mercredi 7 décembre 2016

07/12 - MARION MARECHAL LE PEN VA-T-ELLE
ENFIN VOLER DE SES PROPRES AILES ?


Elle n'est pas venue à l'invitation de JJ Bourdin ce matin 7 déc. Pas facile de se démarquer des Le Pen. Elle ne veut certainement pas, en se démarquant de sa famille, donner des voix à l'ancien système politique.
Mais elle est avant tout chrétienne et défend ses valeurs. Pas facile lorsqu’on lui demande si souvent si elle est en accord avec Marine Le Pen !

Le retour à la morale, aux valeurs et à la spiritualité serait l’antidote à une société en perte de sens. Dans une interview, elle se déclare fière d’être “rebelle” et dépourvue des “barrières mentales” qui sont celles de la classe politique. 


IVG : Marion Maréchal-Le Pen recadrée par sa tante
Son grand combat : l'IVG et le droit aux femmes d'avoir des enfants dans de bonnes conditions (pas par accident, un enfant désiré, attendu..que l'on va aimer) et selon leur souhait. Respecter la vie et non avoir des rapports sans précaution, puis mettre fin à leur grossesse en faisant porter les frais de leur inconséquence à tous.
Nous savons que le Nouvel Ordre Mondial veut aller vers une population de 500 millions d'habitants, d'où cette politique d'IVG et de mariage pour tous....

Invitée à expliquer ce que changerait l'arrivée du FN au pouvoir pour les pourfendeurs de l'avortement, Marion Maréchal Le Pen détaille: «Plutôt que de mettre en place des objectifs, des quotas d'IVG dans les établissements de santé, il faudra soutenir financièrement les structures qui proposent d'accompagner les femmes isolées et hésitantes
Il faudra revenir sur le remboursement intégral et illimité de l'avortement car les femmes sont des êtres responsables qui doivent être traités comme tels». 
Et la responsable de l'opposition régionale en Paca de poursuivre: 
«Il faudra mettre en place l'adoption prénatale et restaurer le délai de réflexion pour éviter les décisions précipitées dans un moment de panique pour acter que l'avortement n'est et ne sera jamais un acte anodin. 
Enfin, il faut absolument dégager des solutions financières pour une politique familiale digne de ce nom, en particulier pour les mères isolées, alors qu'aujourd'hui 47 % des femmes avortent pour des raisons économiques». 

L'IVG, sujet de tensions récurrentes au FN . Marine n'est pas du même avis.
Une posture affirmative et engagée qui ne traduit pourtant pas celle de la candidate du FN pour l'élection présidentielle. Auprès du Monde, Marine Le Pen a dû remettre les pendules à l'heure ce lundi: «Il n'y aura aucune modification, ni du périmètre, ni de l'accès, ni du remboursement de l'IVG». «C'est très clair: nous ne reviendrons pas là-dessus dans notre projet présidentiel et nous ne toucherons pas au dispositif actuellement en vigueur si nous arrivons aux affaires», tranche son directeur de campagne David Rachline, contacté par le Scan.

Marine Le Pen a régulièrement évolué dans ses positions sur le sujet. En 2011, dans une interview au journal catholique La Croix, elle affirmait: «Je pense qu'il faut cesser de rembourser l'avortement. Il existe suffisamment de moyens de contraception aujourd'hui». À l'approche de l'élection présidentielle de 2012, cette position est une première fois nuancée: seuls seraient déremboursés les IVG de «confort et de récidive».

Trois ans plus tard, les lignes ont encore largement bougé. Interrogée en décembre 2015 sur Europe 1, Marine Le Pen affirmait clairement: «Je suis pour la contraception libre et l'IVG libre». Une position qui sera à l'origine de quelques frictions avec Marion Maréchal Le Pen, qui elle, demande l'arrêt de toute subvention au planning familial, un organisme qu'elle estime «politisé» dans son «approche banalisée de l'avortement». Consciente de l'émoi soulevé dans l'opinion, Marine Le Pen coupe alors court à ce débat: «Il n'y a pas deux lignes au FN, il y a une proposition de la tête de liste en Paca. Mais ce n'est pas dans les projets du Front National». Tout porte à croire que cette clarification de ligne n'a pas suffi.

Marine serait-elle mal conseillée ? Manipulée à son insu ?

Le FN, NON. Marion part contre aura son rôle dans la nouvelles équipe qui conduira notre pays vers la Lumière et qui défend comme elle des valeurs chrétiennes.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire