mercredi 5 juillet 2017

+++05/07 - ASSIMILATION : LA FIN DU MODÈLE FRANÇAIS. 
IL N'EST JAMAIS TROP TARD POUR RÉAGIR ! 


Assimilation : la fin du modèle français, livre de Michèle Tribalat, Éditions du Toucan, 354 pages, 20 €.

"L'arrivée de musulmans en France est récent. "
A nous de retrouver nos valeur chrétienne et de leur donner l'envie de s'assimiler.


Exclusif - Michèle Tribalat : les vrais chiffres [inquiétants] de l’immigration sur TV Liberté

Benoit Hamon a dit "on n'a pas plus d'étrangers qu'en 1930". Il vit où ?
La célèbre démographe, ancienne directrice de recherche à l’INED, a accepté de répondre aux questions de TVLibertés sur les chiffres de l’immigration en France.Michèle Tribalat dénonce l’aveuglement volontaire de l’intelligentsia sur le phénomène de l’immigration en France. Aujourd’hui, comme hier, les gouvernements et les élites avancent « les yeux grands fermés ». Un entretien exceptionnel où les faits prennent le pas sur l’idéologie. Et où l’on bouscule les idées reçues.
C’est ainsi que Michèle Tribalat tord le cou à la légende de l’Islam installé de longue date en France. Elle affirme, preuves à l’appui, que les musulmans d’aujourd’hui sont presque exclusivement le produit d l’immigration récente. Le démographe appuie aussi son analyse sur un double phénomène : la désecularisation des populations originaires des pays musulmans et d’autre part la sécularisation galopante de la société française dans son ensemble.

https://www.youtube.com/watch?v=FMj4xXJPOHU
Le Front National est assez diabolisé pour insister seuls sur l'immigration lors des élections, ce qui vaudrait dire qu'ils renonçaient à leurs chances de gagner les élections.



Aidez TV Liberté à nous informer :
Macron a fait un hold-up sur la communication par Martial Bild
Sur facebook : 
--------------------------------------------------
Très bon article de Valeurs Actuelles et très bon livre de Michèle Tribalat
Français. Arrêtons de faire l'autruche, soyons fiers de notre pays, de nos origines, de nos coutumes et souvenons-nous de nos valeurs chrétiennes.
J'ai été heureuse de croiser sur la Place de la République, lors du dernier meeting de la "France insoumise", un jeune homme portant un symbole chrétien. Jésus nous a montré la voie. Il ne doit pas avoir souffert pour inutilement.
Extrait :
" Pourquoi l’indépendance des pouvoirs coloniaux a conduit, dans tant de situations, à plus de pauvreté et de répression et non l’inverse ? Et pourquoi ont-ils décidé de venir dans des pays qu’ils condamnent avec tant de passion et regardent, très souvent, avec un sentiment combinant la crainte et le dégoût ?"
" Les français s’illusionnent et espèrent que les musulmans comprendront d’eux-mêmes sans qu’on les bouscule que leur avenir n’est pas dans toujours plus de religion. Entrés dans l’ère de la tolérance après avoir terrassé l’Église, les Européens ne sont pas prêts à un nouvel affrontement avec la religion."" Si l’on prend l’exemple de l’islam, les pressions exercées sur un musulman — ou sur une personne considérée comme musulmane par d’autres — pour qu’il se conforme à ce que son environnement ou les autorités religieuses promeuvent ne doivent pas être tolérées. […] Une application ferme et intelligente du principe de laïcité devrait y aider. L’interdit d’apostasie et les menaces qui peuvent en découler sont donc radicalement contraires à ce principe de protection interne. Il ne peut être toléré, qu’il figure ou non dans tel ou tel texte sacré.

MICHÈLE TRIBALAT : "LE POIDS DES MUSULMANS N’A CESSÉ D’AUGMENTER”
"20 % de la population français est immigré ou enfant de parent immigré. Et l'Islam est déjà bien installé"
Désintégration. Défaillance des élites, abattement des classes populaires, résistance de l’islam… L’assimilation “à la française” ne fonctionne plus. Extraits du livre avertissement de la démographe Michèle Tribalat.
En 2011, la Commission [européenne] a lancé une consultation sur des modifications éventuelles de la directive sur le regroupement familial. La France a répondu qu’elle n’était pas favorable à une révision du cadre actuel. Les Pays- Bas ont, au contraire, longuement argumenté sur la nécessité de mieux prendre en compte l’intérêt général du pays. Ils interprètent, en conformité avec la Cour européenne des droits de l’homme, le droit à vivre en famille comme n’établissant pas un droit automatique de vivre en famille dans un État membre de l’UE. Ils réclament plus d’exigence vis-à-vis des demandeurs de regroupement familial et souhaitent que la directive s’étende à la venue de conjoints auprès de nationaux. Ils plaident pour que la libre circulation des conjoints d’Européens ne s’applique qu’une fois que ceux-ci auront acquis la nationalité. Ils seraient, en attendant, régis par la directive sur le regroupement familial. Ils veulent aussi limiter la réitération des demandes de venue de conjoints. Bref, les Pays-Bas ont exposé leur point de vue, leurs souhaits et ont longuement argumenté leur réponse, quand la France a formulé une réponse technique et lapidaire.
http://www.valeursactuelles.com/societe/michele-tribalat-le-poids-des-musulmans-na-cesse-daugmenter-40986
-----------------------------
Autre livre : "Les yeux grands fermés (L'immigration en France)" – 18 mars 2010 de Michèle Tribalat
Un regard sans tabous ni idéologie sur la question ultrasensible de l'immigration en France.
L'immigration étrangère est généralement présentée comme ayant un effet positif sur l'économie. Elle serait nécessaire pour favoriser la croissance, occuper les emplois dont les Français ne veulent plus, pallier le vieillissement, alléger la charge des inactifs et payer les retraites. Ces arguments sont devenus des postulats au nom desquels les organisations internationales et communautaires, les ONG, la plupart des médias font pression en faveur d'une libéralisation accrue de la politique migratoire. 
L'économie et les bons sentiments marcheraient main dans la main.
Du même coup l'impact global, économique et humain de l'immigration n'est plus étudié. Les rares études françaises sur la question sont prudemment étouffées, y compris par leurs commanditaires. L'impact sur le peuplement des territoires, en particulier, n'est guère étudié, car il risque de révéler l'ampleur de bouleversements dont il faudrait bien finir par parler et qui pourraient conforter les réticences à la politique du fait accompli.

Pourtant, en dehors de l'Hexagone, les débats scientifiques sont vifs, aux États-Unis notamment. Les études réalisées sur l'impact économique, en termes de production de richesses, de répartition, d'emploi et de finances publiques ne confortent pas le postulat français d'une contribution indispensable de l'immigration. Mais l'écho de ces débats n'a guère franchi nos frontières.
En France, les inquiets sont désavoués, suspectés au mieux d'ignorance, au pire de racisme. 
Dans cet ouvrage, Michèle Tribalat apporte des éléments de connaissance le plus souvent évités. Évoquant les aspects bénéfiques mais aussi négatifs, elle dresse un tableau objectif du phénomène et démontre que le débat sur l'immigration ne se résume pas à une affaire de bons sentiments.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire