dimanche 17 avril 2016

17/04 - LE "PETIT NICOLAS" ET LE TÉLÉPHONE.


L'État paye 26 lignes de téléphone portable à Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy passe beaucoup de temps au téléphone, et c'est l'Etat qui paye. Tous les anciens présidents de la République et tous les anciens Premiers ministres français bénéficient d'un avantage parmi d'autres : celui d'avoir leurs frais de communication, comme leurs appels téléphoniques, réglés par l'État.

La loi de 1978 au nom de la transparence autorise les citoyens de France à avoir accès aux documents relatifs à ces dépenses. Il apparaît que l'ancien président de la République et actuel président du parti Les Républicains bénéficie bien du privilègé évoqué, et même plus encore qu'on ne l'imagine. L'État paye, au total, 26 lignes de téléphone portable au nom de l'ancien chef de l'Etat ainsi que de son cabinet. Au total, ces frais représentent une facture de 14 791 euros sur toute une année.
-----------------------
Téorem : le mobile ultra sécurisé pour Sarkozy
Après le BlackBerry version « Obama », c'est au tour des états-majors militaires et des cabinets ministériels français d'adopter un téléphone mobile ultra-sécurisé. Baptisé « Téorem », il a été fabriqué par Thalès pour 2010.
La France se soucie de la sécurité des télécommunications passées par les téléphones mobiles de ses hauts fonctionnaires. En effet, le fabricant Thalès vient de concevoir un téléphone mobile ultra sécurisé, baptisé « Téorem » (téléphone cryptographique pour réseau étatique et militaire), qui permettra aux états-majors militaires, aux cabinets ministériels, et à la présidence de la République de téléphoner en mode "secret défense".
Plus de 14.100 exemplaires de ce téléphone ont été commandés mi-mars par le ministère de la Défense. Ils seront fabriqués à Cholet et livrés en 2010. Et si par malheur un des utilisateurs de ce mobile venait à le perdre, l'appareil serait banni du réseau, pour éviter toute intrusion étrangère dans le système.
On savait que les autorités françaises étaient méfiantes à l'égard des systèmes tels que le très populaire Blackberry. Avec ce système, la France pourrait ainsi être l'un des rares pays à mettre au point un téléphone spécial hyper-sécurisé.
--------------------------
Nicolas Sarkozy a utilisé un téléphone sous le faux nom de Paul Bismuth, et le vrai Paul Bismuth envisage de porter plainte
Nicolas Sarkozy a communiqué avec son avocat via un téléphone acheté sous le nom d'emprunt de Paul Bismuth. Et le vrai Paul Bismuth, retrouvé par Le Canard Enchaîné, envisage de porter plainte.
Le Monde a révélé le 7 mars que l'ancien président de la République avait été mis sur écoutes par la Justice à partir d'avril 2013 dans le cadre de l'ouverture d'une information judiciaire pour "corruption" sur un éventuel soutien financier de la Libye à la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy de 2007.
Le soir même, invité de BFMTV, Thierry Herzog, son avocat, expliquait que, oui, il avait bien communiqué avec Nicolas Sarkozy avec un téléphone acheté avec un nom d'emprunt car il "avait de forts soupçons sur des écoutes sauvages".
Et Le Canard Enchaîné à paraître le mercredi 12 mars révèle donc le faux nom utilisé par Nicolas Sarkozy dans le vain espoir d'échapper aux oreilles de la Justice : Paul Bismuth. Un vrai nom. Celui du camarade de lycée de Thierry Herzog, devenu professionnel de l'immobilier vivant en Israël, qui n'était absolument pas au courant de cette initiative et indique au Canard qu'il "trouve ça plutôt cavalier" et envisage de "porter plainte" pour "usurpation d'identité".


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire