mardi 28 mars 2017

28/03 - ANTARCTIQUE 3/3 - LA CALOTTE GLACIAIRE DE L’ANTARCTIQUE 
EST DÉSTABILISÉE ALORS QUE LA COURSE 
AUX ANCIENS ARTEFACTS ALIÈNES 
ET AUX ARMES NOUVELLES S’INTENSIFIE. 

Résultat de recherche d'images pour "corey antarctique"

Par le Dr. Michael Salla et Corey Goode

Une initiative multinationale pour excaver des régions-clés de l’Antarctique à la recherche d’artefacts d’une civilisation aliène réfugiée figée sur place dans la glace, déstabilise la calotte glaciaire massive du continent, selon le lanceur d’alerte du programme spatial secret, Corey Goode. Il révèle en outre que des bases militaires secrètes en Antarctique utilisent certains des artefacts pour développer des armements en violation du Traité sur l’Antarctique de 1959, qui stipule que les ressources du continent ne seront utilisées qu’à des fins scientifiques.

Cet article est le troisième d’une série. La contribution écrite de Corey à cet épisode a fait qu’il est notre premier essai de collaboration à l’écriture. Pour identifier qui écrit pour le lecteur, moi (Michael Salla) je vais endosser le rôle du narrateur et mentionner quand Corey contribuera au récit avec ses propres mots, par opposition à moi paraphrasant le contenu de sa contribution.

Michael Salla : Les Aviens bleus sont là pour nous aider à ascensionner :

Avien
La divulgation des ruines de l’Antarctique est imminente, selon Corey, alors qu’un certain nombre de variables cruciales ont un impact concernant le moment et le degré de divulgation qui va être révélé au monde tout en maintenant le secret sur les programmes militaires en cours visant à transformer en armes les artefacts aliènes. 

Dans un briefing détaillé à mon intention le 16 mars 2017, Corey m’a communiqué des détails supplémentaires sur le civilisation « Préadamite », enrichissant les données qu’il m’avait déjà transmises. Ces nouvelles informations étaient à l’origine destinées à la publication d’un article « Endgame III », suite de l’article populaire et de la vidéo Endgame II, qui se focalisaient sur les excavations secrètes en Antarctique.

Corey a dit précédemment que la civilisation extraterrestre identifiée par lui comme les Préadamites est arrivée sur Terre il y a 55.000 à 60.000 ans et a établi des bases sur tout l’Antarctique qui, il faut le noter, occupe un territoire presque deux fois plus grand que les Etats-Unis. Il les a décrits comme ayant une taille de 3,50 à 4,00 mètres et possédant des crânes allongés.

Corey a également décrit comment ils avaient créé une espèce hybride, (l’Homo Capensis, selon la classification anthropologique) qui est devenue l’élite régnante, ou demi-dieux, dans les anciennes sociétés sud-américaines, asiatiques et européennes.

Résultat de recherche d'images pour "corey antarctique"Dans le briefing du 16 mars, Corey a commencé à expliquer que les Préadamites avaient établi leur base principale juste sur la technologie de « l’Ancienne Race des Bâtisseurs », qui comportait un dispositif de « porte des étoiles » ou « trou de ver » très similaire à ce qui est décrit dans la série de science-fiction bien connue Stargate SG-1.

Corey a affirmé que ce feuilleton était un exemple de divulgation en douceur dans lequel l’U.S. Air Force prenait l’initiative de révéler des éléments-clés des technologies développées par l’Ancienne Race des Bâtisseurs, qui avait établi un réseau de communication à travers la galaxie utilisant des passages par les trous de ver il y a des centaines de millions, sinon des milliards d’années.

Résultat de recherche d'images pour "corey antarctique"

Lorsque les Préadamites sont arrivés en Antarctique, ils ont rapidement pris le contrôle, grâce à leurs technologies avancées, de cette région peuplée de colonies humaines à cette époque.

Grâce à leurs technologies médicales évoluées, les Préadamites ont ensuite commencé à mener des expériences génétiques, en créant des hybrides qui sont devenus une classe de serviteurs. Corey avait publié la description de ces corps figés d’un coup dans la glace des hybrides résultant de la bio-ingénierie (Homo Capensis) au cours de sa dernière visite en Antarctique début janvier de cette année. 

Avec l’autorisation de l’Alliance des Êtres des Sphères*
Corey a expliqué que les programmes des Préadamites ont interrompu 22 expériences génétiques menées par les extraterrestres d’apparence humanoïde arrivés il y a 500.000 ans. Dans un rapport précédent, Corey a détaillé qu’une « Super-Fédération » comprenant 40 à 60 de ces races avait entrepris des programmes concurrents d’ingénierie génétique avec l’humanité de surface.
-----------------------
* COREY GOODE : UN MESSAGE DE L’ALLIANCE DES SPHÈRES !
http://canalisations-marie.blogspot.fr/2016/09/0709-corey-goode-un-message-de.html
-----------------------
COREY GOODE : UN MESSAGE  DE L’ALLIANCE DES SPHÈRES !
Corey Goode et l' Alliance 
des Êtres des Sphères*
Corey a également décrit comment les Préadamites s’étaient engagés dans un conflit avec les extraterrestres d’apparence humanoïde qui menaient leurs 22 expériences génétiques, ainsi qu’avec des Reptiliens qui faisaient de même, pour la prééminence mondiale.

Etant donné que les Préadamites avaient établi une présence physique sur Terre, cela leur a donné un avantage pour établir des lignées dirigeantes sur les Amériques, l’Asie et l’Europe, comme cela a été expliqué dans un article précédent.

Au même moment, des humains qui s’étaient échappés dans la Terre intérieure pour éviter de multiples catastrophes à la surface, ont observé comment les différentes races extraterrestres rivalisaient entre elles pour la prédominance et le pouvoir sur l’humanité de surface qui se remettait encore des catastrophes à l’échelle mondiale.  

Une des races de la Terre intérieure qui se prévaut de la pureté de ses origines humaines, les Anshar, entretenait des connexions historiques avec les colonies humaines en Antarctique. Cependant, les Anshar ne coopéraient pas avec les Préadamites parce qu’ils les considéraient comme des sociopathes en raison de la manière dont ils traitaient la population indigène de l’Antarctique et d’autres régions de l’humanité de surface où ils avaient établi des colonies.

Corey dit que les Préadamites traitaient les humains dans l’antiquité comme les humains modernes traitent les chiens en termes de croisements génétiques pour des raisons multiples. Les Préadamites, de même que les Reptiliens, constituaient un gros problème pour toute l’humanité.

Les Anshar faisaient partie d’une confédération de mondes qui cherchaient à améliorer les choses sur la planète en fournissant des connaissances et de l’assistance technologique comme le décrivent les textes cunéiformes sumériens.

Dans un précédent article, j’ai mentionné que les Anunnaki (comme l’a décrit Zecharia Sitchin dans sa série des Chroniques de la Terre) comprenaient les Anshar et d’autres groupes extérieurs à la Terre, selon Corey Goode. Pour contribuer à clarifier ce point, Corey ajoute :
Anunnaki était un terme générique qui signifiait ET ou ceux qui viennent du ciel. Cette définition bouleversera certaines personnes, donc comprenez … Les Reptiliens, les Nordiques, les Ebens et les Anshar interagissaient avec les anciens Sumériens pour les aider dans la restauration de leur civilisation après la grande catastrophe qui avait détruit l’Atlantide. Les Anunnaki étaient en effet des Reptiliens, mais les autres groupes qui interagissaient avec eux étaient également désignés par ce même terme (selon mes informations dans les programmes).

Corey dit qu’un petit nombre de Préadamites ont survécu à la catastrophe qui a figé dans la glace les régions de l’Antarctique en allant dans des chambres de stase situées dans le plus grand de leurs trois vaisseaux-mère. Ces vaisseaux ont quelques kilomètres de long, et non les 48 kilomètres annoncés précédemment.

Les informations supplémentaires révélées par Corey laissent entendre qu’il y a de nombreux risques à réveiller les Préadamites qui seraient susceptibles de vouloir rétablir leur autorité en utilisant leurs technologies avancées, y compris la peu connue « technologie de la Race des Bâtisseurs ». Ici, Corey ajoute :
Les groupes chargés de ces lieux excavés prennent des précautions, à savoir des mini-bombes nucléaires équipées de « systèmes de déclenchement de l’homme mort », au cas où ces êtres deviendraient hostiles (en référence, voir le film Prometheus). 

Ceci nous amène directement aux excavations secrètes en cours actuellement des bases et des vaisseaux des Préadamites.

Excavations secrètes dans l’Antarctique
Corey a révélé que des excavations se déroulaient dans de multiples endroits en Antarctique, effectuées par différentes nations, qui dans certains cas sont en concurrence directe pour l’obtention de ces technologies avancées. Le but est finalement de divulguer certaines d’entre elles, mais de nombreuses technologies, particulièrement celles qui sont à l’évidence d’origine extraterrestre ne seront pas révélées, du moins dans un premier temps.

Corey dit que toutes les nations impliquées dans les excavations de l’Antarctique sont capables de faire des annonces de divulgation par elles-mêmes, mais elles participent toutes à des négociations pour le faire de manière coordonnée.

Corey pense que les divulgations de l’Antarctique vont commencer de pair avec les procès des élites impliquées dans la pédophilie, le trafic d’êtres humains et autres crimes, incluant le chantage de dirigeants politiques, universitaires, industriels et militaires. Il dit que l’action récente de l’administration Trump de limoger 46 procureurs de district était due à leur inaction pour faire progresser les poursuites.

Alternativement, les Russes, les Chinois ou des nations moins importantes pourraient procéder aux annonces sur l’Antarctique, si les négociations traînaient en longueur et que les Etats-Unis échouaient à progresser. Les nations précédentes font partie de ce que Corey décrit comme l’Alliance de la Terre. Ce groupe a rapidement pris l’ascendant grâce à la puissance économique croissante de l’Asie alors que les centres de pouvoir mondiaux de la Cabale / Illuminati en Europe et en Amérique du Nord ne cessaient de décliner progressivement.
La meilleure illustration en est la bataille qui a eu lieu au-dessus des cieux de l’Antarctique début 2016. Cela a commencé lorsque des vaisseaux en forme de larme ont émergé de la mer dans la région de la Calotte glaciaire de Ross (Mer de Ross) en cherchant à s’échapper dans l’espace profond. Ces vaisseaux se sont envolés de bases appartenant à un programme spatial des multinationales appelé le « Conglomérat Industriel Interplanétaire ». 

La bataille au-dessus de l’Antarctique dont Corey Goode a été informé
Les vaisseaux, eux, appartenaient à la Cabale / Illuminati, qui sont alliés à un autre programme appelé la « Flotte noire ». Ils étaient remplis de membres de l’élite mondiale cherchant à fuir le chaos mondial dont ils prévoyaient qu’il serait causé par une succession d’évènements solaires à venir.

Des douzaines d’appareils de forme delta ont soudainement surgi alors que les vaisseaux de la Cabale / Illuminati appartenant à la Flotte noire atteignaient la couche supérieure de l’atmosphère. Les vaisseaux en forme de larme ont été gravement endommagés au cours de la bataille et ont dû faire demi-tour pour retourner dans leurs bases de l’Antarctique. Corey dit que les appareils de forme delta ont infligé des dommages bien supérieurs à ce qu’on croyait possible de la part d’appareils aussi petits.

Corey a également déclaré que la seule chose certaine à propos de ces appareils de forme delta est qu’ils ont été construits en utilisant de la technologie d’origine terrestre du même niveau que celle que possède le Conglomérat Industriel Interplanétaire. Cette technologie provenait seulement de la Russie / Chine et des syndicats asiatiques appartenant à l’Alliance de la Terre. Ainsi, la bataille a révélé que l’Alliance de la Terre avait réussi à combler son retard technologique, et à supplanter les technologies spatiales les plus avancées censées exister.

Sur une carte de l’Antarctique (ci-dessous), Corey a indiqué les six bases appartenant au Conglomérat Industriel Interplanétaire, qu’il avait pu visiter à bord d’un vaisseau spatial Anshar début 2016. La plus grande de ces bases a la taille d’une petite ville industrielle et se trouve près des ruines Préadamites. D’autres ruines, dont certaines émergent de la glace, ne sont pas très éloignées des autres bases indiquées par Corey.


  
Le gros des excavations secrètes ont lieu au sein de calotte glaciaire de Ross. Cette calotte s’étend au-dessus de la terre plutôt que sur l’océan et le forage se fait par des projets de recherche scientifiques plus conventionnels comme Mandrill (mandrin).

Corey a décrit les deux procédés qui sont utilisés simultanément et qui ont un effet puissamment déstabilisateur sur la calotte glaciaire de Ross et d’autres calottes glaciaires dans tout le continent.

Un des procédé utilise un phénomène naturel qui consiste à profiter des puissantes cheminées géothermiques causées par l’activité volcanique sous les profondeurs du territoire de l’Antarctique. Les cheminées libèrent d’énormes quantités de chaleur qui sont orientées pour faire fondre la couche de glace et qui forment d’énormes crevasses sous la couche de glace. Cela a conduit à la formation de tunnels géothermiques qui courent sous toute la surface.

Un de ces tunnels, résultant des cheminées géothermiques qui mènent à la surface, est situé à peu près à 20 kilomètres du Pôle Sud. C’est le même tunnel / cavité qui a été observé par l’officier de la Navy et ingénieur aéronautique anonyme, Brian, qui a été le premier à faire part de son expérience à Linda Moulton Howe dans une lettre du 2 janvier 2015. Elle l’a donc interviewé par la suite pour obtenir davantage d’informations sur ses expériences dans l’Antarctique.

En bref, il a raconté qu’il avait mené une mission aérienne de sauvetage à partir de la Station de Davis en direction de l’ouest de l’Antarctique où il a survolé le Pôle Sud. Lui et ses collègues ont aperçu un grand trou dans la glace, comme il l’a expliqué dans l’original de sa lettre :

Un autre problème unique avec la station du Pôle Sud est que notre appareil n’a pas été autorisé à survoler une certaine zone située à 8 kilomètres de la station. La raison alléguée était qu’il y avait une station d’analyse de l’air dans cette zone. Cela n’avait de sens pour aucun d’entre nous, membres de l’équipage, parce qu’en deux différentes occasions nous avions dû survoler cette zone. Une fois en raison d’une évacuation médicale du camp australien appelé Camp Davis. Il se trouvait sur le côté opposé du continent et nous devions nous ravitailler en carburant au Pôle Sud et le trajet direct vers ce Camp Davis passait exactement au-dessus de la station d’analyse. La seule chose que nous avons vue en survolant le camp était un très gros trou s’enfonçant dans la glace. Nous aurions pu voler dans ce truc avec notre LC-130 (un avion-cargo quadrimoteur).

Corey a dit qu’il avait vu le fond de ce même trou lorsque les Anshar l’ont emmené en Antarctique en janvier 2017.

L’autre processus, qui déstabilise la Calotte Glaciaire de Ross, utilise de gros tuyaux de vapeur sous pression pour parvenir aux ruines Préadamites. Corey donne les détails suivants :
Ils sont connectés à de gros réservoirs pressurisés dans lesquels de gros sacs d’eau sont soumis à des faisceaux de micro-ondes qui causent leur explosion en dégageant de la vapeur – et provoquant de grandes ouvertures. Les excavations plus précises sont faites par des hommes utilisant des tuyaux pressurisés projetant de la vapeur. La fonte de la glace se traduit par des rivières qui courent sous la calotte et l’érodent, ce qui amplifie l’effet et cause l’effondrement sous son poids de la calotte au-dessus étant donné que la glace se réchauffe en raison de l’activité géothermique.

De plus, il y a des excavations qui sont menées par d’autres pays dans tout l’Antarctique, qui à leur tour ont des effets déstabilisants sur toute la calotte glaciaire de l’Antarctique. En général, la température de base de la calotte glaciaire est en hausse, provoquant la fonte des glaces, qui se cumule aux flots d’eau qui agissent comme un facteur de lubrification qui met en mouvement les calottes glaciaires.

Selon les chercheurs scientifiques du projet Mandrill, la Calotte Glaciaire de Ross avance à raison d’un tiers de mètre par jour. Cela crée des problèmes étant donné que la calotte se déplace au-dessus des sites d’excavation des Préadamites parce que les tunnels forés pour les atteindre doivent être constamment allongés à mesure que la calotte glaciaire se déplace.

On a dit à Corey que les annonces de divulgation vont commencer par des communications édulcorées sur les excavations des ruines Préadamites par des scientifiques de pointe qui ont travaillé sur ces excavations depuis 2002. Des documentaires sur le sujet ne montreront que les éléments terrestres de la civilisation Préadamite (toute preuve de vie et de technologie aliène ayant été enlevée et gardée secrète).

La divulgation de l’Antarctique doit être suivie d’une initiative de divulgation limitée concernant le Programme Spatial Secret du Complexe Militaro-industriel (MIC SSP) comprenant l’U.S. Air Force, le National Reconnaissance Office (NRO), la National Security Agency (NSA) et la Defense Intelligence Agency (DIA).

Comme il a été exposé dans la première partie de cette série d’articles, Corey a expliqué qu’un officiel haut-gradé du MIC SSP, dénommé « Sigmund », soupçonne à présent qu’il existe un programme spatial plus avancé de la Marine et veut découvrir la vérité avant que l’initiative de divulgation limitée ne soit entreprise.

Par conséquent, alors que l’élan qui pousse à une « divulgation limitée » des excavations de l’Antarctique ne fait que s’amplifier, il y a également des incertitudes concernant la manière dont cela va se produire. Cela va-t-il commencer par les poursuites contre les élites américaines impliquées dans le trafic d’êtres humains, les révélations de l’Alliance de la Terre sur ses propres découvertes en Antarctique, ou y aura-t-il un évènement imprévu tel que la fonte beaucoup plus rapide que prévue de la Calotte Glaciaire de Ross, révélant ainsi davantage de ses mystères cachés impliquant une civilisation Préadamite ?

Corey a ajouté d’importantes informations à propos des Préadamites et leurs liens avec « l’Homo Capensis ». La lanceuse d’alerte de la Banque Mondiale, Karen Hudes, a d’abord identifié ce groupe comme une espèce non-humaine exerçant une influence mondiale. Corey explique :
« J’ai récemment obtenu des informations selon lesquelles les manuscrits récupérés par le groupe de la Terre Intérieure étaient des bases de données génétiques / des lignées familiales très importantes pour les hybrides humains/Préadamites qui contrôlent la plupart du monde par la religion (Cité du Vatican) et le système financier (City de Londres). Karen Hudes n’a-t-elle pas prétendu connaître une personne avec un crâne allongé à Londres ? »

L’Elite avait planifié de faire à l’avenir une annonce que ces Extraterrestres étaient des dieux et qu’ils étaient des demi-dieux et que nous devrions les vénérer et les servir. Ils allaient se servir de ces manuscrits sur les lignées familiales pour prouver leur généalogie et mettre en place ce système.

Bases militaires en Antarctique et transformation en armes des artefacts aliènes
Corey souligne les violations majeures du Traité sur l’Antarctique (1959-61), qui prohibe l’utilisation de l’Antarctique à des fins militaires. L’article 1 du traité stipule :

Seules les activités pacifiques sont autorisées dans l’Antarctique. Sont interdites, entre autres, toutes mesures de caractère militaire telles que l’établissement de bases, la construction de fortifications, les manœuvres, ainsi que les essais d’armes de toutes sortes. 

En outre, Corey souligne que :
… Les installations de R&D (telles que le Projet Iceworm) contreviennent au Traité sur l’Antarctique qui stipule qu’aucune arme ne doit être testée ou développée en Antarctique. En outre, pendant plus de 50 ans, les « Groupes du Gouvernement secret américain » ont contrôlé une ancienne base Nazie au profit de leur programme spatial secret et l’ont transformée en un important « Spatio-Port » qui non seulement abrite des vaisseaux du Conglomérat Industriel Interplanétaire (ICC), mais construit et répare certains de ces types de vaisseaux.
Ces bases de l’Antarctique constituent une version Antarctique de la Zone 51. Il est significatif que Lockheed Martin, la même entreprise qui a contribué à la transformation de la Zone 51 en installation de développement aérospatiale secrète au milieu des années 1950, s’est vu octroyer en 2011 un contrat de deux milliards de dollars pour gérer les activités Antarctiques de la National Science Foundation. Ceci laisse supposer que Lockheed Martin utilise son contrat avec la National Science Foundation comme couverture pour un programme de développement d’armes aérospatiales hautement classifié et illégal dans la Zone 51 de l’Antarctique.

Ce que Corey révèle ci-dessus est en effet une violation du Traité sur l’Antarctique qui stipule également dans son Article X :
« Chacune des Parties Contractantes s’engage à prendre des mesures appropriées, compatibles avec la Charte des Nations Unies, en vue d’empêcher que personne n’entreprenne dans l’Antarctique aucune activité contraire aux principes ou aux intentions du présent Traité ».

Il existe un certain nombre d’autres spatioports en Antarctique qui appartiennent à des groupes résiduels Nazis, ainsi qu’à des groupes « non-terrestres » qui y entretiennent d’énormes bases. Ce ne sont pas seulement des Reptiliens, comme il a été dit par le passé. Les Reptiliens habitent d’immenses cavernes dans l’ouest de l’Antarctique.

Cette situation génère évidemment des problèmes une fois qu’un groupe comme la Cabale/Gouvernement secret/Militaires commence à coopérer avec une ou plusieurs de ces parties non-prenantes au Traité, parties qui procèdent en Antarctique au développement de systèmes d’armes avancées.

Corey affirme que révéler la pleine mesure des activités militaires en Antarctique …ferait le bonheur de certains membres de l’Alliance et préoccuperait énormément un tas de groupes humains négatifs. Il s’agit d’une violation majeure de ce Traité qui pourrait avoir d’énormes répercussions (du genre des réactions à la Crise des Missiles de Cuba). Nous sommes déjà en pleine guerre civile souterraine qui menace de dégénérer en guerre civile ouverte que certains envisagent de transformer en guerre mondiale dans une ultime tentative de dépeupler la planète et par la suite de reprendre le contrôle des survivants. Les groupes négatifs n’ont jamais été aussi proches de la défaite.

En conclusion, il est important de souligner que les excavations scientifiques en cours de la civilisation Préadamite ont d’énormes implications pour la planète. Les artefacts aliènes, qui comprennent des chambres de stase Préadamites, sont très convoités par des groupes divers. 
- Certains veulent utiliser ces artefacts pour divulguer une version édulcorée d’une civilisation « humaine » évoluée qui a été figée dans la glace de l’Antarctique pour redémarrer en vitesse l’économie mondiale, et servir à détourner l’attention d’éventuelle enquêtes criminelles à venir.  
- D’autres groupes (Cabale/Gouvernement Secret) veulent obtenir l’accès aux artefacts aliènes afin de créer une nouvelle religion mondiale où les Préadamites seraient réanimés et même présentés comme des Dieux qu’il faut vénérer.
- Enfin, il y a des groupes militaires qui souhaitent transformer en armes les artefacts aliènes pour les utiliser dans des programmes spatiaux en cours, et acquérir un avantage décisif dans la perspective d’une future guerre mondiale.

Malgré ces situations menaçantes, il est important de se focaliser sur le meilleur résultat possible et comme le dit Corey : « les groupes négatifs n’ont jamais été plus proches de la défaite ».

© Michael E. Salla, Ph.D. & Corey Goode.  Copyright Notice 

Traduction de Patrick T.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire