lundi 27 mars 2017

+++27/03 - STOP AU SIDACTION. UNE ARNAQUE IMMONDE PARMI TANT D'AUTRES. 
NE TOMBEZ PLUS DANS CES PIÈGES. 

Il y a tant de personnes que vous pouvez aider directement près de chez vous. Il nous faut offrir notre aide et non imposer ce qui Nous semble bon pour Eux, car, alors nous risquons d’intervenir négativement dans leur parcours. L'Inde, non occidentalisée, nous apprend cela. Nous sommes frères, si nous nous en souvenons, la cabale va se dissoudre d'elle même sans avoir à combattre.

La cabale favorise d’abord la maladie puis vend le vaccin ou le médicament qui soit disant « traite » la maladie.
Voir le film, sur le SIDA, de Brent Leung, "House of Numbers" en fin d'article*

ARNAQUE DU SIDACTION : rebelote ! 
Il en est de même de tout ce genre d'action, dite humanitaire, qui permet à la Cabale de soutirer le maximum d’argent de ceux qui ont le cœur sur la main et de ceux qui veulent se donner bonne conscience.
Après le cancer, le Téléthon, les Restos du cœur, voici revenue cette escroquerie qui vise à soutirer de l’argent, encore de l’argent au peuple déjà accablé par tant d’impôts et de taxes. On se demande bien à quoi peuvent bien servir les 350 milliards du budget annuel de l’état. Le Sida n’existe pas scientifiquement parlant, aucune preuve factuelle n’a été apportée et publiée faisant le lien entre le virus et la symptomatologie ! Ce n’est pas moi qui le dis ; c’est le prix Nobel Kary Mullis, découvreur de la PCR. Rappelons que ça fait 30 ans qu’ils cherchent et ne trouvent rien, un peu comme pour le cancer, et on doit juste dire merci et ne poser aucune question, sur leur manque de résultats ! C’est justement la bonne occasion de voir le documentaire House of numbers pour comprendre cette manipulation criminelle qui dure depuis trop longtemps.

L'ARNAQUE DU SIDA - 50 mn (longue vidéo, mais très instructive)
AUCUN agent pathogène n'a JAMAIS été prouvé coupable du SIDA.' La "séro-positivité" peut être causée par toutes sortes d'autres choses; malaria, lèpre, syphilis, transfusion, etc. Les seuls test qui sont fait pour diagnostiquer le VIH, ne sont absolument pas fiables et concluants. Le cocktail de "médicaments" est, par contre, très cher et très toxique, lui...
Étienne DE HARVEN est docteur en médecine et membre du Comité consultatif sur le SIDA du Président de la République Sud Africaine. Il a derrière lui une brillante carrière dans l'utilisation du Microscopie Electronique pour étudier les rétrovirus depuis les années 50. Son travail, qui fut anatamo-pathologiste et microscopiste-électronicien, Cela l'a mené au Sloan Kettering Institute à New-York et à l'Université de Toronto. Voir CV

Le "Dr" Luc Montagnier est un escroc. Le mot est faible !
Et Pasteur*, n'était pas le Bob Pasteur qu'o nous a dit. Fermez, brûlez les livres de l'"éducation" nationale (Manipulation)

Cet homme est un sadique. regardez son sourire. La cabale maintient la population africaine dans la pauvreté pour l'éliminer par la maladie et leurs vaccins contaminés.
SIDA L'ARNAQUE ULTIME EXPOSÉE PAR LE PROF. LUC MONTAGNIER.
Vous croyez tout savoir sur le SIDA ?
Alors asseyez-vous et écoutez : tout ce qu'on vous a dit, va voler en éclats.
Et il a eu aussi le toupet de reprendre à son compte les découvertes au sujet de la mémoire de l'eau de l'eau :
-------------------------------
Imposture de pasteur reconnu par une recherche de l'académie internationale de médecine
-------------------------------
TRES IMPORTANT. LA SEULE CHOSES A COMPRENDRE, QUI EXPLIQUE TOUT.
Conflits d'intérêt est la seule vérité de l'ombre. L'Amour celle de la Lumière. Mais la moindre bougie vient à bout de l'ombre.
Docteur Jean Elmiger
" - LA VACCINATION EST LA PLUS GRANDE ERREUR DE LA MÉDECINE"

L'IMPOSTURE SCIENTIFIQUE DE PASTEUR ET DE TOUS SES SUCCESSEURS , étouffant les travaux de savant : ignorant les travaux de Bechamp puis Tissot puis Enderlein puis de Naessens etc.. puis de Pinel etc.
Sylvie Simon, puis récemment, Claire Séverac ont été éliminé&es pour nous avoir prévenu. Faite suivre, en leur mémoire.

Le Docteur Peter Gotzsche dénonce
21 mars 2017 - Le Docteur Peter Gotzsche est co-fondateur et directeur de la Collaboration Cochrane, une collaboration de médecins indépendants qui étudient et révisent les données de la littérature médicale au sujet de divers traitements ou techniques possibles.   

La santé des enfants NON vaccinés - Dr Berthoud

Incroyables confidences d'un vaccinologue
Voir les commentaires de la Vidéo

Tout ceci est de plus en plus dénoncé, mais les parents ont peur et continuent en masse à vacciner. La Cabale nous a piégé par la peur, l'Amour doit nous en sortir. Comment peut-on faire vacciner par peur, des enfants que l'on aimerait vraiment ? !!!

Imaginez leur détresse ! Les enfants savent.
 Comme savent aussi les animaux qu'on mène à l’abattoir.

-------------------------------

PARFUM DE FRAUDE AU COMITÉ NOBEL DE MÉDECINE
Un procureur suédois de la Swedish Corruption Authority a lancé une enquête préliminaire sur des soupçons de "corruption et de fraude" autour de "membres de plusieurs comités du prix Nobel", rapporte Le Figaro qui précise que l'"affaire" a été divulguée au début du mois par la radio publique suédoise, Sveriges Radio. Le quotidien relève que "l'accusation la plus grave" vise le laboratoire AstraZeneca, "soupçonné par la radio suédoise d'avoir payé pour que l'Allemand Harald Zur Hausen, qui a découvert le papillomavirus, reçoive le prix Nobel de médecine 2008, aux côtés des Français Luc Montagnier et Françoise Barré Sinoussi", découvreurs du virus du sida (voir revue de presse du 7 octobre 2008). Ces soupçons de corruption s'appuient notamment sur le fait qu'un des membres votant du comité du prix Nobel de médecine, le Pr Bo Angelin du Karolinska Institute, "siège parallèlement au conseil d'administration d'AstraZeneca depuis le 25 juillet 2007". Le journal relève également que le laboratoire britannique sponsorise deux sociétés filiales de la Fondation Nobel. Pour le quotidien "un conflit d'intérêt potentiel est donc à craindre", même si le directeur exécutif de la Fondation Nobel demeure confiant "dans l'intégrité des délibérations du comité Nobel de médecine".   

Le SIDA et d’autres virus ont bien été créés en laboratoire par les "États-unis" (la société US dissoute récemment et non la République des USA (voir articles récents)) dans un but génocidaire.
28 millions de morts. les plans génocidaires de l’élite sataniste qui nous gouverne ne datent pas d’hier. 
Certaines théories indiquent quant à elles qu’aucun virus VIH n’a jamais été détecté chez un malade du SIDA et d’autres qu’il s’agit d’un virus crée en laboratoire :
---------------------------------

"Special virus Program": Le Sida a bien été développé en laboratoire par les Etats-Unis -Suite


Les recherches du Dr Boyd E. Graves sont les plus pointus dans le domaine. Je pense par ailleurs avoir trouvé des documents très compromettants qui confirment que le projet "special virus" alias Sida est bien une réalité. 

Commençons par ce document provenant directement d'une audition devant le sous-comité du comité de crédit  de la chambre des représentants du congrès américain. Ce document évoquant les crédits accordés au département de la défense datant de 1970.


En voici sa traduction:

"Il y a deux choses que j’aimerais mentionner dans le domaine de l’agent biologique. La première est la possibilité d’une surprise technologique. La biologie moléculaire est un domaine qui progresse très rapidement, et d’éminents biologistes croient qu’en l’espace de cinq à 10 ans il serait possible de produire un agent biologique synthétique, un agent qui n’existe pas naturellement et pour lequel nous n’avons pas d’immunité naturelle acquise.





Monsieur Sikes : Est-ce que nous travaillons dans ce domaine ?
Docteur MacArthur : Non, ce n’est pas le cas.
Monsieur Sikes : Pourquoi pas ? Par manque d’argent ou par manque d’intérêt ?
Docteur MacArthur : Certainement pas un manque d’intérêt.
Monsieur Sikes : Pourriez-vous fournir pour nos archives les informations sur ce qui serait requis, quels seraient les avantages d’un tel programme, les délais et les coûts dont on parle ?
Docteur MacArthur : Nous en serions très contents.

(Les informations sont les suivantes :)


"Les progrès drastiques qui sont en cours dans le domaine de la biologie moléculaire nous a amené à investiguer la pertinence de ce domaine de la science appliqué à la guerre biologique. Un petit groupe d’experts s’est intéressé au sujet et a fourni les observations suivantes :


1. tous les agents biologiques à ce jour représentent des maladies d’origine naturelle, et sont donc connus des scientifiques à travers le monde. Ils sont facilement disponibles pour les recherches des scientifiques qualifiés, que cela soit dans un but offensif ou défensif.


2. Dans les cinq à 10 ans à venir, cela sera probablement possible de créer un nouveau micro-organisme infectieux qui différerait d’après certains aspects importants de n’importe quel autre organisme causant des maladies. Le plus important est que cela pourrait être réfractaire aux procédés immunologiques et thérapeutiques dont nous dépendons pour maintenir notre santé relativement libre de maladies infectieuses.


3. Un programme de recherche pour explorer la faisabilité de cela pourrait être complété en approximativement 5 ans pour un coût total de 10 millions de dollars.


4. Cela serait très difficile d’établir un tel programme. La biologie moléculaire est une science relativement nouvelle. Il n’y a pas beaucoup de scientifiques hautement compétents dans le domaine, la plupart d’entre eux travaillent dans des laboratoires d’université, ils sont généralement convenablement subventionnés par des sources autres que le département de la défense. Cependant nous avons considéré possible d’initier un programme adéquat à travers l’académie nationale des sciences et conseil nationale de recherche (NAS-NRC).


Le sujet a été évoqué avec le NAS-NRC, et des plans ont été tentés pour commencer le programme. Cependant des fonds décroissants, les nombreuses critiques concernant le programme, et notre réticence à impliquer le NAS-NRC dans un projet si controversé nous a mené à reporter le projet de deux ans.


Il s’agit d’une question hautement controversée, et de nombreuses personnes pensent qu’une telle recherche ne devrait pas être entreprise de peur qu'elle conduise à une autre méthode de mise à mort massive de populations importantes. D’un autre côté, sans la connaissance scientifique qu’une telle arme est possible, et une compréhension de la façon dont cela peut être fait, nous ne pourrons pas faire grand-chose pour concevoir des mesures défensives. Si un ennemi développe ce programme, nous pouvons être sûrs que nous souffrirons alors d’un réel problème d’infériorité technologique militaire pour lequel il n’y aura pas de programmes de recherche adéquat."


Pour les anglophones, je vous conseille également l'enquête du Dr Horowitz sur le bioterrorisme d'état. Ces recherches sont très bien documentées et il revient sur l'origine humaine de nombreux virus. On y apprend que dans les années 70, en pleine guerre froide, les Etats-Unis et l'Union soviétique ont échangé leurs connaissances en termes d'armes biologiques, qu'en 1989, Les états-Unis ont fournis entre autre de l'Anthrax à Saddam Hussein (via l'American Type culture collection), que des expériences de transmission de maladies telles que différents type de grippes ou la pneumonie à mycoplasme sur des prisonniers du Texas ont été réalisés par l'école de médecine de l'université de Baylor dans les années 70. 


Il revient également sur le Le false flag à l'Anthrax de 2001, les liens avec les laboratoires pharmaceutiques, les magouilles gouvernementales cachées au public. C'est un documentaire exceptionnel qui mériterait d'être traduit en français. 

Vidéo sur le mensonge du siècle (l'un des très nombreux) : 
Ici en anglais sous-titré espagnol 
https://www.youtube.com/watch?v=Z8ZvarUUrt4

Concernant plus précisément le virus du Sida, il se trouve que le Dr Robert Gallo, ayant découvert le virus se trouve être le principal concepteur du virus. Comme quoi l'histoire de ce virus est une totale imposture. 
(mot de passe: phasefive1978 )

Enfin, j'ai découvert ce document du département de la santé publique qui évoque expressément les recherches du programme "Special Virus". On y apprend entre autre qu'ils ont travaillé sans relâche à la création de ce programme entre 1965 et 1978. Le budget est d'ailleurs passé de 16 millions en 1965 à près de 60 millions en 1978: au total près de 547 millions dépensés. Pourtant, en 1969, Nixon avait soit disant décidé d’arrêter le programme de guerre bactériologique offensif. En 1972, les américains signent la convention sur les armes biologiques et en 1975 le protocole de Genève. Vaste supercherie en somme...

Dans ce document, le nom du Dr Robert Gallo y est nommé ce qui confirme son implication dans ces recherches. Celui du professeur Montagnier également dans le cadre d'un programme d'échange de connaissances avec la France.




On doit probablement pouvoir trouver quelques perles là dedans mais 417 pages de jargon virologique en anglais, ce n'est pas évident à déchiffrer.
Ce document ne l'évoque pas mais autant vous dire que le virus Ebola ne provient pas des chauves souris non plus... 

Les seuls, qui ont eu Ebola en Afrique ont été vaccinés par la "Croix Rouge" ONG travaillant pour la CIA qui travaille contre nous.

-----------------------
Chacun à sa théorie concernant le SIDA sauf que ces documents sont officiels et démontrent qu'un tel programme a été réalisé. Le documentaire d'Horowitz démontre également qu'il ont développé des virus qui provoquent le cancer (certains à base de mycoplasmes il me semble) et que si l'on recherche la cause on ne trouve rien chez les personnes.

D'après lui, le VIH est une combinaison du virus simien SV40, la leucémie féline et de sarcome aviaire:

"A secret cancer virus program was conducted between 1962 and 1974 by researchers at the National Cancer Institute (NCI) in co-operation with biological weapons developers for the Dept. of Defense, and in those documents it shows very clearly that what those researchers did was that they took things like the Simian monkey virus (SV40), and they essentially extracted the DNA out of it and they infused it with other types of nucleic acids like RNA from cat leukemia, from chicken sarcoma, and that created a mutant, a new kind of germ, which still had a difficult time infecting humans.

They were not emerging from the wild, so today the Blacks have been blamed for AIDS. The gays have been blamed for AIDS. The monkeys have been blamed for AIDS & Ebola, and you know what? That is a bunk, complete bull.

The truth of the matter is that the NCI researchers in co-operation with a narrow network of virologists who are being paid by the Dept. of Defense to investigate these types of viruses, and the viral vaccines made from them.

Their biohazard and containment in their facilities were abysmal, and just like the recent Texas outbreak of Ebola*, the other outbreaks—we have had monkey AIDS outbreaks over half a dozen times in the major vaccine production labs, as well as the research labs—the reason for this is because once you create these viruses they are very easily transmitted from one animal to the other in these facilities, and that as I see it is where viruses are emerging from."

Luc Montagnier et Robert Gallo. Complices.


Lorsque Horowitz pose la question à Robert Gallo lors d'une conférence, on voit à sa réaction qu'il ment comme un arracheur de dents.
I CREATED AIDS to DELIBERATELY DEPOPULATE HUMANITY Dr Robert Gallo

Luc Montagnier and Robert Gallo
-------------------------------
Les vérités dérangeantes sur le SIDA - documentaire révolutionnaire sur le SIDA,  "House of Numbers"
Professeur émérite à l’institut Pasteur, prix Nobel de médecine, co-découvreur du VIH, Luc Montagnier a fait des révélations fracassantes sur le VIH dans le film documentaire d’un jeune réalisateur. Depuis Brent Leung est la cible de toutes les attaques possibles et imaginables de la part des représentants de l’industrie pharmaceutique.
vérités dérangeantes sur le SIDA
Un réalisateur cible de toutes les attaques
Quand Brent Leung a montré son documentaire révolutionnaire sur le SIDA, "House of Numbers", il a été l’objet d’attaques diffamatoires sans précédent. Les  "spécialistes", promoteurs des théories conventionnelles sur le SIDA, avec leurs vaccins et produits pharmaceutiques, se sont déchaînés contre le protagoniste en le qualifiant de "négationniste du SIDA" faisant un parallèle sans équivoque possible avec l’expression "négationniste de l’Holocauste".
Quelle curieuse comparaison : si vous niez une quelconque partie des théories conventionnelles sur le SIDA, vous êtes aussi méchant qu’un criminel de guerre nazi ?
Leur mythologie sur le SIDA est fondée sur des mensonges et de la désinformation. C’est pourquoi au lieu de s’engager dans un débat intelligent fondé sur les preuves disponibles, ils attaquent toute personne mettant en doute les partisans de leur culte pro-pharmaceutique.

Résultat de recherche d'images pour "Luc Montagnier escroc"Des coupables qui accusent : Fritz ter Meer
Comparaison curieuse et même paradoxale : car les origines de l’industrie pharmaceutique moderne se trouvent précisément dans le régime nazi, quand des scientifiques menaient des expériences pharmacologiques sur les prisonniers des camps de concentration. Des réalités historiques nous rappellent combien certains domaines, telle la pharmacologie, ont un passé bien peu reluisant.
Par exemple, le président de Bayer, celui de l’aspirine Bayer, était durant la 2ème guerre mondiale le docteur Fritz ter Meer. Un criminel de guerre reconnu coupable de crimes contre l’humanité et condamné à sept ans de prison lors du procès de Nuremberg.
Ainsi donc voit-on d’anciens criminels nazi et consorts, affubler un jeune réalisateur de négationnisme alors qu’il ne fait qu’apporter aux yeux du monde de simples vérités… dérangeantes certes, mais des vérités dites par un personnage bien informé sur le sujet.

Un secteur industriel qui n’a pas vraiment changé : Peu de changement depuis l’après guerre pour l’industrie pharmaceutique d’aujourd’hui qui est largement vérolée par des criminels non inculpés, mais coupables de crimes contre l’humanité biens actuels.
Leur méthode n’est plus à démontrer. Elle a été largement employée et éprouvée : pour multiplier les profits ils favorisent d’abord la maladie puis vendent le vaccin ou le médicament qui soit disant « traite » la maladie.
L’efficacité de leurs produits commercialisés n’est que rarement réellement vérifiée. Car les études réalisées sont financées par les mêmes acteurs qui ont des intérêts financiers dans le secteur.
Ce qui se vérifie toujours par contre : c’est le prix excessif auquel les médicaments sont vendus, surtout au début de leur apparition sur le marché. On prétexte les coûts de la recherche et en même temps, on engraisse les actionnaires de dividendes aux montants à peine avouables. Et de fait on exclut les populations pauvres de l’accès aux traitements.
C’est toujours la même vieille escroquerie, qu’ils parlent de cancer, de grippe aviaire, du SIDA ou maintenant d’Ebola.

Le film qui dérange : Quand le film House of Numbers sort, les habituels promoteurs de la pharmaceutique qui l’ont visionné savent qu’ils doivent attaquer le message et essayer de le discréditer aussi vite que possible.
Ils prétendent alors entre autres allégations, que Brent Leung cite des scientifiques hors contexte en déformant ce qu’ils disent. En particulier, le réalisateur est attaqué sur son interview du Docteur Luc Montagnier, Prix Nobel de médecine et co-découvreur du virus du SIDA, qui explique entre autres choses à Brent Leung durant l’interview :
on peut vaincre le SIDA par la nutrition l’approche vaccinale est entièrement exagérée.
De telles affirmations annoncent une catastrophe financière pour les sociétés pharmaceutiques. Car tous profitent du mythe souvent répété que l’on ne guérit pas du SIDA et que seuls les médicaments peuvent traiter la maladie.
Un coupable qui fait mine de dénoncer ! C'est courant ! On nous file une bonne dénonciation pour nous vendre d'autres supers mensonges. Nous devons nous fier plus à notre intuition qu'à tous ces beaux discours.

DOCUMENTAIRE SUR LE SIDA - House of Numbers by Brent Leung (2009)
No vaccine, no safe treatment, no cure, no questions after 30 years ! Isn't something awry? In House of Numbers: Anatomy of an Epidemic, an AIDS film like no other, the HIV/AIDS story is being rewritten. This is the first film to present the uncensored POVs of virtually all the major players; in their own settings, in their own words. It rocks the foundation upon which all conventional 
wisdom regarding 'HIV/AIDS' is based.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire