jeudi 16 mars 2017

+++16/03 - MACRON - 40 MILLIONS D'EUROS D'AMENDE 
POUR SFR-NUMERICABLE, LE GROUPE DE PATRICK DRAHI.*  
Quel est le rapport entre Dhahi et Macron ?

Une équipe que nous allons éviter !
Patrick DRAHI, propriétaire de l'Express... et Christophe BARBIER, directeur de l'Express entre MACRON et sa femme :-)

Nous ne sommes que des Cons-sommateurs et des électeurs manipulés et les requins, dont nous retrouvons certains spécimens ici, se partagent le banquet.

«Qui est Patrick Drahi, le sulfureux patron de Numericable ?»
Nous retrouvons ici notre "lumineux" présidentiable Macron et le "journaliste" Christophe Barbier, directeur de l'Express qui nous fait bénéficier sur le petit écran de ses analyses à sens unique**
Christophe Barbier quitte logiquement iTélé pour rejoindre les équipes de BFM TV, juste à temps pour aborder l'année de la présidentielle. Et passant ainsi de la télé de Vincent Bolloré à celle d'un autre milliardaire : Patrick Drahi
--------------------------- 
* Patrick Drahi est un homme d'affaires et entrepreneur franco-maroco-israélien, né le 20 août 1963 à Casablanca (Mélenchon à Tanger). Il réside en Suisse depuis 1999.
Il est le président-fondateur du consortium luxembourgeois Altice, une multinationale spécialisée dans les télécommunications et les réseaux câblés qui est cotée à la bourse d'Amsterdam. Il est propriétaire d'une holding personnelle, Next Limited Partnership, immatriculée à Guernesey (paradis fiscal situé dans les îles anglo-normandes britanniques»), laquelle est l'actionnaire majoritaire d'Altice. Altice est le principal actionnaire de l'opérateur français SFR Group, de Virgin Mobile, de l'opérateur israélien Hot, mais aussi Portugal Telecom, Orange Dominicana et l'américain Suddenlink. SFR Group est propriétaire des médias Libération et L'Express.
En 2015, selon le magazine Forbes, son patrimoine serait évalué à 14 milliards d'euros, ramené en 2016, pour cause d'endettement record, à 9 milliards d'euros.
Qui est vraiment Patrick Drahi ? Pourquoi ce français vit-il en Suisse ?
Pourquoi tant de journaux, tant de "choix" à la télé ?
Certaines émission passent entre les mailles du filet. Morandini a eu de gros soucis dernièrement.
--------------------------- 
L'Autorité de la concurrence a annoncé avoir infligé à l'opérateur de télécommmunications SFR une amende de 40 millions d'euros, assortie de nouvelles injonctions, pour non-respect des engagements pris lors de son rachat par Numericable en 2014.
La note est salée pour le groupe SFR : 40 millions d'euros d'amende, infligée par l'Autorité de la concurrence. Cette dernière reproche en particulier à l'opérateur de ne pas avoir respecté les engagements relatifs à un contrat de co-investissement dans le déploiement de la fibre jusqu'au domicile (FTTH), signé en 2010 avec son concurrent Bouygues Telecom.
«Il ne s'agit pas d'une sanction contre des pratiques anti-concurrentielles mais du fait du non-respect des engagements pris», a précisé la présidente de l'Autorité, Isabelle da Silva, lors d'un point de presse. SFR pour sa part a indiqué qu'il ferait appel de la décision de l'Autorité de la concurrence.
Dans le détail, cette dernière reproche à l'opérateur de ne pas avoir respecté les délais de traitement des raccordements à la fibre promis par Numericable et d'avoir réalisé moins de la moitié des raccordements prévus.
En 2014, «au grand dam», selon Les Echos du 14 mars 2014, d'Arnaud Montebourg, alors ministre de l'Economie, le groupe Vivendi décidait de revendre le groupe de téléphonie SFR à Numericable, propriété de l'homme d'affaires Patrick Drahi, plutôt qu'à Bouygues Telecom.

Fusion-acquisition controversée en 2014
C'est Bernard Mourad, réputé proche de Xavier Niel, propriétaire du groupe Free, qui pilotera la fusion entre SFR et Numericable pour le compte de la banque d'affaires américaine Morgan Stanley.
En octobre 2016, Bernard Mourad a démissionné d'Altice Media Group, propriétaire de SFR-Numericable, pour rejoindre l'équipe de campagne d'Emmanuel Macron.
Cette amende n'est pas la première sanction liée au rachat de SFR par Numericable. Début novembre, l'Autorité de la concurrence avait déjà infligé une amende de 80 millions d'euros au groupe Altice Media pour avoir entamé avant l'obtention de feu vert les opérations de fusion entre SFR et Numericable. Altice est aujourd'hui un géant des médias qui comprend entre autres BFMTV-RMC, Libération et L'Express.
-----------------
** Quand internet a de la mémoire : Emmanuel Macron est-il le candidat de SFR Presse et Altice ?
 Alors que les sondages donnent Emmanuel Macron comme l'un des favoris de l'élection présidentielle, des internautes s'interrogent sur les éventuelles connivences entre le candidat et certains médias, notamment ceux sous contrôle du groupe Altice.

Emmanuel Macron, un agent Rothschild a l'Elysée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire