vendredi 22 avril 2016

22/04 - 3000 TONNES D'ARMES ONT ÉTÉ LIVRÉES 
AUX REBELLES SYRIENS LIÉS À AL-QAÏDA 
RÉVÉLATIONS DU GOUVERNEMENT DES ÉTAT-UNIS. 


S’il fallait encore des preuves quant à qui finance Daech – La police avait saisit 20.000 uniformes militaires destinés aux djihadistes en Espagne en Mars – établissant que Les uniformes militaires pour Daech sont d’origine saoudienne . Cette info confirmait un lien direct  entre l’organisation terroriste et L’Arabie Saoudite.
Hé bien selon, le Gouvernement des États-Unis révèle que 3000 tonnes d’armes ont été livrées aux rebelles syriens liés à Al-Qaïda :
Les États-Unis délivrent 3.000 tonnes d’armes et de munitions pour Al-Qaïda & Co en Syrie
Les États-Unis par l’intermédiaire de son Agence centrale de renseignement a encore livré des milliers de tonnes d’armes supplémentaires à al-Qaïda et d’autres en Syrie.
Cette fois c’est le gouvernement US qui l’admet directement.

D’énormes livraisons d’armes à Al-Qaida sont révélées par un site internet officiel :
Selon Jane’s, une agence d’information militaire britannique, deux appels d’offre ont repéré un site internet tenu par le gouvernement américain FedBizGov.org (Federal Business Opportunities), recherchant des sociétés de fret maritime pour transporter du matériel explosif à partir de Constanta en Roumanie pour le port d’Aqaba en Jordanie, au profit de la Navy’s Military Sealift Command, une unité de la marine étatsunienne.

«Les marchandises listées sur le document comprennent des fusils AK-47, des mitraillettes PKM, des mitrailleuses DShK, des lances missiles RPG-7 et des armes anti-tank guidées 9K111M», explique Jane’s.
L’appel d’offre a été lancé en novembre 2015. Un bateau chargé de presque une tonne d’armes [ZeroHedge parle 1000 tonnes, NdT] et de munitions a quitté le port roumain de Constanta en décembre. Il a navigué jusqu’à Agalar en Turquie, un port militaire, puis a rejoint Aqaba en Jordanie. Un autre bateau chargé de plus de deux tonnes d’armes et de munitions est parti fin mars, a suivi la même route et a été aperçu pour la dernière fois sur son chemin pour Aqaba le 4 avril dernier.


Selon Zero Hedge, une telle cargaison équivaut à des millions de fusils, de mitrailleuses et de lances-missiles et aussi à des milliers d’armes neuves et légères et des centaines de nouveaux missiles anti-tanks.
Ni la Turquie ni la Jordanie n’utilisent de telles armes, conçues du temps de l’URSS. Cela veut dire que ces armes sont destinées à la Syrie où, comme cela a déjà été rapporté pendant des années par de multiples sources indépendantes, la moitié atterrira directement dans les mains d’Al-Qaida, qui opère en Syrie sous le nom de Jabhat al-Nusra.


-------------

Les uniformes militaires pour Daech sont d’origine saoudienne
Si il fallait encore des preuves quant à qui finance Daech – La police avait saisit 20.000 uniformes militaires destinés aux djihadistes en Espagne en Mars . Cette info se confirme et établi un lien direct entre l’organisation et L’Arabie Saoudite .
Un grand lot d’uniformes militaires, qui ont été confisqués par la police espagnole, au début du mois de mars et qui étaient destinés aux terroristes de Daech et du Front al-Nosra, sont arrivés en Espagne depuis l’Arabie saoudite.
Selon les médias espagnols, les conteneurs avec les uniformes devaient quitter le port espagnol et traverser le Méditerranée pour arriver en Turquie, et puis, par voie terrestre, franchir le point de contrôle de Bab Al-Hawa, à la frontière syro-turque.
Ces conteneurs, évidemment, sont venus à l’Espagne de l’Arabie Saoudite. Les uniformes militaires «apparemment d’un des pays de l’Otan» devaient quitter le port espagnol et traverser le Méditerranée pour arriver en Turquie, et puis, par terre, via le point de contrôle de Bab Al-Hawa, à la frontière syro-turque, rapporte le journal espagnole El Pais.
Le début de mars la police espagnole a annoncé avoir saisi quelque 20.000 uniformes militaires, une quantité suffisante pour équiper toute une armée, qui étaient destinés à des organisations djihadistes, dont le groupe Daech, actives en Syrie et en Irak.
Les conteneurs transportant les uniformes étaient déclarés comme "vêtements d’occasion" afin de ne pas éveiller les soupçons et pouvoir passer les différents contrôles douaniers sans difficulté.
Sept personnes avaient alors été arrêtées dans le cadre d’une enquête ouverte en 2014 sur «les structures étrangères» fournissant un soutien logistique à Daech et au Front Al-Nosra, branche d’Al-Qaïda en Syrie

L’un des suspects arrêtés organisait l’envoi en Syrie et en Irak «de matériel militaire, d’argent, d’équipements électroniques et de transmission, d’armes à feu et de précurseurs utilisés pour la fabrication d’explosifs» par l’intermédiaire d’une société, avait expliqué la police à l’époque.
Le matériel était expédié dans des conteneurs fermés sous couvert d’aide humanitaire et les envois étaient financés par la «hawala», un système islamique informel de transfert de fonds, beaucoup plus discret que les transferts bancaires classiques.
Le chef du réseau avait en outre des relations «constantes» avec un membre de l’EI, qui lui avait demandé à plusieurs reprises de recruter des femmes en vue de les marier à des djihadistes en Syrie.
Au cours de l’année dernière l’Intérieur espagnole a arrêté plus de 100 personnes soupçonnées de liens avec les islamistes et plus de 170 depuis les quatre dernières années.
L’Espagne est plus efficace de la France qui couvre tout. Sionisme oblige!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire