samedi 18 février 2017

18/02 - TRUMP: LES MEDIAS MAINSTREAM 
SONT L'ENNEMI DU PEUPLE AMÉRICAIN. 


A quand le nettoyage en France ? 
Publié le 18 février 2017 par Sean Adl-Tabatabai
Le président Donald Trump a critiqué les principaux médias vendredi, affirmant que les "fausses nouvelles" sont des "ennemis du peuple américain".

Dans un tweet mordant, Trump a qualifié le New York Times, le CBS News, le CNN et le NBC News de «fausses nouvelles» et les a critiqués comme étant «l'ennemi du peuple américain».
Cela vient un jour après une longue conférence de presse combative tenue par le président à la Maison Blanche.
Trump a déclaré: «La presse est devenue si malhonnête que si nous ne parlons pas de cela, nous ne rendons pas service au peuple américain. Nous devons en parler. Nous devons savoir ce qui se passe parce que la presse est honnêtement hors de contrôle. Le niveau de malhonnêteté est hors de contrôle. "

Le Comité Trump Make American Great Again, composé de Donald J. Trump pour président et le Comité national républicain, a ensuite envoyé un courriel aux partisans jeudi intitulé «Vous êtes notre dernière ligne de défense».
Cet e-mail comportait un lien vers un «sondage sur la responsabilité médiatique», que le président Trump avait écrit pour que les partisans puissent prendre leur part pour lutter contre les attaques et les tromperies des médias.
Le sondage comprend 25 questions et demande aux gens des choses comme: «Croyez-vous que notre Parti devrait consacrer plus de temps et de ressources à tenir les médias traditionnels responsables?» Ou «Croyez-vous que les médias tentent délibérément de diviser les républicains les uns contre les autres pour aider l'élection des démocrates? "

La dernière partie de la quatrième semaine de mandat de Trump a semblé être concentrée sur une guerre contre la presse après des fuites provenant d'agents du renseignement et de représentants du gouvernement.
Le président a tenu un rassemblement en Floride samedi parce que, selon un porte-parole, la presse ne «relaie pas honnêtement des messages et que personne ne le fera mieux que lui.

« ACHETER AMÉRICAIN ET EMBAUCHER AMÉRICAIN ».
Donald Trump a défendu vendredi le « made in America », dans un hangar de Boeing à Charleston, en Caroline du Sud, aux cris de « USA, USA » scandés par le public, terminant son discours par un retentissant « Que Dieu bénisse Boeing ! ». Ce déplacement a donné l'occasion au milliardaire américain de reprendre l'un de ses célèbres mots d'ordre de campagne : « acheter américain et embaucher américain ». Il avait promis avant de prendre ses fonctions, début janvier, qu'il serait « le plus grand créateur d'emplois que Dieu ait jamais créé ».
Le Sénat américain a confirmé la nomination de Scott Pruitt, un climato-sceptique proche de l'industrie des énergies fossiles, à la tête de l'Agence de protection de l'environnement (EPA) contre laquelle il a initié ou rejoint une douzaine d'actions en justice pour bloquer des régulations sur la qualité de l'air ou de l'eau. Donald Trump avait déjà désigné comme ministre de l'Énergie Rick Perry, un ancien candidat à la primaire des républicains, qui, pendant la campagne, avait appelé à supprimer le ministère dont il a maintenant la charge.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire