vendredi 28 juillet 2017

+28/07 - LE RÔLE DES ROTHSCHILD DANS LES GUERRES. 

Par Kevin Barrett , le 24 juillet 2017
Voici un autre article destiné à susciter la réflexion de la part du professeur de physique Pakistanais et auteur le Dr. Mujahid Kamran. Si vous voulez aider des intellectuels musulmans d’avant-garde comme le Dr. Kamran à acquérir une plus grande audience, rendez-vous sur notre programme de Radio Free Islam project.  – Kevin BarrettVeterans Today Editor


Mujahid Kamran, le 21 juillet 2017

« Les bandits de l’Ordre Mondial ont réussi à piller le monde entier par la technique du bal masqué, le déguisement qui leur permet de poursuivre leur œuvre Satanique sans être jamais identifiés et poursuivis. Le bal masqué est le véhicule idéal pour ce programme, parce que l’Ordre Mondial a acquis son pouvoir actuel en Europe au cours du dix-neuvième siècle. C’est un truisme de l’ancienne aristocratie Européenne que « les bals sont organisés pour ceux qui ne sont pas invités » … La récompense d’être un invité lors d’un bal masqué est de faire partie de Ceux qui Savent, ceux qui savent quel masque cache le visage du Roi, quel est le costume du Grand Vizir. Les autres invités ne savent jamais s’ils parlent à un simple courtier ou à un personnage puissant. Les masses, avec leurs visages écrasés contre les fenêtres de la salle de bal, ne connaissent aucun des participants et ne les connaîtront jamais. Voici quelle est la technique de l’Ordre Mondial, d’être voilé de mystère, avec sa hiérarchie protégée par l’anonymat et les masques, afin que ceux qui se révoltent s’en prennent aux fausses cibles, aux dirigeants insignifiants qui sont remplaçables ». EustaceMullins

Un lanceur d’alerte Néerlandais issu du système bancaire / financier, Ronald Bernard, a récemment révélé que le globe est contrôlé par environ 8.000 à 8.500 personnes qui sont toutes interconnectées et coopèrent pour diriger le monde. (1) Il a également révélé que ces gens appartiennent à des églises Sataniques qui adorent Lucifer, et font des sacrifices d’enfants. Ronald Bernard, bien que ne faisant pas partie de ces 8000 à 8500 personnes, investissait leur argent et il prétend qu’elles devaient communiquer directement avec lui afin que les investissements réussissent. Il souligne également qu’en travaillant à haut niveau avec ces gens, il faut s’engager à ne jamais révéler de noms de sociétés ou d’individus impliqués, en déclarant que la raison pour laquelle il était probablement toujours vivant était qu’il n’avait pas révélé de noms. Il affirme que ces gens regardent les humains ordinaires avec condescendance et se rient de leur misère. « Nous regardions les gens de haut – nous moquions d’eux. Ce n’étaient que des produits. Des déchets. Ce n’étaient que des ordures sans valeur. La nature, la planète, tout pouvait brûler et s’écrouler. Juste des parasites inutiles ». L’humanité, ce sont des déchets humains pour ces psychopathes parasitaires.
--------------------------------------
Luciférisme et sacrifices rituels dans la haute finance:
Témoignage choc d’un insider : Ronald Bernard le système est criminel - 8mn
42 mn

Une caméra cachée filme un rituel de SACRIFICE HUMAIN AU CERN en Suisse
--------------------------------------
Dans son remarquable livre L’Ordre Mondial, d’où est tirée la citation du début, feu Eustace Mullins* a noté que :
- les Rothschild et les membres de l’aristocratie Européenne, qui ont acquis les actions de la Banque d’Angleterre vers 1700, figurent en première position dans la Hiérarchie des familles dynastiques du Nouvel Ordre Mondial. (2) 
- Au niveau inférieur viennent les familles vassales des Rothschild et Cie, leurs « courtiers » comme ils les appellent : les Morgan, les Rockefeller et les Harriman. 
- Ensuite viennent les familles de troisième niveau qui sont les courtiers des familles de deuxième niveau. Il déclare qu’en devenant les courtiers des Harriman, la famille dynastique Bush a rejoint les familles de l’Ordre Mondial de troisième rang. Ces familles bancaires internationales font partie des dix plus importants actionnaires de chacune des 500 plus importantes multinationales au monde comme l’a établi Dean Henderson. (3) Dean Henderson écrit (c’est souligné dans le texte original) : 
« Les Quatre Cavaliers de la Banque (Bank of America, JP Morgan Chase, Citigroup et Wells Fargo) possèdent les Quatre Cavaliers du Pétrole (Exxon Mobil, Royal Dutch/Shell, BP et Chevron Texaco) ; en coopération avec Deutsche Bank, BNP, Barclays et autres anciens géants de la finance Européenne. Mais leur monopole de l’économie mondiale ne s’arrête pas aux compagnies pétrolières. Selon les déclarations 10K à la Commission des Opérations de Bourse américaine (SEC), les Quatre Cavaliers de la Banque figurent également parmi les dix plus importants actionnaires de pratiquement chaque société figurant dans le classement de Fortune 500 ».  
Les échelons supérieurs des artisans du « Nouvel » Ordre Mondial travaillent dans le secret le plus absolu, portent un masque et il y a une continuité dans leur leadership et leurs politiques qui s’étend sur des siècles. Cette continuité peut être très clairement retracée jusqu’à la Révolution Française, sinon plus avant. La Révolution Française, les « révolutions » de 1848, la Guerre de Sécession américaine, la Révolution Bolchevique, l’accession au pouvoir d’Hitler, les deux Guerres Mondiales, les guerres de Corée et du Vietnam, l’établissement du Fief des Rothschild appelé Israël, le FMI, la Banque Mondiale, les Nations Unies, les guerres au Moyen-Orient et ailleurs, sont tous le résultat de leurs machinations et sont destinés à les mener à leur but final – un état mondial esclave sous leur contrôle absolu. Des sociétés secrètes et des « philosophies » de toutes sortes sont leurs véhicules, instruments et tactiques pour réaliser leur état esclave Satanique d’un Monde Unique.

Le Communisme, le Sionisme, le Libéralisme, le Socialisme, le Socialisme des Fabiens, le National-Socialisme, le Fascisme, l’Humanisme, le Terrorisme, etc., sont leurs créations et servent leur but. 
Ils ont écrit dans leurs Protocoles que l’humanité n’aura pas un moment de répit devant l’effusion de sang et la misère jusqu’à ce que tous les états-nations soient abolis, toutes les religions traditionnelles soient détruites et que l’humanité s’agenouille devant eux en signe de complète soumission. 
Comme le lanceur d’alerte banquier Ronald Bernard l’a justement formulé : « Toute la misère sur Terre est un modèle économique ». Ce modèle se fonde sur un culte / une philosophie Satanique inhumaine et brutale. Tout pays qui s’oppose à eux se verra déclarer la guerre et toute alliance contre eux sera punie d’une « guerre universelle ». C’est ce que disent les Protocoles.

Ces familles s’assurent de recruter des jeunes gens de talent dès le plus jeune âge et les forment en secret et leur inculquent avec le temps, sur une certaine période, leurs buts et leur philosophie Sataniques. 
Adam Weishaupt (le fondateur des Illuminés de Bavière) était le doyen de la faculté de droit de l’Université d’Ingolstadt lorsqu’il a lancé le mouvement Illuminati en 1776. Sa formation au secret peut être liée au fait qu’il a été instruit par les Jésuites. Il est né en 1748 et a obtenu son doctorat à l’âge de 20 ans ! Il n’a pas tardé à évincer de l’université les membres de la faculté qui ne partageaient pas sa philosophie.
Douglas Reed a fait remarquer avec perspicacité que l’organisation a été fédérée par la terreur. Il écrit (4) : « Les jeunes hommes qui étaient recrutés pour la conspiration ont prêté serment au cours d’un cérémoniel très intimidant, y compris une énorme parodie du sacrement Chrétien. Ils ont été contraints de fournir un dossier sur leurs parents, énumérant leurs « passions dominantes » et de s’espionner les uns les autres ». Les recrues ont été intimidées en sachant qu’elles étaient espionnées par leurs collègues et un nombre inconnu de supérieurs (la recrue n’est en contact qu’avec ses supérieurs directs) et que la peine encourue pour faillir à leur serment est la destruction de leur vie et probablement la mort. Douglas Reed cite un auteur du nom de François Charles de Berckheim, commissaire de police et Franc-maçon. Les mots écrits par Berckheim en 1813 semblent aussi actuels que s’ils avaient été écrits 200 ans plus tard, en 2013. La même technique est employée dans toutes les principales universités Occidentales même de nos jours. Il cite (souligné dans le texte original) (5) :
« C’est surtout dans les universités que l’Illuminisme a trouvé et trouvera toujours ses nombreuses recrues. Les professeurs qui appartiennent à l’Association s’emploient dès le départ à étudier le caractère de leurs élèves. Si un étudiant fait montre d’un esprit vigoureux et d’une imagination ardente, les sectateurs s’en emparent ; ils font retentir à ses oreilles les mots Despotisme, Tyrannie, Droits de l’Homme, etc. etc. Avant même qu’il ne puisse accorder un sens à ces mots à mesure qu’il grandit, les lectures choisies pour lui, les conversations habilement organisées, développent les germes déposés dans son jeune cerveau. Bientôt son imagination fermente … Enfin, lorsqu’il est complètement captivé, lorsque plusieurs années d’épreuves garantissent à la société l’inviolabilité du secret et son absolue dévotion, on lui apprend que des millions d’individus répartis dans tous les états de l’Europe partagent ses sentiments et ses espoirs, qu’un lien secret relie solidement les membres épars de cette famille … »

Cette fraternité psychopathe Satanique, qui recrute du sang neuf chaque année, année après année, et l’a fait au cours des derniers siècles, dirige le monde dans le secret absolu et leur pouvoir est maintenant si absolu qu’aucun dirigeant Occidental ne peut se permettre de ne pas obéir à leurs instructions. En fait, de nombreux dirigeants dans les domaines de la politique, de la justice, des médias, de l’université et d’autres font partie de l’échelon inférieur du réseau. 
Les Illuminati ont contrôlé l’université en tant que source de contrôle mental par l’enseignement d’une histoire expurgée et de diverses philosophies qui éloignent les jeunes des valeurs religieuses traditionnelles. 
Les familles bancaires internationales Illuministes ont financé et utilisé la recherche scientifique relative à la connaissance de l’esprit comme un moyen de contrôle mental. Le contrôle mental est un instrument de contrôle du monde. Ils contrôlent le scénario en enseignant une histoire expurgée et falsifiée. Steven Jacobson écrit (c’est l’auteur qui souligne) (6) :
 « Dans le livre Brainwashing in the High Schools (Lavage de cerveau au Collège), E. Merrill Root examine onze manuels d’histoire Américaine utilisés au Collège du Township d’Evanston en Illinois de 1950 à 1952. Aucun de ces manuels scolaires ne mentionne clairement que le gouvernement des Etats-Unis n’est pas une démocratie mais une république. Les Pères Fondateurs ont établi un gouvernement qu’ils ont conçu comme une république constitutionnelle. Aucun de ces manuels scolaires ne comporte le mot « république » dans son glossaire. Ces manuels interprètent essentiellement l’histoire des Etats-Unis comme une opposition entre les riches et les pauvres, les nantis et les démunis, les « privilégiés » et les « non-privilégiés », qui est un déterminisme économique, l’essence du Marxisme, où le triomphe de « l’homme du commun » est un progrès vers une « démocratie populaire » plus parfaite. 
Une tendance commune à chacun des manuels d’histoire était la promotion d’un gouvernement mondial où l’engagement commun est préférable aux intérêts nationaux, promouvant ainsi le socialisme mondial et le gouvernement ‘omniprésent’ ».

Adam Weishaupt, le fondateur des Illuminati lié aux Rothschild, avait écrit dans ses documents, saisis en 1786 et publiés en 1787 par le gouvernement Bavarois, que la meilleure couverture pour les Illuminati était la Franc-maçonnerie et qu’il avait décidé d’infiltrer et de prendre le contrôle du mouvement maçonnique. Il n’y a guère de doute que le mouvement maçonnique est désormais infiltré et contrôlé par les Illuminati. En fait, peu après avoir lancé le mouvement Illuminati, Weishaupt avait infiltré la Franc-Maçonnerie, ce qui a inquiété de nombreux Francs-maçons honnêtes de l’époque. La Révolution Française a été la conséquence des incessantes intrigues des Illuminati.
La fraternité bancaire Illuminati et ses alliés subordonnés ont acquis le contrôle complet des médias, comme il avait été prévu dans les Protocoles. 
Actuellement 90 à 95% des médias Américains sont détenus par cinq conglomérats ! 
L’industrie du cinéma et du spectacle qu’ils détiennent est une arme puissante dans leur but de contrôle mental collectif et individuel. Jacobson fait observer que lorsque le livre bien connu, The Media Monopoly, de Ben Bagdikian, est paru en 1983, près de 50 entreprises détenaient la plupart des médias Américains ; lorsque l’édition de 1988 est parue, ce nombre s’était réduit à 29, en 1990 il était descendu à 26. Actuellement ce chiffre est de 5 ! Donc il y a eu une stratégie délibérée et planifiée et préconçue de la part des Illuminati pour monopoliser les médias comme décrit dans les Protocoles. Un monopole absolu des médias est une caractéristique des dictatures. Aux Etats-Unis, nous avons une dictature Sioniste, observe Jacobson (7) :
« Le problème est que les médias sont sous le contrôle de sociétés qui sont à leur tour contrôlées par les super-riches qui ont tout intérêt à maintenir le public en transe, dans l’ignorance, l’anxiété, la peur, grandement influençable et vulnérable à des fins de contrôle et de manipulation. La nation subit les conséquences de cette dépression nerveuse scientifiquement instillée. 
Des armes de guerre psychologique et économique sont toutes deux utilisées contre un public qui ne soupçonne rien. 
La nation a été placée dans un étau et se trouve broyée, provoquant agitation, stress, anxiété, peur, colère et frustration. Une des mâchoires de l’étau ce sont les médias de masse qui sont utilisés pour programmer, bombarder de propagande, harceler et déprimer la population émotionnellement à l’aide d’histoires négatives. 
L’autre mâchoire de l’étau est la manipulation de l’économie qui provoque une tension supplémentaire afin que les gens ne sachent plus où ils en sont. Pas étonnant que les gens n’arrivent plus à réfléchir clairement ou calmement ! Tout cela crée un état d’esprit déprimant et un quasi état de transe dans la population pendant que la nation est spoliée et que les droits Constitutionnels et de l’homme sont ignorés et foulés aux pieds ».
Tout cela se produit délibérément. Mais l’Américain moyen, élevé sur la base de manuels scolaires expurgés, ne comprend habituellement pas cette destruction en cours des Etats-Unis. 
Cet abêtissement délibéré des Américains est mis en œuvre jour après jour, année après année, décennies après décennie, pour une raison simple : si les Américains s’éveillent, le projet Illuminati sera détruit. C’est pourquoi la population Américaine doit non seulement subir un lavage de cerveau mais également des épreuves continuelles par les guerres et des politiques économiques hautement défavorables menées par la Réserve Fédérale détenue par les Illuminati, qui crée d’énormes épreuves pour les gens innocents qui ne se doutent de rien en Amérique. Cette innocence et cet abêtissement ont énormément nui à l’Amérique et au monde entier.
La pédophilie, la drogue, la pornographie, la prostitution et la promotion du mariage homosexuel (qui doivent être sans conséquence et donc ne pas faire croître le population) font partie du projet des Illuminati / Sionistes parce qu’elles entrent en conflit avec les valeurs Chrétiennes traditionnelles concernant l’institution familiale et le mariage. 
C’est précisément pour cette raison que les réseaux pédophiles en Occident ne peuvent pas être traduits en justice – ils ont le soutien des Illuminati et des agents Illuminati siègent dans toutes les institutions importantes – judiciaire, gouvernementales, médiatiques, etc. Rien qu’aux Etats-Unis, plus de 700.000 enfants disparaissent chaque année. (8) La pédophilie sert également à produire des individus sous contrôle mental. Ted Gunderson, ancien chef du FBI en Californie, est également arrivé à la conclusion que tout cela, la pédophilie, la prostitution, les drogues, etc., fait partie d’une conspiration Illuminati impliquant la CIA.
-------------------------------------

Marion Sigaut - Le programme LGBT de Macron
Le 29 avril 2017, ER Lille recevait Marion Sigaut pour une conférence sur "le projet mondialiste de destruction de l'enfance et de la famille".
Elle nous a mis en garde contre le projet LGBT de Macron.

Des enfants se suicident, ou voient leur vie brisée suite à ce qui se passe et que nous ignorons dans les écoles.
La France éduque et forme un peuple homosexuel, pervers et de racailles.
Nous vivons sous une dictature qui veut pervertir nos enfants.
Tout est à lire chez Marion Sigaut


-------------------------------------
Afin de parvenir à leurs buts subversifs, les Illuminati ont dès le départ accordé une grande importance au secret. Tout le réseau a été conçu et organisé par Adam Weishaupt. Le secret a été obtenu par la création de sociétés secrètes dans toute l’Europe et les Etats-Unis, particulièrement au cours du dix-neuvième siècle et après. Benjamin Disraeli, qui entretenait de bonnes relations avec les Rothschild, bien que d’origine juive, s’était converti au Christianisme pour devenir Premier Ministre de Grande-Bretagne. En raison de ses origines et de ses contacts avec les Juifs, Disraeli disposait d’informations occultes. Il a déclaré devant le Parlement Britannique le 14 juillet 1856 (9) :
« Il est inutile de nier, parce que c’est impossible à cacher, qu’une grande partie de l’Europe – tout l’Italie et la France et une grande partie de l’Allemagne, sans parler des autres pays – sont recouverts d’un réseau de sociétés secrètes, tout comme la surface de la terre est maintenant couverte d’un réseau ferroviaire ».

Quel est le but de telles sociétés ? Disraeli a déclaré en 1857 qu’il lui semblait que les conceptions religieuses des Britanniques avaient changé « et qu’au lieu de nous incliner devant le nom de Jésus nous nous préparions à raviver le culte deMoloch ». Le culte de Moloch requiert des sacrifices d’enfants. Ces sociétés secrètes avaient un but subversif qui a été formulé par Disraeli comme étant la destruction du Christianisme. Qui voulait détruire le Christianisme ? Les Illuminati.

Trois individus, l’Abbé Barruel, un Jésuite témoin de la Révolution Française, un éminent Franc-maçon le Professeur John Robison en Ecosse, et Jedidiah Morse, un religieux de Nouvelle-Angleterre, sont arrivés indépendamment à la conclusion que la Révolution Française était le résultat d’une conspiration de la part de sociétés secrètes anti-Chrétiennes et antigouvernementales, c’est-à-dire les Illuminati. Robison avait par hasard ouvert, après des années, des documents scellés qui lui avaient été remis par un Franc-maçon (qui devait être un Illuminati) en France, lequel s’était enfui en toute hâte en Russie et ne l’avait plus jamais contacté. Ces documents contenaient un plan destiné à renverser tous les gouvernements en Europe. Robison a écrit un livre révélant tout cela en 1798. (10) Le mot Illuminati apparaît dans le titre du libre de Robison.
En conséquence d’avoir dénoncé les Illuminati comme les véritables instigateurs de la Révolution Française, tous trois, Barruel, Morse et Robison ont été l’objet d’attaques virulentes dans la presse, ce qui montre que dès cette date, les Illuminati contrôlaient la presse en Amérique et en Angleterre ! Douglas Reed observe avec perspicacité que les mots utilisés pour censurer les trois hommes qui avaient osé exposer les Illuminati étaient similaires aux mots utilisés contre James Forrestal 150 ans plus tard ! Il est instructif de lire ce que dit Douglas Reed, qui avait consulté les archives, car cela semblera très contemporain – la technique est toujours utilisée de nos jours, ce qui indique que c’est le même groupe, ou fraternité ou organisation ou source, qui est à l’origine des vitupérations auxquelles est soumis tout auteur ou personne indépendante si elle s’exprime contre le projet des Illuminati (c’est-à-dire Sioniste). Reed écrit (11) :   
« Les trois hommes ont été accusés de mener une « chasse aux sorcières », ou d’êtres des sectaires et des alarmistes, de persécuter « la liberté d’opinion » et « la liberté académique », de déformer les pensées « libérale » et « progressiste », et ainsi de suite. A partir de là, les attaques de calomnies et d’insinuations injurieuses n’ont pas cessé, et j’ai trouvé des phrases récurrentes dans la campagne menée contre un membre du Gouvernement Américain, M. James Forrestal* en 1947-49 ; leurs vies privées étaient présentées comme immorales et leurs comportements financiers comme « douteux » ; et à la fin vient la suggestion familière qu’ils sont « fous ». Cette suggestion est souvent faite aujourd’hui au plus fort d’une campagne contre une personnalité « antirévolutionnaire » et est considérée comme un argument particulièrement puissant de diffamation »
*James Forrestal, le premier Secrétaire à la Défense des Etats-Unis, était le mentor de John Kennedy et un membre de Maji-12. En raison de dissensions politiques et éthiques, il a été emprisonné dans un hôpital militaire, puis balancé du haut d’un immeuble (NdT)
James Forrestal avait commis le crime d’essayer d’empêcher le gouvernement Américain, dans son propre intérêt, de contribuer à la fondation d’Israël. De nouveaux termes comme « antisémite », « négationniste de l’holocauste », etc., se sont maintenant ajoutés à ce vocabulaire injurieux. La manière dont des universitaires comme Kevin Barrett, Anthony Hall, Nick Kollerstrom et beaucoup d’autres ont été traités ces dernières années révèle l’emprise continuelle et croissante des Illuminati. Beaucoup de journalistes et de gens des médias remarquables qui ont osé dire un mot contre le projet Illuminati (Sionisme, c’est-à-dire « révolution » mondiale et état d’esclaves mondial unique) ont été réduits au silence peu importe leur race, religion ou couleur, juste devant vos yeux. C’est ainsi que fonctionnent les méthodes de pression Illuminati / Sionistes, afin que toute opposition à ce projet soit réduite au silence – si quelqu’un ne se tait pas il se fait assassiner comme Forrestal l’a été.
Reed cite ce que le Marquis de Luchet avait écrit dès 1789, juste avant le déclenchement de la Révolution Française (12) :
« Apprenez qu’il existe une conspiration en faveur du despotisme contre la liberté, de l’incompétence contre le talent, du vice contre la vertu, de l’ignorance contre l’éveil … la société vise à gouverner le monde … son objet est la domination universelle ». De Luchet a ajouté que si ses avertissements étaient négligés, il y aurait « une série de calamités dont la fin se perdrait dans les ténèbres du temps … un feu souterrain qui couverait éternellement et culminerait périodiquement en explosions violentes et dévastatrices ».
C’est ainsi que l’Ordre Mondial progresse vers son but sans relâche et sans remords. De la Révolution Française à la destruction de l’Afghanistan, l’Irak, la Libye, la Syrie, le Soudan, le feu souterrain a continué à brûler pendant plus de deux siècles, sinon plus, et des « explosions violentes et dévastatrices » comme le 11 septembre et les guerres subséquentes se poursuivent. Les banquiers internationaux Illuminati sont arrivés assez près de leur but ultime. Comme l’a fait remarquer Paul Craig Roberts (13), le terrorisme est l’instrument des Américains (c’est-à-dire des Sionistes) pour une future destruction de la Russie et par conséquent tous les dirigeants du Moyen-Orient qui avaient remis les terroristes à leur place, ont été évincés et le terrorisme a pu se développer. 
Cela permet également d’atteindre un but Malthusien. Les dizaines de millions qui sont morts dans ces guerres contribuent à la réduction des déchets humains. La dépopulation violente du globe fait partie de l’horrible projet de l’Elite. Et l’alliance Etats-Unis-Royaume-Uni-Israël est le meilleur instrument actuel des banquiers internationaux Sionistes Illuminati.
Les milliardaires d’aujourd’hui, la partie la plus riche des dirigeants Illuminati, ont amassé leur fortune répugnante grâce à des conflits générés et gérés et à l’usure. Lorsqu’ils font entrer en guerre des nations, leurs membres, qui sont présents dans toutes les nations en conflit, accordent des prêts à leurs gouvernements. Le gagnant s’assure que le perdant paiera chaque centime qu’il possède, et remboursera la dette de la nation perdante avec intérêts. Au cours de la Première et de la Deuxième Guerre Mondiale, les frères Warburg (Banque Warburg) étaient présents à la fois en Allemagne et aux Etats-Unis et conseillaient les dirigeants des deux pays ! Paul Warburg était aux Etats-Unis (à la tête de la Fed !) au cours de la Première Guerre Mondiale et son frère Max Warburg était à la tête des Services Secrets Allemands ! Les Warburg sont restés en Allemagne jusqu’à la veille de la Deuxième Guerre Mondiale, « conseillant » Hitler, puis ont quitté l’Allemagne sans problème. Dans des pays en guerre, les frères Warburg se sont élevés aux plus hauts échelons du pouvoir. Il y avait les frères Schöder (Schroders) qui jouissaient de la confiance d’Hitler tout en poursuivant leurs activités bancaires au Royaume Uni et aux Etats-Unis en même temps. Dans son livre très connu None Dare Call It Conspiracy (Personne n’ose l’appeler une conspiration), Gary Allen cite le Professeur Stuart Crane (14) :
 « Si vous examinez chaque guerre en Europe au cours du Dix-neuvième Siècle, vous verrez qu’elles se terminent toujours par l’établissement d’un ‘équilibre du pouvoir’. A chaque remaniement il y avait un équilibre des pouvoirs en un nouveau regroupement autour de la Maison des Rothschild en Angleterre, en France ou en Autriche. Ils ont regroupé les nations de manière à ce que si un roi échappait à leur emprise, une guerre serait déclenchée et l’issue de la guerre dépendrait de quel côté obtiendrait le plus de financement. Rechercher les montants de la dette des nations belligérantes indiquerait habituellement qui allait être puni ».
Il s’agit d’une technique Satanique simple mais brutale grâce à laquelle ils ont amassé et pillé une fortune inimaginable, qui avec le secret dont ils entourent leur planification et leurs activités, constitue la vraie source de leur pouvoir. Le prix doit être payé en millions de morts et en souffrance méconnue de générations entières. Ceci exige un manque total de cœur – cela exige d’être malveillant et intensément mauvais. Pas étonnant que la malheureuse mère des cinq frères Rothschild ait déclaré avant de mourir que si ses fils le souhaitaient, il n’y aurait pas de guerre en Europe. Eustace Mullins écrit dans son livre (15) :
« Les buts actuels de l’Ordre remontent à Lord Castlereagh à la Conférence de Vienne en 1815, lorsqu’il a remis l’Europe aux mains des Victorieux Pouvoirs de l’Argent, représentés par la Maison des Rothschild. Il s’agissait de « l’équilibre du pouvoir » qui n’a jamais été un équilibre du pouvoir du tout, mais un système mondial de contrôle manipulable selon le bon plaisir des conspirateurs ».
Cette manipulation se poursuit à l’heure actuelle à une échelle mondiale et sans relâche. Mullins cite Henry Kissinger en 1991 : « Nous sommes face à un ‘nouvel équilibre du pouvoir’. Aujourd’hui il se traduit par la notion de ‘nouvel ordre mondial’, qui émergerait d’un ensemble d’accords légaux garantis par la sécurité collective ». Mullins observe : « Lorsque les serviteurs de l’Ordre Mondial tels que Henry Kissinger en appellent à la ‘sécurité collective’, ce qu’ils recherchent réellement est un ordre protecteur à l’abri duquel ils peuvent perpétrer leurs déprédations contre toute l’humanité ».
C’est ce que Bush appelait une sorte de « force de maintien de la paix des Nations Unies ». Ce sera une force supranationale contrôlée par des agents des banquiers internationaux Sataniques. Le FMI et la Banque Mondiale, la Réserve Fédérale et autres banques centrales privées du monde entier maintiennent les nations et la population dans l’esclavage de la dette. Les nations qui n’arrivent pas à rembourser leurs dettes subissent la colère des banquiers par la force militaire des Etats-Unis contrôlée par les Sionistes et leurs vassaux en Europe. Comme il a été convenu lors d’une conférence réunissant treize hommes riches et influents à Francfort à l’initiative de Mayer Amschel Rothschild en 1773 (16) : « La puissance de nos ressources doit rester invisible jusqu’au dernier moment, lorsqu’elle aura atteint un degré tel qu’aucune ruse ne pourra la saper ». Le pouvoir des Etats-Unis est au service des Rothschild ; les Etats-Unis sont l’instrument des Rothschild dans la suppression du monde.

L’esclavage de la dette est le sort du monde malgré le fait que les principales religions du monde, le Christianisme, l’Islam et probablement le Judaïsme à ses débuts, proscrivent l’usure ! C’est une des raisons majeures pour lesquelles les banquiers Illuminati veulent la destruction des religions traditionnelles et de leurs valeurs. Bien sûr, une personne sans convictions religieuses et avec peu ou pas de liens familiaux est comme un grain de poussière qui peut aller de-ci, delà au gré du vent. Il faut avoir des racines religieuses et familiales pour être fort et ferme et résister et s’opposer au Satanisme. Une fois que les banquiers avaient, par la corruption, les intrigues, la tromperie et d’autres moyens, réussi à acquérir le pouvoir d’émettre de la monnaie, ils ont surgi comme un nouveau phénomène en Europe. Stephen Mitford Goodson écrit dans son remarquable livre sur "l’histoire des banques centrales" (17) :
 « En conséquence, un schéma récurrent allait émerger d’après lequel des guerres inutiles seraient déclenchées qui allaient simultanément augmenter les dettes nationales et les profits des usuriers. Il est significatif que la plupart de ces guerres aient été déclenchées contre des pays qui avaient mis en place des systèmes bancaires sans intérêts, comme c’était le cas des colonies Nord-Américaines ou de la France sous Napoléon. Ce schéma d’agression et de mise en place forcée du système usuraire des banquiers a été déployé largement au cours de l’ère moderne et a provoqué la défaite de la Russie Impériale durant la Première Guerre Mondiale, de l’Allemagne, de l’Italie et du Japon dans la Deuxième Guerre Mondiale, et plus récemment de la Libye en 2011. C’étaient tous des états qui disposaient d’un système bancaire d’état qui distribuait la richesse de leurs nations respectives sur une base équitable et procuraient à leurs populations un niveau de vie bien supérieur à celui de leurs rivaux et contemporains ». 

Y-a-t-il des livres d’histoire qui font référence à ce que Goodson, un ancien Directeur de la Banque centrale d’Afrique du Sud, a mentionné ? Aucun. Aucun des livres publiés par des éditeurs de renom ne mentionne cette profonde réalité. C’est ainsi que l’histoire expurgée ou fausse crée un faux état d’esprit. Lorsque la Première Guerre Mondiale menée à l’instigation des Rothschild et Cie a pris fin, les banquiers Illuminati victorieux ont pillé une Allemagne à genoux et ont ensuite entrepris de préparer une nouvelle Guerre Mondiale parce que deux de leurs objectifs n’avaient pas été atteints : la Société des Nations (SDN) n’a pas été une réussite parce que les Américains n’en voulaient pas et que l’état d’Israël restait à l’état de rêve. Donc les Rothschild ont décidé de fonder de nouveaux cénacles de réflexion qui allaient fournir les arguments trompeurs pour mener à nouveau l’humanité vers les abysses, encore et encore. Ils ont donc fondé le Royal Institute of International Affairs (RIIA ou Chatham House, en 1920) et sa filiale Américaine le Council on Foreign Relations (CFR, en 1921). Mullins a fait remarquer que la perception que le CFR était le gouvernement secret des Etats-Unis n’est pas vraie. Il énonce (18) : « Les membres du Council on Foreign Relations n’ont jamais été à l’origine d’un seul élément de politique pour les Etats-Unis. Ils ne font que transmettre à nos dirigeants gouvernementaux les ordres du RIIA et de la Maison des Rothschild de Londres ». Il présente les membres du CFR comme des sortes de gouverneurs coloniaux responsables devant leurs superviseurs de l’Ordre Mondial à Londres. Mullins fait également remarquer que les « fondateurs du RIIA étaient exclusivement des hommes de Rothschild ». Mullins indique également (19) que « la Round Table de Milner est devenue la combinaison RIIA-CFR qui exerce un contrôle sans conteste au nom de l’Ordre Mondial sur la politique étrangère et monétaire aussi bien aux Etats-Unis qu’en Grande-Bretagne ».     

La Round Table (Table Ronde) de Milner était le groupe secret comprenant les Rothschild et quelques autres qui ont planifié et provoqué la Première Guerre Mondiale. Ils ont payé des serviteurs intellectuels des banquiers internationaux Illuminati, comme Kissinger, Brzezinski, Huntington et beaucoup d’autres avant qu’ils soient ou aient été membres du CFR. Ces esclaves intellectuels doivent leur mode de vie et leur richesse et leur notoriété et influence aux banquiers internationaux Illuminati qu’ils servent loyalement et pour lesquels ils concoctent des schémas de chaos mondial, de souffrance, guerre et génécides perpétuels – tout cela pour quelques malheureux dollars ou livres.
Au stade actuel de l’évolution de l’Ordre Mondial, des Etats-Unis captifs, mais immensément puissants sont soumis aux ordres des banquiers internationaux Sionistes Illuminati. Afin d’amener l’Amérique à entrer en guerre, ces banquiers internationaux Illuminati sont en train de détruire rapidement la Constitution des Etats-Unis et la transformer en une dictature où les libertés civiles sont rapidement mises au rebut. Après le 11 septembre, en moins de deux décennies, le pays a changé de manière incroyable. Le Patriot Act, les lois d’Autorisation de la Défense Nationale, la surveillance inconstitutionnelle généralisée, des services de sécurité intérieure armés jusqu’aux dents comme le DHS, l’intimidation et l’humiliation constantes du public, les portiques de détection des aéroports, les fusillades, tout cela représente des schémas Illuminati bien pensés pour détruire le respect de soi et le courage résiduel du peuple Américain. La politique consiste en une dictature à l’intérieur et des guerres à l’extérieur. Cette politique a été élaborée par les serviteurs du CFR conformément aux souhaits des banquiers internationaux Illuminati. Churchill avait appelé cette cabale inhumaine la « Haute Cabale » et les avait tenus responsables des deux guerres mondiales et de la sauvagerie avec laquelle elles ont été menées. Réagissant au bombardement meurtrier de Rotterdam pendant la Deuxième Guerre Mondiale, il a déclaré (20) : « Le Temps et l’Océan et quelque bonne étoile et la Haute Cabale ont fait de nous ce que nous sommes ». Cette Cabale Illuminati contrôle la politique gouvernementale Américaine à l’intérieur et l’étranger.

La Russie et la Chine se mettent maintenant en travers de la soumission complète de l’humanité devant des Etats-Unis contrôlés par les Illuminati / Sionistes, rongés par la dette, de plus en plus brutaux, intolérants internationalement et peut-être même à l’intérieur. Le plan est de détruire à la fois la Russie et la Chine dans une guerre mondiale et le public Américain subit un lavage de cerveau jour et nuit à cet effet. On se demande si l’Américain moyen peut réfléchir clairement sur ce qui se passe vraiment. Paul Craig Roberts a observé (21) :
« La fausse réalité construite pour les Américains correspond parfaitement à la fausse réalité élaborée par Big Brother dans le roman utopique de George Orwell 1984. Prenez la constante transformation de la « Menace Islamique » d’Al-Qaida aux Talibans, à Al-Nusra, de l’EIIS à l’EIIL à Daesh, avec une extension jusqu’en Russie. Soudainement, 16 ans de guerre au Moyen-Orient contre des « terroristes » et des « dictateurs » se sont transformés en opposition à la Russie, le pays le plus exposé au terrorisme islamique, et le pays le plus capable d’effacer les Etats-Unis et son empire de vassaux de la surface de la terre ».  

La Russie bolchevique était un pays Sioniste où on faisait sauter les églises, où on dénigrait et banissait le Christianisme, avec des dizaines de millions de Chrétiens parqués dans des camps de concentration où ils mouraient de faim dans les hivers les plus rudes : la Russie de Poutine respecte le Christianisme. Il y a un siècle, les Etats-Unis de Wilson étaient contrôlés par les Sionistes et c’est toujours le cas. La Russie s’est libérée du joug et les Etats-Unis y ont succombé. La population Américaine va-t-elle s’arrêter pour réfléchir et réagir ? Est-ce que les patriotes des forces armées Américaines vont réfléchir un instant pourquoi et pour qui ils assassinent des dizaines de millions d’hommes, de femmes et d’enfants en grande partie désarmés de par le monde, et ensuite prendre des mesures pour sauver leur pays ? Vont-ils tenter de débarrasser le pays du joug inhumain, anti-Américain, anti-religieux des banquiers internationaux Sionistes / Illuminati et lui faire retrouver les principes gravés dans la Constitution des Etats-Unis ? L’avenir nous le dira.
-----------------------------------------------
-----------------------------
Eustace Mullins - Nouvel Ordre Mondial 
Entretien avec Eustace Mullins, écrivain, auteur d'un livre qui dénonce le Nouvel Ordre Mondial, le rôle des Rothschild, leur histoire et tant d'autres informations utiles.
"Nous sommes juste une colonie de l'Angleterre"
Dans cette vidéo nous retrouvons l'élection de Clinton qui ressemble fort à celle de Macron, venu de nulle part. Et les viking forcés de se marier avec la noblesse noire, comme nous somme obligés de nous mixer avec ceux qui envahissent l'Europe.

* Robert Conquest, son livre )," La Grande Terreur" sur les purges staliniennes (1937-1938)
Robert Conquest est mort à l’âge de 98 ans, à Palo Alto (Californie), lundi 3 août. Un livre a particulièrement compté dans la carrière de cet historien né en Angleterre et installé aux Etats-Unis dans les années 1980 : celui qu’il a consacré, en 1968, aux purges staliniennes (1937-1938)," La Grande Terreur". Avec une lucidité qui fait dire à son confrère Timothy Garton Ash qu’il fut « Soljenitsyne avant Soljenitsyne », Robert Conquest y reconstitue, de manière détaillée, notamment grâce aux témoignages des survivants, la trame générale de la Grande Terreur, insistant sur son degré de centralisation, sur la paranoïa de Staline et le nombre effroyable de victimes fixé par lui à 20 millions, qu’il s’agisse de mort par exécution, de famine ou dans les camps de travail. Ce livre pionnier, traduit dans une vingtaine de langues, est devenu une référence majeure pour les historiens de l’URSS, lançant de nouveaux débats sur la nature du régime stalinien.
Avec cet ouvrage, Conquest s’affirme comme l’un des meilleurs spécialistes de l’empire soviétique. Parmi ses nombreuses publications – une vingtaine –, Moissons sanglantes, en 1986, démontre à nouveau sa perspicacité d’historien. Ce premier livre sur la Grande Famine qui dévasta l’Ukraine (1932-1933) établit, pour la première fois, la responsabilité pleine et entière de Staline dans les millions de morts qu’elle provoqua. « Encore une fois, Robert Conquest a irrévocablement démontré l’ampleur colossale des horreurs staliniennes. Il a correctement identifié leurs origines dans la pensée et les pratiques marxistes et pointé du doigt la cohorte des naïfs européens qui ont relayé les mensonges soviétiques, à l’époque de Staline et dans les décennies qui ont suivi », disait Stephen Kotkin, chercheur à l’Institut Hoover et professeur d’histoire à l’université de Princeton.
Proche de Margaret Thatcher
En effet, Robert Conquest ne ménage pas ses critiques à l’encontre des intellectuels occidentaux pour ce qu’il considérait comme de l’aveuglement devant le stalinisme (Bernard Shaw, Jean-Paul Sartre…). Farouche anti-communiste, pro-américain, il soutient, pendant la guerre froide, une politique ferme à l’égard de Moscou et des pays satellites. Observateur engagé, il est proche de Margaret Thatcher qui le consulte régulièrement sur la ligne à tenir face aux Soviétiques.
La chute de l’URSS ouvre pour lui une nouvelle ère, celle, à ses yeux, de son triomphe : l’ouverture des archives soviétiques confirme une partie de ses thèses. Quand il est question, en 1990, d’une nouvelle édition de La Grande Terreur, Conquest suggère un titre : « I Told You So, You Fucking Fools » (« Je vous l’avais bien dit, bande de cons »). Même si quelques-unes de ses hypothèses sont abandonnées et d’autres encore discutées, la grande majorité des historiens saluent aujourd’hui sa sagacité. Que doit-elle à l’expérience ? Pendant ses études à Oxford et en France, à Grenoble – sa famille, prospère, vit entre l’Angleterre et le Sud de la France –, le jeune Conquest est membre du Parti communiste de Grande-Bretagne. Il prend vite ses distances, cependant, et s’engage, pendant la seconde guerre mondiale, en tant qu’officier du renseignement. En poste en Bulgarie – pays dont il maîtrise la langue –, il s’installe de ce côté-là du Rideau de fer pendant plusieurs années, y restant après la fin de la guerre, puis rejoint, dans les années 1950, l’Information Research Department, créé par l’Intelligence Service pour « collecter et synthétiser des informations fiables sur les méfaits du communisme ».
------------------------------------------
RÉFÉRENCES ET NOTES DE BAS DE PAGE

[1] Banker Whistleblower *BIG ENGLISH SUBTITLES* https://www.youtube.com/watch?v=xptyW0lObpA
Première publication le 27 avril 2017
Ronald Bernard a accordé une interview en quatre parties qui se trouve facilement sur You Tube en tapanr son nom et les mots banquier néerlandais lanceur d’alerte. Dans la 1ère partie de son interview, la citation ci-dessus que le monde est dirigé par 8000 à 8500 personnes se trouve au repère 13 minutes 20 secondes. Qu’ils soient Lucifériens est mentionné vers 23 minutes et 7 secondes. Il mentionne ensuite les églises Sataniques et puis les sacrifices humains vers le repère 24 minutes 34 secondes ainsi que le tournant crucial de sa vie lorsqu’on lui demande de sacrifier un enfant. Le commentaire cité sur les humains qui sont des parasites inutiles commence au repère 20 minutes et 36 secondes.
[2] Eustace Mullins: The World Order: Our Secret Rulers: A Study in the Hegemony of Parasitism; Omnia Veritas Ltd, 1985, p 161.
[3] Dean Henderson: The Federal Reserve Cartel: The Eight Families:  June 01, 2011, 
This article appears on numerous web sites and Dean Henderson also has his own web site. It has been taken from a book authored by Henderson. Dean Henderson: Big Oil & Their Bankers in the Persian Gulf: Four Horsemen, Eight Families & Their Global Intelligence, Narcotics & Terror Network; Bridger House Publishing, 3rdEdition 2010 (first edition 2005)
Cet article apparaît sur de nombreux sites internet et Dean Henderson possède également son propre site. Il est extrait du livre écrit par Henderson. Dean Henderson: Big Oil & Their Bankers in the Persian Gulf: Four Horsemen, Eight Families & Their Global Intelligence, Narcotics & Terror Network; Bridger House Publishing, 3ème édition 2010 (première édition 2005) 
[4] Douglas Reed: The Controversy of Zion; Bridger House Publishing, 2012, p 144.
[5] Ibid, p 159
[5] Ibid, p 172
[6] Steven Jacobson: Mind Control in the United States; Dauphin Publications, revised edition 2015, pp 25, 26.
 [7] Ibid, 36, 37
[8] Ted Gunderson – Former FBI Chief Exposes ‘Illuminati’ (disturbing content) 24 April 2016; https://www.youtube.com/watch?v=EqjNa-Jpsf0
[9] Douglas Reed: op cit, p 172
[10] John Robison: Proofs of a Conspiracy against all the Religions and Governments of Europe Carried on in Secret meetings of Freemasons, Illuminati, 1798
[11] Douglas Reed: op cit, p 153
[12] Marquis de Luchet quoted by Douglas Reed, ref 4, p 149
[13] Paul Craig Roberts: Putin’s Assessment of Trump at G-20 Will Determine Our Future, July 7, 2017; 
[14]   Gary Allen and Larry Abraham: None Dare Call It Conspiracy; Dauphin Publications, 20113 (first published 1971)
[15] Eustace Mullins: op cit, pp 17, 18
[16] Eustace Mullins: The Secrets of the Federal Reserve; Bridger House Publishers Inc., 1991, pp 55, 56. Cela fait partie d’un programme en 13 points qui a été reprosduit dans le livre. La source citée par Mullins est le livre d’E.H. Carr Pawns in the Game.
[17] Stephen Mitford Goodson: A History of Central Banking and the Enslavement of Mankind; Black House Publishing, 2014, p 42
[18] Eustace Mullins: The World Order, pp 78, 79
[19] Ibid, p 43
[20] L. Flectcher Prouty: The Secret Team: The CIA and Its Allies in Control of the United States and the World; Skyhorse Publishing, second edition, 2011; first published 1972 by Prentice-Hall.  May also be seen at 
[21] Paul Craig Roberts: Ever More Official Lies from the US Government; 10 July, 2017


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire