lundi 27 mars 2017

27/03 - KREMLIN: DES ADOLESCENTS PAYÉS 
POUR PARTICIPER À LA MANIFESTATION À MOSCOU. 

manifestation à MoscouPayés par l'immense fortune de Sorros. Il a payé pour déstabiliser tant de pays, la Syrie dernièrement et financé des mercenaires...et dernièrement il a payé les manifestants contre Trump avant et après les élections.
Mais, on ne la fait pas à Poutine. Il ne craint pas de se faire critiquer, il règle le problème et ne le laisse pas s'envenimer.
Vive Poutine !

A tous mes frères russes qui suivent ce blog, je leur communique tout mon Amour. Nous allons gagner enfin, très bientôt, notre Liberté tant méritée et Poutine et le peuple russe ne seront pour beaucoup, pour nous avoir défendu alors qu'on l'accuse encore de vouloir faussé des élections manipulées. 
Si le jeune homme qui m'a donné son tee shirt de Poutine sur la Place St Michel à Paris, il y a 2 ou 3 ans, me lit, qu'il sage qu'il a une très grande place dans mon cœur.
----------------------------------
LE MILLIARDAIRE GEORGE SOROS A FINANCÉ DES ASSOCIATIONS ET UN RESPONSABLE DE LA MARCHE DES FEMMES CONTRE TRUMP. 
----------------------------------
Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a estimé que les organisateurs ont «induit en erreur» certains participants de la manifestation non-autorisée organisée à Moscou en affirmant que celle-ci aurait été légale et en promettant à certains manifestants une contrepartie.
Au lendemain d'une marche anticorruption non-autorisée qui a eu lieu dans le centre de Moscou, le Kremlin a accusé les organisateurs de la manifestation d'avoir promis de l'argent aux adolescents en cas d'interpellation.
« Selon certaines informations, des mineurs participant à la manifestation à Moscou se sont vu promettre des récompenses financières en cas d'interpellation par les forces de l'ordre. Il existe des preuves qui le confirment », a indiqué M. Peskov. Il a ajouté que ces preuves seraient présentées si « les forces de l'ordre le jugent nécessaire ».
Soulignant que le Kremlin « respectait la position civique » des citoyens et leur droit de l'exprimer, le porte-parole de Vladimir Poutine a toutefois indiqué que cette position devait être exprimée « de la manière prévue par la législation » et dans les lieux autorisés.
« Nous ne pouvons pas faire preuve du même respect envers ceux qui induisent sciemment les gens en erreur comme c'était le cas hier, ce qui a déclenché des actions illégales », a-t-il poursuivi.
M. Peskov a en outre rappelé que les autorités de Moscou avaient proposé aux organisateurs de la manifestation deux sites alternatifs et que cette proposition avait été rejetée.
« En plus, ils sont descendus dans le centre-ville en gênant la circulation et en menaçant la sécurité de nombreux passants qui s'y trouvaient pendant le week-end », a-t-il résumé.
Près de 8.000 personnes sont sorties ce dimanche dans les rues de Moscou pour rejoindre une manifestation anti-corruption qui s'est déroulée dans le centre-ville, malgré l'interdiction imposée par les autorités de battre le pavé dans la rue Tverskaïa.

Suite à des troubles, selon différentes sources, les forces de l'ordre ont interpellé entre 500 et 600 personnes dont l'un des organisateurs de l'action, Alexeï Navalny.

Alexeï Navalny a écopé d'une amende de 20.000 roubles (environ 325 euros) pour avoir organisé une manifestation non-autorisée et à 15 jours de détention pour refus d'obtempérer aux policiers lors de son arrestation, selon la décision du tribunal Tverskoï de Moscou.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire