samedi 3 décembre 2016

+++03/11 - TRUMP REPRÉSENTE UN ESPOIR POUR L'OCCIDENT.
LA RÉCONCILIATION ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS. 


TRUMP INCARNERAIT LE RETOUR DE L'UNION EUROPEENNE À LA NORME
Interview de Pravda France
Très bonne analyse très utile d'un musulman modéré :
Les musulmans de France saluent l'avènement de Trump. Le rédacteur en chef du Journal du Forkane Ali Dani estime que Trump pourrait vraiment changer le monde et l'optique occidentale. 
Avec Trump, le monde deviendrait plus moral, moins politiquement correct, plus rapproché de ce qui, de tout temps, fut toujours considéré comme la norme pour les peuples du Livre. Et les musulmans préfèrent cohabiter avec les chrétiens qu'avec des gens privés de scrupules, voués à l'esprit du gain et aux guerres impérialistes. 


Ali Dani est l'ancien doyen de la Zitouna en Tunisie.
Il est célèbre pour avoir dénoncé ouvertement et publiquement en direct à la télévision tunisienne, le président Bourguiba en 1986.
A l'heure d'aujourd'hui, beaucoup de musulmans suivent ce grand savant qui a sacrifié toute sa vie pour l'Islam. Il est l'auteur de beaucoup de livres très intéressants.
Il a expliqué comment le Mahdi va révolutionné le monde avec son site :
Il est aussi célèbre avec le Journal du Forkane qui fait beaucoup de bruit en France. 
Le Journal du Forkane : le 1er journal islamique de France.

Le Journal Du Forkane ne se veut pas un simple journal événementiel mais une approche globale des problèmes mondiaux en particulier ceux qui touchent le monde Musulman
--------------------------------------------
LES MUSULMANS DE FRANCE. MAIS QUI SONT-ILS?
Tarik Yildiz, chercheur à Sciences-Po, est bien connu en France grâce à son premier ouvrage Le "Racisme anti-blanc" où il traite des problèmes de la banlieue. Voilà que maintenant il développe le sujet en sortant un nouveau livre sur les musulmans de France intitulé "Qui sont-ils?' Il est à dire qu'au lieu d'invectiver les uns ou les autres, le chercheur cherche à comprendre le phénomène. Je crois que vous serez vraiment étonnés par les conclusions qu'il tire comme résultat de sa recherche. Pour lui, l'islam doit être dépolitisé. Il n'a rien à voir ni avec le problème des immigrés, ni avec les combattants qui se veulent être d'Allah sans l'être vraiment. Il fait écho à l'opinion du député Jacques Myard et autres personnalités politiques françaises et européennes. 
https://www.youtube.com/watch?v=tVM_DkkDsds

Le racisme anti-blanc de Tarik Yildiz
Tarik Yildiz né en 1985, habitant la banlieue parisienne qu’il connaît bien, Tarik Yildiz est diplômé de Sciences Po Paris depuis juillet 2009. Il rédige actuellement une thèse de sociologie politique relative à l’intégration sociale des populations musulmanes en France.

Vous venez de publier un essai de 60 pages qui fait l’effet d’un pavé dans la mare. Accepter de reconnaître la notion de racisme anti-blanc, n’est-ce pas faire le jeu du Front national ?
Non ! C’est l’inverse ! Ce n’est pas en laissant de côté ce genre de sujet et en fermant les yeux que l’on traitera les problèmes. C’est en parlant que l’on a une chance de trouver les solutions. L’enjeu, c’est que ce ne soit pas seulement des Zemmour ou des Finkielkraut qui puissent en parler. Les gens des quartiers doivent pouvoir en débattre. C’est aussi une bataille de mots. Je parle de ce racisme anti-blanc parce que je ne veux pas laisser cette expression à des groupes dont je ne partage pas l’idéologie.

Pourquoi distinguer le racisme anti-blanc du racisme au sens large ?
Pour comprendre, il faut se mettre du côté des victimes de ce racisme dont j’ai recueilli les témoignages, compilés et édités. Elles ont utilisé cette expression à de multiples reprises. Ne pas le formuler ainsi aurait été une trahison. Il s’agit juste de décrire une réalité.

Êtes-vous sûr que ces témoignages soient le reflet de la réalité ?
J’habite la banlieue défavorisée d’Île-de-France dans le 93. Plus jeune, à la cité des Grèves, l’une des plus problématiques du 92, j’ai moi-même assisté à ce type de problème. J’ai eu des copains de classe qui se faisaient harceler, insulter, frapper et tout le monde faisait le lien avec leurs origines. Ils étaient des “Français de souche”.

Cette dernière expression revient souvent dans votre livre. Vous-même…
Mes parents viennent de Turquie. Je suis Français. J’ai grandi dans la cité où mon livre a d’ailleurs été très bien accueilli. Nombreux sont ceux (et pas seulement les Français de souche !) qui se disent heureux de constater que l’on peut parler de ce problème, sans tomber dans la caricature. Je suis conforté dans l’idée que c’est un vrai sujet de banlieue et un sujet de société.

Comment le chercheur en sociologie politique que vous êtes explique-t-il ce phénomène ?
Mon livre n’est pas une étude scientifique. J’ai voulu montrer et raconter ce que ressentent certains habitants des quartiers.
Globalement je dirais qu’à l’origine de ce problème, il y a un effet de groupe : dans tous les groupes sociaux il y a une forme d’exclusion des minorités assez fréquente. Et puis il y a là une haine de la France qui est liée à une forme de démission de l’État. Je vise principalement l’éducation, l’école républicaine, mais aussi les services publics, y compris la justice. L’État n’impose pas assez ses valeurs.

Que faites-vous actuellement ?
Je suis attaché à un laboratoire du CNRS et je consacre l’essentiel de mon temps à la rédaction d’une thèse de sociologie politique relative à l’intégration sociale des populations musulmanes en France.
Sos racisme dont on parle dans la vidéo sont des vendus.
Intervew :


Livre - "Le racisme anti-blanc – Ne pas en parler : un déni de réalité"
de Tarik Yildiz.
Alors qu’on assiste à une cristallisation des difficultés en banlieue parisienne (montée du communautarisme, insécurité...), un jeune habitant de la Seine Saint-Denis publie aux Éditions du Puits de Roulle un essai sur un sujet brûlant peu reconnu, le racisme anti-blanc en banlieue parisienne : « Le racisme anti-blanc – Ne pas en parler : un déni de réalité »
Loin de l’idée de polémiquer, Tarik Yildiz, fort de ses formations en sciences politiques et en sociologie nous livre neuf témoignages directs de personnes confrontées à cette forme particulière de racisme qu’est le racisme anti-blanc en France. L’idée de cet ouvrage est née à la suite d’un article qu’il a rédigé pour le site internet Terre d’avenir Communauté d’agglomération Plaine Commune, repris ensuite sur le Bondy Blog en novembre dernier.
Devant la quantité impressionnante de réactions reçues, il a alors entrepris de réaliser des entretiens plus poussés.
Dans cet essai, il met l’accent sur la souffrance des victimes inhérente au phénomène et trop souvent ignorée ou relativisée. Il souligne aussi un autre fait observable, celui d’un rejet communautaire plus général dans ces banlieues défavorisées d’Île de France, qui va au-delà de l’expression anti-Français de souche puisqu’il vise aussi des personnes d’origine étrangère qui souhaitent vivre selon la culture du pays qui les accueille.
Le but de ce livre est, pour l’auteur, de favoriser la compréhension d’un phénomène trop peu médiatisé en permettant l’expression de toutes les personnes concernées.

Ainsi il souhaite apporter un moyen de lutter efficacement contre la haine et l’intolérance qui découlent inévitablement des sentiments d’injustice et d’abandon ressentis actuellement par de nombreuses personnes.

----------------------------

TRUMP REPRÉSENTE UN ESPOIR POUR L'OCCIDENT
L'avis de Jean-Michel Vernochet :
Auteur d'un grand nombre d'ouvrages à succès (dont "Les Egarés" sur le Proche-Orient et le grand complot), Jean-Michel Vernochet nous raconte les tenants et les aboutissants de la victoire de Donald Trump en décortiquant au passage la donne syrienne.
Il parle sans acception des personnes un parler franc digne d'un politologue désabusé et lucide . L'Occident avait besoin du renouveau. Il se peut que ce soit Trump qui apporte de l'oxygène à l'Europe.
Ancien Grand reporter du Figaro, analyste de la problématique militaire et géopolitique, Jean-Michel Vernochet présente également son nouvel ouvrage "Retour de Flamme. Chroniques de cinq années de guerre coalisée contre la République arabe syrienne", paru aux éditions Sigest.
https://www.youtube.com/watch?v=bInWi2Rb6wc
La France retrouve enfin ses valeurs chrétienne et retrouve une parole qui est écoutée.


LE BULLDOZER TRUMP A DÉFONCÉ LE MUR DE L'ARGENT 
J.M. VERNOCHET et Youssef HINDI 
https://www.youtube.com/watch?v=q_V6QZeB3vs

Comprendre Le plan derrière DAESH et la Cabale que nous sommes en train d'exterminer.
LE PLAN DIABOLIQUE À L’ORIGINE DE DAECH – ENTRETIEN AVEC YOUSSEF HINDI ET JEAN-MICHEL VERNOCHET
En marge de sa rubrique hebdomadaire « Désintox », Jean-Michel Vernochet commence une série d’entretiens sur la situation internationale. Cette semaine, il reçoit Youssef Hindi, chercheur et écrivain, qui travaille à un ouvrage sur le «choc des civilisations». Derrière la montée en puissance de Daech, l’État Islamique, ne faut-il pas voir la réalisation du plan de Oded Yinon sur le dépeçage du Proche Orient ?



------------------------------------
LIVRES :

LES ÉGARÉS : LE WAHHABISME EST-IL UN CONTRE ISLAM ?  
6 septembre 2013
Dans l'Orient proche et lointain, une guerre, violente et sourde à la fois, se déroule sous les yeux d'un Occident frappé de cécité. Une idéologie nouvelle, quoique âgée de deux siècles et demi, monte en puissance et tend désormais à s'imposer comme la nouvelle orthodoxie musulmane, le wahhabisme. Un rigorisme radical qui entend se substituer à l'Islam traditionnel sous couvert d'un retour à la pureté originelle de la révélation coranique. «Idéologie» et non religion puisqu'il est ici question de l'islam politique ou, autrement dit, de l'islamisme, lequel revêt aujourd'hui de multiples visages selon les lieux et les circonstances... que ce soit celui des Frères musulmans, celui de la prédication salafiste ou encore du djihadisme sanguinaire. Idéologie, «nihiliste foncièrement hostile aux valeurs traditionnelles et à tous les musulmans», promue et diffusée au sein et hors de la Communauté des Croyants, en Terre d'Islam, mais aussi Europe, notamment par ces deux «faux amis» de l'Occident que sont le Qatar et l'Arabie. Un schisme dévorant s'est ainsi installé au coeur de l'Islam, exacerbant le vieil antagonisme séparant sunnites et chiites. Rien cependant n'explique au XXIe siècle la haine apparemment irrationnelle que le wahhabisme voue au chiisme en général et aux chiites en particulier, hormis la finalité cachée du dogme wahhabite... Celui-ci vise en effet au monopole eschatologique, universel et ultime, après son triomphe sur les ruines de toutes les autres constructions théologiques et métaphysiques de l'espace islamique, voire post-chrétien. Finalement, si les intérêts occidentalistes ne sont pas exactement les mêmes que ceux des monarchies wahhabites, ces intérêts se recoupent largement au plan géostratégique, géoénergétique ou encore sur celui de la mondialisation financière... Pire, ils convergent dans la diffusion d'un islam désincarné participant d'un monothéisme sans âme, à savoir la religion d'un monde globalisé, porteuse de toutes les  les dérives peu ou prou totalitaires.

LIVRde Tarik Yildiz
QUI SONT-ILS ?: ENQUÊTE SUR LES JEUNES MUSULMANS DE FRANCE
16 novembre 2016 
RÉSUMÉ/Préface de Hugues Lagrange
Fruit d’une étude qualitative de terrain, cet ouvrage s’intéresse à la diversité des jeunes musulmans de France : comment s’articulent leur pratique religieuse et leur vie au sein de la société ? Quelles sont leurs aspirations ?
Quel est leur rapport à la délinquance et au radicalisme ? Comment se projettent-ils ?
A travers 112 entretiens menés essentiellement dans les  banlieues de la région parisienne, ce travail a pour ambition de répondre à ces questions en faisant état des grands courants qui traversent cette population.
Les entretiens sont structurés autour de 8 thèmes :
-le rapport à la religion musulmane
-l’influence de l’islam sur les comportements  (sociabilité, justice, famille)
-la perception des attentats (Merah, Charlie, Bataclan)
-les opinions sur les autres religions et l’hétérogénéité des pratiques
-le rapport homme/femme et l’influence de la religion sur les parcours scolaires et professionnels
-le sentiment d’intégration
-l’implication dans la vie politique, associative et syndicale
-la perception de l’avenir des musulmans en France et dans le monde.
Tarik Yildiz, est diplômé de Sciences-Po, docteur en sociologie et président de l’IRPAM (Institut de Recherche sur les Populations et Pays arabo-musulmans).
Hugues Lagrange est sociologue, directeur de recherches au CNRS et auteur, entre autres, du livre Le Déni des cultures (Seuil).

" RETOUR DE FLAMME - LES BANLIEUES DE DAMAS, MATRICE DE LA BARBARIE TERRORISTE QUI FRAPPE L OCCIDENT" 
– 15 septembre 2016
Les banlieues de Damas, matrice de la barbarie terroriste qui frappe l Occident. Chroniques de cinq années de guerre coalisée contre la République arabe syrienne. Ces chroniques, comme leur nom l indique, ont été rédigées au fil des événements. Textes engagés, ils n ont pas été remaniés a posteriori et se trouvent par conséquent publiés à l état natif. Pour qui est familier des arcanes du Printemps syrien et de la guerre inexpiable que livrent les occidentalistes à la Syrie et au régime laïc de Damas, ces pages apparaîtront comme singulièrement prémonitoires. Elles montrent en effet combien les révélations fracassantes surgies dans la presse ces derniers mois étaient en réalité connues de longue date. Par exemple pour ce qui est du rôle d Ankara, de Riyad, de Doha, de Paris, le Londres et de Washington dans le financement, l encadrement, le renseignement et le soutien logistique des factions rebelles, mercenaires et internationalistes, combattant sur le sol syrien. Mais il aura fallu cinq années de guerre et que la crise syrienne s exporte hors du Levant, impactant l Europe tout entière vague terroriste et déferlante migratoire pour que la parole finisse par se libérer de la tyrannie consensuelle qui la muselait. Ce qui à présent semble aller de soi était, au moment où ces pages furent écrites, autant d incongruités taxées de conspirationnisme. Reste l'ultima ratio, à savoir que les objectifs géopolitiques poursuivis dans le monde musulman eurasiatique par la démocratie impériale judéo-protestante, expliquent à eux seuls la manipulation extensive des opinions publiques et la destruction programmée des États récalcitrants à se fondre dans le grand chaudron du marché unique planétaire.
-----------------------------------------------------------

LE LIVRE - "OCCIDENT ET ISLAM : SOURCES ET GENÈSE MESSIANIQUES DU SIONISME ; DE L'EUROPE MÉDIÉVALE AU CHOC DES CIVILISATIONS"
2 septembre 2015 de Youssef Hindi
Là, ça se complique ! Pour ceux qui ont le temps et aiment l'histoire.
La vidéo - "LE SIONISME, SOURCES ET GENÈSE MESSIANIQUE" 
Comment la Kabbale a pénétré le Judaïsme pour donner naissance au Sionisme à partir de la fin du XIXe siècle ....? qui sont derrières les dernières guerres. Commetn créer le chaos mondial.https://www.youtube.com/watch?v=00gFMBQcoRo

LIVRES de de Youssef Hindi :
LES MYTHES FONDATEURS DU CHOC DES CIVILISATIONS : OU COMMENT L'ISLAM EST DEVENUE L'ENNEMI DE L'OCCIDENT
– 29 août 2016 de Youssef Hindi écrivain et historien marocain

Le nouveau livre de Youssef Hindi se situe dans le prolongement de son précédent ouvrage à succès Occident et Islam, Tome I : Sources et genèse messianiques du sionisme. De l'Europe médiévale au Choc des civilisations (Sigest, 2015), et ouvre la voie au Tome II. Bien que les travaux présentés dans son premier ouvrage dont les thèses n'ont à ce jour souffert d'aucune réfutation ont désormais fait la lumière sur les origines et les finalités du sionisme et de la stratégie du Choc des civilisations, il n'en demeure pas moins qu'un certain nombre de questionnements relatifs à l'Islam en tant que religion, civilisation et empires successifs, restent en suspend. D'autant plus que la propagande occidentaliste propose le plus souvent une vision déformée et simpliste, brouillant très largement la perception qu'ont les populations de culture chrétienne, de l'une des plus importantes religions de l'Humanité dans sa complexe réalité, et cela pour des raisons que l'auteur avait très largement exposées dans Occident et Islam, Tome I. Il s'agira ici non pas de se lancer dans une déconstruction systématique des innombrables mythes (souvent fantaisistes) qui ont été forgés dans des contextes politiques, géopolitiques et historiques spécifiques, mais de vérifier ou d'infirmer les plus importantes accusations portées à l'encontre de l'Islam. Accusations sur lesquelles s'appuie d'ailleurs essentiellement la stratégie du Choc des civilisations.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire