvey Weinstein, de harcèlements sexuels ou de viols.
Cette suspension intervient alors que Rose McGowan a interpellé l'acteur Ben Affleck sur Twitter, après que ce dernier a fait part de sa "tristesse" et de sa "colère" après avoir découvert les accusations visant le producteur. "Va te faire foutre", avait-elle tweeté à l'intention de l'acteur qui, selon elle, était au courant depuis longtemps des agissements qu'elle attribue à Harvey Weinstein. "Qu'est-ce que cela fait d'être un profiteur qui se la ferme ?", avait-elle encore tweeté à l'acteur Matt Damon, pour les mêmes raisons.
-----------------------------------
Ces derniers jours, de nombreux responsables démocrates tentent de prendre leurs distances avec cet important donateur. Le producteur donnait de l'argent au parti démocrate et à ses candidats, il a surtout accueilli personnellement des réceptions privées ayant permis de lever des sommes importantes au profit d'Hillary Clinton

Le « New York Times » a sonné la fin du règne d’Harvey Weinstein. La semaine dernière, le journal publiait des révélations contenant de graves accusations de harcèlement sexuel à l’encontre du puissant producteur américain.
L’homme est notamment accusé par plusieurs femmes, dont les actrices Ashley Judd et Rose McGowan, d’avoir tenté de les masser, de les avoir forcées à le regarder nu ou d’avoir promis de s’occuper de leur carrière en échange de faveurs sexuelles. En réaction à ces révélations, Harvey Weinstein a été écarté ce dimanche du conseil d’administration de sa propre entreprise, selon les journaux américains.
Une pseudo-rencontre professionnelle dans un hôtel parisien
Plusieurs jours après l’enquête du « New York Times », la débandade se poursuit pour le producteur. Lâché par les responsables du parti démocrate, dont il est l’un des riches donateurs, et par plusieurs personnalités d’Hollywood, le producteur doit désormais faire face à de nouvelles révélations accablantes, publiées par le magazine américain « The New Yorker ». Parmi ces dernières, se trouve notamment le récit glaçant de la rencontre entre la comédienne française Emma de Caunes (« Lanester », « Ransom ») et l’ex-magnat d’Hollywood.
Racontée par le « New Yorker », la scène se déroule au Ritz, prestigieux hôtel parisien, il y a une dizaine d’années. La rencontre est organisée à l’initiative de Weinstein. Celui-ci prétexte auprès de la comédienne qu’il pense à elle pour un rôle féminin de premier plan dans un film adapté d’un livre dont il ne se rappelle plus le titre. Un moyen pour lui de convaincre la comédienne de passer dans sa chambre pour jeter un oeil à l’ouvrage en question.
« Plus j’étais effrayée, plus il était excité »
Arrivée dans la chambre du producteur, la comédienne reçoit un coup de téléphone. Selon elle, Weinstein en aurait alors profité pour s’éclipser dans la salle de bain, prenant le soin de laisser la porte ouverte. Quelques instants plus tard, l’acteur serait ressorti de la pièce nu, le sexe en érection. Celui-ci lui aurait alors demandé de s’allonger sur le lit, assurant l’actrice que de nombreuses autres femmes ont fait la même chose avant elle.
« J’étais tétanisée » raconte Emma de Caunes au « New Yorker ». « Mais je ne voulais pas lui montrer que j’avais peur parce que je sentais que plus j’étais effrayée, plus il était excité » poursuit-elle, disant s’être sentie comme « un animal sauvage face à un chasseur« . La comédienne explique qu’elle prend alors la décision de partir. Weinstein se serait alors exclamé « Mais nous n’avons encore rien fait ! C’est comme être dans un film de Walt Disney !« .
« Tout le monde est trop effrayé pour dire quoi que ce soit »
Une fois sortie de la chambre, Emma de Caunes explique s’être rendue sur le tournage de l’émission télévisée sur lequel elle était attendue. Dans les heures qui ont suivi la scène, le producteur aurait appelé la comédienne à plusieurs reprises, offrant à celle-ci des cadeaux et lui répétant que rien ne s’était passé. L’actrice explique que, dans les années qui ont suivi, des témoignages similaires au sien lui auraient été rapportés. « Je sais que tout le monde à Hollywood sait ce qu’il se passe. Il ne se cache même pas vraiment (…) Il y a tellement de personnes impliquées (…) Mais tout le monde est trop effrayé pour dire quoi que ce soit » aurait notamment déclaré l’actrice, ajoutent les mêmes sources.

Affaire Weinstein. Léa Seydoux, Jane Fonda, Emma de Caunes… témoignent
La liste des actrices qui disent avoir été victimes du producteur Harvey Weinstein s’allonge de jour en jour. Après Ashley Judd et Rose McGowan, d’autres comédiennes témoignent. Asia Argento dit avoir été victime d’un viol. Léa Seydoux, Judith Godrèche, Cara Delevingne, Emma de Caunes, Florence Darel, Angelina Jolie ou encore Jane Fonda se sont également exprimées. Voici leurs récits.
Jane Fonda
"Grâce à Dieu on en parle!", a commenté Jane Fonda à propos du producteur américain Harvey Weinstein, accusé de harcèlement, agressions sexuelles et viols par des actrices, accusations dont elle révèle avoir été au courant.
Dans une interview enregistrée jeudi et qui sera diffusée dans l'émission Hardtalk de BBC World news lundi, l'actrice a expliqué avoir découvert les accusations portées contre Harvey Weinstein il y a un an mais n'avoir pas voulu en parler pour ne pas dévoiler l'identité d'une des accusatrices, une décision qu'elle regrette. "J'aurais dû être plus courageuse et je pense qu'à partir de maintenant je le serai quand j'entendrai de telles histoires", a-t-elle déclaré.
Si les victimes présumées n'ont pas souhaité parler plus tôt c'est parce que le producteur est "puissant" et que les jeunes femmes étaient "vulnérables" et "inquiètes que si elles parlaient ou faisaient quelque chose, leur carrière serait détruite", a estimé l'actrice, qui fut une figure de la contestation aux Etats-Unis dans les années 1960 et 1970.
La star, qui aura 80 ans en décembre, avait confié à un magazine britannique avoir été violée enfant. Elle a raconté à la BBC avoir subi des avances d'un réalisateur français quand elle avait 21 ans, celui-ci lui disant qu'il avait besoin de savoir "quels types d'orgasmes" elle avait, pour un rôle.
Pour Jane Fonda, qui a raflé deux fois l'oscar de la meilleure actrice, ces violences faites aux femmes sont "très très répandues", et pas seulement à Hollywood, "c'est une épidémie".

Meryl Streep, Kate Winslet… Les stars réagissent à l’affaire Harvey Weinstein
Choquées d’apprendre que le producteur Harvey Weinstein aurait harcelé sexuellement ses collaboratrices pendant des années, de nombreuses célébrités ont tenu à faire part de leur soutien aux victimes.
--------------------------
Emma de Caunes, Clinton et Weinstein. Un ange parmi les démons.
D'autres scandales devraient faire surface. Combien sont sous contrôle mental comme l'adorable Marilyn monroe
-----------------------------------------
Il y a eu le pizzagate avec les Clinton qui a été dénoncé. Les ballets roses sur une péniche à Paris - France. Maintenant ils sont au Maroc. Quand va-t-on les arrêter et mettre ainsi nos enfants en sécurité ?
USA - DE CÉLÈBRES POLITICIENS ARRÊTÉS DONT CLINTON POUR PÉDOPHILIE. SELON UN DÉNONCIATEUR DU FBI, 30% DE L’ÉLITE DE WASHINGTON EST PÉDOPHILE !


--------------------
Extrait du livre MK concernant Angelina Jolie  
Extrait du chapitre 9 (industrie du divertissement) du livre MK.
(p. 562-563)
L'actrice Angelina Jolie a déclaré avoir été "très sexualisée dès l'âge de 4 ans à l'école maternelle (...) J'avais inventé un jeux où j'embrassais les garçons... Ensuite nous allions plus loin et nous enlevions nos vêtements. J'avais alors un tas d'ennuis !" 
Pour beaucoup de professionnels de la petite enfance, une attitude hypersexualisée chez un jeune enfant est considérée comme un signe d'abus sexuels présumés. Angelina Jolie, qui semble elle aussi être psychologiquement très perturbée, a admis avoir goûté à toutes les drogues, mais elle semble avoir un goût particulier pour... le sang. Lors de son premier mariage avec Johnny Lee Miller, elle avait écrit le nom de son mari sur un tee-shirt blanc avec son sang. Lorsqu'elle était mariée avec Billy Bob Thornton, ils portaient tous les deux autour du cou une fiole contenant le sang de l'autre. Sa biographie révèle également que toute petite, elle avait une fascination pour les couteaux, qu'elle les collectionnait et qu'à l'adolescence, son mal-être s'est manifesté entre autre par de la scarification. Une biographie révèle : "Certains vont faire les boutiques, moi je me scarifie. Lorsque j'ai commencé à avoir des relations sexuelles, le sexe ne m'apportait pas assez, mes émotions n'étaient pas assez fortes, quelque chose voulait sortir... Un jour, en voulant ressentir une fusion encore plus intense, j'ai attrapé un couteau et j'ai tailladé mon copain... puis il m'a aussi tailladé. C'était vraiment quelqu'un de bien, un gentil gars qui n'était pas du genre menaçant ou violent. Nous avons eu cet échange particulier... Nous étions couvert de sang et je sentais mon cœur battre la chamade."
Cette biographie d'Angelina Jolie nous apprend également que durant une séance de sado-masochisme, Jolie a demandé à son partenaire de lui taillader le menton, il en reste encore aujourd'hui une petite cicatrice. Elle dira : "Je voulais qu'il m'aide à m'en sortir et cela m'a frustré car il ne pouvait pas m'aider." La scarification ne pouvait évidemment pas l'aider, en fait cela a même failli la tuer. Il y a eu en particulier un accident où Jolie s'est tailladée le cou et le ventre, puis elle s'est gravée une croix sur le bras. Elle a fini aux urgences et elle a par la suite déclaré : "Je me suis presque taillé la jugulaire."  

Angelina Jolie était donc sexualisée dès l'âge de 4 ans, puis plus tard "adepte" de scarifications sanglantes... Certains thérapeutes reconnaîtront ici clairement des signes laissant fortement penser que Angelina Jolie a été victime d'abus sexuels dans sa toute petite enfance. Des abus qui auraient pu fractionner sa personnalité et la déclaration suivante semble confirmer qu'elle subissait des états dissociatifs dès son enfance :"Quand j'étais enfant,  je n'avais pas mon propre "Moi". En grandissant,  je vivais à travers des personnages que je jouais en me perdant dans différentes parties de ma personnalité." ("The Story of the World's Most Seductive Star", Rhona Mercer, 2009, chap.1)
Le film "Une vie volée"
------------------------------------------ 
Marilyn, première esclave du contrôle mental dans le show-biz (Mk Ultra-Monarch)
Comment Marylin est devenue l'esclave type pour servir les intérêts de l'élite dirigeante : À l'âge de 11 ans, Norma Jeane (Marilyn) fut déclarée pupille de l'état. Elle passa sa jeunesse dans 11 familles d'accueil au total; quand il n'y avait pas de foyer d'accueil disponible, elle atterrissait parfois dans un orphelinat de Los Angeles. Elle se rappelle avoir été durement traitée dans plusieurs d'entre elles. Pire encore, elle fut violée dans au moins trois d'entre elles. La jeunesse instable et parfois traumatisante de Norma Jeane en fit une candidate parfaite pour le contrôle Monarque de l'esprit. "Marilyn Monroe était orpheline et elle fut programmée pendant sa petite enfance par la CIA pour devenir une esclave Monarque. Avant de devenir actrice, elle passa du temps avec le fondateur de l'Église de Satan, Anton LaVey. Des victimes de LaVey l'ont dénoncé comme étant un programmeur du contrôle de l'esprit. Marilyn Monroe était à l'époque mannequin présidentiel et esclave sexuelle pour les présidents et divers hommes influents des US. Elle a été la femme type du show-biz préparée pour être esclave sexuelle. Elle fut l'une des premières célébrités soumise au contrôle Monarque de l'esprit, une branche du programme MK ULTRA de la CIA. Par des traumas et un programme psychologique, Marilyn devint une marionnette pour l'élite de l'ombre, elle devint même le mannequin présidentiel de JFK. Ces médecins de haut niveau contrôlèrent tous les aspects de sa vie et et lui dérobèrent en fait son âme. Sa mort, à l'âge précoce de 36 ans est l'une des premières "mystérieuse mort d'une célébrité". Alors que de nombreux faits orientent vers un meurtre, sa mort est toujours classifiée comme "suicide probable". Sa vie privée représente également tout le côté obscur d'Hollywood. Marilyn a été effectivement manipulée par des "médecins de l'esprit" Derrière le sourire de Marilyn il y avait un individu fragile qui fut exploité et soumis à un contrôle de l'esprit par de puissants "maîtres"(= dresseurs). Quand la programmation de Monroe perdit son pouvoir et qu'elle commença à sombrer, certains affirment qu'on l'a "jetée du train de la liberté", un terme MK ULTRA désignant des esclaves qui sont tuées quand elles ne sont plus utiles (et potentiellement dangereuses) à leurs maîtres. Norma Jeane se servit du nom de Marilyn Monroe comme nom de scène pendant plusieurs années, mais en 1956, elle accomplit un changement étrange mais symbolique : elle échangea légalement son nom pour celui de Marilyn Monroe. en terme de contrôle de l'esprit, le changement de son nom représente la suppression de sa "personnalité profonde" dans le but de permettre à son personnage d'alter programmé d'exister. Marilyn ne fut plus que ce qu'ils voulaient qu'elle soit. Comme plusieurs biographies l'ont révélé, Marilyn avait peu ou pas de liberté personnelle. Elle n'avait aucun contact avec sa famille et ses maîtres l'isolèrent pour mieux la contrôler et éviter que des gens "réels" l'aident à prendre conscience qu'elle était manipulée. Les seules personnes avec qui elle était en contact étaient ses "psychologues" et ses maîtres. "L'existence de Marilyn ressemblait à celle d'une prisonnière. Marilyn n'avait droit à aucune vie personnelle, en dehors de celle ordonnée par ses programmeurs et ses maîtres. Marilyn était également sous constante surveillance. Des années après sa mort, on retrouva une quantité incroyable d'équipements de surveillance dans l'une de ses maisons.

Robert et John Kennedy, tous 2 assassinés.
Il est pratiqué des opération esthétique et pendants ces opérations leur mental est mis sous contrôle. Il en va de même de certains hommes d'influence, ils sont invités dans de grands hôtels aux USA où ils sont bichonnés et mis sous contrôle mental. On met à leur disposition de belles femmes, leurs ébats sont filmés et de là, ils ne sont plus libres. Ils n'ont plus qu'à obéir.
J'ai connu un producteur français qui l'a côtoyée, il s'occupait de la carrière d'Yves Montand, amant de Marilyn, qui voulait chaque jour une femme différente. Un sale type, je le croisais souvent en passant devant chez lui en allant au travail Place Dauphine à Paris. Je n'aimais pas la façon dont il traitait son chauffeur, alors, voyez avec les femmes !
Marilyn était le jouet de grands hommes. Elle a été très complice avec les Kennedy et a été assassinée avant eux parce qu'elle en savait trop.
--------------------------------------
Contrôle mental et défilé de mode du créateur Marc JACOBS/Le cas de Karen MULDER
Elle a témoigné chez Ardisson.
Contrôle Mental. L'étrange affaire du 'top model' Karen MULDER chez Ardisson (2001)
Elle s'en est sortie comme Cathy O'Brien* sauvée par  Mark Phillips un familier de la CIA
Karen Mulder "Interview Vérité" de Thierry Ardisson 
https://www.youtube.com/watch?v=yyLEVMtXdjE

Michael Jackson était une de leur victime. Il dénonce les persécutions des Illuminati

Sia Furler révèle la personnalité multiple de son père et sa bipolarité.....
Voilà les clips que vos enfants regardent, ils cherchent des vidéos avec beaucoup d’audience et se disent que c'est ce qui est bon de regarder pour être au top. Ces vidéos sont mises en ligne au départ avec déjà un faux nombre impressionnant de lecteurs. J'ai vécu avec un franc maçon (je ne savais pas)  qui connaissait toute la manipulation derrière les sports de compétition, la télé réalité truquée comme "loft story" avec la belle Loanna que j'au rencontrée, elle est adorable ...
https://www.youtube.com/watch?v=M7arowk786k
Et les médias sont là pour relayer, marteler et contaminer nos jeunes

Même nous et nos enfants avons subi ces traitements à travers les programmes télé, l'alimentation, les vaccins, le fluor dans l'eau et le dentifrice, le Coca-cola.... qui altèrent le mental. Les médecins des camps nazis ont été rapatriés aux USA pour continuer leurs expériences sur les "animaux" humains que nous sommes pour eux. Effacez de vos mémoires, jetez tout ce qui vient de Disney qui était un illuminati
Voyez tous ces diagnostiques de nos enfants : borderline, bipolaire, asperger, autiste et de toute façon la plupart du temps hyperactifs. Il serait bon d'enfin se demander pourquoi. Mais les enseignants, qui répètent ce que dit l'éducation nationale, diront que c'est la faute des parents et plus précisément de la mère.
-----------------------------------
Souvenez-vous de ce pilote qui se serait suicidé avec tant de personnes à bord !!!
320. CO-PILOTE SOUS CONTRÔLE MENTAL?

* TOUS SOUS CONTRÔLE MENTAL. DOCUMENT INCROYABLE !

ABUS RITUELS ET CONTRÔLE MENTAL : L'IMPENSABLE RÉALITÉ.
http://vol370.blogspot.fr/2017/10/0310-abus-rituels-et-controle-mental.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire