samedi 11 février 2017

+11/02 - COURSE PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE:
LE «GÉNOCIDE» DES ÉLITES POLITIQUES?

Les événements de la campagne présidentielle française ne cessent de secouer l’espace médiatique. La France traverse une période compliquée, marquée par un changement de génération politique accompagné d'une sorte de « génocide » des élites politiques, estime l’expert de l’Académie russe des sciences Iouri Roubinsky.
Alors que l'élection présidentielle française approche, le pays est dans une période complexe marquée par un changement irréversible de génération politique, estime le chef du Centre des études françaises de l'Institut de l'Europe de l'Académie russe des sciences Iouri Roubinsky.
« Ce qui vient de se passer et ce qui influence les résultats des élections en France, c'est, en quelque sorte, un "génocide" des élites politiques françaises. Il est très frappant que les deux derniers présidents aient quitté complètement la scène. De plus, au moins trois premiers ministres et des députés importants sont partis, et aucun d'eux n'a d'avenir politique. Cela concerne, par exemple, Alain Juppé, Jean-Marc Ayrault, Manuel Valls », a signalé le spécialiste lors de la présentation du rapport « France : les forces en présence avant l'élection présidentielle 2017 ».
Ils ont été incités à partir avec leurs "casseroles" au c....

L'expert souligne qu'il ne s'agit pas d'une simple rotation de fonctionnaires, mais d'un grand changement de génération : les personnalités de l'âge d'Alain Juppé (71 ans) quittent complètement la scène politique française.
Ça n'est pas une question de génération, mais de mentalité. Nous larguons les pourris pour mettre en place des Homme Honnête au service du pays;
« Avec ce changement de génération, les règles du jeu établies sous la Ve République disparaissent, nous voyons une crise extrêmement profonde des deux partis piliers du système, socialiste et républicain, dont la rotation était, depuis 1981, à la base de la stabilité du système dans le cadre des institutions constitutionnelles actuelles », a indiqué le spécialiste.
Les élections, c'était : On change les marionnettes pour en mettre d'autres aux mains des mêmes marionnettistes pour endormir le bon peuple"

Le premier tour de l'élection présidentielle française se déroulera le 23 avril prochain. Le deuxième tour est prévu le 7 mai. Selon le sondage Opinionway/Orpi publié mardi dernier par les médias, le fondateur du mouvement En Marche ! Emmanuel Macron et la présidente du Front national Marine Le Pen arriveraient en tête du premier tour de la présidentielle. Au second tour, Marine Le Pen serait battue par Emmanuel Macron.

Le scénario que nous avons vu aux USA a de fortes chances de se reproduire en France, les instituts de sondages sont financés par les partis politiques mais ils semble que les électeurs, les anciens "moutons" ne se laissent plus influencer, qu'ils ont compris que la presse et les sondages étaient là pour les orienter vers l'abattoir.

Depuis De Gaulle, la France passe d'un clown à l'autre. Tout ce qu'ils savent faire, c'est nous passer de la Pommade.
La c'est bref !
Valéry Giscard d'Estaing "Au revoir"
Il est fâché ?

Discours de départ, plus long, de Jacques Chirac

Le panier de crabe :
Alain Juppé, Jacques Chirac et François Hollande réunis à la remise de prix de la Fondation Chirac
Bernadette Chirac odieuse envers Jacques Chirac "Il me salope quatre costumes par semaine !"

Bon, assez avec le "people" qu'on a fait adoré au bon peuple.



Les élections ont lieu pour ma date d'anniversaire. Moins de 3 mois !
Aidez moi cette année à enfin le fêter dans la joie avec vous, 
avec tout le peuple de France :-) - Marie de Paris

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire