dimanche 14 mai 2017

14/05 - CLÉMENT, 19 ANS, TUÉ D'UN COUP DE COUTEAU 
EN PLEINE RUE EN SEINE-MARITIME. 

Le rôle de l'était n'est pas de nous protéger, il sont trop occupés à piller notre pays.
L'étudiant en ingénierie agricole a été tué d'un coup de couteau, mercredi à Mont-Saint-Aignan (Seine-Maritime), par un jeune qui lui demandait de l'argent. Ce dernier a été écroué hier soir.
Une sortie entre amis, une banale altercation et, au final, un drame qui plonge toute une famille dans le deuil. Mercredi soir, Clément Ribet, un étudiant de 19 ans, a été mortellement poignardé à Mont-Saint-Aignan (Seine-Maritime), à quelques mètres d'UniLaSalle, l'école d'ingénieurs agronomes où il était inscrit en première année. Vendredi soir, son meurtrier présumé, un jeune homme à peine plus âgé que lui, de 20 ans, a été mis en examen pour homicide volontaire et placé en détention provisoire, conformément aux réquisitions du parquet. Sa compagne de 18 ans, également placée en garde à vue, a été quant à elle remise en liberté.

L'agression s'est déroulée vers 23 h 30. L'étudiant en première année d'agriculture discutait avec trois amis lorsqu'un couple s'est approché pour leur demander de l'argent. « La discussion a mal tourné et une dispute a éclaté, précise une source proche du dossier. L'homme a alors planté un couteau dans le thorax de la victime. La scène a été très brève. » Malgré l'arrivée des secours, Clément n'a pas survécu. Le signalement du couple, qui a pris la fuite, est immédiatement diffusé.

L'arme du crime retrouvée près du domicile du suspect
La clairvoyance d'une gardienne de la paix va alors permettre de remonter très vite jusqu'aux suspects. La policière fait d'emblée le lien avec une affaire d'outrage à personne dépositaire de l'autorité publique datant du mois de février dernier. Un dossier qui faisait l'objet d'une enquête préliminaire et dans lequel le suspect était déjà porteur d'une arme blanche. « Les policiers ont récupéré une photo de cet homme sur les réseaux sociaux, confie une source judiciaire. Ils sont allés la montrer aux témoins du meurtre qui ont confirmé qu'il s'agissait bien de l'auteur du coup de couteau. » Munis de son adresse à Mont-Saint-Aignan, les policiers ont procédé à son interpellation, ainsi qu'à celle de sa petite amie, à 1 h 15 du matin, moins de deux heures après l'agression. L'arme du crime a pu être retrouvée dans une haie près de son domicile. 

A l'issue des gardes à vue, la compagne de l'auteur présumé du coup fatal a donc été remise en liberté. L'enquête devra désormais essayer de comprendre les raisons de cet acte aussi brutal que soudain. En dehors de la procédure d'outrage du mois de février, l'agresseur de Clément possédait un casier vierge. « C'est un jeune homme particulièrement nerveux, capable de s'emporter très vite », avance une source proche du dossier.

Fils et petit-fils d'agriculteur, Clément Ribet, ancien pensionnaire du lycée agricole de Tourville-sur-Pont-Audemer (Eure), était originaire du village de Gommerville (Seine-Maritime). « C'était un gamin très gentil, bien élevé, un enfant de la campagne qui ne posait aucun problème. Nous sommes tous bouleversés par cette terrible nouvelle, par ce drame qui frappe la famille », a confié la maire du bourg, Nadine Boutigny, à « Paris Normandie ». Dans une vidéo tournée par nos confrères il y a deux ans, le jeune homme avait évoqué sa passion pour le monde agricole. Il devait reprendre l'exploitation familiale.
Le Parisien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire