samedi 24 juin 2017

24/06 - DÉPUTÉ OBONO. DÉMISSION INDISPENSABLE. 


Du site de Carl Lang "Le parti de la France", un vrai patriote.
SCANDALEUSE ENTRÉE À L’ASSEMBLÉE DE DANIÈLE OBONO, PROCHE DES INDIGÈNES DE LA RÉPUBLIQUE : L’AGRIF RÉCLAME SA DÉMISSION.

L’AGRIF manifeste son indignation quant à l’arrivée à l’Assemblée Nationale d’une députée du parti La France insoumise, compagnon de route des Indigènes de la République. La dénommée Danièle Obono, Gabonaise d’origine, passée par le NPA, est une proche du mouvement raciste d’Houria Bouteldja, Saïd Bouamama et autre « militants anti-colonialistes » fanatiquement anti-français et anti-blancs : elle a donc très vite été repérée comme signataire d’une pétition de soutien au rappeur Saïdou et à Bouamama lorsque l’AGRIF les a assignés en justice pour le morceau de rap et le livre Nique la France.
SCANDALEUSE ENTRÉE À L’ASSEMBLÉE DE DANIÈLE OBONO, PROCHE DES INDIGÈNES DE LA RÉPUBLIQUE : L’AGRIF RÉCLAME SA DÉMISSION.
Quand les journalistes de la radio RMC lui demandent des justifications pour cette accablante prise de position, elle répond qu’elle défendait « la liberté d’expression de cet artiste, parce que ça fait partie des libertés fondamentales ». Et dirait-elle « vive la France ! » maintenant qu’elle est devenue députée ? C’est avec une gêne mêlée de dégoût que Mme Obono répond : « Pourquoi vive la France? Oui je peux dire vive la France, mais pourquoi? Pour le 14 juillet? ». Les adhérents et sympathisants de l’AGRIF imaginent bien à quel point cette déclaration d’amour à notre pays, même purement verbale, répugne aux militants du PIR qui font de la France l’objet de leur insondable ressentiment. 
Ces déclarations ont heureusement entraîné un certain nombre de protestations de la part d’hommes publics, au Front National et au parti Les Républicains avec Thierry Mariani en particulier, mais pas avec l’ampleur que l’on serait en droit d’attendre. 
L’enquête menée par le site Fdesouche a rapidement montré que cette Gabonaise d’origine, présentée comme « bibliothécaire et chercheuse en anthropologie sociale » sur son blog où elle arbore en image de profil le symbole des Black Panthers, a participé récemment, avec deux autres candidats France insoumise, à un forum du groupe Paroles d’honneur, parrainé entre autres par Houria Bouteldja, Françoise Vergès et la fille de Franz Fanon. Antérieurement, elle a été de la plupart des actions des Indigènes de la République : signature de « l’appel contre l’islamophobie et le racisme d’Etat », de « l’appel à un printemps des quartiers populaires » et autres pétitions où l’habituelle prose islamo­-gauchiste de ce mouvement exprime toute la détestation rabique, celle des révolutionnaires nihilistes de 1793 et de 1917, que notre pays lui inspire. 
L’AGRIF constate avec la plus vive inquiétude que La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon est devenu le refuge et le lieu de promotion des militants de l’anti-France héritant autant du marxisme internationaliste et de tous ses dérivés gauchistes que du discours dit « anti-colonial », né dans les universités américaines puis croisé en Europe avec les revendications islamiques. Mme Obono est loin d’être un cas isolé dans ce parti dont la nocivité apparaît de plus en plus clairement. Ainsi, Mélenchon lui-même, dont Obono est une des porte-paroles, déclarait en entrant dans le Palais Bourbon, à la vue du drapeau européen dont les étoiles rappellent la symbolique mariale : «Franchement, on est obligé de supporter ça ? Attends, c'est la République française ici, ce n'est pas la Vierge Marie.» Preuve, s’il en fallait, de la congruence de l’extrême-gauche (ici maçonnique) antichrétienne et de la haine antifrançaise contre laquelle l’AGRIF a été seule à agir concrètement et continuera de le faire. 
En conséquence, l’AGRIF réclame la démission de Danièle Obono de son poste de député et appelle tous les mouvements, politiques ou non, attachés au respect des patries à faire de même. 
-----------------------------
JEAN-LUC MÉLENCHON DÉFEND SA DÉPUTÉE
"Je pense qu’il y a un racisme patent dans ce qui a été fait"
Les membres de La France insoumise n'ont pas tardé à afficher leur soutien à la députée. Après Jean-Luc Mélenchon sur Facebook jeudi, c'est au tour d'Alexis Corbière et d'Eric Coquerel de réagir. Le premier, invité des Grandes Gueules de vendredi, critique fortement l'attitude des deux animateurs : "Ce que vous avez fait avec Danièle Obono, ce n'est pas bien. Vous avez fait une erreur. Je n'apprécie pas ce que vous avez fait et je suis en colère." Et de renchérir : "C'est un procès d'intention que vous lui faîtes."
Comme son collègue, Eric Coquerel dénonce des intentions racistes de la part des présentateurs : "Ce qui m’étonne c’est que, depuis  2012, ni moi, ni Olivier Besancenot, on ne nous a jamais parlé de cette affaire. Et Danièle Obono, on lui en parle. Je vais vous dire pourquoi je pense qu’on lui en parle : parce qu’elle est noire. Je pense qu’il y a un racisme patent dans ce qui a été fait. Je suis totalement solidaire avec Danièle Obono. Il y a quelque chose d’absolument d’insupportable au fait d’estimer qu’une personne parce qu’elle est noire, on lui demande de crier : vive la France! Moi, on ne me l’a jamais demandé."
Invitée de RFI vendredi matin, Danièle Obono affirme ne pas regretter sa position : "C'est important de défendre les libertés démocratiques, la liberté d'expression, c'est dans ce cadre que j'ai participé avec d'autres à cette pétition." Et d'enjoindre les auditeurs à "aller au-delà et essayer de comprendre ce qu'il y a derrière." Dans un nouveau message publié vendredi sur Facebook, Jean-Luc Mélenchon appelle, lui, à "soutenir autant que possible et sur tous les supports Danièle Obono contre la meute" et dénonce "une vague raciste".
Par Florence Morel

Mélechon prend des risques à la soutenir. Qu'est-elle pour lui ?

Connaissez-vous la femme de Mélenchon?

Les femmes de Mélenchon :
Jean-Luc Mélenchon : qui est Sophia Chikirou, la femme qui a révolutionné sa communication ?
Certains médias la présentent comme "sa muse", d’autres comme "la nouvelle femme de sa vie". Découvrez qui est Sophia Chikirou, la communicante qui se cache derrière la stratégie inédite du candidat de la France Insoumise. 
Sa passion pour le quinoa, le recours à un hologramme pendant un meeting, sa discrétion autour de sa vie privée… La campagne 2017 de Jean-Luc Mélenchon a été marquée par plusieurs coups d’éclat que l’on doit à une femme : Sophia Chikirou. Agée de 37 ans, elle est en effet "son éminence grise, sa meilleure conseillère", écrit Gala qui précise que le candidat de la France Insoumise "suit ses conseils en communication à la lettre". A ses côtés pendant la campagne de 2012, elle a ensuite "pris part à la campagne très à gauche de Bennie Sanders aux Etats-Unis" l’année dernière note Paris Match. Aujourd’hui, elle s’en inspirerait d’ailleurs pour guider Jean-Luc Mélenchon vers l’Elysée. Le Point, qui s’est lui aussi penchée sur son cas, dresse quant à lui le portrait d’une acharnée de travail qui ne ménage pas ses efforts. Elle n’a "pas pris un jour de repos depuis l’hologramme" en février dernier. "Si Mélenchon ne pense plus pareil sa façon de faire campagne, ça vient totalement d’elle", a commenté le politologue Thomas Guénolé dans les pages du magazine.
Membre clé de l’équipe de campagne de Jean-Luc Mélenchon, Sophia Chikirou n’en est pas moins très discrète. Pour preuve, son nom commence seulement à être évoqué dans la presse alors que le premier tour de l’élection présidentielle aura lieu dans moins de deux semaines. Faut-il y voir, là encore un coup de com’ ? Après tout, c’est bien elle qui a conseillé au candidat de demeurer discret sur sa vie privée.
-----------------------------------
Un peu de "people"
Jean-Luc Mélenchon est-il bien en couple avec l'actrice Saïda Jawad ?
En 2015, le magazine "Closer" révélait que l'homme politique était en couple avec l'ex-femme de Gérard Jugnot. Mais Jean-Luc Mélenchon et la grande amie de Valérie Trierweiler auraient rompu.
A quelques jours du premier tour de la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon opère une remontée fulgurante, si bien que son accession au second tour n'est plus exclue. Un sondage publié dimanche le donne même gagnant au second tour face à Marine Le Pen. Mais en cas de victoire, l'homme politique de gauche sera-t-il accompagné en entrant à l'Elysée ?
Ils sont tous les deux nés au Maroc
En octobre 2015, le magazine Closer révélait que Jean-Luc Mélenchon était en couple avec Saïda Jawad, actrice et productrice de 22 ans sa cadette. Ils se seraient rencontrés en juin 2015 au cours de ce qui devait être un rendez-vous professionnel. La jeune femme était en plein travail sur le scénario d’Albert, un film évoquant l’illettrisme et l’analphabétisme. Elle avait souhaité rencontrer Jean-Luc Mélenchon, connu pour son engagement sur ses thèmes. Les sujets communs ne manquaient pas pour nouer la conversation : le politique et l'actrice partagent plsuieurs valeurs, dont la défense des plus démunis (Saïda Jawad étant engagée auprès du Secours populaire), mais aussi l'amour du Maroc où ils sont nés tous les deux. Très discret, le couple ne s’est jamais affiché en public et le candidat à l’élection présidentielle a toujours refusé d’évoquer sa vie privée. 
De plus ne plus connue, l'actrice est apparue dans de nombreuses séries et téléfilms comme Avocats & asso­ciés, Alice Nevers, Aïcha, Falco ou encore Dispa­rue. Elle s'est également fait remarquer pour son interprétation de Rachida Dati dans le film La conquête, sorti en 2011. Elle a également joué dans les films Rose & Noir et Musée haut, musée bas, des films dans lesquels figu­rait son ex-compa­gnon (jusqu'en 2014), Gérard Jugnot.
"Je serai un président moins cher"
A lire aussi - Jean-Luc Mélenchon : les femmes de sa vie
Mais voilà, le 22 mars, Jean-Luc Mélenchon a fait une révélation sur son blog. Dans son billet de blog destiné à parodier sa déclaration de patrimoine, celui-ci écrit à propos des économies qu'il ferait faire à la France s'il était élu président : "Et comme vous n’aurez pas de Première dame, puisque je suis célibataire, au total, je serai un président moins cher. Cela vous fera donc faire des économies." "De toute façon, il n'est pas certain que Saïda Jawad aurait voulu de cette place, car son amie Valé­rie Trierweiler a dû la mettre en garde", fait remarquer le magazine people.
Jean-Luc Mélenchon, 65 ans, est divorcé de Bernadette Abriel avec qui il a eu une fille, Maryline, engagée dans le parti de son père.
ça se confirme, Mélechon n'aime pas les français de souche.
---------------------
MÉLENCHON, GRAND DÉFENSEUR DES TRAVAILLEURS, N’A JAMAIS EU DE VRAI BOULOT
Il ne défend pas le peuple, mais sa place de député et le salaire qui va avec. Il ne sait rien faire d'autre.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire