mardi 21 mars 2017

21/03 - BARCELONE : QUAND LES MUSULMANS SONT INVITÉS 
À SE MARIER AVEC DES ESPAGNOLES POUR RÉPANDRE L'ISLAM. 

Le Grand remplacement !
Il n'est jamais trop tard pour réagir.

Pour «renforcer la communauté musulmane», une association islamique a collé des affiches à travers Barcelone pour encourager ses fidèles à se marier avec des espagnoles chrétiennes ou juives.

La capitale catalane, en Espagne, a récemment vu fleurir des affiches appelant à une «alliance entre musulmans et espagnoles» dans le quartier du Raval.
«Il est permis et encouragé pour un musulman de se marier avec une femme honnête et chaste qui appartient aux gens du Livre [aux trois grandes religions monothéistes]», est-il écrit sur le poster. Elles sont toujours «aptes au mariage» bien qu'elles «déforment et altèrent la tradition», poursuit le texte.
«Frère, engage-toi avec une Espagnole, enseigne lui que l'Islam est la véritable religion», encourage l'association à l'origine de la campagne d'affichage. Elle assure que cela ne contrevient pas à la loi islamique étant donné que les enfants qui naîtront de cette union suivront l'islam, «ce qui renforcera la communauté».

Le quartier El Raval est aujourd'hui majoritairement peuplé d'immigrés en provenance du Maroc, du Pakistan, des Philippines ou encore des pays de l'est. Le journal espagnol Gaceta rapporte que des groupes tels que «Restaurer la sainteté dans Al Andalus [l'ensemble des territoires ibériques qui furent sous domination musulmane entre 711 et 1492]», y sont particulièrement actifs.
Ce dernier, qui compte près de 40.000 followers sur Facebook,estime que Al Andalus est un territoire qui appartient aux musulmans, et milite en conséquence pour qu'ils y fassent leur retour.
Il se réfère aux migrants musulmans qui passent la frontière espagnole comme aux «frères qui ont entamé leur retour à la maison» et clame sur sa page Facebook «Al Andalus est notre maison». 
«Le fait que nos racines soient andalouses et que ces terres étaient autrefois nôtres nous remplit de détermination pour continuer à nous battre afin de faire respecter notre droit à revenir», s'enorgueillit le groupe.
-------------------------------
PLUS DE LA MOITIÉ DES EUROPÉENS SOUHAITERAIENT QUE L'IMMIGRATION DES PAYS À MAJORITÉ MUSULMANE CESSE
Selon une étude menée dans dix pays européens par un institut britannique renommé, une majorité des populations interrogées (55% en moyenne) souhaiterait la suspension de l'immigration en provenance des pays à majorité musulmane.
«Nos résultats sont frappants et donnent à réfléchir. Ils suggèrent que l'opposition à l'immigration venant de pays à majorité musulmane n'est pas confinée à l'électorat de Donald Trump aux Etats-Unis mais est largement répandue», indique l'institut de recherche britannique Chatham House en commentaire de son étude quantitative.

Les personnes interrogées devaient approuver, ou désapprouver, l'assertion suivante : «Toute immigration supplémentaire venant de pays à majorité musulmane doit cesser.» En moyenne, 55% des sondés ont déclaré être d'accord avec cette proposition. 
Les pays les plus hostiles aux immigrés en provenance de pays à majorité musulmane sont la Pologne (71%), l'Autriche (65%), la Hongrie et la Belgique (64%), et la France (61%). «Dans ces pays, au moins 38% de l'échantillon approuvait fortement l'assertion», précisent les chercheurs. «Si l'on excepte la Pologne, ces pays ont été au centre de la crise migratoire ou ont vécu des attaques terroristes ces dernières années», avance l'institut pour expliquer ces résultats. 
A l'inverse, les pays les plus favorables à ces flux de population sont l'Espagne (à 32% défavorable à l'assertion), l'Italie et le Royaume-Uni (23%).

La répartition socio-démographique des résultats démontre que les populations rurales, âgées, masculines et les moins diplômées sont les plus opposées à l'immigration en provenance de pays à majorité musulmane. 
La différence se ressent aussi selon l'appartenance politique des individus interrogés. Si seulement un tiers des sondés se déclarant de gauche sont hostiles à cette immigration, ils sont 75% d'individus de droite à s'y opposer. 
Chatham House précise que l'étude a été menée avant que le président américain ne signe son décret, aujourd'hui suspendu, visant à stopper l'immigration en provenance de sept pays du Proche-Orient et d'Afrique du nord.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire