jeudi 6 avril 2017

++06/04 - LA STRATÉGIE DU CHAOS DÉNONCÉE 
EN VIDÉO ET EN LIVRE PAR UN SUPER JOURNALISTE BELGE. 

Michel Collon : Soyons TOUS journalistes 
Michel Collon - La stratégie du Chaos.
Toutes les guerres pour encercler la Chine, empêcher les alliance d'autres pays, comme ils le font pour empêcher la grande Europe avec la Russie.
Très efficaces explication de Michel Collon sur la grande stratégie du chaos présentement appliquée et qui cause toutes les guerres encore en ce moment. Collon est belge, quand il dit votre pays. Il parle de la France
les raison de l'assassinat de Kadhafi et de la chasse pour éliminer Assad et les techniques employées.
Mais pourquoi disent-ils tous que Kahdafi et Assad ne sont pas des anges !?
Ramadan était là pour bouiller les cartes avec l'Islam, il a été ciblé et ils l'ont remplacé par un Himan.
Viva Shavez ! Tué, comme Kadhafi, Thomas Sankara, She Guevara... pour avoir résisté.  Ce que Collon dit sur la santé au Venezuela était valable pour la Libye. Voir anciens articles sur ces sujets.
* Muhammad Asad
Méhémet Ali (1769 - 1849) - Le maître du Nil
Gamal Abdel Nasser
Zbigniew Brzezinski
C'est notre ennemi, mais, il dévoile la stratégie de la Cabale qu'il conseille

Son livre : La stratégie du chaos - Impérialisme et islam 
Égypte, Tunisie, Libye, Turquie, Iran, Arabie saoudite, Somalie, Soudan, Afghanistan, Pakistan : cet « arc d’instabilité » qui relie l’Afrique du Nord en passant par le Moyen-Orient et la Corne de l’Afrique jusqu’à l’Afghanistan et aux portes de la Chine. Fameux paradoxe : c’est dans cette zone explosive que se joue sans doute l’avenir du monde, mais on n’y comprend pas grand chose ! Quel fil rouge relie ces pays ? Un « péril musulman » ? Un choc des civilisations ? Les retombées des conflits coloniaux ? Et si tous ces pays formaient les pièces d’un seul grand puzzle ? Un puzzle qui prend son sens quand on saisit la stratégie globale des États-unis face aux autres puissances : Europe, Russie, Chine et les forces émergentes du Sud .
En quelques entretiens passionnants, Mohamed Hassan fournit la clé de ce puzzle. Il rappelle l’Histoire oubliée qui explique le présent, dévoile les stratégies secrètes et expose les intérêts non avoués. Michel Collon et Grégoire Lalieu ont préparé ce livre avec lui. Leur but : rendre simple ce qui paraît compliqué. Pour comprendre le monde musulman et ses rapports avec les USA ou l’Europe, tout citoyen a intérêt à savoir ce qu’on lui cache.
--------------------------
--------------------------------------
10 GUERRES, 10 MÉDIAMENSONGE - MICHEL COLLON  - 16 MAI 2008
Chaque guerre est précédée d'un grand médiamensonge. Aujourd'hui, Bush menace le Venezuela et l'Equateur. Demain, l'Iran ? Et après, à qui le tour ?
Avec, dans le rôle de la marionnette, le président Uribe, narcotrafiquant et massacreur d'Indiens (quatre millions de déplacés). Lequel Uribe prétend avoir trouvé dans l'indestructible ordinateur de Raul Reyes (FARC) des preuves du soutien de Chavez au « terrorisme » et de militarisation de la région.
Des journaux comme Le Monde répercutent cette campagne de propagande pour la prochaine guerre de Bush. Rappelons simplement combien de fois les mêmes Etats-Unis et les mêmes médias nous ont déjà manipulés. Chaque grande guerre est « justifiée » par ce qui apparaîtra plus tard (trop tard) comme une désinformation. Inventaire rapide...

1. VIETNAM (1964-1975) :
MEDIAMENSONGE :  Les 2 et 3 août 1964, le Nord-Vietnam aurait attaqué deux navires US dans la baie du Tonkin.
CE QU'ON APPRENDRA PLUS TARD : L'attaque n'a jamais eu lieu. C'est une invention de la Maison-Blanche.
VERITABLE OBJECTIF : Empêcher l'indépendance du Vietnam et maintenir la domination US sur la région.
CONSEQUENCES : Millions de victimes, malformations génétiques (Agent Orange), énormes problèmes sociaux.

2. GRENADE (1983) :
MEDIAMENSONGE : La petite île des Caraïbes est accusée de construire une base militaire soviétique et de mettre en danger la vie de médecins US.
CE QU'ON APPRENDRA PLUS TARD : Entièrement faux. Le président US Reagan a fabriqué ces prétextes de toutes pièces.
VERITABLE OBJECTIF : Empêcher les réformes sociales et démocratiques du premier ministre Bishop (qui sera assassiné).
CONSEQUENCES : Répression brutale et rétablissement de la mainmise de Washington.

3. PANAMA (1989) :
MEDIAMENSONGE : L'invasion vise à arrêter le président Noriega pour trafic de drogue.
CE QU'ON APPRENDRA PLUS TARD : Bien que créature de la CIA, Noriega réclamait la souveraineté à la fin du bail du canal. Intolérable pour les USA.
VERITABLE OBJECTIF : Maintenir le contrôle US sur cette voie de communication stratégique.
CONSEQUENCES : Les bombardements US ont tué 2.000 à 4.000 civils, ignorés des médias.

4. IRAK (1991) :
MEDIAMENSONGE : Les Irakiens auraient volé les couveuses de la maternité de Koweït-City.
CE QU'ON APPRENDRA PLUS TARD : Invention totale par une agence publicitaire payée par l'émir du Koweït, Hill & Knowlton.
VERITABLE OBJECTIF : Empêcher que le Moyen-Orient résiste à Israël et acquière son indépendance envers les USA.
CONSEQUENCES : D'innombrables victimes par la guerre, puis un long embargo y compris sur les médicaments.

5. SOMALIE (1993) :
MEDIAMENSONGE : Monsieur Kouchner se « met en scène » comme héros d'une intervention humanitaire.
CE QU'ON APPRENDRA PLUS TARD : Quatre sociétés US avaient acheté un quart du sous-sol somalien riche en pétrole.
VERITABLE OBJECTIF : Contrôler une région militairement stratégique.
CONSEQUENCES : Ne parvenant pas à la contrôler, les États-unis maintiendront la région dans un chaos prolongé.

6. BOSNIE (1992 - 1995) :
MEDIAMENSONGE : La firme US Ruder Finn et Bernard Kouchner mettent en scène de prétendus camps serbes d'extermination.
CE QU'ON APPRENDRA PLUS TARD : Ruder Finn et Kouchner mentaient. C'étaient des camps de prisonniers en vue d'échanges. Le président musulman Izetbegovic l'a avoué.
VERITABLE OBJECTIF : Briser la Yougoslavie trop à gauche, éliminer son système social, soumettre la zone aux multinationales, contrôler le Danube et les routes stratégiques des Balkans.
CONSEQUENCES : Quatre années d'une guerre atroce pour toutes les nationalités (musulmans, serbes, croates). Provoquée par Berlin, prolongée par Washington.

7. YOUGOSLAVIE (1999) :
MEDIAMENSONGE : Les Serbes commettent un génocide sur les Albanais du Kosovo.
CE QU'ON APPRENDRA PLUS TARD : Invention pure et simple de l'Otan comme le reconnut Jamie Shea, son porte-parole officiel.
VERITABLE OBJECTIF : Imposer la domination de l'Otan sur les Balkans, et sa transformation en gendarme du monde. Installer une base militaire US au Kosovo.
CONSEQUENCES : Deux mille victimes des bombardements OTAN. Nettoyage ethnique du Kosovo par l'UCK, protégée de l'Otan.

8. AFGHANISTAN (2001) :
MEDIAMENSONGE : Bush prétend venger le 11 septembre et capturer Ben Laden.
CE QU'ON APPRENDRA PLUS TARD : Aucune preuve que ce réseau existe. De toute façon, les talibans avaient proposé d'extrader Ben Laden.
VERITABLE OBJECTIF : Contrôler militairement le centre stratégique de l'Asie, construire un pipeline permettant de contrôler l'approvisionnement énergétique de l'Asie du Sud.
CONSEQUENCES : Occupation de très longue durée, et forte hausse de la production et du trafic d'opium.

9. IRAK (2003) :
MEDIAMENSONGE : Saddam posséderait de dangereuses armes de destruction, affirme Colin Powell à l'ONU, éprouvette en main.
CE QU'ON APPRENDRA PLUS TARD : La Maison-Blanche a ordonné à ses services de falsifier des rapports (affaire Libby) ou d'en fabriquer.
VERITABLE OBJECTIF : Contrôler tout le pétrole et pouvoir faire chanter ses rivaux : Europe, Japon, Chine...
CONSEQUENCES : L'Irak plongé dans la barbarie, les femmes ramenées à la soumission et l'obscurantisme.

10 VENEZUELA - EQUATEUR - (2008 ?) :
MEDIAMENSONGE : Chavez soutiendrait le terrorisme, importerait des armes, serait un dictateur (le prétexte définitif ne semble pas encore choisi).
CE QU'ON SAIT DEJA: Plusieurs médiamensonges précédents se sont déjà dégonflés : Chavez tirant sur son peuple, Chavez antisémite, Chavez militariste... Mais la diabolisation continue.
VERITABLE OBJECTIF : Les multinationales US veulent garder le contrôle du pétrole et des autres richesses de toute l'Amérique latine, ils craignent la libération sociale et démocratique du continent.
CONSEQUENCES : Washington mène une guerre globale contre le continent : coups d'Etat, sabotages économiques, chantages, développement de bases militaires près des richesses naturelles..

CONCLUSION:
Chaque guerre est précédée et 'justifiée' par un grand médiamensonge. Et notre inventaire est loin d'être complet ! Empêcher les guerres, c'est d'abord démasquer ces médiamensonges le plus tôt possible et le plus largement possible. Merci de diffuser ce texte, de le traduire si possible (la version espagnole arrive bientôt), et de nous communiquer ces traductions. Dans la guerre de l'info, la véritable force, c'est vous !

MICHEL COLLON -  http://www.michelcollon.info/
--------------------------------------
Michel Collon - Les 10 grands médiamensonges d'Israël relayés par les Médias
Le mensonge sur la création d'Israël, projet colonial. Les juifs n'ont jamais été chassés de leurs terres.
Expliqué simplement vérifiable sur les livre de Sclomo Sand, professeur à l'université de Tel- Aviv
La guerre de l'information est déclarée désormais ne comptez plus sur votre TV muselé pour avoir une information vraie. Bienvenue dans le siècle de la propagande.
On y retrouve Lagardère, Dassault et Zarkozy.
Son livre : Israël, parlons-en ! 
Voilà qui peut paraître étrange tant les médias nous parlent d’Israël. Mais les raisons du conflit sont-elles claires ? Israël : terre sans peuple pour un peuple sans terre ? Démocratie en légitime défense ou Etat d’apartheid ? Choc des civilisations, conflit religieux ou enjeu pétrolier ? Pourquoi une solution paraît-elle impossible ? Michel Collon a interrogé 20 témoins et spécialistes. Israéliens et Arabes, juifs et musulmans, Européens et Américains. Chacun éclaire une question spécifique dans un langage simple et direct. Pourquoi parler d’Israël ? Pour tenter de mener un débat raisonné. Entre ceux qui crient à l’antisémitisme dès qu’on critique le gouvernement israélien et ceux qui imaginent un grand complot juif. Comment parler d’Israël ? En laissant de côté les préjugés et en découvrant tous les faits, les pages d’Histoire occultées.
Lever tous les tabous c’est permettre à chacun de se faire son opinion librement. Et de débattre autour de soi. Car ce conflit se joue aussi bien au Moyen-Orient qu’en Europe. C’est de la discussion entre citoyens de tous horizons que surgiront les solutions pour la paix.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire