mardi 14 février 2017

+++14/02 - JE VEUX QUE TU PUISSES VIVRE SANS MOI
MAIS QUE TU PRÉFÈRES ÊTRE À MES CÔTÉS.

Je veux que tu puisses vivre sans moi mais que tu préfères être à mes côtés:
La sagesse populaire nous dit que si nous tentons d’apaiser un cœur brisé, il est fort possible que le nôtre finisse aussi en morceaux.

Dire que nous n’avons pas besoin d’aimer certaines personnes pour vivre, c’est nier l’évidence.
Nous voulons tous avoir à nos côtés des êtres qui nous sont chers, avec lesquels nous pouvons partager de beaux moments de bonheur, de joie, mais aussi des instants de tristesse.
Mais nous n’avons besoin que de liens sains qui ne nous étouffent pas, qui nous permettent de nous développer en tant que personnes et qui nous laissent suffisamment d’espace pour nous sentir à l’aise.

Nous avons tous besoin de ceux que nous aimons, mais nous devons nous attacher à protéger notre individualité et à faire attention à celle des autres.

J’ai appris que je peux sourire sans toi, que je peux parcourir mes propres chemins sans avoir besoin de suivre tes pas, que je peux mûrir sans que tu ressentes de la méfiance à mon égard.

Je ne veux pas te confier tout mon bonheur, je veux m’offrir à toi en toute liberté, pour partager nos joies et vivre en harmonie.

Nous savons que toutes ces phrases font bonne impression dans des livres ou des manuels sur les relations de couple matures et heureux.

Mais, en réalité, il est bien difficile de dire «je n’ai pas besoin de toi, je te préfère«, car il est difficile de comprendre ce qui se passe dans l’esprit de certaines personnes.

L’important est de savoir construire en harmonie, de comprendre qu’être en couple ce n’est pas perdre une partie de soi, mais ajouter un petit truc en plus à notre existence.

Nous ne devons pas nous réveiller un matin en ayant l’impression qu’il nous manque quelque chose, et que nous sommes en train de perdre notre identité au profit d’une autre personne.

Être en couple c’est être capable d’être heureux de manière individuelle, mais reconnaître qu’il est bon d’avoir quelqu’un à ses côtés pour partager ce bonheur, et pour grandir en tant que personne.

Si la relation n’est pas basée sur les principes que nous venons d’évoquer, s’il n’y a pas d’union et d’équilibre des deux côtés, c’est qu’il n’existe pas une équipe, mais bien deux individualités qui s’affrontent.

Aimer ou dépendre, le fil ténu du bonheur
Si j’aime quelqu’un, je désire forcément qu’il soit avec moi. J’appelle de mes vœux un engagement solide et sa présence dans ma vie, et je dois lui dire.
J’ai besoin qu’il me démontre chaque jour sa tendresse à travers la réciprocité et des petits moments magiques, qui sont capables d’édifier des vies entières.

Dire que j’ai besoin de réciprocité en amour, cela ne fait pas de moi quelqu’un de dépendant. Je veux simplement recevoir ce que moi-même j’investis.
Les relations dépendantes se caractérisent par le fait que les membres ont besoin de l’autre personne tout autant qu’ils ont besoin d’eux-mêmes. Leurs besoins sont synonymes de soumission et d’attachement, pas d’égalité.

Nous pourrions dire que le fil ténu du bonheur dépend de cette simple petite différence qui nous apporte pourtant de nombreuses complications dans notre vie de couple. Penchons-nous sur ce sujet plus en détails.

Le danger de nous fondre complètement dans une autre personne
Nous aimons parfois tellement que nous finissons par nous fondre totalement dans la personne qui fait l’objet de notre désir.

Ce qui est à toi est à moi, tes préoccupations sont miennes, tes tristesses sont aussi les peines de mon cœur.

Nous ne pouvons pas nier le fait qu’être en couple implique un engagement et des compromis, qui permettent de résoudre les problèmes à deux, de faire face aux difficultés de la vie ensemble et de prendre soin l’un de l’autre.
Mais, existe-t-il une limite à cette situation ? Bien évidemment.

Nous sommes tous d’accord sur le fait que nous sommes prêts à faire des folies pour la personne que l’on aime. Mais nous devons faire attention à ne pas perdre notre équilibre et notre identité.

Aimer ce n’est pas marcher sur un filin tendu avec les yeux bandés, guidé seulement par notre partenaire.

Vous avez le droit de choisir, de décider et de penser différemment de la personne que vous aimez. Nous pouvons aimer les ressemblances et respecter les différences, cela ne rompra pas pour autant notre «équipe».

Ne laissez jamais l’autre questionner ou vous faire renoncer à vos propres valeurs. Vos valeurs font partie de votre identité. Si vous les perdez, une partie de vous va se détacher.

Ne donnez pas un morceau de vous pour compléter l’autre
Pour vivre heureux, en réalité, nous n’avons pas besoin de beaucoup de choses.
De l’amour, de l’intimité, du respect et de la complicité sont nécessaires pour être en équilibre avec la personne que nous aimons.

Celui qui a besoin de plus présente assurément des carences propres. Il attend de son partenaire qu’il les comble ou les solutionne.

Celui qui est rempli de vides émotionnels et de carences non-résolues cherche son sauveur, son ange plein d’affection qui va être capable de changer sa vie du tout au tout.
Il veut inconsciemment prendre une part de l’autre pour compléter ses propres abîmes, lui retirant ainsi la possibilité d’être une personne entière.

La sagesse populaire nous dit que si nous tentons d’apaiser un cœur brisé, il est fort possible que le nôtre finisse aussi en morceaux.

Il n’est donc pas bon de penser que nous pouvons faire changer notre partenaire, que nous pouvons le rendre heureux uniquement par nos actions.

Si une personne n’est pas heureuse par elle-même, il est peu probable qu’elle le devienne du jour au lendemain.

L’amour doit être un acte de liberté qui ne laisse pas de place aux chantages.

L’amour doit permettre de vivre en accord avec soi-même et avec l’autre personne.

Si vous ne vous respectez pas, si vous n’êtes pas sûr de vous-même et que vous n’aimez pas ce que vous voyez au fond de votre âme, vous allez projeter vos propres démons sur l’autre personne.

Personne n’a l’obligation d’apaiser vos blessures, de recoller vos morceaux brisés, de calmer vos cauchemars durant vos nuits d’angoisse.

Si c’est ce que vous recherchez, vous avez l’intention de soumettre une personne. Soyez mature, complet et sans peurs pour pouvoir aimer pleinement, sans carences.

L’amour a besoin d’humilité et d’espace. Aimer c’est vouloir le meilleur pour notre partenaire tout en recherchant notre propre bonheur.
C’est construire à deux, tout en protégeant l’individualité et l’intégrité de la personne que nous aimons.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire