jeudi 9 février 2017

+++09/02 - PROJET D'UN CANAL, FRONTIÈRE ENTRE LES USA
ET LE MEXIQUE FINANCÉ PAR LEE WANTA,
ANCIEN CONSEILLER SPÉCIAL DE RONALD REAGAN.
TENTATIVE DÉJOUÉE DE PIRATER “WANTA*”. 


Par Preston James, Ph.D le 11 janvier 2015

*Lee Wanta est l’ancien conseiller spécial de Ronald Reagan et l’auteur du plan qui a permis de mettre en faillite l’Union Soviétique et de provoquer sa chute. (NdT.)

L’immense fortune de Wanta ne peut plus être niée et les prétendants et usurpateurs sont en train de sortir du bois.

Par Preston James et Lon Gibby

Le Plan Wanta et son énorme fortune de plus de 27.000 milliards de $ ne peut plus être logiquement niée parce que des preuves solides, « flagrantes » accompagnées de centaines de documents précédemment classifiés ou interdits ont émergé qui ne peuvent être ignorés ni discrédités.

Finalement après des années de dénis publics et de tentatives pour dissimuler les incroyables acquisitions financières de l’Ambassadeur Wanta ou les maintenir à l’écart du domaine public, divers individus sont sortis du bois soit pour tenter de récupérer pour eux-mêmes une partie de la fortune de Wanta ou pour essayer d’en pirater la totalité, selon les affirmations de Wanta.

De récentes tentatives ont été entreprises en secret dans l’espoir que Wanta serait dans l’ignorance de ce qui se prépare jusqu’à ce qu’il soit trop tard pour déjouer ces plans. Toutes ces tentatives ont été maintenant révélées et ont échoué. Heureusement, Lee Wanta a toujours assez d’amis dans les hautes sphères qui agissent en son nom et le protègent, lui et son énorme fortune. Espérons qu’un jour leur soutien massif pourra être publiquement révélé pour que tout le monde puisse l’apprécier.

C’est Lee Wanta lui-même et personne d’autre, qui a élaboré le Plan Wanta et gagné cette énorme fortune en faisant des spéculations monétaires internationales.

Un des individus qui est réapparu sur le devant de la scène et qui tente maintenant de l’usurper, selon Wanta, n’est autre que Michael C. Cottrell. Wanta affirme que Cottrell prétend maintenant que c’est lui (Cottrell) qui a d’abord élaboré le Plan Wanta et qui en est responsable. Wanta laisse aussi entendre que Cottrell a également prétendu avoir droit à l’immense fortune de Wanta et aurait dû être nommé comme nouveau Secrétaire d’Etat au Trésor lorsque le Plan Wanta a été mis en place, et que lui (Cottrell) a essayé d’obtenir l’appui de la Reine d’Angleterre et du Prince Philip, ainsi que du Parlement britannique à cet effet.

Wanta a mis fin à ces fausses prétentions de Cottrell en prouvant de façon évidente qu’il avait viré Michael Cottrell en 2008, après avoir découvert qu’il essayait d’usurper la paternité du Plan Wanta et sa fortune. A présent, selon Wanta, Cottrell est réapparu pour essayer une fois de plus de pirater l’immense fortune de Wanta et de revendiquer la responsabilité du Plan Wanta.

A présent l’Ambassadeur Wanta a révélé qu’il a été porté à son attention que Cottrell a essayé de négocier directement avec la Reine Elizabeth et le Prince Philip, le Duc d’Edimbourg, pour être reconnu comme le vrai responsable du Plan Wanta, et de la fortune de Wanta, qui selon les derniers chiffres se monte à 32.000 milliards de USD si l’on y ajoute les intérêts cumulés.

Wanta prétend maintenant que Cottrell a essayé de le contourner.

Pourquoi Cottrell négocierait-il directement avec la Reine et le Prince Philip ? A première vue, cela n’a pas de sens. Cependant, certains experts sont d’avis que techniquement, les États-unis d’Amérique sont devenus en secret une Colonie Américaine en 1828, lorsqu’ils ont fait faillite et qu’ils sont redevenus « possession » de l’Angleterre lorsqu’elle est devenue le principal créancier de la dette américaine.

Wanta prétend que Cottrell a essayé de négocier directement avec la Reine et le Prince Philip pour être placé à la tête de l’apparent nouveau système bancaire qui devrait être installé aux États-unis lorsque le Pétrodollar américain s’effondrera suite à l’avènement de la nouvelle Banque de Développement des BRICS.

En fait, on pense maintenant que le Parlement du Royaume Uni avait prévu des réunions spéciales commençant le 12 janvier 2015 pour discuter du sujet, ainsi que d’autres questions relatives à la création d’un nouveau système bancaire mondial au cas où le Pétrodollar des États-unis s’effondrerait comme on s’y attendait. L’effondrement du Pétrodollar entraînerait bien sûr dans sa chute le système bancaire britannique, ce qui nécessitait la création d’une nouvelle Banque Centrale Britannique, dont on pourrait négocier la libération du contrôle des Rothschild ou des Sionistes mondiaux (WZ).

Ces discussions au sein du Parlement du Royaume Uni ont été exposées dans les médias de masse britanniques et européens comme étant des discussions sur la valeur du système des banques centrales privées basées sur la monnaie fiduciaire, ce qui signifie que les dirigeants du Royaume Uni s’attendaient à ce que le système actuel explose et voulaient être proactifs en créant un nouveau système qu’ils pouvaient secrètement contrôler pour le substituer au précédent, ce qui pouvait le libérer de la monnaie fiduciaire sans valeur des Rothschild.

Le nouveau système de Banque Centrale des États-unis qui va venir dans un avenir pas trop éloigné doit être public, c’est-à-dire propriété de Nous le Peuple, et libre de toute emprise privée étrangère.

A moins qu’il y soit mis fin et qu’il soit remplacé par l’actuel nouveau système indépendant de la Banque Centrale des États-unis que Wanta a spécifié et dont il assurera qu’il soit mis en place, il y a grand danger à ce que le Royaume Uni n’installe à nouveau son propre système comme celui du Système de la Réserve Fédérale. Comme beaucoup de gens le réalisent à présent, le Système de la Réserve Fédérale est une des grandes franchises du Système Bancaire privé des Rothschild qui a son siège dans le District financier de la City de Londres, un état-nation distinct qui possède son propre corps diplomatique et sa propre force de police.

Ces prétentions de Cottrell sont évidemment absurdes parce que l’Ambassadeur Wanta a produit de nombreux documents, y compris la Lettre de Licenciement de Cottrell (une déclaration selon laquelle Cottrell a été licencié par Wanta de son poste de Vice-président exécutif et Trésorier d’Ameritrust). Ces documents montrent que les prétentions de Cottrell sont absolument fausses. Et d’autres documents qui ont été produits montrent que Lee Wanta avait conçu son projet bien longtemps avant son association avec Michael Cottrell.

Oui, Cottrell avait été précédemment employé en tant que Vice-président exécutif du Groupe Ameritrust, Inc., à la demande du Secrétaire général-avocat d’Ameritrust à Richmond en Virginie, lorsque Lee Wanta a créé sa filiale. Cependant, il est important de remarquer que la société filiale avait été entièrement créée et montée par Wanta qui en possédait 100% des actions.

Wanta a licencié Cottrell début 2008.
Cottrell a été licencié par Wanta au début de 2008. Wanta affirme que la raison en était que Cottrell avait essayé d’usurper son autorité et qu’il avait également licencié le Secrétaire général-avocat qui avait été retenu pour assurer la fonction d’avocat salarié d’Ameritrust, qu’il soupçonne d’avoir fait partie d’une opération complexe de reprise.

Wanta a déclaré que lorsqu’il avait découvert que les associés de Cottrell se sont révélé être Bush père, Cheney et le Général Hayden, ce qui est exact, cela expliquerait peut-être en grande part ce qui se cachait derrière les actions de Cottrell pour déjouer les tentatives de Wanta d’avoir accès à ses propres fonds personnels et pour déployer son propre Plan.

Lee Wanta venait juste de recevoir notification que Cottrell avait été impliqué dans un grave litige devant le tribunal et avait reçu une réprimande.

Wanta a maintenant été informé par une source du renseignement que Michael C. Cottrell avait été mêlé à un sérieux litige en tant que Secrétaire général et fondé de pouvoir de Delmarva Timber Trust (affaire : 3 :03-CV-07662-JGC). Lorsque Cottrell avait postulé pour un emploi chez Ameritrust, il avait nié être impliqué dans d’autres affaires. Si Wanta avait été au courant de son implication chez Delmarva Timber Trust (propriété de la CIA ?), il ne l’aurait jamais engagé. Delmarva Timber Trust est une affaire intéressante pour ceux qui aimeraient faire leurs propres recherches.

Selon Wanta, un accord a en fait été négocié entre lui-même, sa société Groupe Ameritrust, Inc., et le Congrès des Etats-Unis pour répartir son immense fortune en 13 catégories de distribution de fonds. 

Un Accord a été négocié et reconnu comme acceptable entre Lee Wanta et les fournisseurs d’instruments financiers, ainsi que par les Représentants financiers des pays du G8 quant au décaissement des fonds.

Un important versement de 45 milliards de $ devait être effectué à un programme spécial de l’Administration des anciens combattants pour ceux qui étaient blessés de guerre et ceux qui avaient des besoins spécifiques. Selon Wanta, Gordon Duff devait s’assurer que cet important versement serait utilisé de manière efficace par l’Administration des Vétérans (VA) comme l’avait promis Wanta.

Un autre versement important prévu de 100 milliards de $ était destiné à former une Equipe-projet spéciale pour enquêter et poursuivre le crime organisé et la corruption gouvernementale et privée à tous les niveaux.

Nous disposons d’une copie du document de versement, qui confirme exactement ce que Wanta avait affirmé.

Les énormes fonds de Wanta ont été versés le 15 décembre 2014 sur un compte à son nom.


Le 15 décembre 2014, les fonds de Wanta ont été transférés à la Banque Wells Fargo de Reno, Nevada. Le 17 décembre, Wells l’a confirmé au Service des Conformités du Département du Trésor des Etats-Unis.

A présent, l’Ambassadeur Wanta attend la Lettre de Convocation de la Wells Fargo pour un rendez-vous à la filiale de Reno pour établir les arrangements particuliers lui donnant accès à ses fonds, dont on lui a dit qu’ils totalisaient 30.900 milliards de USD.

Une fois qu’il recevra cette Convocation de la Banque, il pourra se montrer et procéder aux arrangements pour accéder à son compte et pouvoir procéder aux versements.

Le PuppetGate a prouvé de façon évidente que l’immense fortune de Wanta existait bien et que Lee Wanta est la personne qu’il faut.

Dans des articles précédents, PuppetGate et PuppetGate II, il a été révélé que deux Tireurs de Ficelles autoproclamés du Parti Républicain ont essayé de spolier Wanta de 30 milliards de USD. Leur tentative a été avortée par l’Ambassadeur Wanta et leur complot pour l’assassiner a été déjoué grâce au service de protection mis en place par Gordon Duff, le Directeur exécutif de Veterans Today.

Conclusion :
Restez en ligne parce qu’il est probable qu’il y aura de nombreux développements importants dans les jours et les semaines venir. Maintenant que Wanta doit être reconnu comme l’homme aux 27.000 milliards de dollars en raison des appels téléphoniques révélateurs du PuppetGate, les usurpateurs, les fantômes, les imbéciles, les porte-paroles et les marionnettes sortent du bois pour essayer de mettre la main sur une partie de sa fortune.

Tous ceux qui connaissent personnellement Lee Wanta et comprennent son caractère et ce qui le motive savent qu’il n’utilisera son immense fortune que pour atteindre les buts et les objectifs du Plan Wanta et rien d’autre.

Une fois que Lee Wanta aura accès à son immense fortune, qu’il a acquise grâce à son propre génie financier, il commencera à procéder aux versements et à mettre en œuvre son plan pour revitaliser et réindustrialiser l’Amérique – un plan qui va certainement redéfinir l’histoire Américaine et réactiver la Constitution des États-unis, le règne de la Loi et restaurer la République pour tous les Américains, tout en proposant toute une palette de nouvelles possibilités d’emplois à tous les niveaux.



Il est important de noter que la fondation du Plan Wanta doit mener à bien le mandat que le Président Reagan a confié à Wanta, que Wanta a juré de soutenir et de mener à son terme. Et à ce jour, Lee Wanta maintient qu’il est toujours assujetti au serment qu’il a fait au Président Reagan et qu’il le prend très au sérieux et travaille quotidiennement à le faire aboutir et à l’achever.

Wanta mettra au courant de son mandat tous ceux qui le lui demanderont. Il va également déclarer avec emphase sa vision que tous les Américains, nous tous, « Nous le Peuple », devons nous unir, et en tant qu’Américains reprendre notre grande république des mains des usurpateurs et des pirates.

Il croit sincèrement qu’en tant qu’Américains, nous devons disposer d’une véritable Banque centrale des États-unis intègre, en possession de Nous le Peuple avec notre propre monnaie honnête – et que nous devons revitaliser et réindustrialiser l’Amérique et fournir de bonnes opportunités d’emploi pour chaque Américain valide qui est capable et désireux de travailler.

-----------------------
L’ÉQUIPE DE TRANSITION DE TRUMP A ÉTÉ CONTACTÉE PERSONNELLEMENT PAR LEE WANTA

Par Preston James, Ph.D le 17 février 2017

Le plan secret de Lee Wanta pour un Canal Américain maintenant rendu public.

Dans la première partie, il a été révélé que Lee Wanta avait personnellement contacté l’équipe de transition de Trump et l’avait informé de son projet bien conçu de construire un train Maglev (pour lévitation magnétique) de dernière génération qui traverserait l’ensemble des États-unis, financé par ses propres fonds détenus dans le Trust Argo. 





L’équipe de transition est maintenant bien au courant que Wanta est prêt à commencer la construction dès que l’Administration Trump fera jouer ses muscles pour lui donner accès à ses fonds gelés dans le Trust Argo dirigé par les Administrateurs Hayden, Bush et Cheney (sans la permission de Wanta).

Mais l’histoire va plus loin.

Non seulement Wanta a informé l’équipe de transition de Trump de son plan bien conçu de ce chemin de fer Maglev bien nécessaire, qui génèrerait immédiatement 2 millions d’emplois bien rémunérés, mais il l’a également informée d’un plan antérieurement secret de construire un « Canal Américain » reliant le Golfe du Mexique à l’Océan Pacifique. 

Projet d'un canal entre les USA et le Mexique.
Ce canal suivrait la frontière des Etats-Unis avec le Mexique et rendrait inutile ce mur hors de prix. Au lieu de cela, des ponts seraient construits à plusieurs endroits stratégiques pour le passage et les douanes.

Lorsque Lee Wanta a commencé à travailler sur ce projet, plusieurs amiraux ont pensé que ce serait une idée formidable qui améliorerait les capacités stratégiques de l’US Navy pour réagir beaucoup plus vite en étant capables de déplacer facilement des porte-avions, des navires et des vedettes rapides entre les deux côtes et en peu de temps.

Selon le projet original de Wanta, le Corps des Ingénieurs de l’Armée de Terre serait responsable de toute l’ingénierie et des concepts spécifiques. Ils ont déjà une énorme expérience de la gestion des fleuves et des ports des États-unis, en les draguant, et pourraient aisément s’occuper du projet.

Une clôture peu onéreuse équipée de capteurs électroniques et de systèmes de surveillance dernier cri serait installée en bordure du canal et l’eau elle-même empêcherait d’utiliser des tunnels creusés sous la frontière vers les Etats-Unis pour le trafic de drogue.

Si vous pensez que ce coût serait prohibitif, réfléchissez-y à deux fois. Selon Wanta, ses énormes avoirs, maintenant illégalement gelés dans le Trust Argo sans sa permission, suffiraient amplement à payer la construction, et cela éliminerait le besoin d’un énorme mur hors de prix entre les Etats-Unis et le Mexique.

Ce qui est vraiment remarquable dans le cas de Lee Wanta est que tous ceux qui le connaissent personnellement vous diront que c’est un homme très généreux, un véritable patriote, qui a promis au Président Reagan qu’il consacrerait son immense fortune au bienfait et au progrès des Etats-Unis. Lee Wanta n’a jamais hésité dans son engagement qui est devenu le but de sa vie, pour réaliser ce qu’il avait promis au Président Reagan.

Pendant de nombreuses années, Wanta a subi maints abus de la part de George Bush père et de ses associés. Après leur tentative d’assassinat sur le Président Reagan, la Cabale Criminelle de Bush (BCC) a fait arrêter Wanta sur la foi d’accusations sans fondement en Suisse et l’a fait transférer dans une prison aux Etats-Unis sur la base d’une fausse accusation de délit fiscal. 

Wanta possède des chèques non encaissés pour montrer qu’il avait payé ses impôts, ce que l’Etat du Wisconsin a prétendu qu’il n’avait pas fait et ces accusations sont complètement bidon.

Ces fausses accusations de taxes étaient une fraude complète. Parce que les fausses preuves reposaient sur une fraude, il ne peut y avoir de limitation aux rectifications maintenant que nous avons une nouvelle administration et n’allons pas tarder à avoir un nouveau Procureur Général des Etats-Unis.


La victoire de Trump a détruit la Cabale Criminelle de Bush et maintenant Nous le Peuple, pouvons avoir un Procureur Général des Etats-Unis qui soit honnête au lieu de ceux qui étaient corrompus et pourris que nous avions précédemment à cause de la BCC.

Conclusion
Maintenant que l’équipe de transition de Trump dispose des deux propositions uniques et bien conçues de Wanta, la balle est dans leur camp.

Quiconque examine soigneusement les deux projets uniques de Wanta doit en conclure que non seulement ils sont pertinents, mais que le prix en vaut la chandelle car les deux sont essentiellement préfinancés par la fortune de Wanta qui est maintenant illégalement détenue dans le Trust Argo que l’Administration Trump peut facilement débloquer. 

Traduction de Patrick T.

Source :

La suite : 
We are being “farmed” and asset stripped by the Banksters. How did this ever happen?
http://www.veteranstoday.com/2017/02/06/down-here-on-the-farm-part-ii/

Vidéos en anglais :
Richard Syrett on Lee Wanta on Questions about Donald Trump

LEE WANTA you need to watch this video.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire